Arthur Rimbaud, l'homme aux semelles de vent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie « L'homme aux semelles de vent » redirige ici. Pour l’article homophone, voir L'Homme aux semelles devant.

Arthur Rimbaud, l'homme aux semelles de vent
Illustration.
Essaouira, un site de tournage extérieur

Genre Téléfilm
Création Didier Decoin (direction de la Fiction)
Réalisation Marc Rivière
Scénario Jean-Louis Benoît
Michel Favart
Pays Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la France France
Langue français
Nombre d’émissions 2
Production
Durée 155 min (en 2 parties)
Format d’image Couleur
35 mm
16/9
Production Jean Nainchrik
Société de production Septembre Productions
France 2
SFP Productions
Cité-Amérique
Diffusion
Diffusion France 2
Date de première diffusion

Arthur Rimbaud, l'homme aux semelles de vent[1] est une télésuite franco-canadienne réalisée par Marc Rivière et diffusée en 1995.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir abandonné sa plume de poète, de 1880 jusqu’à sa mort en 1891, Arthur Rimbaud va se consumer sous les soleils d’Arabie et d’Afrique, entre Yémen et Abyssinie, exerçant différentes activités dont certaines très exotiques : boutiquier, négociant en café et peaux, explorateur, trafiquant d’armes. Comme s’il avait eu une prescience, il va vivre ses visions poétiques de 1873 : « J’aimai le désert, les vergers brûlés, les boutiques fanées, les boissons tiédies. Je me traînais dans les ruelles puantes et, les yeux fermés, je m’offrais au soleil, dieu de feu »[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Thème et contexte[modifier | modifier le code]

On reconnaît en Laurent Malet, visage émacié et brûlant d’un feu intérieur, le Rimbaud africain tel qu’il se révèle au fil de son abondante correspondance avec les siens.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Surnom que Paul Verlaine donna à Arthur Rimbaud.
  2. In Une saison en enfer, Délires II, Alchimie du verbe.
  3. Sources : lieux de tournage cinématographique sur L2TC.com