Cristiano Marques Gomes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cris (homonymie).

 

Cris
Cristiano Marques GS.JPG
Cris avec Galatasaray SK en 2012.
Biographie
Nom Cristiano Marques Gomes
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de la France France
Nat. sportive Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (38 ans)
Lieu Guarulhos (Brésil)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1995-1998 Drapeau : Brésil Corinthians 037 (0)
1999-2004 Drapeau : Brésil Cruzeiro 0140 (14)
2003 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 7 (0)
2004-2012 Drapeau : France Olympique lyonnais 0304 (26)
2012 Drapeau : Turquie Galatasaray 012 (1)
2013 Drapeau : Brésil Grêmio 010 (0)
2013 Drapeau : Brésil Vasco da Gama 024 (1)
1995-2013 Total 520 (42)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1999-2000 Drapeau : Brésil Brésil olympique 05 (0)
2001-2009 Drapeau : Brésil Brésil 017 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 février 2015

Cristiano Marques Gomes, surnommé Cris, est un footballeur brésilien né le à Guarulhos (Brésil). Il possède la double nationalité brésilienne et portugaise[1]. Il joue au poste de défenseur central.

Cris est surnommé "le policier" en référence à son caractère autoritaire sur les terrains, et à son passé de quelques mois dans la police municipale de Guarulhos[réf. nécessaire]. International brésilien à 22 reprises, il a été champion de France avec l'Olympique lyonnais à quatre reprises, et champion du Brésil avec l'équipe de SC Corinthians puis avec le Cruzeiro EC. Il a également remporté la Copa América en 2004 avec le Brésil.

Parcours[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels au Brésil et passage par l'Europe[modifier | modifier le code]

Cris joue au SC Corinthians de São Paulo (1995-1998) avant de rejoindre le club de Cruzeiro EC de Belo Horizonte (Minas Gerais). Il honore sa première sélection avec l'équipe du Brésil olympique le 4 avril 1999 contre les États-Unis à Brasilia (match remporté 7-0 par le Brésil). En 2000, la revue brésilienne Placar le consacre comme étant le meilleur joueur à son poste évoluant dans le championnat brésilien en lui remettant le titre de ballon d'argent.

En 2002, il rejoint le club allemand du Bayer Leverkusen mais il ne parvient pas à s'adapter à sa nouvelle équipe. L'année suivante, il retourne au Brésil, dans le club de Cruzeiro. Il y gagne la même année le championnat brésilien.

Retour en Europe, arrivée en France[modifier | modifier le code]

Au mois d'août 2004, il est transféré à l'Olympique lyonnais pour une somme proche de trois millions d'euros. Impliqué dans une bagarre au cours d'un match au mois de juin, Cris risque une suspension de six mois que la Fédération brésilienne de football s'engage à ne pas étendre hors du Brésil. Cette affaire ainsi que le duel physique qu'il impose à Thierry Henry au cours d'un match France-Brésil (0-0) au Stade de France le 20 mai 2004 lui valent une réputation de défenseur rugueux.

Il s'impose cependant rapidement à l'Olympique lyonnais comme un défenseur de classe internationale. Sa première saison en Ligue 1 est ponctuée par un titre de Champion de France et, à titre personnel, par sa nomination dans l'équipe-type de Ligue 1 de l'Union nationale des footballeurs professionnels. Sa seconde saison en Ligue 1 est une année de confirmation : Cris est l'auteur d'une excellente saison 2005-2006 avec l'Olympique lyonnais et s'impose définitivement. Il est sacré étoile d'or par la revue France Football. Le quotidien L'Équipe le sacre meilleur défenseur de la saison. Il figure une nouvelle fois dans l'équipe-type de la saison de l'Union nationale des footballeurs professionnels. Cette excellente saison lui vaut une revalorisation de salaire assortie d'une prolongation d'un an, le liant avec l'Olympique lyonnais jusqu'en 2010, de plus il affirme se sentir bien a Lyon et vouloir rester. Il est également récompensé de cette excellente saison le 15 mai 2006 par Carlos Alberto Parreira qui le sélectionne pour participer à la coupe du monde du football de la FIFA 2006 en Allemagne. Cependant il ne jouera pas une seule minute durant ce mondial.

Au début de la saison 2007-2008, il se rompt les ligaments croisés du genou lors d'un match face au Toulouse FC et est déclaré indisponible pour environ 6 mois. Il fait son retour sur les terrains le 1er mars 2008 lors d'un match Lille-Lyon, disputé au stade de France.

Depuis le 18 juillet 2008, il possède la nationalité portugaise[2].

Le 17 novembre 2009, il participe au match amical entre le Brésil et Oman pour sa 23e sélection, la première depuis 2006.

Depuis la saison 2009-2010, il porte le brassard de capitaine suite à une « faute de vie[3] » de Govou. C'est aussi l'un des derniers rescapés de la grande époque depuis le départ de Coupet et de Juninho. Malgré des performances en dessous de son meilleur niveau, Cris reste tout de même titulaire et un cadre de l'OL en 2009.

Le 22 juillet 2010, Cris prolonge de deux saisons son contrat à l'Olympique lyonnais. Il y est désormais lié jusqu'en 2012.

Le 17 mars 2012, il dispute sont 300e match avec l'OL dans un derby face à l'AS Saint-Étienne (victoire 0-1 de l'OL), il sort à la 77e minute sur blessure.

Le 28 avril 2012, il remporte la Coupe de France avec le brassard de capitaine, c'est son deuxième trophée avec le brassard après le Trophée des champions 2007 en l'absence de Juninho et le départ de Claudio Cacapa.

Le 5 juillet 2012 (interview dans le journal le Progrès[4]), Jean-Michel Aulas dresse un bilan à charge contre Cris, Bastos, Kallström et Cissokho, et accuse Cris d'avoir "pourri le vestiaire", d'avoir contraint Claude Puel à le faire "resigner car Puel le craignait", d'avoir "freiné l'évolution du duo Koné-Lovren". Le Président évoque notamment les matches contre Caen et Marseille en finale de la Coupe de la Ligue, matchs auxquels Cris n'a pas participé, ainsi que le match retour contre Nicosie où Cris avait pourtant été considéré comme l'un des meilleurs lyonnais, enfin le match contre Valenciennes où Cris est sorti sur blessure. La presse note une communication aux "proportions mal maîtrisées". Malgré cette sortie médiatique qui en aura choqué plus d'un, Cris débute la saison mais est finalement relégué en tribunes par Rémi Garde lors des tout derniers matches précédant la fin du mercato.

Signatures à Galatasaray, puis au Grêmio Porto Alegre[modifier | modifier le code]

Le 3 septembre 2012, Cris quitte l'OL pour 1,25M (+10 000€ par match joué)[5] en s’engageant à Galatasaray pour deux ans.

Le 27 octobre 2012, il marque son premier but sous les couleurs de son nouveau club, d'une reprise de la tête, contre le club de Kayserispor Kulübü, match gagné 3-0.

Le 2 janvier 2013, Cris résilie son contrat et signe le 3 janvier 2013 au Grêmio, club brésilien de Porto Alegre[6].

Le 1er août 2013, Cris signe au club de Vasco da Gama, club ou il retrouvera Juninho Pernambucano avec lequel il a joué pendant ses années à l'Olympique Lyonnais, il retrouve également Wendel ancien joueur des Girondins de Bordeaux[7].

Après carrière[modifier | modifier le code]

Cris est actuellement entraîneur stagiaire des U15 à l'OL[8] et consultant à L'Équipe 21.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Cristiano Marques Gomes au 10 février 2015[9]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Brésil Brésil Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1995 Drapeau du Brésil SC Corinthians Brasileirão 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0
1996 Drapeau du Brésil SC Corinthians Brasileirão 0 0 - - - - - - - - - - - 0 0
1997 Drapeau du Brésil SC Corinthians Brasileirão 9 0 - - - - - - - - - - - 9 0
1998 Drapeau du Brésil SC Corinthians Brasileirão 15 0 - - - - - - - - - - - 15 0
Sous-total 26 0 - - - - - - - - - - - 26 0
1999 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC Brasileirão 18 0 - - - - - - - - - - - 18 0
2000 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC Brasileirão 22 3 - - - - - - - - - 5 0 27 3
2001 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC Brasileirão 19 3 - - - - - - - - - 5 0 24 3
2002 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC Brasileirão 25 3 - - - - - - - - - 6 1 31 4
Sous-total 84 9 - - - - - - - - - 16 1 100 10
2002-2003 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 2 0 1 0 - - - - C1 4 0 - - 7 0
Sous-total 2 0 1 0 - - - - - 4 0 - - 7 0
2003 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC Brasileirão 31 3 - - - - - - CL 8 1 4 0 43 4
2004 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC Brasileirão 13 1 - - - - - - - - - 1 0 14 1
Sous-total 44 4 - - - - - - - 8 1 5 0 57 5
2004-2005 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 33 3 3 0 - - - - C1 9 2 - - 45 5
2005-2006 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 36 3 4 1 - - - - C1 10 1 1 0 51 5
2006-2007 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 32 4 1 1 4 0 - - C1 7 0 - - 44 5
2007-2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 13 1 3 0 - - - - C1 1 0 - - 17 1
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 34 2 3 0 1 1 - - C1 6 0 - - 44 3
2009-2010 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 34 4 1 0 1 0 - - C1 10 0 1 0 47 4
2010-2011 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 21 1 1 0 - - - - C1 5 0 - - 27 1
2011-2012 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 20 2 2 0 2 0 - - C1 4 0 - - 28 2
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 1 0 - - - - - - - - - 3 0
Sous-total 225 20 16 2 8 1 - - - 56 3 2 0 307 26
2012-2013 Drapeau de la Turquie Galatasaray D1 10 1 1 0 - - - - C1 1 0 - - 12 1
Sous-total 10 1 1 0 - - - - - 1 0 - - 12 1
2013 Drapeau du Brésil Grêmio Brasileirão 3 0 - - - - - - CL 7 0 - - 10 0
Sous-total 3 0 - - - - - - - 7 0 - - 10 0
2013 Drapeau du Brésil Vasco de Gama Brasileirão 24 1 - - - - - - - - - - - 24 1
Sous-total 24 1 - - - - - - - - - - - 24 1
Total sur la carrière 418 35 18 2 8 1 - - - 76 4 23 1 543 43

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

SC Corinthians[modifier | modifier le code]

Cruzeiro EC[modifier | modifier le code]

Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Cris », sur lfp.fr (consulté le 15 janvier 2013)
  2. « Cris obtient la nationalité portugaise », sur olweb.fr
  3. « Govou s'excuse », sur www.leparisien.fr,‎ (consulté le 15 janvier 2013)
  4. « Aulas: « Je ne veux plus des dinosaures de vestiaires ! » », sur www.leprogres.fr,‎ (consulté le 15 janvier 2013)
  5. « Galatasaray officialise l'arrivée de Cris (Lyon) », sur www.eurosport.fr,‎ (consulté le 15 janvier 2013)
  6. « Cris au Grêmio », sur www.lequipe.fr (consulté le 4 janvier 2013)
  7. « Cris au Vasco des Gama », sur www.leprogres.fr (consulté le 1 août 2013)
  8. « Un nouveau stagiaire nommé Cris », sur http://www.leprogres.fr,‎ (consulté le 7 décembre 2014)
  9. Statistiques de Cristiano Marques Gomes sur footballdatabase.eu

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :