Les Caprices d'un fleuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Caprices d'un fleuve est un film français réalisé par Bernard Giraudeau en 1996, dont l'action se déroule au Sénégal à l'époque de la Révolution française. Les thèmes abordés par ce film sont ceux du droit à la différence, de l'égalité des hommes selon la conception des Lumières, et de la tolérance.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nous sommes en 1787 ; parce qu'il a tué en duel un ami du roi Louis XVI, Jean-François de la Plaine est exilé à Cap Saint-Louis, un minuscule comptoir africain dont il est nommé gouverneur. Plutôt libre-penseur, il se résigne à son sort, essayant d'adoucir sa solitude au moyen de son épinette (instrument de musique de la famille des clavecins). Très loin, en France, éclate la Révolution, tandis qu'il découvre les multiples facettes de l'Afrique et de l'esclavage, l'amour de la jeune Amélie (une jeune esclave peul qui lui a été offerte) et la richesse de la différence.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

René-Marc Bini

Prix[modifier | modifier le code]

1995 : prix Aide à la Création de la Fondation Gan pour le Cinéma

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Rolet, « Entre la norme et le caprice : Les voies du métissage dans Les Caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau (1996) », La Licorne, 2004, n° 69, p. 269-313

Liens externes[modifier | modifier le code]