Jedi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Jedi sont des personnages de fiction de la saga Star Wars imaginés par George Lucas. Ce sont des guerriers-philosophes œuvrant pour le maintien de la paix. Ils sont dotés de pouvoirs surnaturels, mais savoir si ces pouvoirs sont une condition nécessaire pour mériter le titre fait l'objet de débats.

Origines de l'Ordre[modifier | modifier le code]

Les chevaliers Jedi forment un ordre d'individus qui ont l'habileté de maîtriser la Force, et qui l'utilisent uniquement pour faire le bien. L'Ordre commença des dizaines de milliers d'années avant la création de l'Empire galactique. De nombreuses organisations anciennes et semi-légendaires ont été citées comme précurseurs de l'Ordre Jedi, tels que l'Ordre de Dai Bendu ou l'académie Chatos, mais aucune preuve décisive n'a jamais été apportée. La planète de naissance de l'Ordre est Tython. Ce que l'on sait, également, c'est que les plus brillants philosophes, prêtres et guerriers se rassemblèrent il y a longtemps pour discuter de leurs découvertes à propos d'une Force mystique et énigmatique, et leurs efforts conduisirent au développement de l'Ordre Jedi. Au départ, le Jedi était un ordre contemplatif. Au cours du temps, cependant, l'ordre prit une part de plus en plus active dans les affaires galactiques, et se centralisa finalement sur Coruscant, suite à la catastrophique bataille de Ruusan.

« Pendant des centaines de générations, l'ordre Jedi a su défendre la paix et la justice dans l'Ancienne République. Bien avant les jours sombres et l'avènement de l'Empire »

— Obi-Wan Kenobi, Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir

Devenir un Jedi demande le plus profond engagement. La vie d'un Jedi est une vie de sacrifice. Ceux qui montrent une aptitude pour la maîtrise de la Force sont pris à la naissance, ou très jeunes, et envoyés pour commencer leur formation sur Coruscant, où se trouvent les quartiers généraux de l'Ordre. Dès le début de leur entraînement, ils vivent une vie simple, suivent le Code Jedi qui interdit les possessions matérielles et l'attachement émotionnel. La formation est dirigée par un Jedi expérimenté, jusqu'à ce que l'individu soit prêt à devenir un Jedi à part entière. Il y a parfois des exceptions, comme dans le cas d'Anakin Skywalker (entraîné par Obi-Wan Kenobi tout juste devenu Chevalier Jedi), ou de Luke Skywalker (dont l'entraînement a commencé tardivement).

La Force[modifier | modifier le code]

La Force est une sorte de champ d'énergie généré par tout être vivant et qui englobe tout l'univers. Ce principe peut se rapprocher de certaines religions réelles comme le Shinto japonais, ou de concepts druidiques celtes, et a de fortes similarités avec le Taoïsme. En d'autres termes, la Force est considérée comme provenant d'un amalgame de religions et philosophies, se déclinant comme une métaphore de la spiritualité. Selon la spiritualité telle que la voit George Lucas, il y a dans chaque personne, ainsi que dans l'univers tout entier, un potentiel pour le côté « lumineux » et pour le côté « obscur ». Dans le film Star Wars, épisode I : La Menace fantôme, l'habileté des Jedi à maîtriser la Force vient d'organismes endosymbiotiques, les midi-chloriens, se trouvant dans leur corps (le mot midi-chlorien est visiblement formé à partir des mots mitochondrie et chloroplaste). Plus le taux de midi-chloriens est élevé, plus la maîtrise de la Force par le Jedi est élevée. Leur présence peut être détectée par un autre Jedi. Anakin Skywalker a un taux de plus de 20 000, plus grand encore que celui de Maître Yoda, ce qui conduisit certains, dont Qui-Gon Jinn, à croire qu'Anakin est l'élu décrit par une ancienne prophétie. En discutant avec la mère de celui-ci, Qui-Gon apprend qu'elle s'est retrouvée enceinte sans avoir été fécondée, ce qui est cette fois une référence à l'Immaculée Conception et au Messie de la culture judéo-chrétienne.[réf. nécessaire]

Structure de l'Ordre[modifier | modifier le code]

Rangs Jedi[modifier | modifier le code]

Les Jedi doivent passer progressivement sept à huit niveaux d'expérience :

  • Initié : c'est un titre officieux, donné à un enfant chez lequel on a repéré un potentiel pour la Force. Ceux-ci doivent quitter leur foyer à un âge très jeune et rejoindre un groupe d'entraînement au Temple Jedi.
  • Novice : un préapprenti, encore très jeune, qui apprend les bases de la Force ainsi que du sabre laser, généralement par groupe, sous la tutelle d'un maître Jedi. C'est un peu une formation obligatoire avant de se faire choisir comme Padawan par un Chevalier Jedi, voire un Maître Jedi. Pour les entraînements au sabre laser, il s'agit souvent de Maîtres renommés comme Cin Drallig et Yoda.
  • Padawan : un apprenti qui reçoit un entraînement intensif sous la direction d'un Chevalier ou Maître Jedi. Ce n'est qu'après une période longue de 2 à 10 années que le Padawan est autorisé par le Conseil Jedi à passer les épreuves de chevalerie au terme desquelles il accédera lui-même au rang de Chevalier Jedi. Une règle du Code Jedi dispose qu'un maître ne peut avoir qu'un seul Padawan en même temps sous sa responsabilité, qu'il choisit parmi les novices, une fois qu'ils ont acquis les bases de l'utilisation de la Force et du maniement du sabre laser, et ce, afin d'assurer au mieux sa formation Jedi.
  • Chevalier Jedi : un Padawan peut devenir chevalier une fois qu'il a réussi les « Épreuves ». C'est le rang minimum pour la qualification de Jedi : quand on parle de Jedi sans préciser son rang, on fait généralement référence à un chevalier. Pendant la guerre des clones, tout Chevalier Jedi se devait d'être Général Jedi, avec sous ses ordres une légion de 5000 hommes et un commandant clone pour l'aider à la gérer.
  • Maître Jedi : un chevalier Jedi qui a réussi à instruire avec succès un Padawan, et à en faire un chevalier. On peut aussi devenir Maître en réalisant des actions exceptionnelles, ou par auto-proclamation (dans ce dernier cas, le Maître n'est pas reconnu comme tel par le Conseil Jedi).
  • Membre du Conseil : maître Jedi reconnu qui se démarque des autres par un plus grand talent et qui est donc autorisé par les autres membres à siéger parmi eux. ( Exceptions : Anakin Skywalker — Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith — où celui-ci siégea à la demande expresse du chancelier Palpatine, et Ki-Adi-Mundi, avant qu'il ne devienne Maître Jedi, était déjà au Conseil Jedi).
  • Grand Maître de l'Ordre : Utilisé à la fois durant l’Ancien et le Nouvel Ordre Jedi, le rang de Grand Maître de l'Ordre ne peut-être attribué qu'à un seul Jedi à la fois. Le Jedi tenant du titre est celui qui est à la tête de l'Ordre Jedi tout entier. Il est élu par ses pairs qui reconnaissent en lui les qualité de sagesse, de maîtrise de la Force et de leadership nécessaire pour guider l'ordre. Durant la Grande Guerre Galactique, Satele Shan en portait le titre. Luke Skywalker le reprit lors de la reconstruction de l'Ordre sous la Nouvelle République.
    • Il peut arriver que la fonction soit scindée en deux postes : d'une part le Grand Maître Jedi et de l'autre le Maître de l'Ordre  : Dans ce cas, le Grand Maître est davantage un guide spirituel, modèle reconnu pour sa grande connivence avec la force, qui transcende le système et se consacre à la méditation; tandis que le Maître de l'Ordre est le chef du Conseil, au sommet de la hiérarchie Jedi, qui gère activement les affaires de la communauté et interagit politiquement avec la République. Le cas le plus emblématique est le tandem que formaient Yoda et Mace Windu.
  • Esprit Jedi : un supposé sixième niveau, qui correspond moins à un titre honorifique qu'à un degré de maitrise de la force. Après leur mort, tous les êtres sensibles à la Force s'unissent avec cette dernière. Ils peuvent communiquer entre eux, explorer et contempler l'Espace et l'Histoire de la galaxie, mais ne peuvent pas interagir avec les vivants. On remarquera néanmoins qu'il est déjà arrivé que des combattants de la Force soient restés emprisonnés dans leur lieu de mort. Lors de la Bataille de Ruusan, ceux tombés durant la bataille ont vu leur esprit enfermé sur Ruusan et ne furent libérés que 1000 ans plus tard. Mais il existe quelques Jedi parvenus à un tel degré de maitrise de la force qu'ils peuvent continuer d'interagir avec le monde vivant. À sa mort, le cadavre dudit Jedi se volatilise littéralement, et il peut alors apparaître sous la forme d'un Spectre de Force, ou simplement en faisant entendre sa voix, et continue ainsi de communiquer avec les vivants, même si son champ d'action demeure limité. Seulement douze Jedi sont connus pour avoir atteint ce niveau post-mortem : L'Exilée, Ulic Qel-Droma, la Femme Sombre, Qui-Gon Jinn, Morgan Katarn, Obi-Wan Kenobi, Yoda, Anakin Skywalker (les corps d'Anakin et de Qui-Gon furent des exceptions à la règle, en effet leurs corps ne disparurent pas dès leur mort et on peut supposer qu'ils n'ont disparu que lors de leur crémation afin de vivre dans la Force), Luke Skywalker, Mara Jade Skywalker, Anakin Solo et Kol Skywalker. On notera aussi le cas de Jacen Solo, qui avait acquis le pouvoir de voyager dans le temps grâce à la Force, mais seulement sous forme spectrale.

Organisation politique[modifier | modifier le code]

Les Jedi ont fini par former une entité politique centrale appelée Conseil Jedi. Celui-ci constitue l'instance suprême qui dirige l'Ordre, et est liée à l'organisation politique de l'Ancienne République à travers l'action des Jedi dans des missions consulaires ou militaires. Le Conseil Jedi ne peut avoir que douze membres à la fois. Il se compose de cinq membres à vie (tels Yoda ou encore Mace Windu sous l'Ancienne République), de quatre membres à long terme (en fonction pour plusieurs années) et de trois membres à court terme (élus pour quelques mois ou quelques années). Ses membres ont pour tâche de diriger et guider l’Ordre Jedi dans l’Ancienne République.

Pour plus de détails voir l'article Conseil Jedi.

Parmi d'autres tâches, les Jedi sont responsables de l'application de la loi et le maintien de la paix dans la République. À l'époque de la guerre des clones, ils sont intégrés dans la hiérarchie militaire, en tant que généraux, soldats d'élite ou conseillers. À cette fin, ils utilisent non seulement la Force mais aussi leur sabre laser (chaque padawan doit apprendre à construire lui-même son propre sabre laser avant de prétendre au titre de chevalier).

En tant que gardien de la République, les Jedi ont juré fidélité aux principes sur lesquels reposent la République et non au régime lui-même. C'est à ce titre que Mace Windu tentera d'arrêter par précaution le Chancelier Palpatine, pourtant chef démocratiquement élu de la République, et tentera même de l'exécuter sans procès, faute de pouvoir compter sur l'impartialité d'institutions qu'il s'était accaparées (ses craintes furent confirmée puisqu'il transformera juste après leur échec la République en Empire et s'autoproclamera au Sénat Empereur, sous les ovations de la foule).

Le côté obscur de la Force, l'ennemi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sith.

Pour celui qui a la capacité de maîtriser la Force, grande est la tentation de l'utiliser à son propre bénéfice et non au service du bien. Des émotions comme la haine, la colère, la peur peuvent conduire le Jedi à rejoindre le côté obscur de la Force. Pour reprendre les termes de Yoda, le côté obscur n'est pas le plus fort, mais « le plus rapide, le plus facile, le plus séduisant ».

« Si une seule fois tu t'engages sur le chemin du côté obscur, à jamais il dominera ton destin. »

— Yoda, Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi

On peut distinguer d'une part les Jedi ayant personnellement mal tournés, par choix personnel (on parle de Jedi noirs) d'autre part les Sith, organisation aussi structurée et dotés de dogmes aussi rigoureux que ceux des Jedi, mais tournée vers le mal.

Les premiers partisans du côté obscur sont apparus pour la première fois environ 25 000 ans Av.BY, déclenchant un premier conflit interne dit "Guerre de la Force" qui ravagea Tython, et entrainèrent dans leur mort de nombreux partisans du côté lumineux. Ils sont d'ailleurs la raison de la création de l'Ordre Jedi par les survivants afin de prévenir tout futur excès au sein de ce qui n'était auparavant qu'une communauté d'érudits étudiant la Force librement. Cela n'a pas empêché l'émergence d'une nouvelle génération de Jedis noirs 7 000 ans Av.BY. Vaincus une fois de plus, ils furent condamnés à l'exil et s'installèrent sur la planète Korriban, dont ils convertirent les autochtones naturellement sensitifs à la Force en adeptes du côté obscur et fondèrent ainsi l'ordre Sith.

Cette secte est opposée à la philosophie Jedi, c'est-à-dire être au service de la justice et du bien commun, et prône l'utilisation de la Force comme moyen d'accession au pouvoir. Après des années de guerres, la secte fut considérée comme anéantie après la Bataille de Ruusan, vers l'an 1000 Av.BY. En réalité, Dark Bane ayant survécu, fonde un nouvel ordre Sith, basé sur la règle des deux. La tradition veut qu'un seigneur Sith prenne un apprenti (comme le font les Jedi) et lui choisisse un nouveau nom, précédé par le titre « Dark » en version française, « Darth » en version originale (par ex. le Comte Dooku est appelé Dark Tyranus dans les épisodes II et III). Il ne peut exister simultanément qu'un seul maître et qu'un seul apprenti, c'est la règle instaurée par Bane pour que le nouvel ordre ne s'effondre pas en affrontements internes. Tout autre personnage doté de force pour le mal doit être considéré comme Jedi Noir, et est utilisé comme pion. À noter que s'il doit y en avoir deux et non un seul, ce n'est pas seulement pour assurer la pérennité de l'ordre si l'un d'eux est tué, mais parce que le maître doit incarner le pouvoir, alors que l'apprenti doit le désirer.

Les deux ordres se combattirent pendant des milliers d'années, chacun étant convaincu de représenter le juste et vrai côté de la Force. Les Siths furent plusieurs fois vaincus mais reconstituaient à chaque fois leurs forces et rebâtissaient l'Empire. En -1000 av.BY, suite à la bataille de Ruusan, les deux ordres frôlèrent l'extinction, donnant une victoire apparente aux Jedis tandis que les Siths rentraient dans la clandestinité. Les Jedis furent anéantis en -19 av.BY, offrant leur première grande victoire aux Siths qui réussirent par traitrise ce qu'ils n'étaient jamais parvenus à réaliser par un affrontement direct. Après la fin de l'épisode VI de Star Wars, Luke Skywalker pense lui-même avoir anéanti les Sith, de sorte que pour la première fois, les deux ordres étaient simultanément éteints. Mais de la même manière qu'il existe des « esprits » Jedi, il existe des « esprits » Sith ; Luke sera contraint d'affronter l'un d'entre eux : Exar Kun. En effet, celui-ci parvint à tourner un des Novices de Luke vers le côté obscur. Les autres élèves de Luke contribuent à mettre Kun définitivement hors d'état de nuire (ces événements ont lieu dans la trilogie de romans L'Académie Jedi).

Mais bien qu'ils n'aient pas réellement été entraînés dans ce but, des élèves de Vador firent perdurer la tradition Sith (en respect de la règle des deux, les Sith peuvent recruter des élèves pour leurs basses œuvres, mais pas pour en faire de vrais Sith). Ils ne constituèrent pas une grande menace pour la galaxie jusqu'à ce que Lumiya recrute Jacen Solo comme apprenti. Sous le nom de Dark Caedus, celui-ci représenta la plus grande menace Sith depuis la fin de Dark Sidious.

Lumiya savait qu'il existait une autre organisation Sith, mais qui ne respectait pas la règle des deux, et formant un grand nombre d'apprentis. Vers 130 Ap.BY, cet ordre, dirigé par Dark Krayt (autrefois le Jedi A'Sharad Hett), prit le contrôle de la galaxie.

Histoire de l'Ordre d'après les six épisodes de la saga[modifier | modifier le code]

En 32 Av.BY, alors qu'ils forment une organisation centralisée indispensable à la République, les Jedi découvrent la réapparition de seigneurs Sith grâce à Qui-Gon Jinn qui combat Dark Maul avant de s'enfuir de Tatooine. Plus tard, les Sith dirigent un mouvement Séparatiste au sein de la République. La guerre qui s'ensuit conduit les Jedi à prendre une part plus active au sein de la République, en agissant comme Guerriers pour le compte du sénat galactique. La guerre des clones se terminera pourtant par la dispersion de l'Ordre Jedi et la création d'un empire galactique par le seigneur Sith Dark Sidious. Seuls deux Maîtres Jedi continuent d'être actifs, donnant peu de chances de survie à l'Ordre. Les deux Jedi restants, Yoda et Obi-Wan Kenobi, mettent leurs espoirs en les deux nouveau-nés d' Anakin Skywalker, Luke et Leïa, pour vaincre l'Empire et restaurer l'Ordre. La bataille de Yavin, quelque 20 années plus tard, semble leur donner finalement raison : si les dispositions supposées de Leïa pour la Force ne semblent être pour rien dans sa position au sein de la rébellion contre l'Empire, Luke, au contraire, commence à la maîtriser. Progressivement, avec l'aide de Yoda, celui-ci apprend à utiliser son pouvoir et devient Chevalier Jedi (on peut remarquer que son temps de formation est extrêmement court par rapport à celui des Jedi de l'Ancienne République ; mais il est vrai que la situation est exceptionnelle). Avec la fin de l'Empire, Luke Skywalker semble être le seul Chevalier Jedi actif. D'après les romans de Star Wars, Luke restaure ensuite l'Ordre Jedi, en repêchant les Jedi cachés depuis longtemps et en en trouvant de nouveaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'époque de la guerre des clones, le Temple Jedi de Coruscant était le dernier grand siège de l'Ordre, servant de centre et de foyer avec l'Académie la plus grande active de la galaxie et de grandes Archives. En plus du temple de Coruscant, l'Ordre a été basé sur Ossus pendant de nombreuses années avant la dévastation de la planète au cours de la Grande Guerre Sith, et brièvement sur ​​Tython, le monde natal de l'Ordre, lors de la conception de l'Ordre et pendant la guerre froide. En plus de l'académie principale, l'Ordre Jedi avait des avant-postes sur de nombreux mondes et des académies secondaires tout au long de son histoire. Les planètes importantes de l'Ordre Jedi sont :

  • Coruscant, siège habituel du Temple Jedi, qui abrite le Conseil, les archives et la principale académie de 3996 à 19 BBY.
  • Dantooine, l'enclave Jedi (académie secrète).
  • Ossus, grand centre des archives Jedi.
  • Tython, monde d'origine de l'ordre Jedi, comportant une académie secondaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]