Robert Aumann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aumann.

Robert Ysraël Aumann

Description de cette image, également commentée ci-après

Robert Aumann en 2008

Naissance 8 juin 1930
Francfort-sur-le-Main (Allemagne)
Nationalité américaine et israélienne
Champs Économie, mathématiques
Institutions Université hébraïque de Jérusalem
Diplôme Université de New York, Massachusetts Institute of Technology
Directeur de thèse George W. Whitehead
Renommé pour théorie des jeux
Distinctions Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel « prix Nobel » d'économie 2005, 1993 Le Harvey Award for Economics, 1994 Le prix Israël de Recherche économiques, 2002 Le prix Emet d'Économie

Robert Ysraël Aumann (né le 8 juin 1930 à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne) est un mathématicien et économiste américano-israélien.

Membre de la National Academy of Sciences, il travaille au Center for Rationality à l'université hébraïque de Jérusalem en Israël.

Il reçut, avec Thomas Schelling, le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, « prix Nobel » d'économie, en 2005 pour « avoir amélioré notre compréhension des mécanismes de conflit et de coopération par l'analyse de la théorie des jeux ».

Études[modifier | modifier le code]

Aumann est diplômé de l'université de New York en 1950 avec un Bachelor of Science en mathématiques. En 1952, il reçoit son Master of Science et en 1955 son Ph.D. en mathématiques, du Massachusetts Institute of Technology. En 1956, il rejoint la faculté de mathématiques de l'université hébraïque de Jérusalem.

Contributions[modifier | modifier le code]

La plus importante contribution d'Aumann est dans le domaine des jeux répétés, qui sont des situations où les joueurs sont confrontés à la même situation à de nombreuses reprises.

Aumann fut le premier à définir le concept d'équilibre corrélé en théorie des jeux, qui est un type d'équilibre dans les jeux non-coopératifs, considéré comme plus flexible que l'équilibre de Nash. De plus, Aumann étudia la notion de savoir commun dans la théorie des jeux de façon stricte.

Aumann utilisa la théorie des jeux pour analyser certains des dilemmes du Talmud. Il fut ainsi capable de dissiper le mystère entourant le « problème de la division ». Le problème consistait à expliquer la logique du Talmud dans la division d'un héritage d'un mari décédé à ses trois femmes, en fonction de la valeur de l'héritage, comparée à sa valeur originale.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Aumann a reçu les récompenses suivantes :

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Values of Non-Atomic Games, Princeton University Press, Princeton, 1974 (avec L. S. Shapley)
  • Game Theory (en hébreu), Everyman's University, Tel Aviv, 1981 (avec Y. Tauman et S. Zamir), 2 vol.
  • Lectures on Game Theory, Underground Classics in Economics, Westview Press, Boulder, 1989
  • Handbook of Game Theory with economic applications, Vol 1-3, Elsevier, Amsterdam (coédité avec S. Hart)
  • Repeated Games with Incomplete Information, MIT Press, Cambridge, 1995 (avec M. Maschler)
  • Collected Papers, Vol 1-2, MIT Press, Cambridge, 2000

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Robert Aumann » (voir la liste des auteurs)