Naboo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Naboo
Image illustrative de l'article Naboo
Terre, planète ayant inspiré Naboo.
Astronomie
Localisation Bordure Médiane, Secteur Chommell
Genre Planète tellurique
Étoile 1
Satellites 3 dont 2 habitées Rori et Ohma-D’un
Révolution 312 jours locaux
Rotation 26 heures standards
Dimensions 12 120 km
Gravité Standard
Géographie
Atmosphère Respirable
Climat Tempéré
Paysages Lacs, plaines, collines
Classe Galactique
Sites remarquables TheedOtoh Gunga
Espèces intelligentes Humain (625 millions), Gungan, Amarans
Espèces animales Variées
Langues Langage basique, Gungan
Politique Monarchie élective
Affiliation République galactique,
Empire galactique,
Nouvelle République
Batailles Bataille de Naboo

Naboo est une planète de l’univers de fiction Star Wars.

Située dans la Bordure Médiane, elle est visible dans les épisodes I et II, où elle occupe une place centrale, et à la fin des épisodes III et VI (dans la version remasterisée). La capitale humaine de Naboo est la cité de Theed, située en bordure d'une haute falaise. La capitale des Gungans est Otoh Gunga.

Les humains et les gungans y cohabitent bien qu'ils s'évitent mutuellement (du moins jusqu'à leur coalition contre les troupes d'invasion de la Fédération du commerce en 32 av. BY). Les premiers vivent dans des villes à l'architecture vénitienne, les seconds vivent dans des cités sous-marines d'architecture de type art nouveau. Située dans le secteur de Chommell, Naboo est la planète natale de Padmé Amidala et de Jar Jar Binks, ainsi que du sénateur, dernier chancelier suprême de l'Ancienne République, puis empereur, Palpatine.

La partie humaine de Naboo est une monarchie constitutionnelle et élective dirigé par un souverain élu aidé par un conseil. Le sénateur représentant la planète au Sénat galactique est nommé par ce souverain. La planète est affiliée à la République galactique, bien que la partie Gungan de la planète n'en fait réellement partie que depuis 32 av. BY, date de la réconciliation entre les deux peuples. La planète est ensuite affiliée à Empire galactique de 19 av. BY jusqu'en 7 ap. BY, date à laquelle elle rejoint la Nouvelle République.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

La région de Bellagio et du Lac de Côme a servi de décor de l'épisode II

D'un point de vue géologique, Naboo est un phénomène unique dans toute la Galaxie, et sa structure reste un mystère aux yeux des planétologues qui l'ont étudiée. Alors que la plupart des planètes possèdent un noyau de magma et une croûte de roche, Naboo semble être davantage un monde ancien ne possédant pas de noyau en fusion.

De gigantesques plaques de roches, de plusieurs milliers de kilomètres de diamètre, sont entourées par une immense structure en alvéoles, composée de tunnels sans fin. Cette formation caverneuse compose l'essentiel de la structure interne de la planète, et s'étend jusqu'à la surface, où elle crée quantité de lacs marécageux entre les continents et les mers. Ces marais, soigneusement évités par les Naboos, sont le lieu de résidence de créatures fort étranges.

Le climat est tempéré et les saisons se succèdent à un rythme agréable et soutenu. La planète est recouverte en grande majorité de grandes plaines d'herbe grasse entourées par des dizaines de rivières et de ruisseaux. L'eau est effectivement présente en abondance sur Naboo. Le plus bel exemple de cette richesse se trouve sans doute être la région des lacs où l'activité géologique a creusé une grande cuvette naturelle ou s'y déversent des dizaines de rivières sous forme de gigantesques cascades avant de terminer leur chemins dans une multitude de grands lacs paisibles.

La plus grande chaîne de montagne, les monts Gallo, traverse le plus grand continent et divise les grandes plaines d'herbe du nord jusqu'aux marais de Lianorm dans le sud. Au sud de ce marais se trouve le grand lac Paonga, dans lequel se trouve la ville gungan d'Otoh Gunga.

Villes[modifier | modifier le code]

Theed[modifier | modifier le code]

Theed était au départ un village d'échange commerciaux fondé aux alentours 800 av. BY par des exilés fuyant la révolution sur leur planète. Elle fut construite en haut d'une falaise pour être à l'abri des attaques. Grâce à sa place géographique sur une grande plaine, la ville-état commença à enrichir, sa population de notables, fit d'elle au fil du temps une ville plus aristocrate que ses voisines telles Keren qui devint par exemple un titanesque centre de commerce.

Vers 1000 av. BY, elle fut engagée dans une guerre civile planétaire avec les autres cités, son roi Jafan parvint à rétablir la paix inaugurant ainsi la « Grande Ère de la Paix » et faisant par là-même de Theed l'organisation démocratique dirigeant Naboo, statut qu'elle gardera même pendant la période impériale.

Construite en bordure d'un plateau à l'endroit où la rivière Solleu se transforme en immenses chutes d'eau telles les magnifiques chutes Virdugo Plunge, la ville éblouit par son architecture. Celle-ci ressemble fortement à un mélange de styles baroque et classique, ce qui lui donne une apparence de ville d'Europe latine et plus particulièrement italienne - certaines séquences ont d'ailleurs été tournées en Italie. On reconnaît particulièrement l'influence des architectures byzantines et italiennes. La ville semble avoir des rues parallèles comme les villes romaines et dispose de deux grandes arches de triomphe dont une située en face du palais royal ainsi que de gigantesques jardins.

Les rues pavées, les arches, les balcons fleuris, les statues et les canaux sont omniprésents. La ville éblouit aussi par sa culture : elle dispose de bibliothèques, de théâtres, de musées, de centres culturels de haute renommée ainsi que d'une grande université. Au sommet des chutes d'eau se trouve un autre bijou d'architecture : le palais royal. Chaque monarque a agrandi le palais, ils y ajoutèrent des nouvelles tours ou ailes et par exemple le roi Veruna fit construire une grande bibliothèque durant son règne de 13 ans. À l'instar d'Otoh Gunga, des souterrains relient Theed aux autres villes principales.

Les scènes d'intérieur furent tournées dans le palais royal de Caserte près de Naples.

Otoh Gunga[modifier | modifier le code]

Cette ville aquatique, secrètement située au fond du lac Paongah est la capitale du peuple gungan.

Elle est constituée de bulles à champs de force hydrostatiques qui empêchent l'eau d'entrer et l'air de sortir. Les gungans arrivant à la nage peuvent cependant pénétrer dans les bulles.

Les matériaux utilisés sont des sortes de végétaux que les gungans font pousser. L'intérieur des bulles est constitué de structures incurvées ressemblant à des choses vivantes. C'est ici que le Haut Conseil Gungan et le chef Boss Nass siègent.

Durant la bataille de Naboo, les droïdes de la Fédération du commerce prirent possession de la ville, forçant ainsi les habitants à se réfugier dans la forêt alentour, près d'un sanctuaire sacré des gungans.

Faune[modifier | modifier le code]

De nombreux poissons de taille vivent dans les eaux environnant Otoh Gunga. Ils sont attirés par les lumières mais ont appris à ne pas s'aventurer dans les bulles d'air. Dans les plaines vivent des Kaadu, qui peuvent aussi nager.

Histoire[modifier | modifier le code]

On ne sait pas si les Gungans actuels sont les habitants « originaux » de Naboo, mais ils ont pu avoir évolué dans les mers souterraines intérieures ou sur les terres marécageuses.

Ce qui est certain c'est qu'une civilisation pré-Gungan d’humanoïdes a vécu sur cette planète il y a des milliers années. Elle y a laissé des monuments et des ruines dispersés dans toute la planète. La plus grande de ces ruines se trouve au nord du marais de Lianorm, elle est considérée comme un lieu sacré par les Gungans et leurs constructeurs comme les « aînés » de la planète. Par la suite, les Gungans et les scientifiques humains de Naboo ont émis l'hypothèse que la fin de cette ancienne civilisation résulterait du fait que les « aînés » ne vivaient plus en harmonie avec la nature. Les gungans ont dominé Naboo pendant longtemps, se concentrant en particulier dans les marais et près des cours d'eau; les montagnes et les plaines étant considérées comme des « déserts ». En 3100 Av.BY, Elsinor den Tasia accéda au trône de Grizmallt, une planète du noyau, et son règne correspondit à une période d’exploration sans précédent de l’univers : malheureusement sans succès, les missions d’exploration se perdaient ou bien ne trouvaient aucun monde à coloniser. En désespoir de cause elle soutint une dernière expédition menée par l’explorateur républicain Kwilaan qui à la tête d’une flotte de trois vaisseaux découvrit Naboo. La planète devint vite célèbre parmi les grands chasseurs pour les veermoks indigènes quelque cinquante ans avant la première colonie humaine.

Par la suite, des réfugiés humains fuyant une violente révolution sur Grizmallt menés par un membre de l'expédition de Kwilaan s'établirent dans ces montagnes et ces grandes plaines herbeuses. On croit d'ailleurs que Naboo était à l'origine un mot gungan pour « peuple des plaines ». Les différences culturelles ont installé une tension entre les deux peuples - mais les conflits directs furent rares. Avec le temps, il y eut plus de conflits entre les diverses colonies humaines qu'entre les humains et les gungans!

Les Gungans vivaient aussi depuis longtemps dans des cités rivales. En 3032 Av.BY, un seigneur de guerre du nom de Rogoe détruisit le sanctuaire de Otoh en utilisant des Bursas. Le "boss" Gallo échappa à cette destruction en étant parti à la chasse pour fournir la nourriture à un festin qui se préparait. Gallo a uni les voleurs sous le commandement du capitaine Marsune et des diverses forces de défense des villes gungans pour former une grande armée de gungans. Gallo et Marsune à la tête de cette armée ont conquis la capitale de Rogoe, Spearhead (« Fer de lance ») qu’ils ont ensuite renommé Otoh Gunga (la cité de tous les gungans). Les boss de Otoh Gunga, de même que le descendant de Gallo, Rugor Nass, ont dès lors, maintenu un système de leadership sur les boss des autres cités.

Malgré les préjugés existant entre les humains de Naboo et les Gungans, la coopération n'était pas inconnue entre les deux peuples. Ainsi, même si les deux civilisations avaient tendance à se regarder en chien de faïence, elles sont venues à dépendre l'une de l'autre dans les échanges effectués sur les franges, hors de la vue de la société « respectable ». Dans un mouvement progressif, quand la ville humaine Kaadara a été fondée dans 2900 Av.BY, le Régent Kallos Sook loua une force de sécurité Gungan pour protéger la ville contre des bêtes. Par la suite cette tradition s'éteignit, mais elle fut rétablie après la bataille de Naboo en 32 Av.BY.

Le roi Narmele « l'explorateur » a colonisé la lune marécageuse de Naboo, Rori, aux alentours de 2000 Av.BY. Une ville porte d’ailleurs toujours son nom. Quelques scientifiques affirment que Rori aurait été colonisée avant l’établissement de la colonie de Narmele, mais si c'était vrai, aucune trace d'indigènes n'a été trouvée pour le confirmer.

En 1000 Av.BY, une crise a provoquée une guerre civile à grande échelle engageant toutes les cités-états humaines de Naboo, dans laquelle il n'y eu aucune participation des Gungans. Le roi Jafan de Theed mit fin au conflit, unifiant tout Naboo sous sa conduite en 830 Av.BY (Theed elle-même avait été établie seulement en 832 Av.BY). Jafan inaugura la Grande Ère de la Paix et Theed est devenue la capitale royale, éclipsant Deeja Peak.

La dynastie Jafan perdura jusqu’à l’extinction de la lignée (vers 150 Av.BY). À cette époque les Gungans et les Naboos étaient en guerre ouverte. Les Naboos élurent une reine pour les mener au combat. Avant sa mort, elle décida d'instituer une monarchie élective plutôt qu’héréditaire. Depuis, la fonction de monarque est élective, avec une constitution souple qui tient compte des efforts effectués au cours de l’exercice par le fonctionnaire élu. Le conflit a apparemment pris fin en 121 Av.BY, c’était la dernière fois que la Grande Armée Gungane fut appelée avant la Bataille de Naboo.

Politique[modifier | modifier le code]

La Place d'Espagne, Séville, a servi de décor de l'épisode II

Il faut distinguer deux gouvernements sur cette planète : celui des Naboos (humains) et celui des gungans.

  • Le gouvernement naboo : La démocratie est le fondement du régime politique de cette planète. Ainsi, un souverain est élu par le peuple pour un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois au cours d'un grand vote planétaire (la reine Amidala a été élue en quelques minutes seulement). Le monarque est assisté dans son travail par un gouverneur, et par un conseil consultatif composé de six membres également élus, jouant le rôle de cabinet royal. Tous résident dans le Palais Royal de la capitale, Theed.
  • Le gouvernement Gungan : Les gungans sont organisés en tribus, chacune dirigée par un Chef. Néanmoins, il existe une institution supérieure : le grand conseil gungan composé de reps, des sortes de conseillers, le tout dirigé par un Grand chef élu (Boss Nass dans l'épisode I). Les hautes institutions gungans siègent dans la plus grande de ces cités : Otoh Gunga.

Depuis la bataille de Naboo qui les a opposés à la Fédération du Commerce, les relations entre les deux peuples se sont particulièrement améliorées : après le premier pas de la reine Amidala, elles ont été poursuivies par les différents monarques naboos.

Très profitables pour les Gungans, elles se sont traduites par le développement de la coopération technologique (Chasseur stellaire N-1, transporteur BB-2), technique (colonisation de Ohma d'Un pour soulager l'expansion démographique des gungans), politique (association à la vie galactique) mais aussi scientifique (ruine sacrées du Lianorm)... Du côté naboo, la maîtrise de la technologie organique du plasma fut sans doute très appréciée...

L'alliance entre les deux peuples ne semble pas avoir été mise à mal par la politique raciste de l'Empire galactique et c'est d'ailleurs dans une joie non dissimulée qu'ils ont fêté ensemble la mort de l'empereur Palpatine. Il n'est donc pas impossible qu'à terme un gouvernement planétaire de Naboo voit le jour.

Monarques connus de Naboo[modifier | modifier le code]

Le monarque de Naboo est le chef du peuple naboo. Il dirige tout ce qui concerne la politique intérieure. La représentation auprès du pouvoir républicain central est assurée par le sénateur du secteur Chommell.

Après la réforme de 121, le monarque de Naboo (souvent une femme, soit une Reine) est élu démocratiquement par le peuple naboo pour un mandat de 4 ans. Un monarque peut avoir deux mandats consécutifs, à l'instar de la Reine Amidala, qui régna sur Naboo durant 8 ans. Il aurait fallu modifier la Constitution pour qu'Amidala fasse un troisième mandat, ce que sa popularité lui aurait permis si elle l'avait souhaité[1]. La reine Kylantha a profité du contexte impérial pour outrepasser la limite de mandats, profitant du contexte de domination impériale et de sa grande popularité. La Reine Apailana, que l'on voit à la fin de l'épisode III, n'est au pouvoir que deux ans car elle est tuée par les forces impériales.

Sénateurs connus de Naboo[modifier | modifier le code]

La planète Naboo est représentée par un Sénateur au Sénat galactique puis au Sénat impérial jusqu'en 0 Av.BY, date à laquelle l'Empereur Palpatine transmet la réalité du pouvoir à des gouverneurs locaux nommés par lui, les Moffs.

Conseil consultatif royal de Naboo[modifier | modifier le code]

Le conseil consultatif royal de Naboo, est le conseil gouvernemental de la planète de Naboo pendant l'ère de la République galactique et l'Empire galactique.

Le conseil consultatif royal est formé pour assister le monarque de Naboo dans la direction des affaires quotidiennes, il est présidé par le gouverneur planétaire depuis Theed. Parmi ses membres : de brillants savants, des artistes et les nobles. Les sessions prennent place dans la salle du trône du palais royal de Theed.

Le conseil est consultatif comme son nom l'indique, cependant le souverain tient compte de ses remarques puisqu'il est l'intermédiaire entre le monarque et les citoyens qui peuvent d'ailleurs demander audience (en dernier ressort). Les membres du conseil sont aussi chargés de régler les différents problèmes qui se posent aux habitants via leur administration.

On distingue en tant que membre du conseil en 32 Av.BY :

  • Sio Bibble : Gouverneur de Naboo, élu pendant le règne du roi Veruna.
  • Capitaine Panaka : Chef des force de la sécurité royale de Naboo.
  • Hugo Eckener : Architecte en Chef, représentant des constructeurs et des commerçants.
  • Lufta Shif : Conseillère de l’Éducation, représentante des professeurs et des éducateurs.
  • Graf Zapalo : Maître des Sciences et brillant océanographe, représentant des scientifiques, des philosophes et des cultivateurs.
  • Hela Brandes : Conseillère Musicale et harpiste de renom, représentante des arts.
  • Horace Vancil : Conseiller politique et économique.

Culture[modifier | modifier le code]

La culture humaine de Naboo est demeurée en grande partie pastorale et nomade, bien que des centres urbains se soient développés. Deeja Peaks, dans les monts Gallo fut l'une des premières colonies sur la planète ce qui lui permit de garder une grande influence politique dans cette région. Keren et Theed se sont toutes deux développées en tant que centre agricole dont la surproduction de produits alimentaires a permis la naissance d'une importante classe moyenne et favorisée, et d'activités moins primaires comme les loisirs. Avec le temps, Keren se transforma en une plateforme commerciale entre les différentes cités mais aussi entre la planète et le reste de la galaxie, tandis que Theed devenait plus aristocratique. Kaadera s'est développée en tant que ville côtière pour les quelques pêcheurs de Naboo. Moenia était quant à elle la première, et l'unique, colonie humaine établie dans les marais de Lianorm, territoire traditionnel des Gungans.

Naboo s'est développée comme une société féodale classique avec une classe noble héréditaire et des roturiers, cependant à la différence de la plupart des sociétés féodales, on n'y retrouvait aucune classe inférieure de serfs. Les villes-États de Naboo commerçaient entre elles mais aussi avec les gungans. D'une façon générale les villes-états reconnaissaient un « haut roi » à titre cérémonial - une fonction qui tournait entre les princes de ces cités, mais qui parfois était conservée par une maison royale. Toutefois, ce titre de haut roi était purement honorifique et dénué de pouvoir : c’était une forme de démocratie de pairage évolué.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones
  2. a, b et c (en) Dominique Mainon et James Ursini, Modern Amazons : Warrior Women on Screen, Hal Leonard Corporation,‎ 2006, 400 p. (ISBN 9780879103279, lire en ligne), p. 379-380

Annexes[modifier | modifier le code]