République galactique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

République galactique

25 000 av. BY – 19 av. BY

Drapeau
Emblème de la République galactique
alt=Description de l'image Galaxymap p1.jpg.
Informations générales
Statut Démocratie représentative
Régime parlementaire monocaméral
République fédérale
Capitale Coruscant
Langue Basic
Monnaie Crédit Républicain galactique (datarie Républicaine)
Superficie
Superficie 19 ap. BY ~ 1 000 000 de systèmes stellaires
Chancelier suprême
40 av. BY - 32 av. BY Finis Valorum
32 av. BY - 19 av. BY Palpatine

Entités suivantes :

La République galactique ou Ancienne République est un régime démocratique de l'univers fictif de Star Wars. Elle gouverna la galaxie pendant près de 25 000 ans. Son dernier chancelier suprême fut le politicien Palpatine qui la transforma en Empire, à la fin de la guerre des clones, en l'an 19 Av. BY.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

La République fut créée vers 25 000 av. BY par la première Constitution galactique fondée sur la liberté, la paix et la justice, sans discrimination d'espèces. Elle fut ratifiée sur Coruscant par cette même planète, Alderaan, Chandrilla et Corellia. À cette époque, l'Ordre Jedi, fondé il y a "seulement" 800 ans à la suite du premier Grand Schisme, prête allégeance à la République qu'il jure de protéger; et concrétise cette promesse via la fondation d'une école sur Ossus, au sein de la nouvelle Fédération.

La jeune République fut rapidement secouée par des conflits, notamment avec Aqualish, peuple xénophobe attaquant les convois Républicains.

Expansion et prospérité[modifier | modifier le code]

Durant les millénaires qui suivirent, la République ne cessa de s'étendre sur toute la galaxie. De puissantes organisations commerciales et des routes commerciales furent créées. Quelques tensions eurent lieu entre le régime et certains peuples, mais sans gravité.

Guerres[modifier | modifier le code]

Près de vingt millénaires après sa création, la République fut secouée par plusieurs guerres successives.

Second Grand Schisme[modifier | modifier le code]

En l'an 7003 av. BY, quand les sabres lasers étaient devenus l'arme des Jedi, un nouveau groupe de Jedi noirs fut créé. Une nouvelle guerre éclata entre ce groupe et l'Ordre Jedi qui se finit une nouvelle fois par la défaite des Jedi noirs.

Les derniers survivants des Jedi noirs furent bannis au-delà des frontières de la République et des zones connues. Ces exilés, dans cette zone inconnue, découvrirent l'espèce Sith qui les considéra comme des divinités. Les Jedi déchus les réduisirent en esclavage et fondèrent l'Empire Sith et prirent comme titre : les Seigneurs noirs des Sith.

Grande Guerre de l’Hyperespace[modifier | modifier le code]

Deux mille ans plus tard, les frontières de la République galactique et de l'Empire Sith devinrent sensiblement proches. Les Sith décidèrent d'attaquer la République, ravageant de nombreuses planètes Républicaines. La bataille de Coruscant, la capitale de la République, marqua un tournant dans cette guerre qui vit la défaite des Sith.

L'Empire Sith s'effondra, une ultime bataille se produisit sur Yavin IV marquant définitivement la défaite Sith.

Grande Guerre des Sith[modifier | modifier le code]

En 4000 av. BY, la menace Sith resurgit avec le Seigneur Sith Exar Kun et son apprenti Ulic Qel-Droma, qui voulaient refonder l'Empire Sith. Il réussit à corrompre quelques Jedi et quelques espèces comme les Mandaloriens et lança une attaque sur l'ensemble de la République. Son apprenti fut capturé durant son attaque de Coruscant, puis libéré par Exar Kun, ce qui causa la mort de millions d'êtres vivants.

L'invasion Sith fut contrecarrée par la perte de la Force de Ulic Qel-Droma qui comprit l'horreur de ses actes et dévoila la base de Exar Kun aux Jedi pour obtenir une rédemption. Des milliers de Jedi attaquèrent et vainquirent Exar Kun.

Guerres Mandaloriennes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerres mandaloriennes.

Les Mandaloriens, mis en déroute par la République après la mort du Sith, durent se replier. En 3976 av. BY, vingt ans après cette guerre, les Mandaloriens se mirent à conquérir des planètes de la Bordure extérieure, sans attaquer l'espace Républicain dont la République; les Jedi n'intervinrent pas lors de leurs massacres.

En l'an -3963, les Mandaloriens attaquèrent des planètes affilées à la République, ce qui conduisit à une guerre entre la République et les Mandaloriens. Cependant le Conseil Jedi décida de ne pas intervenir dans cette guerre, ce qui mécontenta les Jedi Revan et Malak, qui désobéirent et prirent part au conflit.

La flotte Républicaine, commandée par ces Jedi, battit rapidement les Mandaloriens. Revan et Malak, partirent dans des espaces inconnus, selon eux pour éliminer les dernières poches de résistances Mandaloriennes.

Guerre civile des Jedi[modifier | modifier le code]

Revan et Malak disparurent pendant un an. Ils réapparurent 3959 av. BY à la tête d'une flotte de vaisseaux inconnus, Revan s'était autoproclamé Seigneur noir des Sith et Malak était devenu son apprenti. Dark Revan réussi a rallier des Jedi et des officiers Républicains et avait un nombre illimité de vaisseaux.

Deux ans après le début de la guerre, Dark Revan fut capturé par un groupe de Jedi. Dark Malak ordonna de détruire le vaisseau de Dark Revan pour le tuer et prendre sa place de Seigneur Sith. Croyant son maître mort, il prit le commandement de la flotte Sith. Le Conseil Jedi offrit la rédemption, en échange il leur dévoile le secret du nombre illimité de vaisseau. Il leur apprit qu'ils avaient redécouvert la Forge Stellaire. Revan affronta son ancien apprenti dans la Forge Stellaire et le tua, puis assista à la destruction de la station spatiale.

Cet acte mis fin à la guerre, mais les troupes et la flotte de la République étaient décimés. Les Jedi noirs, partisans de Malak, continuèrent le combat assassinant de nombreux Jedi dans ce qui est connu comme la Première purge Jedi. En -3951, les Jedi n'étaient plus qu'une centaine et l'académie de Dantooine était détruite.

Grandes Guerres Galactiques[modifier | modifier le code]

En 3681 av. BY, la République fut attaquée par le Second Empire Sith dont elle ignorait l'existence. Durant vingt-huit ans la guerre ravagea la galaxie. Les Sith, voyant que le conflit s'éternisait, proposèrent des négociations de paix. En -3653, après la prise d'otage de Coruscant par les forces impériales, la République fut forcée d'accepter le traité de paix de Coruscant, divisant la galaxie en deux. S'ensuivit une période trouble de plus de dix ans : la Guerre froide.

La Guerre froide dura 11 ans. Elle est marquée par de fortes tensions entre l'Empire et la République. En 3642 av. BY, le conflit reprit lors de la Seconde Grande Guerre galactique. Les tensions devenant de plus en plus fortes, la Guerre Civile d'Aldérande, entraîna un nouveau conflit ouvert. Après la disparition de l'Empereur, les Sith se battirent pour le contrôle de l'Empire, et les complots affaiblirent le Conseil Noir. Dark Malgus notamment, se déclara le nouvel Empereur, avant d'être défait sur Ilum.

Nouvelles Guerres Sith[modifier | modifier le code]

Pendant les deux millénaires qui suivirent, la République connut une période d'expansion et de prospérité sans pour autant connaître un nouvel âge d'or.

En l'an 2000 av. BY, une nouvelle guerre éclata entre les Sith et l'Ordre Jedi. Cette guerre marqua le début du déclin de la République. La guerre dura mille ans, et finit en 1000 av. BY lors de la Bataille de Ruusan, où seul Dark Bane survécut, faisant entrer l'Ordre Sith dans la clandestinité.

Déclin d'une démocratie[modifier | modifier le code]

Son dernier siècle existence, la République vit des années sombres: des failles apparurent dans le système, les organisations obtinrent une large influence et s'était constitués de véritables royaumes. Des guerres éclatèrent, ce qui déstabilisa davantage la République.

Guerre Hyperspatiale de Stark[modifier | modifier le code]

La Guerre de l'Hyperespace de Stark, était un petit conflit militaire régionale qui a eu lieu en 44 av. BY. La République Galactique, avec l'aide des Jedi, se sont battus contre le Cartel Stark, un groupe de pirates, de mercenaires, de chasseurs de primes, et d'assassins réunis ensemble. Ce conflit fut l'oeuvre caché de Dark Sidious dans un but politique.

Bataille de Naboo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de Naboo.

En -32, le Sénat galactique vota la taxation des routes commerciales, ce qui mécontenta fortement les organisations commerciales, notamment la Fédération du commerce qui, influencé par un mystérieux Dark Sidious, mit en place un blocus sur Naboo suivit d'une invasion pour contester ce vote.

La reine Amidala, souveraine des Naboo, réussi à rejoindre Coruscant et dénonça les agissements de la Fédération du Commerce au Sénat. Le chancelier suprême Finis Valorum proposa à la reine Amidala d'envoyer une commission d'enquête, décision qui la mécontenta, voulant une action concrète. Conseillée par le sénateur de Naboo Palpatine, elle mit aux votes une motion de censure contre Finis Valorum, devant son incapacité à réagir face aux grandes organisations commerciales.

Malgré la défaite de la Fédération du Commerce face à Padmé Amidala, ce conflit révéla l'impuissance du Sénat et vit élire un nouveau chancelier suprême : Palpatine

Guerre des clones[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre des clones (Star Wars).

Dix ans après cet événement, un mouvement Séparatiste se créa au sein de la République fondé par le comte Dooku. De nombreux systèmes quittèrent la République au profit des Séparatistes. Le Jedi Obi-Wan Kenobi assista sur Géonosis à la création de la Confédération des systèmes indépendants, traité signé par des organisations commerciales dont la Fédération du commerce, qui mirent à disposition du comte Dooku leur armée.

Le Sénat fit voter les pleins pouvoirs au chancelier Palpatine et ordonna la création d'une armée de clones pour la République et l'envoya sur Géonosis pour combattre l'armée droïde Séparatiste. La Bataille de Géonosis se finit par la victoire de la République et marqua le début de la guerre des clones.

Pendant les trois ans de guerre, le chancelier suprême ne cessa d'accumuler des pouvoirs; la guerre était présente dans la totalité de la galaxie. La République prenait progressivement l'avantage jusqu'à la Bataille de Coruscant, où les Séparatistes enlevèrent le chancelier. Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker réussissent à le libérer et Anakin tua le comte Dooku. Le général Grievous, commandant de l'armée droïde, ordonna la retraite sur Utapau, puis sera tué par Obi-Wan Kenobi durant l'ultime bataille sur Utapau.

Fin de la République[modifier | modifier le code]

Peu après la mort du général Grievous, les Jedi apprirent que Palpatine était le fameux Dark Sidious. Un groupe composé de Mace Windu, Kit Fisto, Saesee Tiin et Agen Kolar (les deux derniers n'ont jamais pris part à un vrai duel au sabre laser) , tenta d'arrêter Dark Sidious. Seul Mace Windu survécut et réussit à le désarmer. Mais Palpatine avait réussi à faire basculer Anakin Skywalker du côté obscur. Celui-ci arrive sur le lieu du combat et désarme Mace Windu que Dark Sidious s'empresse de tuer. Ce dernier en profite alors pour donner l'ordre 66. Les soldats clones s'exécutèrent et de nombreux Jedi périrent ainsi. Anakin devint Dark Vador, attaqua avec une légion de clones le Temple Jedi et massacra un maximum de Jedi, y compris les novices. Il partit ensuite sur Mustafar pour assassiner les leaders Séparatistes et éradiquer ainsi toute menace de contestation de l'autorité des Sith. Pendant ce temps, Palpatine proclama l'Empire Galactique au Sénat galactique sous les ovations de la foule. Les Jedi restants, quelques clones déserteurs et certains sénateurs comme Bail Organa créèrent en réaction la délégation des 2000. De ces rebelles naîtra l'Alliance rebelle, qui perpétuera l'esprit de la République jusqu'à la fondation de la Nouvelle République.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La République est une démocratie représentative monocamérale, fonctionnant sur un système fédéral, assurant à chaque système membre une souveraineté interne. Il est à noter, d'ailleurs, que si le régime de l'Etat fédéral est républicain, il accepte n'importe quel régime parmi les Etats fédérés, pourvu qu'il soit démocratique (exemple de la planète Naboo qui est une monarchie élective).

Organismes[modifier | modifier le code]

Sénat galactique[modifier | modifier le code]

Emblème du Sénat galactique
Article détaillé : Sénat galactique.

Seule chambre du parlement, le Sénat galactique est le lieu où les lois de la République sont votées. Les sénateurs sont les représentants d'une ou plusieurs planètes ou d'organisations commerciales. Ils sont élus démocratiquement ou choisis par les gouvernements planétaires, mais vers la guerre des clones, ils seront quasiment inutiles car Palpatine acquiert trop de pouvoir autonome. Vers cette période, les principaux sénateurs sont:

Chancelier suprême[modifier | modifier le code]

Président du Sénat galactique, il est le dirigeant de la République et possède le pouvoir exécutif. Élu par le Sénat galactique, pour un mandat renouvelable une fois, il reste cependant responsable politiquement devant le Sénat.

Ordre Jedi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jedi.

¨

Défenseur de la paix et de la justice, il est chargé de la défense et la sécurité des peuples de la République. Il comprend le Conseil Jedi, formé de 12 membres et notamment chargé des relations avec le Sénat galactique.

Référence[modifier | modifier le code]

http://www.starwars-holonet.com/holonet.php?fiche=org_ar

Liens externes[modifier | modifier le code]