Karl von Bülow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl von Bülow
Karl von Bülow
Karl von Bülow

Naissance
Flag of the Kingdom of Prussia (1803-1892).svg Berlin, Royaume de Prusse
Décès (à 75 ans)
Flag of Germany.svg Berlin, République de Weimar
Origine Allemand
Allégeance Flag of the Kingdom of Prussia (1803-1892).svg Royaume de Prusse
Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Arme PreussKriegs.jpg Armée prussienne
War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Grade Generalfeldmarschall
Années de service 18661916
Conflits Guerre austro-prussienne
Guerre franco-allemande de 1870
Première Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Dinant
Siège de Namur
Bataille de Charleroi
Bataille de Guise
Première bataille de la Marne

Karl Wilhelm Paul von Bülow, né à Berlin le et mort à Berlin le , est un maréchal allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Berlin dans une famille de la noblesse militaire prussienne, Bülow combat durant la guerre austro-prussienne de 1866 et la guerre franco-allemande de 1870, avant d'intégrer l'état-major général avec le grade de capitaine. Promu colonel le , il commande le 4e régiment de gardes à pied du au , avant d'être promu major-général le et nommé directeur des services centraux du ministère prussien de la guerre. Élevé au grade de lieutenant général le , il prend, le , le commandant de la 2e division de gardes. L'année suivante, il devient quartier-maître général de l'état-major général. Le , il prend la tête du IIIe corps d'armée. Nommé Kommandierender General le et General der Infanterie le , il devient inspecteur général de la IIIe inspection d'armée le et promu Generaloberst.

En , il est placé à la tête de la IIe armée allemande, avec laquelle il envahit la Belgique, s'emparant de Namur (22-23 août), ainsi que de Dinant. Il est considéré comme un criminel de guerre à cause du massacre du du faubourg de Leffe. Avançant en France, il défait la Ve armée française du général Lanrezac à Charleroi (23-24 août) mais est mis en échec à Saint-Quentin (29-30 août).

La IIe armée et la Ire du général Alexandre von Kluck approchant de Paris du 31 août au 2 septembre, Bülow, soucieux devant l'écart croissant entre les deux armées, ordonne à Kluck de tourner ses forces vers sa droite, pour se rapprocher des siennes. Toutefois, cette décision repousse vers le sud et l'est de Paris l'avancée de Kluck, qui devait avoir lieu au nord et à l'ouest dans le Plan Schlieffen. Bülow franchit la Marne le 4 septembre, mais décide de retraiter vers l'Aisne après la contre-attaque victorieuse combinée des forces françaises et britanniques contre la Ie armée de Kluck lors de la première bataille de la Marne (6-13 septembre).

Bülow est promu Generalfeldmarschall en , il est victime deux mois plus tard d'une attaque cardiaque et quitte le théâtre des opérations militaires au début 1916, pour s'installer à Berlin, où il demeure jusqu'à sa mort.

Le maréchal von Bülow est enterré au cimetière des Invalides de Berlin.

Articles connexes[modifier | modifier le code]