What'd I Say

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Say.
What 'd I Say

Single de Ray Charles
extrait de l'album What'd I Say
Face A What 'd I Say, part 1
Face B What 'd I Say, part 2
Sortie
Enregistré
Studio Atlantic Records de New York (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Durée 6:28
Genre Jazz blues, jazz vocal, Rhythm and blues, musique soul
Format 45 tours, 33 tours What'd I Say (album)
Auteur Ray Charles
Compositeur Ray Charles
Producteur Jerry Wexler, Ahmet Ertegün
Label Atlantic Records

Singles de Ray Charles

Clip vidéo

[vidéo] Ray Charles - What'd I Say - Live au Festival de Jazz de Montreux (1997) sur YouTube

What 'd I Say ou What I Say (Ce que j'ai dit, en anglais) est une chanson d'amour standard de jazz-rhythm and blues-soul américaine, écrite et composée en 1959 par Ray Charles (1930-2004)[1] (surnommé The Genius, Le Génie, à partir de ce titre[2]). Devenue un des tubes de son important répertoire, elle est enregistrée en single et sur son 5e album What'd I Say de 1959, chez Atlantic Records. Premier disque d'or de sa carrière, avec plus d'un million de disques vendus dans le monde, considérée comme une des chansons les plus influentes de l'histoire du rock, du rhythm and blues, et de la musique soul, elle est enregistrée au Registre national des enregistrements de la Bibliothèque du Congrès, Grammy Hall of Fame Award, et reconnue parmi les 500 chansons fondamentales du Rock and Roll Hall of Fame...

Histoire[modifier | modifier le code]

Ray Charles au piano en 1969

Ray Charles commence sa carrière vers 1949, avec un répertoire rhythm and blues inspiré de Nat King Cole ou de Charles Brown. Ahmet Ertegün et Jerry Wexler (ses producteurs d'Atlantic Records) l'encourage à créer son propre style musical personnel. Ray commence alors à composer et interpréter de la musique gospel (musique liturgique chrétienne) avec des paroles rhythm and blues plus laïques. Il est considéré à ce titre comme un des fondateurs de la musique soul (musique de l'âme), et du Rock 'n' roll[3], avec ses premiers succès I Got a Woman (1954), Night Time Is the Right Time (1958), ou son premier album Soul Brothers (1958)[4]...

Le cœur de choristes The Raelettes de Ray Charles en 1962

Il improvise et expérimente ce nouveau titre What 'd I Say, à la fin d'un de ses concerts de 1958, avec un vif enthousiasme de son public[5]. Le thème de la chanson fait référence à sa vie amoureuse, et au message d'amour biblique du gospel, inspirée de musique boogie-woogie, interprétée au piano stride sur son piano électrique Wurlitzer, avec un échange de question-réponse caractéristique du blues et du gospel, entre lui, son orchestre big band jazz, son cœur de choristes The Raelettes, et son public.

Le titre est enregistré le 18 février 1959 au studio Atlantic Records de New York avec Ray Charles (voix et piano électrique Wurlitzer), Marcus Belgrave et Joe Hunt (trompette), David "Fathead" Newman (saxophone alto et saxophone ténor), Bennie Crawford (saxophone baryton), Edgar Willis (contrebasse), Milt Turner (batterie), et The Raelettes (cœur de choristes). La longueur de l'enregistrement de 6:28 implique de l'enregistrer en deux parties sur les faces A et B du single 45 tours.

Cette chanson d'amour inspirée du gospel est un succès mondial, très controversée par une partie du public (interdite à sa sortie sur de nombreuses radios vis-à-vis de ses paroles sexy). Premier disque d'or de sa carrière, avec plus d'un million de disques vendus dans le monde, elle est un des plus importants revenus d'Atlantic Records de l'époque dans cette catégorie : N°1 du Billboard R & B, N°6 du Billboard Hot 100 américain, considérée comme une des chansons les plus influentes de l'histoire du rock, du rhythm and blues, et de la musique soul, elle influence entre autres les débuts de carrière de Paul McCartney, John Lennon, et George Harrison des Beatles, ou de Mick Jagger des Rolling Stones...

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Ray Charles Le génie de la soul, par Mike Evans (biographie de Ray Charles)

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Ce tube du répertoire de Ray Charles, est réédité avec succès de très nombreuses fois, et repris par de nombreux artistes, dont :

Pierre Saka et Daniel Hortis en ont fait une adaptation en français pour Les Chats sauvages de Dick Rivers sous le titre Est-ce que tu le sais ?[8] en octobre 1961. Sylvie Vartan l'a également interprété sur son album Sylvie (album) de 1962.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]