Lego

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lego
Jeu de construction
LEGO logo.svg
Logo de LEGO
Auteur Ole Kirk Christiansen
Date de 1re édition 1949
Âge à partir de 0 à 100 ans
habileté
physique

 Oui
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Non
info. compl.
et parfaite

Nsp

Lego est une gamme de jouets de construction fabriqués par le groupe danois The Lego Group. Elle se compose de briques emboîtables, de figurines et diverses autres pièces. Les briques Lego peuvent être assemblées et reliées afin de construire des objets tels que des véhicules, des bâtiments, des robots… Les constructions peuvent être démontées pour créer de nouveaux montages avec les pièces. The Lego Group a commencé à fabriquer des briques de jeu à verrouillage en 1949[1]. Le fabricant de jouet devient en 2013 le numéro 2 du marché et s'offre en 2014 une nouvelle licence Simpson[2]. En 2012, Lego a enregistré un chiffre d'affaires de 3 144 millions € (+25% vs 2011) et un bénéfice net de 754 millions €.

Les briques[modifier | modifier le code]

Évolution de la brique : modèles de 1949 et 1958.
Dimension standard des éléments de base.

Les briques Lego constituent un ensemble d’éléments modulaires. De ce fait, leurs dimensions sont multiples d’une valeur de base, appelée module et constituant l’unité Lego, et qui vaut en l’occurrence 1/8 de pouce (soit 3,175 mm).

Si on considère la brique la plus commune, de 2×4 plots, elle est large de 5/8 de pouce (15,875 mm), longue de 10/8 (31,75 mm) et haute de 3/8 (plots non inclus), soit trois fois la hauteur d’une plaque. Un plot a pour rayon 2,38125 mm, de plus, l’espace entre deux plots vaut 1/8 de pouce, ce qui permet d’y glisser une plaque. Ainsi en superposant 4 plaques 2×2 et une tuile, on obtient un cube de 5/8 de côté. La plupart des produits concurrents sont proposés dans les mêmes dimensions, une compatibilité qui les rend plus attrayants pour le consommateur.

Les premières briques, en 1949, étaient relativement simples : une coque vide avec des plots sur le dessus. Deux fentes latérales conféraient aux briques l’élasticité suffisante pour l’assemblage. Le brevet du 28 janvier 1958 concerne le modèle actuel, avec en particulier les fûts cylindriques disposés à l’intérieur de la coque venant en quinconce avec les plots : ainsi, le nombre de contacts entre deux éléments superposés est augmenté et garantit la bonne tenue des briques. Plus tard, pour les briques d’au moins 2×2, l’épaisseur de la coque est diminuée, et compensée par de petites nervures. Enfin, une nervure centrale assure la bonne tenue des parois et limite le retrait au moulage.

Brown lego.jpeg
Green lego.jpeg
Orange lego.jpeg
Blue lego.jpeg
Red lego.jpeg
Skyblue-lego.jpg
Yellow-lego.JPG

Fabrication des briques[modifier | modifier le code]

À la simplicité d’utilisation correspondent une recherche et une précision dans la fabrication. Les briques sont testées aux différents stades de leur production ; elles sont produites avec un précision de 10 μm[3]. En 2008, le nombre de pièces défectueuses était estimé à une vingtaine de briques par million.

Un des éléments-clés fut d’être un système complet. Chaque nouvelle série ou ensemble est compatible avec le reste du système : quelles que soient ses dimensions, sa forme ou sa fonction, chaque pièce est utilisable avec toutes les autres. L’engrenage et les mécanismes motorisés inclus dans les modules techniques les plus avancés peuvent être attachés presque sans effort aux Duplo pour les enfants de trois ans. Ces possibilités infinies arrivent même à fasciner les adultes.

Avec la composition précise de l’ABS, les moules sont la pierre angulaire du succès commercial de Lego. Ces moules sont donc des pièces à (très) haute valeur stratégique pour Lego. Lorsqu’un moule n’est plus tout à fait conforme aux normes de qualité que s’impose son fabricant, il est coulé dans le béton d’un nouveau bâtiment Lego sur un site de l’entreprise.

Séries[modifier | modifier le code]

Lego créa et adopta de nombreux thèmes ; en voici une liste :

Anecdote[modifier | modifier le code]

Au mois de janvier 2012, deux adolescents canadiens de 17 ans, Asad Muhammad et Matthew Ho, ont réussi l’exploit d’envoyer leur Lego (qui tenait pour l’occasion un drapeau canadien dans une main), dans la stratosphère, à 24 km d’altitude, à l’aide d’un ballon météorologique gonflé à l’hélium, et transportant aussi quatre caméras vidéo et un téléphone portable.

Les deux adolescents de Toronto ont pu retrouver leur Lego à 120 km du lieu où il avait décollé, grâce au GPS qui se trouvait dans le téléphone mobile. Sa chute a pu être amortie par un petit parachute en nylon. Son périple aura duré 97 minutes et le film de l’aventure aura été largement diffusé sur internet[5].

La Grande Aventure Lego[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Grande Aventure Lego (film).

Un long métrage réalisé en images de synthèse est sorti au cinéma le 19 février 2014 en France, le 26 février en Belgique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]