George Snell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Snell.

George Snell

Naissance
Bradford (États-Unis)
Décès
Bar Harbor (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Champs Génétique, Immunologie
Institutions Jackson Laboratory
Diplôme Université Harvard
Renommé pour Travaux sur la génétique du complexe H2 chez la souris
Distinctions Prix Nobel de physiologie ou médecine 1980

George Davis Snell, né le à Bradford dans le Massachusetts et décédé le , est un biologiste américain. Il reçoit le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1980 pour ses travaux sur le complexe majeur d'histocompatibilité.

Biographie[modifier | modifier le code]

George Snell fait tout d'abord des études de mathématique et de sciences à Dartmouth. Il s'intéresse alors à la génétique et obtient sa thèse de science à l'Université Harvard en 1930 auprès de William Castle. Il fait un post-doc à l'Université du Texas sur les effets des rayons X sur la souris. Il intègre le Jackson Laboratory de Bar Harbor en 1935 et y effectuera toute sa carrière.

En 1980, il reçoit le Prix Nobel de physiologie ou médecine avec Baruj Benacerraf et Jean Dausset pour leur travaux sur le complexe majeur d'histocompatibilité et son rôle dans l'immunité cellulaire.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]