Numerama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Numerama

URL http://www.numerama.com
Commercial Hi-Tech Régie
Type de site Actualité informatique
Langue(s) français
Propriétaire PressTIC
Créé par Guillaume Champeau

Numerama.com (anciennement Ratiatum.com) est un site web d'actualité sur l'informatique et le numérique. Son slogan est « réfléchir le numérique » ; le site vise à examiner ses enjeux et son environnement économique, législatif, social, et technologique[réf. nécessaire]. Il a été créé par Guillaume Champeau en avril 2002 et est édité par la société PressTIC.

« Ratiatum » est le nom latin de la ville de Rezé, dont Guillaume Champeau est originaire.

Illustration parue sur le site Ratiatum

Projet[modifier | modifier le code]

Numerama veut analyser l'implication du numérique et d'Internet sur les modèles économiques, sur les pratiques des utilisateurs, et sur leur encadrement juridique[réf. nécessaire].

Autrefois consacré aux problématiques liées au partage de fichiers en pair à pair (P2P) et à l'industrie du divertissement, le site a évolué vers un contenu plus généraliste. Pour marquer cette évolution, le 11 février 2008 Ratiatum.com est devenu Numerama.com[1].

Le site propose un forum, une Chaîne de Téléchargements (CDT) légale de plusieurs milliers de logiciels diffusés en pair à pair, un guide d'achat et un comparateur de prix.

Audience[modifier | modifier le code]

Numerama reçoit environ 2 millions de visites par mois et est le 10e site médias pure players le plus sociable sur Facebook selon le classement réalisé par Le Journal du Net[2] en septembre 2011. Selon Alexa.com, il se classe en novembre 2013 au 400e rang des sites web français en audience[3].

Ratiatum Magazine[modifier | modifier le code]

Fin 2004, Ratiatum lance son magazine, Ratiatum Magazine. Il ne s'agit pas d'une version papier du site, mais d'un complément. Après la sortie du numéro 2, Mediastone, l'éditeur de la revue dépose son bilan et Ratiatum apprend que son magazine ne connaîtra pas de suites.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]