Pyramide des âges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pyramide (homonymie).

La pyramide des âges est un mode de représentation graphique de la structure (sexe, âge) d'une population qui constitue une image synthétique du passé, du présent et du futur de celle-ci[1]. Elle prend la forme générale d'un strobiloïde (grosso modo, une toupie vue en coupe).

Description[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges représente la répartition par sexe et âge de la population à un instant donné. Elle est constituée de deux histogrammes juxtaposés, un pour chaque sexe (par convention, les hommes à gauche et les femmes à droite), où les effectifs sont portés horizontalement et les âges verticalement. Les effectifs par sexe et âge dépendent des interactions passées de la fécondité, de la mortalité et des migrations, mais la forme de la pyramide et les variations de celle-ci avec les années sont avant tout tributaires des variations de la fécondité[n 1].

Interprétation[modifier | modifier le code]

La forme de la pyramide dépend de 3 principaux facteurs :

Il existe différents profils des pyramides des âges :

  • le profil « champignon » avec une base étroite et un sommet large
  • le profil « pyramidal » avec une base large et un sommet fin
  • le profil « poire » avec une base qui commence par s'élargir avant de rétrécir vers la fin
  • le profil « pagode » avec une base qui commence par s'élargir avant de rétrécir très vite
  • le profil « sablier » avec une base large qui se rétrécit au milieu avant de s'élargir de nouveau vers le sommet
  • le profil « ballon de rugby » avec une base étroite qui s'élargit au milieu avant de se rétrécir de nouveau vers le sommet

etc...

Exemples[modifier | modifier le code]

Lien avec la fonction de survie[modifier | modifier le code]

Dans l'analyse de survie, on définit la fonction de survie R comme étant la proportion de la population encore en vie à un âge t donné. La courbe R(t) est la pyramide des âges tournée d'un quart de tour vers la droite. Cependant, dans ce contexte, on considère une population « à l'équilibre », c'est-à-dire n'ayant pas subi de vague de natalité ou de mortalité ; la fonction R(t) est uniformément décroissante.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Rollet, Introduction à la démographie, Armand Collin, Paris, 2006 [n 2]
  • Roland Pressat, L'Analyse démographique, PUF, Paris, 1973
  • Léon Gani, Laurence Simmat-Durand, Démographie expliquée. Méthode d'analyse et étude de cas, Nathan Université, Paris, 2001
  • Graziella Caselli, Jacques Vallin, Démographie, analyse et synthèse : La dynamique des populations, Tome I, Editions de l'Institut National d'Études Démographiques, Paris, 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Définition de l'Institut national de la statistique et des études économiques, INSEE.
  2. Deuxième édition

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Rollet, op. cit. p. 38

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]