Obi-Wan Kenobi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obi-Wan Kenobi
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

Personne costumée en Obi-Wan Kenobi dans les épisodes IV à VI
Personne costumée en Obi-Wan Kenobi dans les épisodes IV à VI

Naissance -57
Décès 0 (à 57 ans)
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Châtain-blond
Yeux Bleu-gris
Activité(s) Jedi
Caractéristique(s) Sage
Taille 1,82 m
Affiliation Jedi
Entourage Anakin Skywalker
Qui-Gon Jinn (maître)
Yoda
Siri Tachi (amour)
Duchesse Satine (amour)
Ennemi(s) Sith
Confédération des systèmes indépendants

Membre(s) République galactique
Alliance rebelle

Créé par George Lucas
Interprété par Ewan McGregor
(Épisodes I à III)
Alec Guinness
(Épisodes IV à VI)
Film(s) La Menace fantôme
L'Attaque des clones
La Revanche des Sith
Un nouvel espoir
L'Empire contre-attaque
Le Retour du Jedi
The Clone Wars
Clone Wars
Roman(s) L'Héritier de l'Empire
Série(s) Clone Wars
The Clone Wars
Première apparition Un nouvel espoir
Dernière apparition L'Héritier de l'Empire
Éditeur(s) 20th Century Fox
Site officiel Fiche du personnage

Obi-Wan Kenobi est un personnage de fiction dans l'univers de la série cinématographique Star Wars de George Lucas. C'est un chevalier Jedi, personnage emblématique de la saga.

Il est tout d'abord le padawan de Qui-Gon Jinn avant de devenir lui-même l'instructeur d'Anakin Skywalker, puis de le laisser pour mort à l'issue d'un terrible combat au moment où ce dernier a choisi le côté obscur de la Force et devient Dark Vador, seigneur noir Sith, bras armé de l'empereur galactique Palpatine. Ces évènements sont relatés dans les épisodes I, II et III.

Dans la trilogie précédente (épisodes IV, V et VI), qui relate des évènements postérieurs, le vieil Obi-Wan Kenobi met Luke Skywalker sur le chemin de la Force avant d'être tué volontairement par Dark Vador. Il est un des rares personnages à intervenir tout au long de l'épopée, que ce soit physiquement ou en tant qu'apparition.

Obi-Wan Kenobi est interprété par Alec Guinness dans la trilogie originale (épisodes IV, V et VI) et dans son jeune âge par Ewan McGregor (épisodes I, II et III).

Biographie[modifier | modifier le code]

Obi-Wan Kenobi est un humain de la planète Stewjon. Il est enlevé à sa famille très jeune afin de suivre l'entraînement de l'Ordre Jedi sous la République galactique. Il grandit dans le Temple Jedi sur Coruscant, où il rencontre le Maître Jedi Qui-Gon Jinn, qui accepte alors de le former. Avec Qui-Gon, Obi-Wan explore la galaxie et de nombreux mondes et rencontre de nombreuses civilisations.

Il est un Jedi habile, sage et intelligent et un négociateur talentueux ; un Jedi discipliné qui s'offre de fréquentes pauses au cours d'un combat pour lâcher de spirituels apartés. Quoique souvent impatient face au Sénat et à ses débats politiciens, Obi-Wan croit fermement que la République doit être sauvée, car elle est l'unique chance pour les peuples de la galaxie de vivre en paix. Il n'est pas peu fier d'avoir un Padawan, Anakin, et d'être le meilleur négociateur de la galaxie.

Obi-Wan est incontestablement un Jedi extrêmement puissant : il terrasse au terme d'affrontements épiques des adversaires aussi puissants que Dark Maul et le Général Grievous. Dans son dernier duel, il laisse Dark Vador le tuer et accède à une technique ultime : l'immortalité à travers la Force.

Épisode I : La Menace fantôme[modifier | modifier le code]

Obi-Wan apparaît pour la première fois dans la saga en tant que Padawan, au côté de son maître Qui-Gon Jinn, en train de demander audience pour négocier en tant que représentants de la République la levée du blocus imposé par la Fédération du commerce à la planète Naboo. Pourchassé par les droïdes de la société, qui ont sciemment violé leur neutralité diplomatique, ils réussissent à évacuer la reine et prennent le chemin du Sénat pour qu'elle puisse y témoigner des crimes de la Fédération. Suite à un détour sur Tatooine pour cause d'avaries, Qui-gon y remarque le lien surprenant qui unit un jeune garçon indigène, appelé Anakin Skywalker, à la Force, et c'est ainsi qu'Anakin et lui font connaissance pour la première fois.

Il assiste impuissant à la mort de Qui-Gon Jinn sur Naboo, vaincu par Dark Maul en duel, alors qu'Obi-Wan était bloqué par un champ de force. Le jeune Padawan engage le combat vaillamment mais se fait projeter dans un sas par l'apprenti Sith, et n'a que le temps de se raccrocher in extremis à un support. Dark Maul jette ensuite le sabre laser d'Obi-Wan dans le vide du sas, sous les yeux de son propriétaire. Obi-Wan réussit grâce à la Force à remonter et à faire venir à lui le sabre de son maître, resté près de son corps. Il coupe alors en deux l'apprenti Sith qui tombe dans le sas. Alors que Qui-Gon se meurt, Obi-Wan lui promet de s'occuper de la formation d'Anakin. Une fois Obi-Wan fait Chevalier Jedi, devant l'enterrement de son Maître, Yoda lui donne son accord pour élever Anakin, mais lui confie cependant qu'il pressent un grand danger concernant l'enfant. Anakin devient donc officiellement le premier padawan d'Obi-Wan. Dans cet épisode, on ne parlera vraiment pas de la vie d'Obi-Wan Kenobi.

Épisode II : L'Attaque des clones[modifier | modifier le code]

Dix ans plus tard, Obi-Wan est devenu un Chevalier Jedi respecté, assurant toujours la formation d'Anakin. C'est tout naturellement vers eux que le chancelier Palpatine se tourne pour protéger la sénatrice de Naboo qui est menacée de mort.

Obi-Wan recherche seul les commanditaires d'un attentat contre la sénatrice Padmé. Au cours de ses investigations, il découvre l'existence d'une armée de soldats clones commandée aux cloneurs de Kamino il y a plusieurs années par un ancien maître Jedi, Sifo-Dyas, et prête à être mise au service de la République.

À la poursuite d'un chasseur de primes nommé Jango Fett, impliqué dans l'attentat contre la sénatrice, et également modèle physique de l'armée des clones, Obi-Wan se rend sur la planète Géonosis où il découvre le quartier général de la Confédération des systèmes indépendants qui est en train de préparer une insurrection armée contre la République. Avant d'être capturé par le Comte Dooku, chef de ces séparatistes, Obi-Wan a le temps d'envoyer un message à Anakin et au conseil Jedi pour rendre compte de l'avancée de son enquête.

En dépit des instructions d'Obi-Wan, Anakin et Padmé se rendent sur la planète Géonosis où ils sont capturés à leur tour. Ils sont condamnés à mort avec Obi-Wan par les séparatistes et sont sauvés par l'intervention de 200 Jedi, Yoda et de l'armée de clones, entrée au service de la République par l'entremise des pleins pouvoirs accordés par le sénat au chancelier Palpatine pour vaincre l'insurrection séparatiste.

Libérés, Anakin et Obi-Wan partent à la poursuite du Comte Dooku. Retrouvant le seigneur Sith alors qu'il tente de fuir, le chevalier Jedi voit son apprenti se précipiter plein de rage vers le comte, qui riposte en foudroyant le jeune padawan avec des éclairs de Force. Obi-Wan engage le combat seul, Dooku parvient à briser sa défense et à entailler sa cuisse et son épaule. Il est dès lors immobilisé au sol mais toujours conscient lorsque Dooku décide de lui porter le coup fatal. Anakin intervient in extremis pour sauver son maître et Obi-Wan lui confie son sabre. Cependant Anakin est battu à son tour, Yoda vient à leur secours, mais, afin de s'enfuir, Dooku fait s'écraser un pilier sur Anakin et Obi-Wan. Yoda les sauve mais il ne parvient pas en même temps à empêcher le Comte de s'enfuir vers Coruscant pour retrouver son maître, Dark Sidious.

Obi-Wan entre au Conseil Jedi après la bataille de Géonosis ; en effet, le Maître Jedi Coleman Trebor, qui avait pris la place de membre à vie de Yarael Poof suite au décès de ce dernier, a été tué durant la bataille de Géonosis. Obi-Wan remplace donc à son tour Coleman au Conseil Jedi. Pendant ce temps, Anakin est promu Chevalier Jedi.

Guerre Des Clones[modifier | modifier le code]

Pendant la Guerre des Clones, Obi-Wan prend part à de nombreux combats (bien plus que les autres Jedi) et, souvent, en compagnie de son ancien padawan. Les combats cités ne sont que quelques-uns parmi une horde de missions.

Enlèvement sur Tatooine[modifier | modifier le code]

Après l'enlèvement du fils de Jabba Le Hutt, Rotta, le Conseil Jedi a peur que Jabba ne soupconne la République et rompe les traités des voies hyperspatiales. Plusieurs généraux Jedi étant déjà impliqués dans un conflit, Ahsoka Tano, Padawan Togruta, annonce à Obi-Wan et Anakin Skywalker, en guerre sur Christophsis, qu'ils doivent retourner au Temple dès la bataille terminée pour une importante mission. Elle annonce à Anakin, fraîchement promu au rang de Chevalier, qu'elle est sa nouvelle padawan. Alors, Obi-Wan se fait appeler par des Clones éclaireurs (Swamp Troopers) , disant avoir trouvé Rotta, sur la planète forestière Teth. La légion respective d'Anakin et d'Obi-Wan s'y rendent pour trouver Rotta, perché dans un monastère séparatiste. Alors, Obi-Wan fait face pour la première fois avec une Jedi Noire, Asajj Ventress, et mènera un combat contre l'assasin de Dooku pendant que le Capitaine Rex, Anakin et Ahsoka sauvent le bébé.

Défense de Kamino[modifier | modifier le code]

Sur Kamino, planète où sont créés les soldats clones, la Jedi Shaak Ti capte une transmission du Général Grievous à Asajj Ventress annonçant l'attaque de Kamino. La République se prépare à l'attaque, et Obi-Wan Kenobi rejoint la légion de Shaak Ti pour la défense à terre, tandis qu'Anakin commande une flotte importante dans l'atmosphère. Au moment venu, les séparatistes sont surpris, mais Grievous et Ventress entrent dans Tipoca City éliminer les forces présentes. Obi-Wan et le Commandant Cody se chargèrent de Grievous, Shaak Ti et Anakin Skywalker montent un duel au sabre contre Ventress, et les clones troopers ARC Echo et Fives montrent leur vaillance devant le Capitaine Rex face aux droïdes, ce qui leur permet de joindre la 501e Légion dans l'élite. Obi-Wan ne se doute pas que Shaak Ti sera plus tard une survivante elle aussi à l'Ordre 66 en effet elle apparaît dans Star Wars : Le Pouvoir de la Force dans lequel l'intrigue se situe entre l'épisode III et l'épisode IV.

Mission sur Lola Sayu[modifier | modifier le code]

Après que le Maître Jedi Even Piell est emprisonné sur la planète-prison Lola Sayu, Plo Koon et Obi-Wan élaborent un plan de sauvetage avec Anakin et une petite équipe formée d'Obi-Wan, Anakin, Ahsoka, Rex, Cody, Echo, Fives et d'autres clones. Ils doivent infiltrer la prison-dont-on-ne-sort-jamais (type Alcatraz), La Citadelle. Après avoir sauvé Piell, la mission vire à l'échec lorsque Maître Piell et Echo sont assassinés dans l'explosion de la navette visant à les secourir. Cody en appelle alors au Temple Jedi avant qu'ils ne meurent de faim sur cette planète sans végétation. Trois légions menées par leurs généraux respectifs, Saesee Tiin, Adi Gallia et Kit Fisto les ramènent alors à bon port.

À la poursuite des frères Zabrak[modifier | modifier le code]

Une nouvelle menace pèse sur la Galaxie : Dark Maul, "ressuscité", s'allie à son frère Savage Opress et sème la terreur. Obi-Wan et Adi Gallia se rendent sur Florrum, dernière localisation connue des frères, et trouvent un camp de pirates dévasté. Leur chef, Hondo Onhaka, leur explique que certains de ses hommes l'ont trahi en s'alliant aux Zabrak : il s'allie avec les Jedi pour trouver et détruire les Siths indépendants. Ils apparaissent soudain, suivis de pirates rebelles. Hondo veut se venger de ses traîtres, Maître Gallia charge Opress et Obi-Wan Maul. Apeurée face à la puissance de Savage, Adi est déstabilisée et est tuée. Obi-Wan continue le duel et tranche le bras de l'apprenti de Maul. Ils s'échappent alors dans un vaisseau, qui s'écrase plus loin. Il les laisse pour morts. Lorsque Obi-Wan apprend que Dark Maul et Opress ont pris le contrôle de la planète Mandalore en s'emparant d'un groupe de terroristes mandaloriens, Death Watch (sorte de guerriers mandaloriens extrémistes voulant redonner à Mandalore sa notoriété d'antan), il s'inquiète pour son amour caché, la Duchesse Satine, défaite du pouvoir. Il se rend là-bas, et rencontre des Death Watch n'aimant pas la politique de Maul, les Oiseaux-de-Nuit. Ils s'allient et pénètrent le palais. Informé des activités, Dark Sidious lui-même se montre et arrange la planète à sa façon. Il tasse les Oiseaux-de-Nuit et Obi-Wan, et pénètre dans la prison. Il va voir Satine, et la tue sous les yeux de son amour secret. Il se rend ensuite au palais, tue facilement Savage et électrocute Dark Maul, et le traîne jusqu'à sa navette sans rien dire, et repart vers Coruscant.

Épisode III : La Revanche des Sith[modifier | modifier le code]

Des années plus tard, Obi-Wan est désormais un Général et un Maitre Jedi respecté par tous. Avec l'aide d'Anakin, il part à la rescousse du Chancelier Palpatine, capturé par le Général Grievous lors de la Bataille de Coruscant. Le comte Dooku essaie de les empêcher de réussir leur mission. Lors un violent combat, il parvient à neutraliser Obi-Wan mais perd face à Anakin qui l'exécute sur ordre du Chancelier.

Obi-Wan part ensuite pour Utapau, où au terme d'un duel et une course-poursuite acharnés, il abat Grievous par cinq coups de pistolet-laser en plein cœur. Il doit cependant s'enfuir, victime de l'ordre 66 et du feu de plusieurs clones. Il retourne sur Coruscant où lui et Yoda se rendent compte que les occupants du Temple Jedi, et notamment les jeunes initiés, ont été exterminés par Anakin Skywalker, devenu Dark Vador. Il cherche alors à retrouver la trace d'Anakin auprès de Padmé. Malgré les révélations d'Obi-Wan quant aux actes d'Anakin, cette dernière ne donne aucune indication. Obi-Wan prend alors la décision de l'espionner et d'embarquer secrètement à bord de son vaisseau lorsqu'elle quitte Coruscant.

Obi-Wan, dissimulé dans le vaisseau de Padmé, retrouve Vador sur la planète Mustafar. Croyant être trahi, le Sith étouffe Padmé et elle s'effondre, inanimée. Il s'ensuit un combat épique entre Obi-Wan et son ancien disciple. Vador, trop sûr de lui, tente alors un mouvement suicidaire. Profitant de l'ouverture, Obi-Wan lui tranche les deux jambes et un bras. Il fait ses adieux à son ancien ami, ramasse son sabre laser et le laisse pour mort.

Par la suite, Padmé, sauvée par Obi-Wan, met au monde les jumeaux Leia et Luke, avant de mourir en couche. Elle annonce à Obi-Wan sur son lit de mort qu'il y a encore du bon en Anakin.

Obi-Wan se réfugie sur Tatooine pour confier à Beru et Owen Lars le nouveau-né Luke Skywalker. Il s'installe alors en ermite dans une vallée pour veiller discrètement sur Luke, et communiquer avec son ancien maître Qui-Gon Jinn grâce à une technique que lui a révélée Yoda.

Entre les deux trilogies[modifier | modifier le code]

Obi-Wan reste 19 ans sur Tatooine pendant les Temps Obscurs où l'Empire dirige d'une poigne de fer la galaxie. Dans sa maison (petit dôme), il étudie les voies de la Force et arrive à contacter son ancien maître, Qui-Gon Jinn, grâce à elle. Il surveille quand même Luke . Il tente des actions contre l'Empire avant l'arrivée des droïdes en l'an 0. Dark Vador, pendant tout ce temps, essaie de trouver son ancien maître, sans succès.

Épisode IV : Un nouvel espoir[modifier | modifier le code]

Dix-neuf ans après les évènements de La Revanche des Sith, c'est le jeune Luke Skywalker qui retrouve Obi-Wan "Ben" Kenobi dans les montagnes de Tatooine en poursuivant R2-D2, programmé par Leia Organa pour délivrer un message important au vieux Maitre Jedi.

Obi-Wan sauve Luke des hommes des sables et l’emmène chez lui. Là, il prend connaissance du message crucial de Leia : rejoindre l'Alliance rebelle sur Alderaan avec R-2 qui contient des plans secrets, volés à l'Empire Galactique, qui pourront sauver la galaxie. Obi-Wan révèle alors à Luke que son père était un grand chevalier Jedi tué par Dark Vador (révélation vraie, mais d'un certain point de vue). Il donne à Luke le sabre laser d' Anakin, récupéré au terme de son combat contre ce dernier sur Mustafar, et l'initie au concept de la Force.

Son oncle Owen et sa tante Beru ayant été assassinés par les forces Impériales qui recherchaient les droides R2-D2 et C-3PO, Luke décide de quitter sa vie de fermier et de suivre Obi-Wan afin de devenir un Jedi. Ensemble, ils traversent le désert jusqu'à la ville de Mos Esley où ils font la rencontre des pilotes Han Solo et Chewbacca le Wookie. Pendant le trajet jusqu'à Aldeeran, Obi-Wan entraîne le jeune Luke aux techniques du sabre laser. Mais arrivés en vue de la planète, ils constatent avec horreur que cette dernière a été rayée des cartes par l'Etoile Noire, le redoutable engin de guerre secret de l'Empire. Le vaisseau de Solo est alors capturé par un champ magnétique et amené de force à bord de la gigantesque station spatiale.

Alors que Luke, Han et le Wookie délivrent la Princesse Leia, Obi-Wan désactive le rayon tracteur qui empêchait le vaisseau de Han de repartir. Mais sa présence est sentie par Dark Vador : les deux anciens amis s'affrontent à nouveau, dans le couloir menant aux hangars. Obi-Wan laisse alors Vador le tuer pour permettre à Luke, Leia, Han et Chewbacca de s'enfuir. En réalité, Obi-Wan a disparu physiquement pour ne faire plus qu'un avec la Force, utilisant la technique de son Maître Qui-Gon.

Lors de la bataille de Yavin, l'esprit d'Obi-Wan intervient pour conseiller Luke et l'encourager à utiliser la Force plutôt que de faire confiance à son ordinateur de bord, afin de tirer une salve dans le réacteur de l'Etoile Noire.

Épisode V : L'Empire contre-attaque[modifier | modifier le code]

Obi-Wan apparaît à Luke sur Hoth sous une forme fantomatique. Il conseille au jeune homme de suivre les enseignements de Yoda sur Dagobah. Plus tard dans le film, Yoda fait part à l'esprit d'Obi-Wan de sa méfiance vis-à-vis de Luke due à son insouciance. Mais Obi-Wan encourage le vieux Jedi à enseigner au jeune homme les bases de la Force. Il apparaît de nouveau à Luke en le mettant en garde contre le Côté Obscur avant que ce dernier ne parte affronter Vador… et apprenne la vérité sur son lien de famille avec le Seigneur Sith.

Épisode VI : Le retour du Jedi[modifier | modifier le code]

L'Empire Galactique s'est renforcé après sa défaite dans l'épisode IV et a lancé un nouveau projet d'arme de destruction planétaire basée sur le même schéma que l'Etoile Noire mais qui portera ici le nom d'Etoile de la mort. À la mort de Yoda, l'esprit d'Obi-Wan apparait une nouvelle fois à Luke pour lui dévoiler la vérité sur son père Dark Vador, autrefois Anakin Skywalker. Luke apprend également l'existence d'une sœur jumelle, qui n'est autre que la Princesse Leia. Obi-Wan soutient le jeune homme une dernière fois avant son combat final contre son père et l'Empereur Palpatine.

Durant la célébration de la victoire de l'Alliance rebelle sur Endor, Obi-Wan apparaît en compagnie des esprits de Yoda et d'Anakin (désormais revenu du bon côté de la Force), afin de saluer la bravoure de Luke et le remercier pour son exploit.

Après l'épisode VI[modifier | modifier le code]

Dans l'Univers étendu de Star Wars, le personnage est rarement mis en scène après les évènements de Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi.

Dans la période de la Nouvelle République (s'étendant de l'an 4 à 25 après la bataille de Yavin), l'esprit d'Obi-Wan fait une ultime apparition à Luke dans le roman L'Héritier de l'Empire mais cette fois-ci dans un rêve. Il lui dit de faire attention au Côté Obscur toujours présent, mais Luke supplie en vain son ami et Maître Jedi de rester à ses côtés. Obi-Wan lui donne quelques derniers conseils et rassure le jeune homme, lui disant qu'ils se retrouveront dans les courants de la Force lorsque lui aussi passera de vie à trépas. Puis, l'esprit d'Obi-Wan Kenobi, héros de la Guerre des Clones et illustre membre de l'Ordre Jedi, disparait définitivement et s'en va rejoindre ses défunts amis Esprits Jedi Yoda, Qui-Gon Jinn ou encore Anakin au milieu des vastes courants de la Force.

Interprètes[modifier | modifier le code]

Deux acteurs ont interprété le rôle d'Obi-Wan Kenobi :

Dans l'épisode III, Ewan McGregor porte une barbe taillée de la même façon que celle d'Alec Guinness dans les trois derniers épisodes. L'acteur a aussi dû travailler ses gestes et ses mimiques afin de se rapprocher au plus d'Alec Guinness.

Obi-Wan fait ainsi partie des quelques personnages apparaissant dans l'ensemble des 6 épisodes de la saga, dont 2 épisodes sous forme de fantôme.

Voix française[modifier | modifier le code]

Signification[modifier | modifier le code]

  • Obi : signifie ceinture en japonais et désigne aussi une forme de sorcellerie dans les Caraïbes.
  • Wan : pâle en anglais et forêt en Sanscrit.
  • Ben : En hébreu ou en arabe, le préfixe patronymique ben signifie fils. Ben est aussi le diminutif de Benjamin (littéralement "le fils de la droite" en hébreu), qui signifie le plus jeune d'un groupe ou d'une famille.
  • Kenobi : Ken-obi signifie épée-ceinture en japonais. Le nom pourrait également être basé sur les cénobites, bien que le cénobitisme accorde plus d'importance à la vie monastique communautaire et s'oppose donc ainsi à l'anachorétisme qui caractérise le personnage d'Obi-Wan. Kenobi a également une consonance proche de kinyōbi, qui signifie vendredi en japonais.
  • Obi-Wan vient du synthétiseur OB-1 qui a servi a créer la voix du droïde R2-D2.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Obi-Wan Kenobi est devenu dans le langage courant une expression qui signifie : « à question idiote réponse idiote » ou « n'importe quoi ». C'est une allusion à une parodie du jeu télévisé Qui veut gagner des millions ? faite par Les Guignols de l'info. Dans la parodie, lorsque le présentateur Jean-Pierre Foucault pose une question, la réponse D est invariablement « Obi-Wan Kenobi » quelle que soit la question. L'expression est passée dans la sous-culture francophone d'internet et est récurrente dans les QCM.

La municipalité de Lubicz, non loin de Toruń, en Pologne a adopté le 30 décembre 2004 un arrêt donnant le nom d'Obi-wan Kenobi à une rue du village de Grabowiec. L'orthographe présentée est la forme au génitif, ul. étant l'abréviation de ulica (rue) ; le tout signifie donc « Rue de Obi-Wan Kenobi »[1]

Obi Wan est le nom du bar à Shanghaï que fréquente Indiana Jones au début du film Indiana Jones et le Temple maudit, film réalisé par Steven Spielberg sur une histoire de George Lucas.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Un entretien (traduit en anglais) avec Leszek Budkiewicz, élu municipal qui a réussi à convaincre la municipalité de donner ce nom à la rue (qu'il habite lui-même).