Florennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Florennes
Le château des ducs de Beaufort.
Le château des ducs de Beaufort.
Blason de Florennes
Héraldique
Drapeau de Florennes
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Bourgmestre Pierre Helson (MR)
Majorité MR - PS - Ecolo - Indépendant
Sièges
cdH
MR
PS
Ecolo
Indépendant
21
9
7
3
1
1
Section Code postal
Florennes

Corenne
Flavion
Hanzinelle
Hanzinne
Hemptinne
Morialmé
Morville
Rosée
Saint-Aubin
Thy-le-Bauduin

5620

5620
5620
5621
5621
5620
5621
5620
5620
5620
5621

Code INS 93022
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Florennois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 586 (1er janvier 2014)
49,67 %
50,33 %
87 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
21,39 %
62,61 %
16,00 %
Étrangers 2,73 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 15,82 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 330 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 15′ N 4° 36′ E / 50.25, 4.650° 15′ Nord 4° 36′ Est / 50.25, 4.6  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
133,55 km2 (2005)
57,02 %
31,88 %
9,09 %
2,01 %
Localisation
Situation de la commune dans l'arrondissement de Philippeville et la province de Namur
Situation de la commune dans l'arrondissement de Philippeville et la province de Namur

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Florennes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Florennes
Liens
Site officiel florennes.be

Florennes (en wallon Florene) est une commune belge de l'Entre-Sambre-et-Meuse, dans la province de Namur (Région wallonne de Belgique).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Florennes est dérivé du latin Flos signifiant fleur. Il est possible que le nom de cette commune provienne d'un valeureux gaulois du nom de FLORUS qui, charmé par l’endroit, y aurait fondé la cité.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a des origines très anciennes. Ses armoiries (un château fort cossu et ajouré de nombreuses fenêtres) sont déjà présentes sur des sceaux anciens de 1560 et 1644. Ses châteaux, ses fermes, ses monuments témoignent des événements qui ont marqué son histoire.

Ses traditions folkloriques plus que centenaires, voient défiler de nombreux marcheurs habillés de costumes napoléoniens au son des fifres et des tambours. Pour bien fêter tout cela, Florennes dispose de deux bières artisanales.

Population[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2006, la population totale de cette commune était de 10 754 habitants (5 275 hommes et 5 479 femmes). La superficie totale est de 134,37 km2 ce qui donne une densité de population de 80,03 habitants par kilomètre carré.

Les principales rivières traversant la commune sont la Molignée et le Flavion vers la Meuse ainsi que la Thyria et le Ruisseau d'Yves vers l'Eau d'Heure, un affluent de la Sambre.

Place de l'hôtel de ville.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La collégiale Saint-Gangulphe (1755-1756).
  • Collégiale Saint-Gangulphe (XVIIIe siècle) - Premières fondations (XIe  siècle)
  • Château Féodal (IXe siècle)
  • Vestiges d'une abbaye (XIe siècle)
  • Musée Spitfire Colonel-Aviateur Lallemant DFC

Folklore et évènements[modifier | modifier le code]

  • Marches militaires et folkloriques: Marche Saints-Pierre-et-Paul
  • Foire du Muguet et brocante du 1er mai
  • Marché artisanal à Florennes (WE précédant la Noël)
  • Relais pour la vie (Commencement édition 2013), reprise 2014 et ce chaque année.
  • Théâtre Wallon par les élèves de 6e primaire de l'école Ste-Thérèse et aussi une pièce en plusieurs actes de Florennois.

Politique[modifier | modifier le code]

Conseil communal
Bourgmestre Pierre HELSON (MR)
Échevins Eric MAINIL (Ecolo)
Claude SAINT-GUILLAIN (PS)
Vincent MATHIEU (MR)
Richard HUBERT (PS)
Grégory CHINTINNE (MR)
Président du CPAS Frédérique SEYLER (Indépendante)
Majorité MR - PS - Ecolo - Indépendant
Sièges
cdH
MR
PS
Ecolo
Indépendant

Alternative 2020

22
8
8
3
1
1

1

Un vieux quartier de la ville.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Equipements sportifs et touristiques[modifier | modifier le code]

  • Promenades
  • Pêche
  • Salle omnisports
  • Musée Spitfire

Liste des bourgmestres de Florennes[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres successifs
Période Identité Étiquette
-2000 Louis Timmermans Union des Onze Communes
2000-2006 Pierre Helson Union des Onze Communes
2006-2009 Stéphane Lasseaux Contact21
2009- Pierre Helson Union des Onze Communes

Base aérienne de Florennes[modifier | modifier le code]

Constatant une faille dans le système de défense aérienne de la Luftwaffe entre les aérodromes de Saint-Trond et de Laon-Athies, les Allemands ont entrepris la construction de la base militaire aérienne de Florennes en 1942[1]. Durant la guerre, les unités de chasse de nuit de l'armée allemande y étaient abritées (Messerschmitt Bf 110, Focke Wulf 190 et Junkers Ju 88).

Deux pistes composent cette base.

En 1956, elle prend le nom de Jean Offenberg, as belge de la RAF mort en 1942.

La base de Florennes accueille le 2e Wing Tactique composé de la 1ère Escadrille (opérations offensives conventionnelles et reconnaissance aérienne) et de la 350e Escadrille (défense aérienne), volant toutes les deux sur F-16 Fighting Falcons, ainsi que le Musée Spitfire.

Depuis juin 2009, le T.L.P. (Tactical Leadership Programme), cours de haut niveau pour pilotes de chasse de l'OTAN, installé depuis avril 1989 dans une partie des infrastructures laissées libres par les Américains, a déménagé de la base aérienne de Florennes vers la base aérienne espagnole d'Albacete, ce qui a provoqué la perte d'une cinquantaine d'emplois.

Du 1er août 1984 au 28 février 1989, la base abrite les missiles du 485th Tactical Missile Wing[2] de l'USAF.

Sports[modifier | modifier le code]

Principales équipes[modifier | modifier le code]

mini foot : florennes united ( P1, P4) , sporting florennes (P3) , futsal sharks florennes (P4),Espace team florennes (P4)

Liste des clubs de sports

Évènements sportifs[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

  • Omnisports: Centre sportif Paul Rolain abritant une piscine de 25 m.
  • Golf: Florennes Avia Golf Club (FAGC)

Ce club de golf créé en 1995 possède un parcours 9 trous par 36 pour une longueur de 2557 mètres aménagé sur le domaine de la base aérienne de Florennes.

Centre d'accueil Fedasil[modifier | modifier le code]

Ouvert en urgence le 23/12/1992, le Centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Florennes a accueilli 9000 demandeurs d'asile de 90 nations différentes, d'Afrique, d'Europe, des Balkans, d'ex-Urss, d'Asie et des Pays Arabes. Fedasil est une agence parastatale fédérale de type A. Elle compte un peu plus de 1000 membres pour 21 centres d'accueil et le siège central répartis dans toute la Belgique. Elle assure la gestion de tous les demandeurs d'asile au travers d'organismes associés (Croix Rouge-Rode Kruis, communes, ...). Les communes via les CPAS organisent le même type d'accueil sauf celles qui accueillent un centre sur leur territoire. Concernant le centre de Florennes une convention en limite la capacité à 10% de la population de Florennes-Centre.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Florennes est jumelée avec :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historique de la base de Florennes
  2. http://www.ailes-militaires-belges.be/index.php?option=com_content&view=article&id=70&Itemid=108

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Josiane Mazuy (Sous la Coordination de), Chapelles et Potales de chez nous. Expression de la piété populaire en Florennois. Éditions Foyer Culturel de Florennes asbl. 1999, 105 pages.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]