Peter Shaffer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shaffer.
 Ne doit pas être confondu avec Pierre Schaeffer.
Peter Shaffer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
Comté de CorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Autres informations
Membre de
Distinction
Œuvres réputées
Black Comedy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sir Peter Levin Shaffer (né le à Liverpool[1] et mort le dans le comté de Cork en Irlande[2]) est un écrivain, dramaturge et scénariste anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Shaffer est né dans une famille juive de Liverpool, en Angleterre. Il est le frère jumeau d’un autre dramaturge et scénariste, Anthony Shaffer.

Il obtient une bourse pour étudier l'Histoire au Trinity College de l'université de Cambridge.

En parallèle de ses études, Peter travaille dans les mines de charbon durant la Seconde Guerre mondiale et enchaîne les petits boulots, comme libraire et assistant à la bibliothèque publique de New York avant de découvrir ses talents de dramaturge.

Carrière théâtrale[modifier | modifier le code]

Peter Shaffer écrit sa première pièce The Salt Land en 1951, diffusée par la BBC. Encouragé par ce succès, il continue d'écrire et assure sa réputation en tant que dramaturge en 1958 avec la production de Five Finger Exercise, une pièce créée à Londres avec une mise en scène de John Gielgud et qui remporte le Evening Standard Drama Award. Présentée à New York en 1959, elle lui vaut cette fois le Drama Critics Award.

Shaffer écrit ensuite de nombreuses pièces de théâtre, des drames philosophiques, comme The Establishment (1963), mais aussi de fines comédies satiriques, dont The Public Eye (1962). The Royal Hunt of the Sun (en) (1964) présente la conquête tragique du Pérou par les Espagnols, alors que Black Comedy (1965) est une farce dans laquelle les personnages sont plongés dans le noir dû à une panne d'électricité alors que le spectateur, en revanche, voit tout.

Equus (1973) vaut à Shaffer le Tony Award de la meilleure pièce et le New York Drama Critics Circle Award en 1975. La pièce raconte l'histoire d'un adolescent de 17 ans apparemment sans soucis, qui crève les yeux de six chevaux, elle sera jouée à plus de 1000 reprises à Broadway et remporte un franc succès durant l'été 2005 lors du Massachusetts Berkshire Theatre Festival, avec les acteurs Scott Schwartz, Victor Slezak (en) dans le rôle du Dr Martin Dysart et Randy Harrison qui interprète Alan Strang. En 2007, cette pièce est jouée par Richard Griffiths et Daniel Radcliffe dans les rôles principaux. La production de la pièce, mis en scène par Thea Sharrock (en), connaît sa première à Londres en février 2007 au Gielgud Theatre. Pour Radcliffe il s'agit d'un grand défi puisqu'il est toujours associé au personnage de Harry Potter et qu'il doit jouer une scène entièrement nu[3].

Shaffer enchaîne les succès avec Amadeus (1979) qui lui vaut le Evening Standard Drama Award et le Theatre Critics Award à Londres. Amadeus raconte l'histoire de Wolfgang Amadeus Mozart et d'Antonio Salieri, compositeur officiel de la cour et qui, jaloux du talent de cet enfant sans grande éducation, tente d'évincer son rival. Lorsque la pièce est présentée à Broadway, elle remporte en 1981 le Tony Award pour la meilleure pièce et, comme Equus, elle est jouée à plus de 1000 reprises.

Son dernier succès demeure Lettice and Lovage (1987), une comédie satirique jouée près de 300 fois sur Broadway, et mettant en vedette Maggie Smith.

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Shaffer a signé le scénario de trois de ses pièces adaptées pour le cinéma : en 1972, Sentimentalement vôtre (Follow Me!), d'après la pièce The Public Eye ; en 1977, Equus, d'après la pièce éponyme ; enfin, en 1984, Amadeus, d'après la pièce éponyme. Ce dernier scénario lui vaut l'Oscar du meilleur scénario adapté.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • The Salt Land (1954), sa première pièce, qui a été diffusée sur la chaîne BBC.
  • Balance of Terror (1957)
  • The Prodigal Father (1957)
  • Five Finger Exercise (1958)
  • The Private Ear (1962)
  • The Public Eye (1962)
  • The Establishment (1963)
  • The Merry Roosters Panto (1963)
  • The Royal Hunt of the Sun (1964)
  • Black Comedy (1965)
  • The White Lies (1967)
  • Shrivings (1970)
  • Equus (1973)
  • Amadeus (1979)
  • Black Mischief (1983)
  • Yonadab (1985)
  • Lettice and Lovage (1987)
  • This Savage Parade (1987)
  • Whom Do I Have The Honour Of Addressing? (1990)
  • The Gift of the Gorgon (1992)

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1958 : Evening Standard Drama Award pour Five Finger Exercise
  • 1959 : Drama Critics Award pour five Fingers Exercise
  • 1973 : Tony Award pour Equus
  • 1973 : New York Drama Critics Circle Award pour Equus
  • 1979 : Evening Standard Drama Award pour Equus
  • 1979 : Theater Critics Award pour Amadeus
  • 1981 : Tony Award pour Amadeus
  • 1994 : Nommé professeur invité au théâtre contemporain de l'université d'Oxford

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Prix et nominations au cinéma[modifier | modifier le code]

Honneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland Lacourbe, « Shaffer, Anthony » in * Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, J - Z, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir », (ISBN 2-910-68632-9), p. 760-761.
  2. « Le dramaturge britannique Peter Shaffer est mort », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. (en) « Naked stage role for Potter star », BBC News,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]