Tête d'or (Claudel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tête d'or est une pièce de théâtre en trois parties de Paul Claudel.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Simon Agnel sauve sa patrie attaquée par les armées ennemies, prend le nom de "Tête d'Or", s'empare du pouvoir, tue le vieux roi, chasse la princesse fille du roi, puis part à la conquête du monde, jusqu'au Caucase, où celle-ci s'est réfugiée.

Versions[modifier | modifier le code]

Une première version date de 1889. Mais c'est la seconde de 1894 qui est représentée.

Création[modifier | modifier le code]

La pièce a été créée le à l'Odéon-Théâtre de France :

Adaptations au cinéma et à l'opéra[modifier | modifier le code]

Elle a été adaptée en film en 2006 par le cinéaste Gilles Blanchard avec des acteurs non professionnels, détenus du Centre pénitentiaire de Ploemeur en Bretagne et l'actrice Béatrice Dalle[1].

Cette pièce a été aussi adaptée en opéra par Henri Barraud, opéra créé le au théâtre des Champs-Elysées avec Didier Henry, Nathalie Stutzmann, Claude Méloni, Philip Doghan, sous la direction de Manuel Rosenthal.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Tête d'or
  • Simon Agnel
  • Le Roi
  • Cébès
  • L'Empereur David
  • Cassius
  • les veilleurs
  • la Princesse
  • le messager
  • le tribun du peuple
  • l'opposant
  • le Suprême-Préfet
  • le pédagogue
  • le Moyen-Homme
  • le frère du Roi
  • les officiers de l'État
  • le Maître des Commandements
  • les Capitaines
  • le déserteur
  • le porte-étendard
  • les acolytes
  • le centurion
  • le chirurgien
  • le Commandant

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Sotinel, « "Tête d'or" : Claudel derrière les barreaux », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Création à Bamako en février 2014 « Site de la compagnie La Manufacture » (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]