Padmé Amidala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Padmé Amidala
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars

Un des nombreux costumes portées par Padmé.
Un des nombreux costumes portées par Padmé.

Nom original Padmé Naberrie
Alias Reine Amidala
Naissance -46
Origine Naboo
Décès -19 (à 27 ans)
Sexe féminin
Espèce humain de Naboo
Cheveux bruns
Yeux bruns
Position Reine de Naboo
Sénatrice de Naboo
Famille Ruwee Naberrie (père)
Jobal Naberrie (mère)
Anakin Skywalker (époux)
Luke Skywalker (fils)
Leia Organa (fille)
Sola Naberrie (Sœur)
Pooja Naberrie (nièce)
Ryoo Naberrie (nièce)
Ryoo Thule (grand-mère maternelle)
Affiliation République galactique
Entourage
Anakin Skywalker
Obi-Wan Kenobi
Ahsoka Tano
Les courtisanes
Ennemi(s) Nute Gunray
Fédération du commerce
Confédération des systèmes indépendants

Interprété par Natalie Portman
Film(s) La Menace fantôme
L'Attaque des clones
La Revanche des Sith
Série(s) Clone Wars
The Clone Wars
Première apparition L'Ultime Commandement (version comics, Peinture)
La Menace fantôme (complète)
Site officiel Fiche du personnage sur le site officiel

Padmé Amidala est un personnage de fiction, femme politique dans la première trilogie (épisodes I, II et III) de Star Wars. Elle est interprétée par Natalie Portman.

Padmé Amidala est née en 46 av. BY sur Naboo et morte en 19 av. BY sur Polis Massa. Elle est élue en 33 av. BY Reine de Naboo et effectue deux mandats de 4 ans à ce poste. Nommée par la reine Jamillia, elle devient sénatrice de Naboo au Sénat galactique en 24 av. BY. Amoureuse du chevalier Jedi Anakin Skywalker, elle l'épouse en secret et donne naissance aux jumeaux Luke Skywalker et Leia Organa avant de mourir, ayant perdu l'amour de sa vie au moment où ce dernier bascule du côté obscur de la Force et devient Dark Vador.

Durant l'épisode I (32 av. BY), elle mène la Bataille de Naboo et met en œuvre une politique de réconciliation avec les Gungans. Dans l'épisode II (22 av. BY) elle mène l'opposition au Sénat à la création d'une armée de la République. Enfin dans l'épisode III (19 av. BY), elle fait partie de la délégation des 2000 exigeant l'abandon des pouvoirs exceptionnels du Chancelier Palpatine.

Introduction[modifier | modifier le code]

N'apparaissant pas dans les épisodes IV, V et VI, elle joue un rôle prépondérant dans les films I, II et III, où elle donne naissance à Luke Skywalker et à la princesse Leia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Padmé Naberrie est née dans un petit village de montagne non loin de la région des lacs sur Naboo. Sa mère, Jobal, et son père, Ruwee, ont également une autre fille, Sola, qui a elle-même deux enfants, Ryoo et Pooja. Très tôt, Padmé s’engage activement pour le Mouvement d’Accueil des Réfugiés qui porte assistance aux immigrants souhaitant intégrer la planète. À huit ans, elle entre à l’école des Apprentis Législateurs. Ses capacités étonnantes et sa force de caractère lui ouvrent l’accès au titre d’Apprentie à l’âge de onze ans. Dévouée à la cause publique, son acharnement force le respect de ses pairs qui la nomment Gouverneur de Theed, capitale de Naboo. Elle vient d’avoir douze ans. Suite à l’abdication du Roi Veruna, elle est élue Reine à la majorité absolue à seulement quatorze ans. Elle prend alors son nom de fonction : Amidala. Peu de temps après son arrivée au pouvoir, elle doit faire face à l'invasion illégale de la Fédération du commerce.

La Menace fantôme[modifier | modifier le code]

Un cosplay de la Reine Amidala

À l'âge de quatorze ans, Padmé devient démocratiquement la souveraine du peuple de la planète Naboo et gouverne sous le nom de Padmé Amidala. On la voit pour la première fois lors d'une négociation avec le vice-roi de la Fédération du commerce Nute Gunray, qui soumet Naboo à un blocus. Les Neimodiens, à la tête de la fédération du Commerce espéraient effectivement que la jeunesse et l'inexpérience de la jeune reine feraient d'elle une proie facile. Elle résiste pourtant et refuse de signer le traité imposé par Gunray, celui-ci tente donc de l'assassiner. Elle s'échappe de justesse avec les Jedis Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi, et tente de rejoindre Coruscant pour plaider la cause de son peuple au Sénat. Lors d'une halte imprévue sur Tatooine, sous les traits d'une suivante, elle fait la connaissance du jeune Anakin Skywalker et de sa mère Shmi. Elle assiste à la fête de la Boonta et à la course de modules, remporté par le jeune garçon. Anakin est alors fasciné par Padmé.

Arrivée sur Coruscant, elle rencontre le sénateur de Naboo Palpatine qui la convainc d'intervenir elle-même lors d'une séance du Sénat et de déposer une motion de censure contre le Chancelier Suprême Valorum. Cette motion est adoptée et Palpatine réussit à être élu au poste de Chancelier Suprême. Padmé ignore la véritable identité de Palpatine, qui n'est autre que le seigneur Sith Dark Sidious. Elle retourne sur Naboo pour mener personnellement une offensive contre les droïdes.

Grâce à Jar Jar Binks, elle s'allie aux Gungans et engage le combat. Grâce à une diversion, elle s'introduit dans le palais et capture le vice-roi. Humilié, celui-ci doit renoncer au blocus.

Jusqu'à sa rencontre avec les Gungans, elle se dissimule publiquement sous son nom de naissance Padmé Naberrie, et joue le rôle de courtisane d'une reine factice. Padmé trompe même Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Qui-Gon Jinn à qui elle a fait des remarques assez violentes lorsque ce dernier a placé une confiance totale et aveugle au jeune Anakin. L'admiration d'Anakin vis-à-vis d'elle redouble alors dès cette révélation.

L'Attaque des clones[modifier | modifier le code]

Une dizaine d'années plus tard, Padmé est devenue sénatrice de Naboo après expiration de son mandat de reine, poste pour lequel elle a été réélue deux fois, et mène une faction qui se prononce contre l'établissement d'une armée de la République en réponse à la menace du mouvement Séparatiste. Elle est victime d'un attentat sur Coruscant qui tue sa doublure : Cordé. On la voit alors se rendre immédiatement au Sénat dans l'une des scènes coupées :

« Réveillez-vous, sénateurs, vous devez ouvrir les yeux ! Si nous n’offrons aux séparatistes que la violence, ils ne nous rendront que la violence ! Beaucoup y perdront la vie, les autres y perdront leur liberté. Cette décision pourrait bien détruire les fondations mêmes de notre grande République. Je vous en prie, ne laissez pas la peur vous pousser à prendre une décision désastreuse. Refusez cette mesure de sécurité qui n’est rien moins qu’une déclaration de guerre ! »

— Sénat, en 22 av. BY. Épisode II, scène coupée.

Le conseil Jedi décide de la protéger contre ceux qui veulent la tuer. Elle essuie pourtant le soir même une tentative d'assassinat par une mercenaire à la solde de Jango Fett, recruté par la Fédération du Commerce ayant toujours Gunray à sa tête. Palpatine la persuade de se cacher sur sa planète d'origine en compagnie du jeune padawan Anakin Skywalker, assigné à sa protection. Anakin lui révèle son amour mais elle tente de le raisonner ; l'amour entre une sénatrice et un Jedi étant impossible. Elle s'enfuit avec Anakin jusqu'à Tatooine où le jeune Jedi tente de sauver sa mère des griffes des hommes des sables. Elle tente tant bien que mal de réconforter le Jedi.

Pendant ce temps, Obi-Wan poursuit le commanditaire de l'attentat jusqu'à la planète Geonosis, siège de la Confédération des systèmes indépendants. Il est capturé par le comte Dooku, pendant qu'il transmet un message sur Coruscant, via le vaisseau de Padmé. Celle-ci décide d'aller sauver le maître Jedi et est finalement capturée avec Anakin à son tour. Incapable de réprimer ses sentiments pour Anakin, Padmé avoue qu'elle l'aime de tout son cœur lorsqu'ils sont conduits dans l'arène et voués à une mort imminente. La sénatrice et les deux Jedis réussissent à se libérer grâce à Mace Windu et à l'intervention de Yoda qui a emmené à temps l'armée des clones. Une bataille s'engage alors. Rescapés, Anakin et Padmé se marient finalement en secret sur Naboo, avec pour seuls témoins C-3PO et R2-D2.

La Revanche des Sith[modifier | modifier le code]

Trois ans ont passé et la Guerre des Clones fait rage dans la galaxie. Désormais enceinte, Padmé est réduite à un rôle plus effacé d'autant plus que son amour pour Anakin est demeuré secret. Ce dernier est victime de prémonitions lui annonçant la mort de Padmé. C'est pour lui épargner ce funeste sort qu'il se laisse séduire par les promesses du chancelier Palpatine, en fait le mystérieux Dark Sidious, le seigneur noir des Sith.

Elle est persuadée par Anakin lors de l'invasion du Temple que les Jedis sont en train de renverser la République à leur profit. Padmé ne se rend pas compte qu'Anakin sombre du Côté Obscur et assiste effondrée à la proclamation de l'Empire par Palpatine. Obi-Wan Kenobi la rejoint et lui annonce la triste réalité : elle apprend notamment qu'Anakin a massacré tous les jeunes padawan du Temple. Elle lui confirme, par son silence, que son enfant est bien celui d'Anakin. Elle rejoint ce dernier sur la planète Mustafar pour tenter de le raisonner et découvre que sa personnalité a changé sous l'influence du Côté Obscur. Elle découvre un Anakin orgueilleux et ambitieux qui rêve de diriger l'Empire avec elle à ses côtés. Elle est victime de sa fureur quand il découvre qu'Obi-Wan l'a suivie.

Après le long combat qui suivit entre Anakin et Obi-Wan, le maître Jedi emmène la jeune femme au centre hospitalier le plus proche sur l'astéroïde Polis Massa, empêchant ainsi Anakin d'essayer d'utiliser les pouvoirs des Sith pour la sauver de la mort. Après plusieurs analyses détaillées sur la santé de l'ancienne reine, les robots médecins ne remarquent aucune anomalie sur le plan médical, pourtant Padmé est en train de mourir car elle a perdu la volonté de vivre. Un des robots médecins annonce que la Sénatrice n'est pas enceinte d'un seul bébé mais de jumeaux, et qu'il faut intervenir vite s'ils veulent les sauver. Après quelques instants de mûre réflexion, Yoda, Obi-Wan Kenobi et Bail Organa, sénateur et roi consort d'Alderaan, décident de faire accoucher Padmé. À l'aide d'un robot médecin, celle-ci met au monde Luke, puis Leia avant de rendre l'âme sous les yeux d'Obi-Wan et de Yoda. Simultanément, son accouchement et sa mort correspond à l'ascension d'un nouveau Dark Vador, enfermé dans sa combinaison noire mythique. Juste avant de mourir, elle dit au maître Jedi qu'il y a toujours du bon au fond d'Anakin. Leia est adoptée par Bail Organa et emmenée sur Aldeeran où elle obtient donc le titre royal de princesse tandis que Luke est accueilli par son oncle Owen et sa tante Beru, sur Tatooine, surveillé de loin par Obi-Wan Kenobi. Le peuple décida de faire une cérémonie d'adieu après sa mort. Désormais, Padmé repose en paix sur sa planète d'enfance.

Costumes[modifier | modifier le code]

Ses costumes ont été pensés et dessinés par le designer Iain Mccaig.

Liens externes[modifier | modifier le code]