Anakin Skywalker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dark Vador

Anakin Skywalker
Dark Vador
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars

Nom original Anakin Skywalker
Alias Dark Vador
Naissance -41 avant BY (Bataille de Yavin)[1]
Origine Tatooine
Décès 4 (à 46 ans)
Sexe Masculin
Espèce Humain puis Cyborg
Cheveux Auburn puis chauve
Yeux Bleus (jaunes sous une forte emprise du côté obscur)
Activité(s) Esclave
Jedi
Sith
Caractéristique(s) Taux surélevé de midi-chlorien (20 000)
Taille 1,35 m enfant (9 ans)[2]
1,85 m adulte (20 ans)[2] 2,04 m (en armure)
Famille Shmi Skywalker (mère)
Padmé Amidala (épouse)
Leia Organa (fille)
Luke Skywalker (fils)
Affiliation Ordre Jedi
Sith
Entourage Obi-Wan Kenobi, Capitaine Rex, Ahsoka Tano, Padmé Amidala, Empereur Palpatine
Ennemi(s) Alliance rebelle
Confédération des systèmes indépendants

Membre(s) République galactique
Empire galactique

Créé par George Lucas
Interprété par Jake LloydI
Hayden Christensen II-III-VI
David ProwseIV-V-VI[3]
Bob AndersonV-VI[4]
Sebastian ShawVI[5]
Voix James Earl Jones (VO[6]) (III, IV, V et VI)
Georges Aminel (vf) (épisodes III, V et VI),
François Chaumette (vf) (épisode IV)
Film(s) La Menace fantôme
L'Attaque des clones
La Revanche des Sith
Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir
Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque
Le Retour du Jedi
Star Wars: The Clone Wars
Roman(s) Dark Lord : L’ascension de Dark Vador
Série(s) Clone Wars
The Clone Wars
Éditeur(s) 20th Century Fox
Site officiel Fiche du personnage

Anakin Skywalker puis Dark Vador (en version originale Darth Vader) est le personnage central de la série cinématographique Star Wars, tout d'abord sous son nom, enfant et jeune adulte dans les épisodes I, II, III, et ensuite en tant que Dark Vador à la fin de l'épisode III (la transformation d'Anakin en Vador constituant un point majeur de la saga) et dans la trilogie originale : IV, V et VI.

Son éducation en tant que Jedi auprès d'Obi-Wan Kenobi, son basculement du « Côté Obscur de la Force » pour devenir le Seigneur Noir Sith bras armé de l'Empereur galactique Palpatine, sa rédemption finale lui permettant d'accomplir sa destinée, ramener l'équilibre dans la Force et éliminer les Sith, et le fait qu'il soit le père des jumeaux Luke Skywalker et Leia Organa constitue l'intrigue principale, le fil rouge de la série imaginée par George Lucas. Anakin Skywalker/Dark Vador est le seul personnage vivant présent physiquement dans les six épisodes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début de la saga Star Wars, Anakin est un enfant de huit ans et demi, possédant le taux de midi-chloriens le plus important connu (20 000 midi-chloriens), soit plus que celui de Maître Yoda, et disposant de capacités le prédestinant à devenir un grand chevalier Jedi. Il suit une formation pour le devenir, mais il se retrouve attiré par le côté obscur, qui consiste à employer ses pouvoirs Jedi à des fins personnelles, souvent guidées par les émotions et non par la raison. Les Jedi considèrent qu'il est celui qui doit ramener l'équilibre, conformément à une prophétie. Mais comme l'admet le Jedi Mace Windu, ils ne savent pas ce que signifie l'équilibre[7].

Sa mère, Shmi, affirme qu'elle a été enceinte de lui alors qu'elle n'avait pas de compagnon à l'époque. Le Jedi Qui-Gon Jinn spécule que les midi-chloriens sont responsables de sa venue au monde. Les Jedi supposent que c'est la volonté de la Force elle-même qui a créé Anakin. Cette théorie est finalement consacrée avec le roman Dark Plagueis, écrit par James Luceno et sorti en , dans lequel il est révélé que la Force a créé l'Élu, Anakin Skywalker, en réaction aux manipulations sur les midi-chloriens effectuées, dans l'espoir d'obtenir l'immortalité, par le Seigneur noir des Siths d'alors, Dark Plagueis, qui l'avaient bouleversée.

Épisode I : La Menace fantôme[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Anakin Skywalker (surnommé Ani) vit avec sa mère Shmi sur Tatooine. Il est l'esclave d'un ferrailleur Toydarien du nom de Watto. Cet enfant semble détenir des capacités surprenantes pour un humain de son âge. Il est un technicien en robotique et en aéronautique hors pair, il a remonté seul le droïde de protocole C-3PO et est le seul être humain de l’univers à posséder un don pour le pilotage de podracers (modules de course). Alors que son destin semble scellé sur la planète désertique de Tatooine, il fait la rencontre de Qui-Gon Jinn, un Maître Jedi fuyant la Fédération du commerce en compagnie de son padawan Obi-Wan Kenobi et de la suivante de la reine de Naboo, Padmé Amidala. Très vite, Anakin s'attache à ces visiteurs et leur propose son aide afin que ceux-ci puissent acquérir un nouvel hyperdrive T14, indispensable à leur vaisseau spatial alors en panne. Durant son séjour chez Anakin, Qui-Gon Jinn remarque le lien surprenant qui unit le garçon à la Force. Selon le Maître Jedi, Anakin (qui n’a jamais eu de père) pourrait avoir été conçu par la Force elle-même. De plus, sa mère est incapable de fournir la moindre explication sur le géniteur d'Anakin (« Je l'ai élevé, je l'ai porté, mis au monde. Moi-même je ne me l'explique pas »). Il est conclu que les midi-chloriens pourraient l'avoir conçu. Qui-Gon Jinn suppose qu'il est l'élu, celui qui rééquilibrera la Force selon une prophétie Jedi.

Après sa victoire à la course de la fête de la Boonta dans son Radon-Ulzer 620C Podracer, et grâce à l’aide de Qui-Gon Jinn (qui avait misé sa liberté sur la victoire d’Anakin dans un pari contre Watto), Anakin est finalement libéré de sa condition d'esclave. Cependant, sa mère ne peut être libérée, Qui-Gon Jinn n'ayant pu l'inclure dans le pari. C'est un véritable déchirement pour Anakin alors âgé de neuf ans. Encouragé par Qui-Gon et par sa mère, Anakin décide de partir avec le Jedi et de le suivre afin de pouvoir devenir son nouvel apprenti (padawan).

Durant son premier voyage spatial, Anakin offre à Padmé un médaillon en Jappor pour lui montrer son attachement. Il fait également la rencontre du padawan Obi-Wan Kenobi.

Sur Coruscant, la capitale de la République Galactique, Qui-Gon Jinn essaie de faire entrer Anakin au sein de l'Ordre Jedi. Face au Conseil Jedi, Anakin se voit refuser son entrée malgré son énorme potentiel. Maître Mace Windu pense qu'il est trop âgé, et Maître Yoda voit en lui beaucoup de peur et un avenir incertain. Malgré le refus du Conseil, Qui-Gon persiste à vouloir former Anakin et le prend sous son aile.

La guerre semble inévitable sur la planète Naboo, victime de la Fédération du commerce. La Fédération est dirigée par le Seigneur noir des Sith : Dark Sidious, qui est en fait Palpatine, un politicien de Naboo. Palpatine se sert du conflit sur Naboo pour se faire élire Chancelier par le Sénat galactique. Alors que la reine prépare un pacte avec les Gungans sur la planète Naboo pour combattre la Fédération, Anakin découvre avec étonnement que la reine n'était qu'une doublure et que la véritable souveraine est en réalité la suivante Padmé. Lors de la bataille, Anakin prend le contrôle d'un chasseur spatial sans en avoir l'intention et se retrouve propulsé au beau milieu d'une bataille contre un croiseur de la Fédération du Commerce. Après avoir atterri en catastrophe dans le hangar principal du croiseur, et avoir réussi, par mégarde, à toucher son générateur central, Anakin regagne la planète où il est accueilli comme un héros libérateur.

Après la mort de Qui-Gon Jinn sur Naboo, assassiné par Dark Maul, Obi-Wan (devenu Chevalier Jedi) accomplit la dernière volonté de son défunt maître et s'engage à former Anakin. Devant l'entêtement d'Obi-Wan et par compassion face à la mort de Qui-Gon, Maître Yoda lui donne son accord en affirmant cependant qu'il ressent un grand danger concernant l'enfant. Anakin devient donc officiellement le nouveau padawan Jedi d'Obi-Wan, sa destinée en tant qu'Élu de la Force débute donc en ce jour[8].

Épisode II : L'Attaque des clones[modifier | modifier le code]

Dix ans plus tard, Anakin et Obi-Wan sont devenus des Jedi et Padawan respectés, ayant prouvé leur valeur dans le règlement de plusieurs conflits. Cependant, Anakin est devenu un jeune homme espiègle et capricieux et ne suit pas toujours à la lettre les ordres de son maître Obi-Wan. C'est tout naturellement vers eux que l'on se tourne pour protéger la sénatrice de Naboo qui est menacée de mort. Or Anakin est secrètement amoureux de la sénatrice. Cet amour est difficile à vivre car l'Ordre Jedi a des règles très strictes et complexes quant aux relations entre deux personnes.

Entre-temps, Anakin perçoit à travers la Force que sa mère est en grand péril sur Tatooine. Avec l'aide de sa bien-aimée, il se rend sur Tatooine et découvre qu'elle a été enlevée par les Tuskens, des nomades du désert. Il la retrouvera dans un camp d'hommes des sables mais dans un état critique. Elle rendra son dernier souffle dans les bras de son fils.

Aveuglé par la douleur que lui cause la mort de sa mère, Anakin se venge en massacrant impitoyablement tout le camp des Tuskens. C'est un moment témoin de l'évolution d'Anakin vers le côté obscur de la force. En se laissant de plus en plus dominer par l'amour et la haine, Anakin se rapproche de ce qui sera plus tard Dark Vador. Son cœur s'est assombri et, avec Obi-Wan toujours sur son dos, il se referme sur lui-même.

Obi-Wan l'appelle à l'aide depuis la lointaine planète Géonosis. Anakin et Padmé partent aussitôt. Ils y sont faits prisonniers et Anakin apprend que Padmé l'aime aussi. Les Jedi venus à leur secours avec une immense armée de clones mettent en défaite les troupes de la CSI.

Le Chancelier Palpatine, grâce à un habile jeu politique, réussit à se faire accorder des pouvoirs exceptionnels.

Pendant ce temps Anakin et Obi-Wan combattent le Comte Dooku, mais ils ne sont pas assez puissants face au seigneur Sith, et Anakin y perd son avant-bras droit (qui sera remplacé par une prothèse mécanique). Maître Yoda vient à leur secours et fait fuir le Comte. La bataille étant finie, Anakin raccompagne Padmé sur Naboo, et se marie en secret avec elle (le code des Jedi le lui interdit pourtant)[9].

Star Wars : The Clone Wars[modifier | modifier le code]

Peu après le début de la Guerre, Anakin est promu au rang de Chevalier, pouvant ainsi prendre en charge une padawan et une légion. Anakin Skywalker se lie d'amitié avec le Capitaine Rex, dirigeant de la 501e Légion, qui le rejoint. Alors que la guerre des clones fait des ravages partout dans la galaxie, Anakin se voit attribuer sans prévenir une jeune apprentie Jedi nommée Ahsoka Tano. Néanmoins il reste près de son ancien maître. La Guerre sera une période qui le bouleversera grandement[10].

Épisode III : La Revanche des Sith[modifier | modifier le code]

Trois ans après la fin de l'épisode II, la Bataille de Coruscant fait rage. Prisonnier des Séparatistes commandés par le Général Grievous, le Chancelier Suprême Palpatine est libéré par Obi-Wan et Anakin après que ce dernier s'est débarrassé du Comte Dooku en lui coupant la tête. Dans ce contexte de guerre, le Chancelier Suprême se voit attribuer de plus en plus de pouvoirs par le Sénat. Padmé apprend à Anakin qu'elle attend son enfant mais celui-ci voit en cauchemar la mort de sa bien-aimée lors de l'accouchement. Un songe comparable à celui qu'il avait fait à propos de sa mère. Tourmenté par ses cauchemars, il se sent en outre tenu à l'écart par le Conseil Jedi qui décide de l'admettre en son sein sans pour autant lui reconnaître le rang de Maître. De plus, le Conseil lui demande d'espionner le Chancelier Suprême dont il est de plus en plus proche. Furieux, il se rapproche de plus en plus du Côté Obscur de la Force.

Dark Sidious, alias Palpatine, ordonne au Général Grievous (actuel chef des Séparatistes et terrible combattant robotisé) de conduire les leaders de l'opposition sur la planète Mustafar. Obi-Wan supprimera Grievious avant de pouvoir lui aussi se rendre sur Mustafar.

Palpatine exploite les faiblesses, les craintes et les frustrations d'Anakin pour le faire basculer du Côté Obscur de la Force. Il se révèle à lui en tant que Dark Sidious et lui promet notamment de découvrir le pouvoir de préserver ceux qu'il aime de la mort (et surtout Padmé, sa femme). Anakin cèdera alors que Kit Fisto, Agen Kolar, Saesee Tiin et Mace Windu allaient arrêter le Chancelier Suprême. Les trois premiers Jedi étant morts, Anakin fait le geste fatal: il découpe impulsivement Windu et doit devenir l'apprenti de Palpatine : Dark Vador. Anakin Skywalker n'est plus. La prophétie de l'Élu semble avoir été mal interprétée par les Jedi. Mais certains pensent qu'elle n'aura été que retardée.

Anakin, sur ordre de Palpatine, se lance dans une croisade sanglante contre son ancien Ordre pour exterminer les Jedi. Dans ce but, il attaque le Temple Jedi avec sa légion de Clones. Mais son ami le Capitaine Rex s'interpose, et Anakin le tue insensiblement, sort qu'il infligera aux Jedi dans le temple, même s'il est grandement éprouvé dans son duel contre Cin Drallig. Pendant ce temps, le Chancelier Suprême Palpatine, investi de tous les pouvoirs, force les Clones d'exécuter l'Ordre 66 : l'extermination de tous les Jedi répartis dans la Galaxie. De plus, au Sénat Galactique, Palpatine explique ce qui s'est passé en parlant de « coup d'État des Jedi » et les accuse d'avoir voulu renverser la République. Il décrète que les Jedi seront désormais hors-la-loi et explique que la République va être profondément remodelée pour devenir la première puissance galactique impériale. Ainsi naît l'Empire Galactique dirigé par l'Empereur Palpatine.


L'Empereur ordonne à Dark Vador de se rendre sur la planète Mustafar, où se trouvent les derniers chefs séparatistes qui attendent l'apprenti de Dark Sidious, ne sachant pas qu'ils ont été trompés. Quand Dark Vador arrive, il les massacre tous. Padmé le rejoint, suivie à son insu par Obi-Wan Kenobi. Obi-Wan et Dark Vador s'affrontent dans un terrible duel sur la planète volcanique. Vador est battu lorsqu'à la fin, grâce un prodigieux saut de force, Obi-Wan se retrouve sur le haut d'une pente d'un volcan. Ayant l'avantage, il demande à Vador de cesser le combat car ce dernier ne peut plus gagner. Dans un élan d'arrogance, Vador saute et tente de passer derrière Obi-Wan qui lui tranche les jambes et son dernier bras non mécanique. Anakin glisse irrémédiablement au bas de la pente, au bord d'une étendue de lave. Un pan de sa tenue va finalement prendre feu et Anakin va brûler. Plus tard, l'Empereur ayant ressenti que son apprenti était en danger, vient sur Mustafar et, le trouvant à moitié mort, le fait immédiatement soigner. Néanmoins, certains dommages sont trop importants. C'est à ce moment là qu'il devra porter une armure pour se maintenir en vie.

Les derniers Jedi survivants sont contraints à l'exil et à la discrétion dans l'attente de jours meilleurs... Padmé, n'ayant plus la volonté de vivre alors qu'elle a perdu Anakin, meurt en mettant au monde Luke et Leia, qui seront séparés à la naissance (Luke est mené chez son oncle sur Tatooine et Leia est recueillie par le sénateur Bail Organa sur Alderaan). Une des dernières scènes du film montre Dark Vador et l'Empereur dans un croiseur impérial face à l'Étoile noire en construction. C'est le début des âges sombres et de la tyrannie de l'Empire. Les Sith se sont vengés, tout semble alors perdu[11].

L'entre-deux trilogie[modifier | modifier le code]

Le personnage de Dark Vador est approfondi dans l'univers étendu de Star Wars par divers romans et comics. Il est également développé dans le diptyque vidéoludique Le Pouvoir de la Force. Cependant, d'après Pablo Hidalgo, responsable chez LucasFilm de la cohérence interne de l'univers de Star Wars, aux côtés de Leland Chee, ces deux jeux vidéo ne font pas partie du canon officiel. Les événements narrés dans les jeux entrent en effet en contradiction avec le synopsis de la série animée Star Wars: Rebels qui s'attache à raconter la fondation de l'Alliance rebelle[12].

Épisode IV : Un nouvel espoir[modifier | modifier le code]

Anakin Skywalker, devenu Dark Vador, est désormais le chef de l'armée impériale. Quelques années plus tard, il poursuit à travers la galaxie la princesse Leia Organa, détentrice des plans de l'Étoile noire[13]. Il ignore qu'il s'agit de sa propre fille, adoptée à la naissance par le Sénateur Bail Organa. Il attaque son vaisseau, le Tantive IV, et la fait prisonnière. Cependant, il ne parvient pas à récupérer les plans (elle les avait enregistrés dans le droïde R2-D2 l'un des plus connus de la saga avec C-3PO). Il emmène la princesse sur l'Étoile noire dont il partage le commandement avec le Grand Moff Tarkin, pour l'interroger sous la torture. Voyant que la Princesse ne cédera pas, Tarkin et Vador menacent de faire exploser sa planète : Alderaan. Leia leur révèle l'emplacement (qui s'avère être du bluff) de la base Rebelle. Malgré cela, ils font quand même exploser Alderaan.

Lors d'un ultime combat sur l'Étoile noire, il affronte pour la deuxième fois son ancien maître Obi-Wan Kenobi, qui se sacrifie cette fois afin que Luke et ses comparses puissent s'enfuir de l'Étoile noire. Vador prend ainsi sa revanche sur Kenobi après sa défaite sur Mustafar (voir Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith).

Lors de l'attaque de l'Étoile noire par l'Alliance rebelle, Dark Vador mène personnellement la chasse contre les X-wing rebelles à bord de son TIE Fighter Advanced X1. À cette occasion, il tient sans le savoir au bout de son canon laser son fils Luke, mais n'arrive pas à l'abattre à cause de l'arrivée inespérée de Han Solo, et il se rend compte que la Force est avec celui dont il ignore avoir des liens de sang. Il est le seul Impérial présent à survivre à la destruction de l'Étoile noire[14].

Épisode V : L'Empire contre-attaque[modifier | modifier le code]

Le Seigneur Sombre, impatient de retrouver les rebelles, envoie des milliers de droïdes-sondes à travers la galaxie. Vador va alors trouver que la base rebelle se situe sur la planète glaciaire Hoth. Il confie le commandement de l'attaque au Général Veers avant d'arriver personnellement sur la planète, manquant de peu Han Solo et Leia Organa qui se sont enfuis à bord du Faucon Millenium. L'empereur révèle à Vador que le jeune homme ayant fait exploser l'ancienne Étoile noire est le fils d'Anakin Skywalker, qui n'est autre que Vador lui-même. Arguant que Luke pourrait devenir un allié puissant, Vador convainc l'Empereur de le laisser le corrompre. Comprenant que la Force est l'alliée du jeune Luke Skywalker, Dark Vador utilise tous les moyens techniques de l'Empire pour le retrouver. Découvrant une base rebelle sur la planète glacée Hoth, il l'attaque, puis poursuit le Faucon Millenium, qui emmène à son bord la princesse Leia et C-3PO[15]. Grâce au chasseur de primes Boba Fett, il retrouve leur trace et les devance sur Bespin, où il prend en otage la cité minière et son chef Lando Calrissian, vieil ami de Han Solo.

Leia et Han tombent donc dans le piège tendu par Dark Vador, et après de terribles tortures, ce dernier fait mettre Solo en congélation carbonique et confie à Boba Fett le soin de le livrer à Jabba le Hutt sur Tatooine. Lorsque Luke Skywalker arrive sur Bespin pour tenter de sauver ses amis, il est confronté à Dark Vador dans les entrailles de la Cité des Nuages. Le Seigneur Sith remporte ce combat en tranchant la main droite de son jeune adversaire, et fait à Luke une troublante révélation : « Non, je suis ton père!» Cette réplique de Vador, qu'il prononce dans les dernières minutes de l'épisode, est devenue une des plus célèbres de l'histoire du cinéma.

Vador propose à Luke de devenir son allié afin de renverser l'empereur, pour régner « comme père et fils » sur la galaxie, mais ce dernier refuse de le suivre et s'échappe avec l'aide de Leia et Lando Calrissian à bord du Faucon Millenium[16].

Épisode VI : Le Retour du Jedi[modifier | modifier le code]

Sur la lune forestière d'Endor, voulant à tout prix corrompre son fils, Dark Vador accueille à bord de sa navette Luke venu de lui-même se livrer à son père pour le ramener du côté lumineux de la Force[17]. Car comme le sentait sa mère Padmé à l'époque, Luke sait qu'il reste du bon en son père. Néanmoins, Dark Vador se montrera « pratiquement » inflexible (il n'y a qu'à écouter le son triste de sa voix lorsque celui-ci dit à Luke « Il est trop tard pour moi, mon fils ») et l'emmène auprès de l’empereur Palpatine, venu visiter les travaux de la deuxième Étoile de la mort. Lors d'un dernier combat, Dark Vador exécutant la volonté de son maître, provoquera Luke et découvrira en lisant dans les pensées de son fils que ce dernier a une sœur jumelle, Leia, qui est donc sa fille. Le jeune Jedi finit par se révolter dans un élan de colère et le met à terre, lui coupant la main droite. Dark Vador voyant Luke l'épargner contrairement au souhait de Palpatine et braver fièrement le Sith sans sabre laser, l'esprit d'Anakin commence à se réveiller après vingt ans de sommeil. C'est en voyant les souffrances de son fils sous la violence de la foudre déchainée par Palpatine, qu'Anakin revient définitivement à la vie en soulevant l'Empereur dans un ultime effort pour le jeter dans le puits sans fond du cœur de la deuxième Étoile de la mort au péril de sa vie : la foudre de Palpatine vient le blesser grièvement.

Le père, conscient qu'il est sur le point de mourir, demande à Luke de lui retirer son masque pour lui permettre de voir son fils de ses propres yeux, puis meurt en paix. Ainsi tout comme sa mère en était persuadée, Luke a prouvé aux yeux de tous qu'il avait raison : Dark Vador n'existe plus. Anakin Skywalker est bel et bien de retour. Finalement, en ayant tué Palpatine, Anakin réalise la prophétie à laquelle il était depuis toujours destiné : l'équilibre est rétabli dans la Force. Après que son corps eut été brûlé selon la tradition Jedi, son esprit réapparaît à Luke aux côtés des esprits d’Obi-Wan Kenobi et de Yoda.

Après sa mort[modifier | modifier le code]

Bien que le sort de Vador fût définitivement scellé au sortir de la bataille d'Endor, son souvenir demeura dans la Galaxie. Son sinistre héritage ne cesse de hanter la famille Skywalker comme une épée de Damoclès permanente. Il est l'archétype du Jedi qui a failli. Le Sith apparut dans une vision de Cade Skywalker, 137 ans après la bataille de Yavin, alors que le chasseur de primes avait consommé sans état d’âme les terribles bâtons de la mort. Un duel imaginaire s’engagea entre les deux Skywalker, ce qui ne manqua pas de menacer Cade pour son avenir [réf. nécessaire].

Description d'Anakin[modifier | modifier le code]

Dans la Menace Fantôme, Anakin est un enfant de petite taille aux cheveux courts et blonds (coupe au bol) et aux yeux bleus, pilote de module de courses. Il est esclave. À la fin du film, il porte la coupe de cheveux (avec la tresse signifiant qu’il est apprenti) et les vêtements des Padawan. Dans l’Attaque des Clones, il est devenu adulte et a donc considérablement grandi. Il mesure dans les 1,80 m et arbore toujours la coupe de cheveux des Padawans. Lors du duel final contre Dark Tyranus il se fait trancher l'avant-bras droit et est contraint de porter une prothèse mécanique. Dans la Revanche des Sith, il a considérablement laissé pousser ses cheveux et une cicatrice est présente sur sa tempe droite. Durant le massacre du Conseil Séparatiste, ses yeux sont jaunes et injectés de sang, ce qui montre une forte emprise du Côté Obscur.

Selon une étude publiée dans la revue Psychiatry Research, Anakin présente plusieurs symptômes indiquant un trouble de la personnalité borderline[18].

Description de Dark Vador[modifier | modifier le code]

Ses bras et ses jambes sont artificiels, il porte une armure noire par dessus une combinaison noire et un casque noir doté d’un respirateur, et il a un panneau de contrôle sur la poitrine. Il porte également une longue cape noire. Il a subi des dommages effroyables et irréversibles au corps et au visage. Il est intégralement couvert de brûlures et de cicatrice, la lave l'a défiguré et lui a brûlé les cheveux et les sourcils.

Armure de Vador[modifier | modifier le code]

On appelle « armure de Vador » l’ensemble de ce qu’il porte sur lui en renforcement de son corps. Cet ensemble a plusieurs fonctions :

  • maintenir Vador en vie : l’armure a donc comme pièce centrale un respirateur, qui compense les blessures qu’a subies Vador quand il était encore humain (le nom Vador se justifie dès lors qu’il était devenu Sith). Elle comporte aussi des membres remplaçant ceux qu’il a perdus. Comme Vador ne pouvait respirer sans son masque sauf dans une chambre pressurisée, l’armure a des canaux pour l’alimenter par intraveineuse et pour évacuer ses déchets.
  • le renforcer au-delà du possible. Vador peut ainsi soulever un adulte d’une seule main sans employer ses pouvoirs ; l’armure fait également office de scaphandre et le protège même s’il est brutalement éjecté dans l’espace.
  • la forme de l’armure et le bruit du respirateur sont faits pour inspirer la terreur. L’armure de Vador a une forme basée sur celle des anciens droïdes de guerre Sith.
  • Vador a mis du temps pour comprendre la dernière fonction de son armure, à cause des contraintes qu’elle exerçait sur lui. En effet, l’armure le faisait souffrir, non seulement pour le punir de son échec contre Kenobi, mais surtout pour l’inciter à se plonger plus encore dans le côté obscur.

Les fonctions de l’armure sont très nombreuses. Elles sont, par exemple, les protections des jambes adhérant magnétiquement aux jambes artificielles, mais les pieds peuvent aussi se magnétiser à volonté pour adhérer à un plancher métallique.

Malgré cela, l’armure de Vador est très loin d’être à la pointe de la technologie de l’univers de fiction. Vador devina rapidement que les défauts étaient volontaires (dans une optique de souffrance). Les membres avaient été reconstruits d’une manière assez illogique. Les pieds de celui-ci étaient équipés de pinces puissantes alors qu’ils étaient enfermés dans des bottes. Celles-ci avaient des talons si surélevés que Vador devait marcher avec une extrême lenteur pour garder son équilibre (ce qu’il parvint au bout d’un moment à faire passer pour une démarche noble). Le métal utilisé était plus lourd et moins solide que le duracier (métal imaginaire dans Star Wars employé pour les blindages).

L’architecture est globalement assez absurde. Le choix de faire des jambes fragiles recouvertes de bottes blindées au lieu de faire des jambes renforcées d’elles-mêmes et disposant d’articulations utiles. Bien que les prothèses de Vador lui aient été posées par les robots qui ont fourni des organes de substitution au général Grievous, l’armure de Vador constitue sur de nombreux points une régression par rapport au corps de Grievous.

Selon le monologue de Vador, les robots qui l’ont reconstruit se sont « surpassés pour faire du mauvais travail »[19]. On conviendra cependant que les techniciens ont dû construire l’armure en urgence, compte tenu de la gravité des blessures d’Anakin, gravement brûlé et amputé de trois de ses membres. Étant donné les délais (une dizaine d’heures tout au plus), le résultat reste très correct. Par ailleurs, on peut s’étonner qu’en près de vingt ans de vie sous la forme d’un cyborg, Vador n’ait jamais désiré renouveler son armure, ce qui vient étayer l’idée d’un masochisme latent, une tendance à l’autoflagellation pour se punir du meurtre (plus ou moins volontaire) de son aimée, Padmé. À moins que ce ne soit l’empereur qui le lui ait interdit, pour l’asservir (Vador dépend de son personnel pour l’entretien de l’armure).

Personnalité[modifier | modifier le code]

Dark Vador (Anakin Skywalker) est tout d’abord l’Élu de la Prophétie[20] selon laquelle un homme viendra un jour pour rétablir l’équilibre de la Force, apportant la paix et l’ordre dans la galaxie. Bien que cette prophétie semble se révéler fausse lorsqu'il finit par sombrer du côté obscur, il finit par l’accomplir en se sacrifiant pour tuer Palpatine, débarrassant ainsi la galaxie du maître et de l’apprenti.

Une autre théorie veut que ce soit plutôt Luke Skywalker l’Élu de la Prophétie, puisqu’il détruit Vador avec l’amour que lui porte le reste d’Anakin que Vador porte en lui. De ce fait, Vador, redevenu Anakin Skywalker, tue l’empereur. Qui-Gon Jinn aurait donc vu bien plus loin qu’il ne le pensait, puisqu’il aurait donc vu Luke en Anakin.

Comme commandant[modifier | modifier le code]

Vador est un commandant aussi impitoyable pour l’ennemi que pour ses subordonnés. Il utilise volontiers la torture pour les interrogatoires. Il exécute personnellement les soldats ou officiers sous ses ordres qui se montrent incompétents aux moments les plus stratégiques.

Dans Le Pouvoir de la Force, on découvre qu’il peut être également manipulateur et menteur, prévoyant de faire mourir un apprenti qui n’a pas cessé de lui être fidèle.

Cela n’empêche pas Vador d’être profondément respecté et populaire auprès de ses hommes. D’une part parce que s’il tue les incompétents, les bons soldats peuvent rapidement monter en grade sous ses ordres, même s’ils ne sont jamais à l’abri d’une possible erreur pouvant entrainer leur mort prématurée. Surtout, à cause de son habitude d’accompagner les simples soldats en première ligne[21].

Création du personnage de Dark Vador[modifier | modifier le code]

Il s’agit du personnage central de l’ensemble des six films. Surtout après la création de la prélogie (Épisodes I, II et III) car originellement son fils Luke Skywalker était le seul vrai héros de la trilogie (Épisodes IV, V et VI). C’est la création de la prélogie et la restauration complète de la trilogie qui ont mis Dark Vador au centre de toute l’histoire de Star Wars en en faisant un personnage complexe et passionné, et en le sortant du seul rôle de grand méchant dans lequel la trilogie d’origine l’avait cantonné, et dont elle l'avait sauvé in fine.

En 2005, George Lucas a livré une clé pour mieux comprendre ce personnage fort complexe[20]. Selon le créateur de Star Wars, il faut comprendre qu’Anakin n’est pas réellement un traître : lorsqu’il devient Dark Vador, il continue d’être l’Élu de la Prophétie Jedi. On pourrait même affirmer, dans un sens, qu'Anakin devait devenir Dark Vador afin d’accomplir la prophétie. Car en devenant un Sith, il s'est retrouvé en position d'anéantir la lignée des Sith, c’est-à-dire l’Empereur Palpatine (Dark Sidious) et lui-même. Cela explique la Prophétie, qui fait référence à un sacrifice (l’Élu doit se sacrifier pour restaurer l’équilibre au sein de la Force). D'aucuns déploreront, cependant, que cet équilibre ait nécessité la perte de la quasi-totalité des Jedis.

Le souffle provenant du casque de Dark Vador a été enregistré grâce à un micro installé dans un appareil servant à la plongée sous-marine.

L’armure de Dark Vador est largement inspirée de la tenue médiévale des samouraïs, casque et masque facial compris (bien que le modèle original soit beaucoup plus coloré et ne comporte pas de cape), son casque est aussi inspiré des casques des soldats nazis durant la seconde guerre mondiale

Dark Vador est classé 3e du classement des cent plus grands méchants de l’histoire du cinéma réalisé par l’American Film Institute. Il est premier du classement OFCS Liste des 100 meilleurs méchants.

Nom du personnage[modifier | modifier le code]

Le nom Dark Vador est issu du doublage français du film Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir de 1977, le nom original du personnage étant Darth Vader.

Dans le film Star Wars; épisode III : La Revanche des Sith, c’est l’empereur qui baptise Vador, mais ni dans le film ni dans la novélisation l’origine de ce nom n’est expliquée. Quant à Darth, les fans de la saga l’interprètent comme une contraction de dark death, « mort sombre » ou de « Dark lord of the Sith[22] ». La version officielle de Star Wars concernant l’origine du titre dit qu'il s'agit un mot du rakata ancien, Darika, qui signifie Empereur[réf. nécessaire] ; au fil du temps, le mot évolua en Darik puis Dark. Selon le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic, le titre fut pris pour la première fois par le Sith Revan, vers - 4000, alors qu'il se trouvait en visite chez les Rakatas, ce qui fait de lui le premier « Seigneur Noir des Sith ».

Starkiller (tueur d’étoile) était la première idée de nom de George Lucas pour le fils d’Anakin[23], Luke, avant de changer pour le nom de « Skywalker ». Ce nom fut donné à de nombreux personnages auxiliaires dont l’apprenti secret de Dark Vador, Starkiller. (note:Vader veut dire père en néerlandais)

Interprètes[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Aucune version québécoise n'existe pour la trilogie originale.

Adaptations Lego[modifier | modifier le code]

Comme la majorité des personnages de Star Wars, Anakin Skywalker a fait l'objet de plusieurs adaptations en figurines Lego. En voici l'inventaire:

  • Épisode 1 : La menace fantôme

Anakin a fait l'objet de deux version en tant qu'enfant. L'une avec une allure triste (Lego numéro 7660), l'autre avec une bouche plus ou moins souriante (852551).

  • Épisode 2 : L'attaque des clones

Étant pourtant un personnage majeur du film, Anakin n'apparait que dans un seul set: celui de la poursuite de Zam Wesell (incluant les deux speeder et les figurines d'Anakin, Obi-wan et Zam)

  • The Clone Wars

Anakin a fait l'objet de deux versions. L'une en habit polaire (8085) et l'autre en habits ordinaires (numéros 8037 et 7675)

  • Épisode 3 : La revanche des Sith

Anakin a ici fait l'objet de deux versions : En version meurtrie (7283 et 7251) et en habit ordinaires (7256 et 7257).

  • Épisodes 4 à 6

Dark Vador a fait l'objet de deux version. Une ancienne (7251, 7263, 7264, 10131, 7261, 6211 et 10123) et une nouvelle (8017 et 10188). Les deux version révèlent une tête d'Anakin Skywalker lorsque l'on enlève le masque.

  • Univers étendu

Dark Vador a fait l'objet de deux adaptation blessé après une bataille, toutes deux disponibles dans l'ensemble 7672.

Citations célèbres[modifier | modifier le code]

  • « Votre manque de foi me consterne. » (I find your lack of faith disturbing, en VO) (en parlant à l'amiral chargé de la défense de l'Étoile noire assurant que celle-ci ne court aucun risque face à une attaque des rebelles, épisode IV).
  • « Non, je suis ton père. » (No, I am your father, en VO) (en parlant à Luke Skywalker, qui venait de l'accuser d'avoir tué son père). Cette citation est plus souvent faussement citée sous la forme : Luke, je suis ton père.
  • « Oui, mon maître. » (Yes, my master, en VO) (après chaque réplique de l'Empereur ou presque, surtout dans l'épisode VI)
  • « Excuses acceptées, capitaine Needa. » (après l'avoir étranglé.)
  • « Faites décoller la chasse. » Vador, épisode IV.
  • « Vos histoires d'astéroïdes ne m'intéressent pas, amiral. Je veux ce vaisseau, pas des excuses. » Vador à Piett.
  • « La Force est avec toi jeune Skywalker. Mais tu n'es pas encore un Jedi. » Vador à Luke, épisode V.
  • « Impressionnant. Très impressionnant. Obi-Wan t'a bien formé. Tu sais contrôler ta peur. Maintenant libère ta colère, seule ta haine peut me détruire. » Vador à Luke, épisode V.
  • « Luke, tu peux détruire l'Empereur. Il l'a prévu… tel est ton destin. » Vador à Luke, épisode V.
  • « Il est inutile de résister, mon fils. » Vador à Luke, épisode VI
  • « Pour une fois, laisse-moi te regarder avec mes propres yeux. » Anakin à Luke, avant d'ôter son casque et de mourir.
  • « Ton destin est lié au mien, Skywalker. » Vador à Luke, épisode V.
  • « — La boucle est maintenant bouclée. Lorsque je vous ai quitté, j'étais votre disciple, aujourd'hui je suis le maître. — Le maître des forces du mal, Vador. » Vador à Obi-Wan et inversement, épisode IV.
  • « Tout est fini pour vous, maître. » Vador à Obi-Wan, épisode III.
  • « Je te hais ! » (Je vous déteste! en VFQ) Vador à Obi-Wan, avant de brûler, fin de l'épisode III.
  • « Cette faute envers moi était la dernière , Amiral » Vador à l'amiral Ozzel juste avant de le tuer
  • « Tu avais raison. Tu avais raison à mon sujet... Dis à ta sœur...que tu avais raison. » Anakin à Luke, avant de mourir, épisode VI.

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

  • Soul Calibur IV dans sa version sur PlayStation 3, accompagné de son apprenti, Galen Marek (alias Starkiller); en compagnie de Yoda sur la version XBox 360[24].

Films[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Star Wars Blog : Major Character Birth Years
  2. a et b tableau s'anakin à droite sur Wookieepedia
  3. en armure
  4. Bob Anderson joue les scènes de combat au sabre laser.
  5. Sans son masque
  6. Lorsque Vador porte son armure et plus particulièrement son masque, c'est James Earl Jones qui prête sa voix au personnage.
  7. La revanche des Sith, adaptation en roman de Matthew Stover
  8. voir le film Star Wars, épisode I : La Menace fantôme
  9. voir le film Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones
  10. partie "The Clone Wars"
  11. voir le film Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith
  12. « Une nouvelle version de la création de l'Alliance Rebelle pour Rebels », sur www.starwars-universe.com,‎ 14 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  13. Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir
  14. Cependant dans le roman L'Étoile noire, on apprend également que des déserteurs échappent à Vador durant la bataille (entre la destruction des Y-wings et l'assaut des X-wings) et assistent également à la fin de l'Étoile noire, puis qu'ils s'engageront dans la Rébellion.
  15. Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque
  16. C'est dans cet épisode que Dark Vador joue le rôle le plus central. Il dispose d'une totale liberté d'action, et en profite pour étrangler l'amiral Ozzel et le capitaine Needa qui ont mal exécuté ses ordres.
  17. Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi
  18. Bui, E., Rodgers, R., Chabrol, H., Birmes, Ph. et Schmitt, L. (2011) - « Is Anakin Skywalker suffering from borderline personality disorder? », Psychiatry Research, 185, p. 299. (résumé (en))
  19. Dark Lord : l’ascension de Dark Vador, James Luceno, (ISBN 978-2265085107).
  20. a et b Documentaire L’Élu (The Chosen One) de Tippy Bushkin, 2005.
  21. L’héritage de la force, Tome 2 : Descendances, Karen Traviss, (ISBN 978-2265086579).
  22. (en) Darth - Wookieepedia, the Star Wars wiki.
  23. (en) partie « Behind the Scenes ».
  24. Renaud, « Dark Vador et Yoda dans SoulCalibur IV », sur www.jeuxvideo.fr,‎ 10 janvier 2008 (consulté le 8 août 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Liste des chevaliers Jedi Suivi par
Son maître Jedi
L’intéressé
Son/ses padawan(s)
Obi-Wan Kenobi
Anakin Skywalker
Ahsoka Tano
Précédé par Liste des Sith Suivi par
Son maître Sith
L’intéressé
Son apprenti Sith
Dark Sidious
Dark Vador
Galen Marek (Starkiller)