Leuze-en-Hainaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leuze et Hainaut.
Leuze-en-Hainaut
L’hôtel de ville de Leuze-en-Hainaut
L’hôtel de ville de Leuze-en-Hainaut
Blason de Leuze-en-Hainaut
Héraldique
Drapeau de Leuze-en-Hainaut
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Tournai
Bourgmestre Christian Brotcorne (IDEES (cdH))
Majorité IDEES (cdH), MR
Sièges
IDEES (cdH)
MR
PS
23
10
9
4
Section Code postal
Leuze-en-Hainaut
Grandmetz
Thieulain
Blicquy
Chapelle-à-Oie
Chapelle-à-Wattines
Pipaix
Tourpes
Willaupuis
Gallaix
7900
7900
7901
7903
7903
7903
7904
7904
7904
7906
Code INS 57094
Zone téléphonique 069
Démographie
Gentilé Leuzois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
13 519 (1er janvier 2014)
48,42 %
51,58 %
184 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
20,76 %
61,67 %
17,57 %
Étrangers 3,46 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 13,07 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 687 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 36′ N 3° 37′ E / 50.6, 3.61750° 36′ Nord 3° 37′ Est / 50.6, 3.617  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
73,53 km2 (2005)
82,74 %
5,80 %
11,06 %
0,40 %
Localisation
Situation de la commune dans l’arrondissement de Tournai et la province de Hainaut
Situation de la commune dans l’arrondissement de Tournai et la province de Hainaut

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Leuze-en-Hainaut

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Leuze-en-Hainaut
Liens
Site officiel www.leuze-en-hainaut.be

Leuze-en-Hainaut (en picard : Leuze-in-Hénau) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’étymologie de Leuze provient de l'adjectif latin Lutosus, a, um signifiant « marécageux, boueux ». L'endroit où s'est érigé Leuze était autrefois entrecoupé de marais bourbeux.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'entité[modifier | modifier le code]

Depuis la fusion des communes en 1977, Leuze-en-Hainaut regroupe : Leuze, Chapelle-à-Oie, Chapelle-à-Wattines, Blicquy, Gallaix, Grandmetz, Pipaix, Thieulain, Tourpes et Willaupuis.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Leuze-en-Hainaut
Frasnes-lez-Anvaing Frasnes-lez-Anvaing Ath
Tournai Leuze-en-Hainaut Ath
Péruwelz Péruwelz, Belœil Belœil

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

« Leuze était un fisc royal que l'empereur Charlemagne donna en 802 à Ludger, premier évêque de Munster. Il en est fait mention dans l'acte de partage du Royaume de Lotharingie en 870 entre Charles-le-Chauve, roi de France, et Louis, roi de Germanie; cette ville échu à Charles. Leuze était située dans la forêt charbonnière et faisait partie de l'ancien Brabant. Il y avait un collège de chanoines, fondé par Saint-Amand, restauré et doté au XIe siècle par Gérard de Roussillon. C'est dans cette riche collégiale que reposaient les cendres du bienheureux Badilon qui, dit-on, rapporta le corps de Sainte-Marie-Magdelaine de Jérusalem à Verceil en Bourgogne.

En 1071, la comtesse de Hainaut, Richilde, donna à l'évêque de Liège Leuze, Antoing et Condé. Cette ville portait déjà en 1000 le titre d'oppidum. Elle fut brûlée et sa forteresse démolie en 1477 par les Français, en guerre avec Marie de Bourgogne. »[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Conseil communal[modifier | modifier le code]

Résultats des élections[modifier | modifier le code]

Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Les résultats en votes de préférence des élections du 8 octobre 2006

  1. Christian Brotcorne (Idées) : 1 646 voix ;
  2. Lucien Rawart (MR) : 1 215 voix ;
  3. Jean-Pol Renard (MR) : 1 108 voix ;
  4. Michel Baton (PS) : 1 052 voix

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Populations[modifier | modifier le code]

Les populations des différentes sections de commune en 2008 :

  1. Blicquy : 741 Bliquytois ;
  2. Chapelle-à-Oie : 340 Chapellois ;
  3. Chapelle-à-Wattines : 804 Chapellois ;
  4. Grandmetz : 682 Grandmetois ;
  5. Gallaix : 225 Gallaisiens ;
  6. Leuze-en-Hainaut : 7026 Leuzois ;
  7. Pipaix : 1520 Pipaisiens ;
  8. Tourpes : 868 Tourpiers ;
  9. Thieulain :666 Thieulinois ;
  10. Willaupuis : 459 Willaupuisiens.
# Nom Superficie Population (2004) Densité de population (hab./km²)
I Leuze 12,87 6.951 540
II Blicquy 9,11 712 78
III Chapelle-à-Oie 5,52 355 64
IV Chapelle-à-Wattines 8,16 834 102
V Grandmetz 7,65 681 89
VI Thieulain 8,10 678 84
VII Gallaix 1,84 233 127
VIII Pipaix 8,65 1.437 166
IX Willaupuis 2,33 414 178
X Tourpes 9,43 833 88

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Centre Éducatif Saint-Pierre (CESP)
  • Athénée provincial de Leuze (APL)
  • Haute école de Louvain-en-Hainaut (HELHa)

Centre culturel[modifier | modifier le code]

Un centre culturel[Lequel ?] fonctionne depuis 1995.

Centre pénitentiaire[modifier | modifier le code]

Une nouvelle prison située à l'est de la ville, le long de la N7, est inaugurée le 20 mai 2014. Prévue pour 312 détenus, sa construction a duré 21 mois[2].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La collégiale Saint-Pierre
Éolienne dans les environs de Leuze-en-Hainaut
  • La vaste collégiale Saint Pierre a été édifiée en 1745 à l'emplacement de l'ancienne église gothique détruite par un incendie. À la sobriété de sa façade s'oppose la majesté de son intérieur. On y admire en particulier de belles boiseries du XVIIIe siècle : les lambris de style Louis XV où s'incorporent les confessionnaux, et qui sont sculptés de motifs tous différents, la chaire sous laquelle est représenté un Saint Pierre enchaîné et le buffet d'orgue.

Musées[modifier | modifier le code]

Ce musée, situé dans le village de Blicquy, a été supprimé en 2012. Ses collections ont été récupérées par l'Archéosite et Musée d'Aubechies asbl.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason ville be Leuze-en-Hainaut.svg
Les armoiries de la nouvelle entité sont inspirées par celles confirmées à la ville de Leuze en 1838. Au lieu du champ billeté, les neuf billettes rappellent les neuf communes fusionnées.
Blasonnement : D'argent au lion d'azur, la queue fourchue, armé et lampassé de gueules, accompagné de neuf billettes d'azur rangées en ordre[3].
  • Délibération communale : 25 février 1992
  • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 8 décembre 1992
CommunesBelgique-Leuze-en-Hainaut.svg
Blason de Leuze
Blasonnement : D'argent billeté d'azur à un lion du même armé et lampassé de gueules, la queue fourchée.
- AR 16 août 1838
Leuze-en-Hainaut Belgium.svg
Drapeau de Leuze-en-Hainaut
Blasonnement : Tranché blanc sur bleu
DC 25 février 1992 - AE 8 décembre 1992


Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Leuze-en-Hainaut compte quatre brasseries de production :

L'entreprise de produits surgelés Lutosa, fondée à Leuze, tire son nom de l'étymologie ancienne du nom de la ville, Lutosus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A.-G. Chotin, Études étymologiques et archéologiques du Hainaut, Éditions H. Casterman, Tournai 1867
  2. La prison modèle de Leuze, tout droit sortie d’un film de James Bond, Annick Hovine lalibre.be, 21 mai 2014
  3. Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia,‎ 2002, p. 496-497

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • BRIL-DEWITTE, A., Leuze à travers les âges. Histoires et recueils, Leuze, 1909.
  • JOURET, F. et PEETERS, P., Leuze-en-Hainaut. Un récit pour un avenir. Een verhaal voor een toekomst, Tournai, 2012.
  • PETIT, L.-A.-J., Histoire de la ville de Leuze, nouv.éd., Bruxelles, 1982.

Liens externes[modifier | modifier le code]