Saison 2010-2011 de l'Olympique de Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olympique de Marseille
Saison 2010-2011
Généralités
Président Drapeau de la France Jean-Claude Dassier
Entraîneur Drapeau de la France Didier Deschamps
Résultats
Championnat 2e
68 points (18V-14N-6D)
(62 buts pour, 39 buts contre)
Coupe de France 1/32 de finale
Contre Évian Thonon Gaillard (1-3)
Coupe de la ligue Vainqueur
Contre Montpelier HSC (1-0)
Trophée des champions Vainqueur
Contre Paris SG (0-0 a.p., 5-4 t.a.b.)
Ligue des champions 1/8 de finale
Contre Manchester United (0-0 / 1-2)
Meilleur buteur Drapeau : France Loïc Rémy (17 buts)[1];
Meilleur passeur Drapeau : France Benoît Cheyrou (5 passes)[1]

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2010-2011 de l'Olympique de Marseille (OM) voit le club s'engager dans cinq compétitions que sont la Ligue 1, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, la Ligue des champions et le Trophée des champions.

Le club olympien remporte deux trophées : le Trophée des champions, aux tirs au buts, face au Paris SG et la Coupe de la Ligue, sur le score de 1-0, face au Montpellier HSC. Le club termine dauphin du Lille OSC en championnat avec un retard de huit points et dont les confrontations directes se soldent sur une victoire 1-3 de l'OM à Lille (10e journée) et une défaite 1-2 à Marseille (26e journée). En Ligue des champions, les Marseillais finissent deuxième de leur poule en phase de groupe et affrontent Manchester United en huitième de finale dont les Anglais sortent qualifiés grâce à un score cumulé aller/retour de 2 buts à 1. La coupe de France n'est pas jouée dans sa pleine mesure du fait que le club est qualifié en demi-finale de Coupe de Ligue au moment d'affronter Evian TG en trente-deuxième de finale[2],[3],[4].

Historique[modifier | modifier le code]

La saison sportive commence le et voit l’OM réaliser un triplé en remportant pour sa première participation le Trophée des champions, ce dernier faisant suite aux victoires en Championnat et en Coupe de la Ligue. Fraîchement auréolé d’un nouveau titre de champion de France, l’OM gagne le droit d'y participer et y affronte le Paris SG. Les Olympiens sont déjà attendus pour un premier sommet de la saison, avant même le début du championnat. La formation marseillaise peut compter sur un soutien sans faille des supporters tunisiens, qui accueillent le Trophée sur leur sol. Portés par ces encouragements, les Phocéens maîtrisent leur sujet tout au long de la partie, sans toutefois réussir à ouvrir la marque. La décision se fait ainsi aux tirs au but où Steve Mandanda arrête la tentative de Ludovic Giuly et offre dans la foulée une balle de match transformée par Édouard Cissé. Cette victoire sert de transition entre une saison 2009-2010 ponctuée de succès, et le nouvel exercice à suivre[3],[5].

Pour l’ouverture du championnat, les olympiens affrontent le Stade Malherbe de Caen au Vélodrome et ne s’attendent pas à une telle entame de championnat. L'OM, encore en rodage, pense s’en sortir face à un promu mais il n’en est rien et les Caennais profitent de l'occasion pour s'imposer 1-2. Une semaine plus tard, le 14 août, c’est sur le terrain de Nungesser face à Valenciennes que les Olympiens s’inclinent pour la seconde fois de la saison en autant de match. La faute à un quart d’heure cauchemardesque dû à des errances à l’entame de deuxième mi-temps où l’OM prend 3 buts coup sur coup. Malgré une belle réaction en fin de rencontre, les Phocéens s’inclinent sur le score de 3 buts à 2[3],[5].

Dans la semaine qui suit, le capitaine et meilleur buteur du championnat précédent Mamadou Niang quitte Marseille pour rejoindre le club turc du Fenerbahçe. Il est remplacé par deux internationaux français que sont Loïc Rémy et André-Pierre Gignac. Le transfert du premier cité est retardé à la suite du diagnostic d’un problème cardiaque dont tout finit par rentrer dans l’ordre, et le 24 août, Rémy est déclaré apte au football[3].

Les Olympiens se trouvent 18e à ce moment-ci et signent une série de huit matchs sans défaites qui se conclut par la victoire 1-3 en terre lilloise lors de la dixième journée et voit l'OM se placer 2e à un point du leader rennais. Le match suivant, le club perd son PSG - OM sur le score de 2 - 1. Les Marseillais sont leaders au soir de la 15e journée et d'une victoire 4-0 face à Montpellier à domicile. Il s'ensuit une série de cinq matchs sans victoires qui amène le club à se retrouver 5e à la trêve (quatre nuls et une défaite pour le compte du match en retard de la 11e journée et les matchs J16 à J19). Parallèlement, le club est qualifié en huitièmes de finale de la Ligue des champions ainsi que pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue[3],[4].

La trêve hivernale prend fin avec le trente-deuxième de finale de Coupe de France que les Marseillais perdent 3-1, le . En championnat, les hommes de Didier Deschamps prennent seize points sur dix-huit possibles lors des journées 20 à 25. Ils perdent contre le futur champion lillois lors de la 26e journée et signent de nouveau une série de cinq victoires et un nul en six matchs (J27-J32). Le bilan au soir de ces treize matchs de phase retour (10 victoires, 2 nuls, 1 défaites) permet à l'OM d'être de nouveau leader aux dépens de Lille. Cette place n'est acquise que pour la 32e journée puisque le match nul contre l'AJ Auxerre (1-1, J33) replace l'OM à la deuxième marche. Les Lillois conservent leur avance jusqu'à la 38e journée et les Phocéens leur place de vice-champion[3].

Le phase retour du championnat est entrecoupé des deux matchs contre Manchester en C1 et par la demi-finale et la finale de Coupe de la Ligue. Une double confrontation OM - Montpellier en une semaine voit deux victoires de Marseille les 17 et 23 avril (1-2, J31 et 1-0, finale de la Coupe de la Ligue). Ce match du 23 avril se joue dans un Stade de France à guichés fermés, remplit de 78 511 spectateurs et regardés par 4,33 millions téléspectateurs. L'OM remporte une deuxième Coupe de la Ligue consécutive et deux records tombent pour ce qui est du nombre de victoires pour Didier Deschamps et Souleymane Diawara[6].

Bilan[modifier | modifier le code]

Le bilan de la saison est jugé satisfaisant par le président Jean-Claude Dassier ou le capitaine Steve Mandanda du fait que les trois objectifs de pré-saison sont atteints : une qualification directe en Ligue des champions avec la primauté à la 1re place (la place de vice-champion assure l'objectif mais offre un sentiment de regret de ne pas avoir conservé le titre) ; une qualification en huitièmes de finale de C1 et l'obtention d'un ou de plusieurs trophées[7],[8]. L'entraineur Didier Deschamps estime que les deux matchs de championnat perdus d'entrée sont un « boulet » qui a contraint l'OM à un parcours de 36 journées pour être champion et non 38. Il évoque aussi que le titre s'est perdu entre autres à cause d'une saison en « courant alternatif » et des vingt points perdus à domicile qui contrastent avec les douze de la saison précédente. Il rejoint aussi les conclusions du président et de son capitaine en déclarant que malgré l'amertume de la non conservation du titre, « si toutes les saisons de l'OM ressemblaient à celle-ci, les supporters seraient souvent contents »[9],[5].

Dès le 23 mai, soit deux jours après la 37e journée, l'OM est assuré d'être dans le chapeau 2 de la Ligue des champions 2011-2012. Le club est 24e européen et huit équipes mieux classées ne disputent pas cette compétition, ce qui assure aux Marseillais d'être dans les seize meilleurs participants[10].

Cette saison est aussi l'objet d'un débat médiatique sur la façon de jouer de l'OM qui s'oriente essentiellement sur une efficacité redoutable aux dépens d'un « beau jeu » associé au concurrent lillois[11]. Cette efficacité se traduit par exemple avec la statistique que l'OM a réussi à glaner dix-huit points au cours de la saison après avoir été mené au score (4 victoires et 6 nuls, record de la saison) dont la victoire 1-3 à Lille alors que le club perd 1-0 à la mi-temps[3],[1]. Un autre débat a lieu à la toute fin de saison sur le montant des primes accordées aux joueurs en cas de titre et qu'elle alourdiraient les finances du club. À la question de savoir si cette réalité économique avait-elle pesée sur le sprint final marseillais, Didier Deschamps répond que non[9].

La LFP distribue 49,9 M€ au club pour le compte des droits TV. Cette somme est composée d'une part fixe allouée à chaque club de première division (12,6 M€), d'une part calculée en fonction de la notoriété sur les cinq dernières saisons (18,2 M€), d'une part calculée sur le plan du classement sportif sur les cinq dernières saisons (3,1 M€) et logiquement d'une part pour le classement sportif de la saison en cours (15,8 M€). L'OM est le club bénéficiant de la plus grosse somme du fait de sa 1re place en notoriété, de ses 2e places en classement sportif des cinq dernières années et de la saison écoulée[12].

L'Olympique de Marseille réalise les meilleures affluences extérieures dans 13 stades sur 19, frôle les 90 % de taux moyen de remplissage et s'adjuge la première place pour ce qui est de l'attractivité du public adverse[13].

Effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Effectif Olympique de Marseille de la saison 2010-2011 au 16 mars 2011
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[14] Nom Date de naissance Sélection[15] Club précédent
16 G Drapeau du Brésil Andrade, ElintonElinton Andrade 30/03/1979 (32 ans)
FC Rapid Bucarest
30 G Drapeau de la France Mandanda, SteveSteve Mandanda Capitaine 28/03/1985 (26 ans) France Le Havre AC
2 D Drapeau de l'Espagne Azpilicueta, CésarCésar Azpilicueta 28/08/1989 (21 ans) Espagne U21 Osasuna
3 D Drapeau du Nigeria Taiwo, TayeTaye Taiwo 16/04/1985 (26 ans) Nigéria Lobi Stars
4 D Drapeau de la France Rodriguez, JulienJulien Rodriguez 11/06/1978 (32 ans)
Glasgow Rangers
5 D Drapeau du Brésil Hilton, VitorinoVitorino Hilton 13/09/1977 (33 ans)
RC Lens
13 D Drapeau du Togo Mango, SenahSenah Mango 13/12/1991 (19 ans) Togo 0 Formé au club
14 D Drapeau du Sénégal N'Diaye, LeytiLeyti N'Diaye 19/08/1985 (25 ans)
AC Ajaccio
19 D Drapeau de l'Argentine Heinze, GabrielGabriel Heinze 19/04/1978 (33 ans) Argentine Real Madrid
21 D Drapeau du Sénégal Diawara, SouleymaneSouleymane Diawara 24/12/1978 (32 ans) Sénégal FCG Bordeaux
24 D Drapeau de la France Fanni, RodRod Fanni 06/12/1981 (29 ans) France Stade rennais
26 D Drapeau de la France Sabo, Jean-PhilippeJean-Philippe Sabo 26/02/1987 (24 ans)
AC Ajaccio
6 M Drapeau de la France Cissé, ÉdouardÉdouard Cissé 30/03/1978 (33 ans)
Beşiktaş JK
7 M Drapeau de la France Cheyrou, BenoîtBenoît Cheyrou 03/05/1981 (30 ans)
AJ Auxerre
8 M Drapeau de l'Argentine González, LuchoLucho González 19/01/1981 (30 ans) Argentine FC Porto
12 M Drapeau du Burkina Faso Kaboré, CharlesCharles Kaboré 09/02/1988 (23 ans) Burkina Faso FC Libourne-Saint-Seurin
17 M Drapeau du Cameroun Mbia, StéphaneStéphane Mbia 20/05/1986 (25 ans) Cameroun Stade rennais
18 M Drapeau de la France Abriel, FabriceFabrice Abriel 06/07/1979 (31 ans)
FC Lorient
23 M Drapeau du Gabon N'Doumbou, AlexanderAlexander N'Doumbou 04/01/1992 (19 ans) Gabon 0 Formé au club
28 M Drapeau de la France Valbuena, MathieuMathieu Valbuena 28/09/1984 (26 ans) France FC Libourne-Saint-Seurin
34 M Drapeau de la France Osei, KévinKévin Osei 26/03/1991 (20 ans)
0 Formé au club
10 A Drapeau de la France Gignac, André-PierreAndré-Pierre Gignac 05/12/1985 (25 ans) France Toulouse FC
11 A Drapeau de la France Rémy, LoïcLoïc Rémy 02/01/1987 (24 ans) France OGC Nice
15 A Drapeau du Ghana Ayew, JordanJordan Ayew 11/09/1991 (19 ans) Ghana 0 Formé au club
20 A Drapeau du Ghana Ayew, AndréAndré Ayew 17/12/1989 (21 ans) Ghana AC Arles-Avignon (Formé au club)
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Christophe Manouvrier
  • Drapeau : Italie Antonio Pintus
Entraîneur(s) des gardiens
Médecin(s)
  • Drapeau : France Christophe Baudot

Légende

Consultez la documentation du modèle

Tactique et équipe-type[modifier | modifier le code]

L'équipe type du bilan d'avant saison de France Football[16].
L'équipe type en fin de mois de novembre[17].

Transferts[modifier | modifier le code]

Tableau des matchs des transferts
Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Entré  Arrivées
César Azpilicueta Drapeau de l'Espagne Espagne Transfert (7M€) Osasuna Drapeau : Espagne Liga
Loïc Rémy Drapeau de la France France Transfert (15.5M€) OGC Nice Drapeau : France Ligue 1
André-Pierre Gignac Drapeau de la France France Transfert (16M€) Toulouse FC Drapeau : France Ligue 1
Rod Fanni Drapeau de la France France Transfert (4M€) Stade rennais FC Drapeau : France Ligue 1
Retours de prêt
André Ayew Drapeau du Ghana Ghana Retour de prêt AC Arles-Avignon Drapeau : France Ligue 1
Mohamed Amine Dennoun Drapeau de la France France Retour de prêt Amiens SC Drapeau : France National
Leyti N'Diaye Drapeau du Sénégal Sénégal Retour de prêt AC Ajaccio Drapeau : France Ligue 2
Jean-Philippe Sabo Drapeau de la France France Retour de prêt AC Ajaccio Drapeau : France Ligue 2
Mamadou Samassa Drapeau de la France France Retour de prêt Valenciennes FC Drapeau : France Ligue 1
Cédric D'Ulivo Drapeau de la France France Retour de prêt SO Cassis-Carnoux Drapeau : France National
Remplacé Départs
Bakari Koné Drapeau de la France France Transfert (4.5M€) Lekhwiya SC Drapeau : Qatar Qatar Stars League
Mamadou Samassa Drapeau du Mali Mali Transfert (1M€) Valenciennes FC Drapeau : France Ligue 1
Mamadou Niang Drapeau du Sénégal Sénégal Transfert (8M€) Fenerbahçe SK Drapeau : Turquie Super Lig
Hatem Ben Arfa Drapeau de la France France Transfert (6M€) Newcastle United Drapeau : Angleterre Premier League
Prêts
Charley Fomen Drapeau du Cameroun Cameroun Prêt sans option d'achat (1 an) Dijon FCO Drapeau : France Ligue 2
Pape M'Bow Drapeau du Sénégal Sénégal Prêt AC Ajaccio puis AS Cannes Drapeau : France Ligue 2 puis Drapeau : France National
Cédric D'Ulivo Drapeau de la France France Prêt AC Ajaccio Drapeau : France Ligue 2
Mohamed Amine Dennoun Drapeau de la France France Prêt Bayonne FC Drapeau : France National
Brandão Drapeau du Brésil Brésil Prêt avec option d'achat (7 mois) (4M€) Cruzeiro EC Drapeau : Brésil Série A
Fins de contrat
Laurent Bonnart Drapeau de la France France Fin de contrat AS Monaco Drapeau : France Ligue 1
Fernando Morientes Drapeau de l'Espagne Espagne Résiliation de contrat Retraite -
Cyril Rool Drapeau de la France France Résiliation de contrat Retraite -
Guy Gnabouyou Drapeau de la France France Résiliation de contrat US Orléans Drapeau : France National
Rudy Riou Drapeau de la France France Résiliation de contrat Charleroi SC Drapeau : Belgique Pro League

Rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

L'Olympique de Marseille démarre sa saison 2010-2011 avec cinq matches de préparation au programme avant le début des compétitions officielles, réparties sur le mois de juillet et d'août[18]. Le match prévu le 24 juillet à Porto contre le FC Porto est annulé et remplacé par une rencontre à Valence contre le Calcio Catane[19]. Le 1er août, un hommage est rendu à Robert Louis-Dreyfus dans le cadre d'un match au Stade Vélodrome contre le FC Valence[20],[5]. Il est d'ailleurs envisagé de reconduire ce type de match tous les ans. Le 3 septembre, les Olympiens affrontent l'AC Ajaccio dans le cadre du challenge Michel Moretti[21], gagné par les Phocéens au début de la saison 2008-2009.

Trophée des champions[modifier | modifier le code]

Le Trophée des champions oppose le Champion de France 2010, l'OM, au vainqueur de la Coupe de France qui est le Paris SG. Le match se déroule en Tunisie le [22].

Match du Trophée des champions
Date Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour l'OM Affluence
28 juillet Paris SG Radès Victoire 0 - 0 5 à 4 tab 57 000

Ligue 1[modifier | modifier le code]

Tableau des matchs de Championnat
Date Journée Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour l'OM Class. Public[23]
7 août 1 SM Caen Dom. Défaite 1 - 2 Samassa But inscrit après 77 minutes 77e 15e 55 790
14 août 2 Valenciennes FC Ext. Défaite 3 - 2 Taiwo But inscrit après 82 minutes 82e (pén.), A. Ayew But inscrit après 85 minutes 85e 18e 15 640
21 août 3 FC Lorient Dom. Victoire 2 - 0 Heinze But inscrit après 6 minutes 6e, Taiwo But inscrit après 71 minutes 71e 13e 53 389
29 août 4 Girondins de Bordeaux Ext. Match nul 1 - 1 Lucho But inscrit après 12 minutes 12e 10e 32 805
12 septembre 5 AS Monaco Dom. Match nul 2 - 2 Valbuena But inscrit après 42 minutes 42e, Adriano Inscrit contre son camp après 80 minutes 80e (csc) 13e 49 384
18 septembre 6 AC Arles-Avignon Ext. Victoire 0 - 3 Cheyrou But inscrit après 32 minutes 32e, A. Ayew But inscrit après 37 minutes 37e But inscrit après 54 minutes 54e 8e 15 003
25 septembre 7 FC Sochaux-Montbéliard Dom. Victoire 2 - 1 Taiwo But inscrit après 19 minutes 19e, Lucho But inscrit après 61 minutes 61e 6e 49 895
2 octobre 8 AS Saint-Étienne Ext. Match nul 1 - 1 Gignac But inscrit après 27 minutes 27e 8e 35 003
16 octobre 9 AS Nancy-Lorraine Dom. Victoire 1 - 0 Rémy But inscrit après 27 minutes 27e 4e 48 306
24 octobre 10 Lille OSC Ext. Victoire 1 - 3 Rémy But inscrit après 53 minutes 53e But inscrit après 80 minutes 80e, Lucho But inscrit après 71 minutes 71e 2e 17 305
7 novembre 12 Paris Saint-Germain Ext. Défaite 2 - 1 Lucho But inscrit après 23 minutes 23e 4e 40 234
13 novembre 13 RC Lens Dom. Match nul 1 - 1 Mbia But inscrit après 6 minutes 6e 6e 50 073
20 novembre 14 Toulouse Football Club Ext. Victoire 0 - 1 A. Ayew But inscrit après 88 minutes 88e 5e 30 256
27 novembre 15 Montpellier HSC Dom. Victoire 4 - 0 Lucho But inscrit après 20 minutes 20e, Cheyrou But inscrit après 28 minutes 28e, Valbuena But inscrit après 65 minutes 65e, Rémy But inscrit après 90+2 minutes 90+2e 1er 51 237
1er décembre 11 Stade rennais Dom. Match nul 0 - 0 1er 50 057
5 décembre 16 OGC Nice Ext. Défaite 1 - 0 4e 12 415
11 décembre 17 AJ Auxerre Ext. Match nul 1 - 1 Rémy But inscrit après 8 minutes 8e 5e 16 104
19 décembre 18 Olympique lyonnais Dom. Match nul 1 - 1 Valbuena But inscrit après 51 minutes 51e 5e 54 290
22 décembre 19 Stade brestois Ext. Match nul 0 - 0 5e 15 154
16 janvier 20 Girondins de Bordeaux Dom. Victoire 2 - 1 Gignac But inscrit après 23 minutes 23e, Brandão But inscrit après 45+1 minutes 45+1e 5e 48 147
30 janvier 21 AS Monaco Ext. Match nul 0 - 0 5e 10 959
5 février 22 AC Arles-Avignon Dom. Victoire 1 - 0 Gignac But inscrit après 55 minutes 55e 4e 47 737
12 février 23 FC Sochaux-Montbéliard Ext. Victoire 1 - 2 Gignac But inscrit après 45+1 minutes 45+1e But inscrit après 70 minutes 70e 3e 19 905
19 février 24 AS Saint-Étienne Dom. Victoire 2 - 1 Lucho But inscrit après 69 minutes 69e, Rémy But inscrit après 79 minutes 79e 3e 53 494
27 février 25 AS Nancy-Lorraine Ext. Victoire 1 - 2 A. Ayew But inscrit après 45+1 minutes 45+1e But inscrit après 87 minutes 87e 3e 20 019
6 mars 26 Lille OSC Dom. Défaite 1 - 2 Rémy But inscrit après 60 minutes 60e 4e 52 960
11 mars 27 Stade rennais Ext. Victoire 0 - 2 Rémy But inscrit après 23 minutes 23e, Lucho But inscrit après 80 minutes 80e 4e 29 002
20 mars 28 Paris Saint-Germain Dom. Victoire 2 - 1 Heinze But inscrit après 16 minutes 16e, A. Ayew But inscrit après 35 minutes 35e 2e 52 792
3 avril 29 RC Lens Ext. Victoire 0 - 1 Cheyrou But inscrit après 68 minutes 68e 2e 40 859
10 avril 30 Toulouse FC Dom. Match nul 2 - 2 Rémy But inscrit après 30 minutes 30e, Gignac But inscrit après 84 minutes 84e 2e 50 698
17 avril 31 Montpellier HSC Ext. Victoire 1 - 2 Gignac But inscrit après 69 minutes 69e, Taiwo But inscrit après 82 minutes 82e (pén.) 2e 25 119
27 avril 32 OGC Nice Dom. Victoire 4 - 2 A. Ayew But inscrit après 30 minutes 30e But inscrit après 60 minutes 60e But inscrit après 90 minutes 90e, J. Ayew But inscrit après 78 minutes 78e 1er 49 574
1er mai 33 AJ Auxerre Dom. Match nul 1 - 1 Valbuena But inscrit après 56 minutes 56e 2e 53 578
8 mai 34 Olympique lyonnais Ext. Défaite 3 - 2 Lucho But inscrit après 70 minutes 70e, Rémy But inscrit après 78 minutes 78e 2e 39 548
11 mai 35 Stade brestois Dom. Victoire 3 - 0 Rémy But inscrit après 12 minutes 12e, J. Ayew But inscrit après 59 minutes 59e, Heinze But inscrit après 81 minutes 81e 2e 46 313
15 mai 36 FC Lorient Ext. Match nul 2 - 2 Rémy But inscrit après 14 minutes 14e, Gignac But inscrit après 88 minutes 88e 2e 16 956
21 mai 37 Valenciennes FC Dom. Match nul 2 - 2 A. AyewBut inscrit après 34 minutes 34e, Rémy But inscrit après 37 minutes 37e 2e 52 923
29 mai 38 SM Caen Ext. Match nul 2 - 2 Rémy But inscrit après 68 minutes 68e But inscrit après 88 minutes 88e 2e 20 540

Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Le coefficient UEFA du club phocéen en 2010 permet aux Marseillais d'être dans le pot 2 en vue du tirage au sort des phases de poule de la Ligue des champions. L'OM se retrouve avec le Chelsea FC, champion d'Angleterre 2009-2010, le Spartak Moscou, champion de Russie 2009 et le MŠK Žilina, champion de Slovaquie 2009-2010.

L'OM débute sa campagne européenne par deux défaites contre le Spartak à domicile et Chelsea à l'extérieur, les Marseillais se reprennent en battant Žilina par deux fois dont une victoire 0-7 en Slovaquie qui signe par la même le record de la plus grosse victoire à l'extérieur en Ligue des champions. Une « petite finale » se joue en Russie et l'OM se qualifie pour les huitièmes de finale à l'issue de la cinquième journée, battant le Spartak sur le score de 0-3. Les Olympiens s'offre une quatrième victoire de rang, contre Chelsea au Stade Vélodrome dont la particularité est le retour de Didier Drogba à Marseille, et signe leur plus longue série de victoires consécutives en C1 de leur histoire. L'OM termine deuxième avec douze points et retrouve le top 16 européen onze années après[4],[1],[5].

La double confrontation contre Manchester United se solde par une prestation solide et un score de 0-0 au match aller et une défaite 2-1 à Manchester au match retour dont les Marseillais sortent sans démériter[4],[5].

Tableau des matchs de Ligue des champions
Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour l'OM Class. Public
15 septembre Phase de groupes, j. 1 Drapeau : Russie Spartak Moscou Dom. Défaite 0 - 1 - 3e 45 729
28 septembre Phase de groupes, j. 2 Drapeau : Angleterre Chelsea FC Ext. Défaite 2 - 0 - 3e 40 675
19 octobre Phase de groupes, j. 3 Drapeau : Slovaquie MŠK Žilina Dom. Victoire 1 - 0 Diawara But inscrit après 48 minutes 48e 3e 49 250
3 novembre Phase de groupes, j. 4 Drapeau : Slovaquie MŠK Žilina Ext. Victoire 0 - 7 Gignac But inscrit après 12 minutes 12e But inscrit après 21 minutes 21e But inscrit après 54 minutes 54e, Heinze But inscrit après 24 minutes 24e, Rémy But inscrit après 36 minutes 36e, Lucho But inscrit après 52 minutes 52e But inscrit après 63 minutes 63e 3e 9 664
23 novembre Phase de groupes, j. 5 Drapeau : Russie Spartak Moscou Ext. Victoire 0 - 3 Valbuena But inscrit après 18 minutes 18e, Rémy But inscrit après 54 minutes 54e, Brandão But inscrit après 68 minutes 68e 2e 43 217
8 décembre Phase de groupes, j. 6 Drapeau : Angleterre Chelsea FC Dom. Victoire 1 - 0 Brandão But inscrit après 81 minutes 81e 2e 50 604
23 février Huitième de finale aller Drapeau : Angleterre Manchester United Dom. Match nul 0 - 0 57 957
15 mars Huitième de finale retour Drapeau : Angleterre Manchester United Ext. Défaite 2 - 1 Brown Inscrit contre son camp après 82 minutes 82e (csc) 73 996

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Marseille en tant qu'européen est exempt des seizièmes de finales de la Coupe de la Ligue, dont elle est tenante du titre.

Le 23 avril, l'OM remporte de nouveau cette compétition en s'imposant 1-0 en finale face à Montpelier, grâce à un but de Taiwo à dix minutes de la fin de la rencontre[24]. Cette 2e victoire consécutive est une 1re pour un club, dans l'histoire de la Coupe de la Ligue[25],[1] et l'OM devient le deuxième club le plus titré dans cette compétition derrière le Paris SG et les Girondins de Bordeaux qui comptent trois victoires[6].

Le club a rencontré Montpellier deux fois auparavant, lors des seizième de finale 2001-2002 et 2006-2007. La première opposition est remporté par l'OM au Stade Vélodrome aux tirs au but après un nul 0-0 à la fin du temps règlementaire. La deuxième confrontation a lieu au Stade de la Mosson et voit une victoire 1-2 de l'OM, les Montpelliérains étant en deuxième division[26].

Avant la finale, le club reste sur une série de sept victoires consécutives en Coupe de la Ligue[26].

Tableau des matchs de Coupe de la Ligue
Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour l'OM Public[27]
27 octobre Huitième de finale EA Guingamp (Nat.) Ext. Victoire 0 - 1 A. Ayew But inscrit après 42 minutes 42e 17 037
10 novembre Quart de finale AS Monaco (L1) Dom. Victoire 2 - 1 A. Ayew But inscrit après 42 minutes 42e, Azpilicueta But inscrit après 60 minutes 60e 17 765
19 janvier Demi-finale AJ Auxerre (L1) Ext. Victoire 0 - 2 Brandão But inscrit après 45+2 minutes 45+2e, Gignac But inscrit après 68 minutes 68e 17 025
23 avril Finale Montpellier HSC (L1) Neu. Victoire 1 - 0 Taiwo But inscrit après 81 minutes 81e 74 259

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Tableau des matchs de Coupe de France
Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour l'OM Public
9 janvier Trente-deuxième de finale Évian Thonon Gaillard FC (L2) Ext. Défaite 3 - 1 Cambon Inscrit contre son camp après 58 minutes 58e (csc) 12 246

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques collectives[modifier | modifier le code]

Tableau des performances du club
Compétition Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
de matchs
Ligue 1 - Vice-champion 7 août 2010 29 mai 2011 38
Ligue des champions Phase de groupes 1/8 de finale 15 septembre 2010 15 mars 2011 8
Coupe de France 1/32 de finale 1/32 de finale 9 janvier 2011 9 janvier 2011 1
Coupe de la Ligue 1/8 de finale Vainqueur 27 octobre 2010 23 avril 2011 4
Trophée des champions Finale Vainqueur 28 juillet 2010 28 juillet 2010 1

Statistiques buteurs[modifier | modifier le code]

Tableau des buteurs olympiens
Place Nom Championnat de L1 Coupe de France Coupe de la Ligue Ligue des champions TOTAL des BUTS
1 Loïc Rémy 15 buts - - 2 buts 17 buts
2 André Ayew 11 buts - 2 buts - 13 buts
3 André-Pierre Gignac 8 buts - 1 but 3 buts 12 buts
4 Lucho González 8 buts - - 2 buts 10 buts
5 Taye Taiwo 4 buts - 1 but - 5 buts
Mathieu Valbuena 4 buts - - 1 but 5 buts
7 Brandão 1 but - 1 but 2 buts 4 buts
Gabriel Heinze 3 buts - - 1 but 4 buts
9 Benoît Cheyrou 3 buts - - - 3 buts
10 Jordan Ayew 2 buts - - - 2 buts
11 César Azpilicueta - - 1 but - 1 but
Souleymane Diawara - - - 1 but 1 but
Stéphane Mbia 1 but - - - 1 but
Mamadou Samassa 1 but - - - 1 but
# contre son camp 1 but 1 but - 1 but 3 buts
Détails 14 buteurs Olympiens 62 buts 1 but 6 buts 13 buts 82 BUTS

Date de mise à jour : le 30 mai 2011.

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Tableau des statistiques individuelles
Numéro Nat. Nom Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Ligue des champions Trophée des champions Total
M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge
1 Drapeau : France Riou 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Drapeau : Espagne Azpilicueta 15 0 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 4 0 0 0 1 0 0 0 21 1 1 0
3 Drapeau : Nigeria Taiwo 30 4 5 0 1 0 0 0 4 1 0 0 5 0 1 0 1 0 1 0 41 5 7 0
4 Drapeau : France Rodriguez 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 Drapeau : Brésil Hilton 8 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 10 0 2 0
6 Drapeau : France Cissé 23 0 5 1 0 0 0 0 3 0 0 0 5 0 0 0 1 0 0 0 32 0 5 1
7 Drapeau : France Cheyrou 34 3 1 0 1 0 0 0 4 0 0 0 7 0 0 0 0 0 0 0 46 3 1 0
8 Drapeau : Argentine Lucho 36 8 3 0 1 0 0 0 4 0 0 0 8 2 0 0 1 0 0 0 50 10 3 0
9 Drapeau : Brésil Brandão 19 1 2 0 1 0 1 0 3 1 1 0 7 2 1 0 0 0 0 0 30 4 5 0
10 Drapeau : France Ben Arfa 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 2 0 0 0
Drapeau : France Gignac 30 8 3 0 1 0 0 0 2 1 0 0 5 3 0 0 0 0 0 0 38 12 3 0
11 Drapeau : Sénégal Niang 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
Drapeau : France Rémy 31 15 0 1 1 0 0 0 2 0 0 0 7 2 1 0 0 0 0 0 41 17 1 1
12 Drapeau : Burkina Faso Kaboré 34 0 7 1 0 0 0 0 4 0 2 0 5 0 0 0 1 0 0 0 44 0 9 1
13 Drapeau : Togo Mango 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14 Drapeau : Sénégal N'Diaye 4 0 2 0 1 0 1 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 7 0 3 0
15 Drapeau : Ghana J. Ayew 22 2 2 0 1 0 0 0 3 0 1 0 1 0 0 0 2 0 0 0 29 2 3 0
16 Drapeau : Brésil Andrade 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
17 Drapeau : Cameroun Mbia 26 1 6 1 1 0 0 0 4 0 1 0 6 0 3 0 0 0 0 0 37 1 10 1
18 Drapeau : France Abriel 22 0 0 0 1 0 1 0 3 0 0 0 3 0 0 0 0 0 0 0 29 0 1 0
19 Drapeau : Argentine Heinze 31 3 5 0 1 0 0 0 1 0 0 0 8 1 1 0 0 0 0 0 41 4 6 0
20 Drapeau : Ghana A. Ayew 37 11 6 0 1 0 0 0 4 2 1 0 8 0 2 0 1 0 1 0 51 13 10 0
21 Drapeau : Sénégal Diawara 27 0 6 0 0 0 0 0 4 0 0 0 7 1 0 0 1 0 0 0 39 1 6 0
23 Drapeau : Gabon N'Doumbou 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
24 Drapeau : Mali Samassa 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 2 1 0 0
Drapeau : France Fanni 19 0 1 0 0 0 0 0 2 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 23 0 1 0
25 Drapeau : France D'Ulivo 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
26 Drapeau : France Sabo 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
27 Drapeau : Sénégal M'Bow 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
28 Drapeau : France Valbuena 32 4 2 0 1 0 0 0 2 0 1 0 8 1 2 0 1 0 0 0 44 5 5 0
29 Drapeau : France Gnabouyou 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 2 0 0 0
30 Drapeau : France Mandanda 38 0 1 0 0 0 0 0 3 0 0 0 8 0 0 0 1 0 0 0 50 0 1 0
34 Drapeau : France Osei 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Date de mise à jour : le 30 mai 2011.

Records et statistiques diverses[modifier | modifier le code]

Loïc Rémy.

Données compilées par l'organisme de statistiques Opta pour l'ensemble de la saison[1].

  • Record historique
    • L'OM est le premier club de l'histoire à remporter deux fois consécutivement la Coupe de la Ligue[6].
    • La victoire 0-7 à Žilina constitue la plus large victoire à l'extérieur de l'histoire de la C1.
    • Didier Deschamps devient le premier entraîneur à remporter trois fois la Coupe de la Ligue et Souleymane Diawara, le premier joueur à la gagner quatre fois[6].
    • L'OM signe sa plus longue série de victoire de son histoire en C1 avec quatre victoires consécutives.
  • Record de la saison
  • L'OM finit pour la cinquième fois consécutive sur le podium du championnat (seul Lyon fait mieux avec treize podiums).
  • L'OM a marqué lors de 17 journées consécutives (seul Lille fait mieux avec 20 matchs).
  • Le gardien Steve Mandanda a disputé l'intégralité des trente-huit matchs de championnat.
  • L'OM n'a perdu aucun match avec les frères Ayew titulaires (3 victoires et 4 nuls).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Stat OM 2011
  2. Classement du championnat 2011
  3. a, b, c, d, e, f et g La saison en 10 dates clés
  4. a, b, c et d Parcours de l'OM en C1
  5. a, b, c, d, e et f Abcdaire S-Z OM 2010-2011
  6. a, b, c et d Foot Pro Magazine #60, avril-mai 2011
  7. Bilan 2011 de Steve Mandanda
  8. Bilan 2011 de Jean-Claude Dassier
  9. a et b Bilan 2011 de Didier Deschamps
  10. OM sûr d'être dans le chapeau 2 de la C1 2011-2012
  11. Le réalisme de l'OM
  12. Droit TV LFP 2011
  13. Affluence extérieures 2011 de l'OM
  14. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  15. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  16. « Guide de la saison - Marseille », France Football, no 3304,‎ , p. 46
  17. « À chacun son système de jeu », France Football, no 3320,‎ , p. 34 à 39
  18. Emmanuel Jean, « Le programme de l’intersaison est fixé », sur www.om.net, (consulté le 16 mai 2010)
  19. Porto-OM remplacé par OM-Catane
  20. « Marseille - Valence le 1er août », sur www.lequipe.fr, (consulté le 16 mai 2010)
  21. « Ajaccio-OM, le 3 septembre pour le Challenge Michel-Moretti », sur www.laprovence.com, (consulté le 26 juillet 2010)
  22. FootPro Magazine #55, juin/juillet 2010
  23. « Affluences Ligue 1 », sur lfp.fr
  24. Sous la coupe de l'OM lequipe.fr, 23 avril 2011
  25. Coupe de la Ligue - Marseille conserve son titre nouvelobs.com, 24 avril 2011
  26. a et b Foot Pro Magazine #59, février-mars 2011
  27. « Affluences Coupe de la Ligue », sur lfp.fr