Selle (affluent de la Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Selle.
la Selle
(la Celle[note 1])
La Selle à Croissy.JPG
La Selle à Croissy-sur-Celle.
Images externes
selon l'AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme & EPTB
La Selle dans le bassin de la Somme
Caractéristiques
Longueur 39 km [1]
Bassin 711 km2 [2]
Bassin collecteur la Somme
Débit moyen 4,0 m3/s (Plachy-Buyon) [3]
Nombre de Strahler 4
Organisme gestionnaire Association syndicale de la rivière Selle et de ses affluents[4]
Régime pluvial océanique
Cours
Source Catheux
· Localisation Oise
· Altitude 110 m
· Coordonnées 49° 39′ 12″ N 2° 07′ 18″ E / 49.653333, 2.121667 (Source - la Selle)  
Confluence la Somme
· Localisation Amiens
· Altitude 21 m
· Coordonnées 49° 54′ N 2° 18′ E / 49.9, 2.3 (Confluence - la Selle)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche rivière des Évoissons, canal de Lamoricière
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Oise et Somme
Arrondissements Beauvais, Amiens
Cantons Crèvecœur-le-Grand, Conty, Boves, Amiens-7-Sud-Ouest
Régions traversées Picardie
Principales villes Amiens, Conty

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

La Selle ou Celle[note 1] est une rivière de Picardie, dans les département de l'Oise et département de la Somme, affluent, en rive gauche, de la Somme.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Selle a un cours de 39 kilomètres[1], prend sa source à Catheux, à l'altitude de 110 mètres[5], au nord de Crèvecœur-le-Grand dans l'Oise.

S'écoulant Nord - Nord-est, elle pénètre dans le département de la Somme et traverse l'Amiénois, elle arrose Conty où elle reçoit les Évoissons, puis Saleux, Salouël et Pont-de-Metz et atteint la rive gauche de la Somme à Amiens à l'altitude de 21 mètres.

Elle rentre dans Amiens, avec deux bras (dont La Haute Selle) en passant derrière le stade de la Licorne, le parc des expositions Mégacité et l'hippodrome, passe au bout de la promenade de la Hotoie et du zoo d'Amiens, et au droit de la station d'épuration, avant l'île Sainte-Aragone, en face du Cimetière de La Madeleine à Amiens.

La largeur moyenne en eau est de 6 à 10 mètres[5].

Au-delà de Conty, elle comprend de nombreux étangs, fort appréciés des pêcheurs, ainsi que des gravières.

Dans l'Oise, son nom s'orthographie Celle, mais Selle dans la Somme.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

La Selle traverse dix-huit communes dans deux départements[1] :

En termes de cantons, la Selle prend sa source dans le canton de Crèvecœur-le-Grand dans l'Oise, puis traverse, dans la Somme, les canton de Conty et canton de Boves puis conflue dans le canton d'Amiens-7-Sud-Ouest, le tout dans les deux arrondissement de Beauvais et arrondissement d'Amiens.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Bassin versant de la Selle est de 711 km2 de superficie avec affluents[2].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'Association syndicale de la rivière Selle et de ses affluents, créé par arrêté préfectoral du 20 décembre 1858, sie à la mairie de Loeuilly[4].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Selle a deux affluents contributeurs en rive gauche[1] :

En revanche, dans la zone des étangs au-delà de Conty, la carte IGN (Géoportail et Google Maps), signale deux autres ruisseaux :

  • sur la rive gauche :
    • la rivière Anglaise qui s'appelle plus loin le ruisseau Le Platier, et confluant à Lœuilly.
  • sur la rive droite :
    • le ruisseau le Poncelet confluant aussi à Lœuilly.

Cette zone a donné lieu à une promenade topographiée La Coulée Verte de Lœuilly à Conty[7].

Le rang de Strahler est donc de quatre (4).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Selle à Plachy-Buyon[modifier | modifier le code]

La Selle a été observée à la station E6426010 de Plachy-Buyon de 1981 à 2014, pour un bassin versant de 524 km2 à 39 m d'altitude[3].

Le module ou moyenne annuelle de son débit est à Plachy-Buyon de 4,0 m3⋅/s[3].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : E6426010 - La Selle à Plachy-Buyon pour un bassin versant de 524 km2 et à 39 m d'altitude[3]
(le 08-11-2014 - données calculées sur 34 ans de 1981 à 2014)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 2,7 m3⋅/s, ce qui reste très confortable[note 2],[3].

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette courte période d'observation[note 3], le débit journalier maximal a été observé le 10 avril 2001 pour 10,50 m3⋅/s. Le débit instantané maximal a été observé le 7 avril 2001[note 4] avec 10,70 m3⋅/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 1 090 mm soit 1,09 m[3].

Le QIX 2 est de 6,5 m3⋅/s et le QIX 5 est de 7,8 m3⋅/salors que les QIX 10 est de 8,6 m3⋅/s, le QIX 20 est de 9,4 m3⋅/s, et le QIX 50 est de 10 m3⋅/s[3]. Le QIX centennal n'a pas été calculé vu la période d'observation de trente-quatre ans.

En 2001, la vallée de la Somme a été touchée par des inondations d'une ampleur exceptionnelle, dues en grande partie à la remontée de la nappe phréatique (voir le rapport de la commission d'enquête sénatoriale), ce qui explique aussi la faible variabilité saisonnière. La nappe phréatique stockant l'eau sous le plateau calcaire picard renvoie les trop-pleins dans les vallées creusées[8].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 241 millimètres annuellement, ce qui est inférieur à la moyenne en France. Le débit spécifique (Qsp) atteint 7,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[3].

Aménagement[modifier | modifier le code]

Son cours a alimenté de nombreux moulins, puis des industries telles que la papeterie de Prouzel, qui a occasionné une pollution mémorable vers 1860.

Cet axe naturel a aussi servi aux chemins de fer pour relier deux capitales picardes, Amiens et Beauvais par la ligne de Saint-Omer-en-Chaussée à Vers, aujourd'hui abandonnée.

Une station "poissons" est installée à Conty et deux stations qualité à Saleux ( à l'entrée de l'agglomération d'Amiens) et Monsures (première commune parcourue dans la Somme).

Classement piscicole[modifier | modifier le code]

La Selle est une rivière à truite, classée en cours d'eau de première catégorie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b orthographe Celle dans l'Oise
  2. plus de la moitié du module à 4 m3/s
  3. et donc après les crues remarquables de la Somme de début d'année 2001
  4. à 18h01

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - selle ou somme (E6420600) » (consulté le 24 mars 2013)
  2. a et b « PDPG80 La Selle », sur federationpeche80.nim80.com (consulté le 10 novembre 2014)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - (E6426010) » (consulté le 10 novembre 2014)
  4. a et b « Assemblée Générale de l’association syndicale « autorisée » de la rivière de la Selle et de ses affluents », sur dialoguemessipontin.hautetfort.com (consulté le 10 novembre 2014)
  5. a et b Eau Artois Picardie - agence de l'eau, « Selle / Somme » (consulté le 11 mai 2008)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal de Lamoricière (E6420800) » (consulté le 24 mars 2013)
  7. En somme, « La coulée verte de Loeuilly à Conty (sud d'Amiens) » (consulté le 12 octobre 2008)
  8. « Plan Départemental pour la protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles de la Somme - L'Ancre », sur http://federationpeche80.nim80.com (consulté le 16 juin 2013)