Guy Gnabouyou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gnabouyou.
Guy Gnabouyou
Image illustrative de l'article Guy Gnabouyou
Guy Gnabouyou au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus, au côté de Édouard Cissé.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Finlande FC Inter Turku
Biographie
Nom Guy Kassa Gnabouyou
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (27 ans)
Lieu Toulouse (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : France SO Caillols[1]
2003-2006 Drapeau : France Olympique de Marseille
Parcours senior 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2006-2010 Drapeau : France Olympique de Marseille 005 0(0)
2010-2011 Drapeau : France US Orléans 010 0(2)
2011 Drapeau : France Paris FC 009 0(1)
2011-2014 Drapeau : Finlande FC Inter Turku 075 (16)
2014 Drapeau : Grèce AEL Kallonis 012 0(0)
2014-2015 Drapeau : Malte Sliema WFC 015 0(2)
2015- Drapeau : Finlande FC Inter Turku 066 (11)
Sélections en équipe nationale
Années Sélection M (B.)
Flag of France.svg France espoirs 1 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 13 mai 2017

Guy Kassa Gnabouyou, né le à Toulouse, est un footballeur français. Il évolue au poste d'attaquant au FC Inter Turku.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gnabouyou né à Toulouse de parent d'origine ivoirienne, est formé à l'OM où il débute avec l'équipe réserve en CFA 2, et devient le meilleur buteur de celle-ci durant la saison 2007-2008. Cette même saison, il profite de la suspension de Djibril Cissé pour intégrer le groupe pro lors du match contre Le Mans UC, l'avant dernière journée de Ligue 1 et entre même en jeu à la 78e minute à la place de Mathieu Valbuena.

À son propos, Mamadou Niang a déclaré : « Il m'a beaucoup impressionné, il a d'énormes qualités physiques et techniques, notamment une bonne protection de balle qui me rappelle celle de Didier Drogba. »

Le 30 mai 2008, il signe son premier contrat professionnel d'une durée de trois ans avec l'Olympique de Marseille[2]. Lors de la visite médicale annuelle, en juin 2008, une anomalie cardiaque (hypertrophie de l'aorte) l'oblige à se faire opérer dès la rentrée 2008, les chances d'une possibilité de faire un retour dans le football professionnel étant élevées. En octobre 2008, il reprend l'entrainement sportif à La Commanderie, après une opération réussie par le Professeur Collart à la Timone et une rééducation cardiaque à Hyères ; de 3 à 6 mois de préparation étaient nécessaires avant son retour au niveau professionnel[3]. Retenu dans le groupe olympien pour le déplacement à Besançon RC le 4 janvier 2009 lors du 32e de finale de Coupe de France, il retrouve la compétition en rentrant sur le terrain dans les 10 dernières minutes du temps réglementaire à la place de M'Bami et participe à la qualification de l'Olympique de Marseille après une séance de tirs au but. Le 10 janvier 2009, pour la 20e journée de Ligue 1, Gnabouyou rentre en jeu contre l'AJ Auxerre en remplaçant Mamdou Samassa à la 87e minute.

Le 28 juillet 2010, il est retenu dans le groupe qui affronte le Paris Saint-Germain pour le Trophée des Champions. Il entre en jeu à la 85e minute à la place d'André Ayew et transforme son tir au but (victoire 5-4 de l'OM) mais le mois suivant, l'OM résilie son contrat.

Se retrouvant libre, il s'engage pour une saison à l'US Orléans[4] qui évolue en National. Il ne reste que six mois et le 31 janvier 2011, il s'engage avec le Paris FC qui évolue en également national. Le 8 septembre 2011 et après avoir rompu son contrat avec le Paris FC, il signe dans un club finlandais le FC Inter Turku. Il trouve enfin une place de titulaire est joue régulièrement pendant un peu plus de deux saisons. Le 13 décembre 2013, il rejoint l'AEL Kallonis, alors dixième du championnat grec, pour deux saisons mais n'y reste finalement que six mois. Après un cours passage dans le championnat de Malte sous les couleurs du Sliema Wanderers FC, il retourne au FC Inter Turku.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Guy Gnabouyou au 13 mai 2017[5]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2007-2008 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 1 0 - - - - - - - 1 0
2008-2009 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 1 0 1 0 - - - - - 2 0
2009-2010 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 - - - - - - - - - 0 0
2010-2011 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 1 0 - - 1 0 - - - 2 0
2010-2011 Drapeau de la France US Orléans 3 9 2 1 0 - - - - - 10 2
2010-2011 Drapeau de la France Paris FC 3 9 1 - - - - - - - 9 1
2011 Drapeau de la Finlande FC Inter Turku 1 9 1 - - - - - - - 9 1
2012 Drapeau de la Finlande FC Inter Turku 1 24 4 7 1 - - C3 2 0 33 5
2013 Drapeau de la Finlande FC Inter Turku 1 25 7 6 3 - - C3 2 0 33 10
2013-2014 Drapeau de la Grèce AEL Kallonis 1 11 0 1 0 - - - - - 12 0
2014-2015 Drapeau de Malte Sliema Wanderers FC 1 15 2 - - - - - - - 15 2
2015 Drapeau de la Finlande FC Inter Turku 1 28 6 5 2 - - - - - 33 8
2016 Drapeau de la Finlande FC Inter Turku 1 28 3 - - - - - - - 28 3
2017 Drapeau de la Finlande FC Inter Turku 1 5 0 - - - - - - - 5 0
Total sur la carrière 166 26 21 6 1 0 - 4 0 192 32

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec son club formateur de l'Olympique de Marseille, il est vice-champion de France à deux reprises en 2009 et en 2011 et remporte le Trophée des champions en 2010.

Passé plusieurs saisons par le FC Inter Turku, il termine deux fois vice-champion de Finlande en 2011 et 2012.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est également le petit frère de Marie-Paule Gnabouyou, handballeuse professionnelle qui évolue régulièrement en équipe de France.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]