Benjamin Stambouli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stambouli.

Benjamin Stambouli
Image illustrative de l’article Benjamin Stambouli
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Schalke 04
Numéro 17
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français

Algerien

Naissance (28 ans)
Lieu Marseille (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. Depuis 2010
Poste Milieu défensif
Pied fort Droitier
Parcours junior
Saisons Club
1996-1997Drapeau : France Olympique de Marseille
1997-2001Drapeau : France ESGC Uzès
2001-2003Drapeau : France CS Sedan Ardennes
2003-2004Drapeau : France ESGC Uzès
2004-2010Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2010-2014Drapeau : France Montpellier HSC130 0(4)
2014-2015Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur025 0(1)
2015-2016Drapeau : France Paris SG040 0(0)
2016-Drapeau : Allemagne Schalke 04069 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-2012Drapeau : France France espoirs014 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 mai 2018

Benjamin Stambouli, né le à Marseille, est un footballeur francais qui évolue au poste de milieu défensif à Schalke 04.

Pouvant évoluer au poste de défenseur central comme à celui de milieu défensif et arrière droit, il finit sa formation au Montpellier Hérault Sport Club avec lequel il remporte la coupe Gambardella en 2009.

En 2010, il commence sa carrière professionnelle dans le même club qui obtient le titre de champion de France en 2012. Il fait un court passage en Angleterre, au Tottenham Hotspur Football Club, avant de signer au PSG.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Henri Stambouli, ex-directeur du centre de formation de l'Olympique de Marseille[1], et également le neveu de Laurent Banide, ancien entraîneur de l'AS Monaco et le petit-fils de Gérard Banide, ancien entraîneur de l'AS Monaco et de l'Olympique de Marseille[2]. Le nom de famille de Stambouli dérive de la ville d'Istanbul et est un nom de famille commun parmi la communauté algéro-turque[3].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Montpellier Hérault SC (2010-2014)[modifier | modifier le code]

Benjamin Stambouli avant le match face à Arsenal en Ligue des champions le 18 septembre 2012.

Benjamin Stambouli gagne la coupe Gambardella en 2009, avec notamment, Rémy Cabella, Younès Belhanda et Abdelhamid El Kaoutari[4].

Il signe son premier contrat professionnel au Montpellier Hérault Sport Club, au début de l'année 2010[5]. Il joue son premier match professionnel lors de la 1re journée de Ligue 1 contre les Girondins de Bordeaux en tant que titulaire. Le 23 avril 2011, il joue la finale de la coupe de la ligue perdu 1-0 contre l'Olympique de Marseille.

Le 20 mai 2012, il décroche le titre de champion de France avec le club montpelliérain après avoir joué 26 matchs de championnat et délivré deux passes décisives[6].

Le 13 avril 2013, il marque son premier but professionnel lors d'une défaite au Stade Jacques-Chaban-Delmas. La saison suivante, il marque trois nouveaux buts dont deux en Ligue 1 et un en 16e de finale de coupe de la ligue contre Sochaux.

Tottenham Hotspur FC (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre 2014, il s'engage avec Tottenham Hotspur Football Club pour cinq ans et une somme d'environ six millions d'euros[7]. Il marque son premier but sous ses nouvelles couleurs contre le Partizan Belgrade en Ligue Europa et offre la victoire au Spurs (1-0)[8]. C'est également son premier but européen. Jouant 12 matchs de championnat, il quitte le club anglais pour revenir en France puisqu'il signe au Paris Saint-Germain Football Club en juillet 2015.

Paris Saint-Germain (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Le 21 juillet 2015, il s'engage au Paris Saint-Germain pour 5 ans en provenance de Tottenham pour 9 millions d'euros[9]. Il récupère le no 4 laissé vacant par Yohan Cabaye. Il dispute son premier match officiel sous le maillot parisien en remplaçant à la 70e minute Marco Verratti lors du Trophée des Champions (victoire 2-0) et remporte à cette occasion son premier trophée avec le club de la capitale. Lors de son entrée en jeu pour son premier match à domicile au Parc des princes, il se fait siffler par une partie du public. Avec le temps et au fur et à mesure des matchs, il monte en puissance et s'intègre de mieux en mieux au collectif. Le 13 janvier, il est titulaire contre l'Olympique lyonnais en quart de finale de la Coupe de la Ligue (victoire 2-1), auteur d'une bonne prestation il sort cette fois-ci sous les applaudissements[10]. Il est sacré champion de France de Ligue 1 après la victoire 9-0 contre l'ESTAC, confrontation durant laquelle il était titulaire[11]. En fin de saison, alors que le titre de Champion de France est assuré et que le PSG doit composer avec de nombreux blessés, Benjamin Stambouli est régulièrement titulaire comme contre Guingamp (victoire 2-0), où il est titulaire au poste de sentinelle. Pour la saison 2016-2017, la nomination de l'entraineur Unai Emery compromet son avenir dans le club de la capitale, alors que Grzegorz Krychowiak signe en concurrent direct.

Schalke 04 (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Le 26 août 2016, le joueur signe à Schalke 04[12] pour une durée de quatre ans, et un transfert évalué à 8,5 M€[13].

En sélection[modifier | modifier le code]

Stambouli est appelé pour la première fois en équipe de France Espoirs par Erick Mombaerts en 2010 et joue son premier match international contre la Turquie le 8 octobre lors d'un match amical. Il joue trois matchs de qualifications à l'Euro lors de la campagne 2011-2012.

Au total, il comptabilise 14 sélections en Équipe de France Espoirs entre 2010 et 2012.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Benjamin Stambouli au 8 avril 2018[14]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2010-2011 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 26 0 1 1 0 0 3 0 0 - - - C3 1 0 0 31 0 1
2011-2012 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 26 0 2 3 0 0 - - - - - - - - - - 29 0 2
2012-2013 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 21 1 1 - - - 1 0 1 1 0 0 C1 4 0 0 27 1 2
2013-2014 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 37 2 1 3 0 0 1 1 0 - - - - - - - 41 3 1
2014-2015 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
Sous-total 112 3 5 7 0 0 5 1 1 1 0 0 - 5 0 0 130 4 6
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur Premier League 12 0 0 2 0 0 5 0 0 - - - C3 6 1 0 25 1 0
Sous-total 12 0 0 2 0 0 5 0 0 - - - - 6 1 0 25 1 0
2015-2016 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 27 0 0 6 0 0 3 0 0 1 0 0 C1 2 0 0 39 0 0
2016-2017 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 - - - - - - - - - 1 0 0 C1 - - - 1 0 0
Sous-total 27 0 0 6 0 0 3 0 0 2 0 0 - 2 0 0 40 0 0
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Schalke 04 Bundesliga 23 0 0 3 0 0 - - - - - - C3 11 0 0 37 0 0
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne Schalke 04 Bundesliga 28 0 0 4 0 0 - - - - - - - - - - 32 0 0
2018-2019 Drapeau de l'Allemagne Schalke 04 Bundesliga - - - - - - - - - - - - C3 - - - 0 0 0
Sous-total 51 0 0 7 0 0 - - - - - - - 11 0 0 69 0 0
Total sur la carrière 202 3 5 22 0 0 13 1 1 3 0 0 - 18 1 0 258 5 6

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec son club formateur du Montpellier HSC, il est champion de France en 2012 après avoir été finaliste de la coupe de la ligue 2011.

Sous les couleurs du Paris Saint-Germain, il est de nouveau champion de France en 2016 après avoir remporté le Trophée des champions 2015 dont il gagne aussi l'édition 2016. Il remporte également la Coupe de France 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de formation sur om.net
  2. Stambouli : une famille en or sur laprovence.com
  3. Chawki Amari, « Que reste-t-il des Turcs et des Français en Algérie? | Slate Afrique », Slate Afrique,‎ (lire en ligne) :

    « De nombreux éléments culturels, culinaires ou architecturaux, de la musique, comme la Zernadjia, musique populaire de la Casbah encore utilisée dans les mariages et qui est à l'origine une musique militaire turque. La Casbah, bien que remodelée par les Turcs, est à l'origine berbère, elle n'a pas d'équivalent, même à Istambul, ou dans les ex-colonies turques. Dans les traces turques, on peut citer pêle-mêle la chechia stamboul, couvre-chef rouge de Turquie, la pizza, qui serait d'origine turque (rouge aussi) et non pas italienne, le tabac (le fameux turkish blend), la bureaucratie (d'abord turque, puis française), les gâteaux (à base d'amandes et de miel). Des mots et du vocabulaire, des noms patronymiques comme Othmani ou Osmane (de l'empire Ottoman), Stambouli (d'Istambul), Torki (Turc) ou des noms de métiers ou de fonctions, qui sont devenus des noms de famille avec le temps. »

  4. « Rémy Cabella, l’autre recrue du MHSC », sur le Midi libre, publié le 19 juillet 2011
  5. Benjamin Stambouli passe professionnel, sur mhscfoot.com, publié le 3 mars 2010
  6. Montpellier au panthéon, sur lequipe.fr, publié le 21 mai 2012
  7. Stambouli à Tottenham (off.), sur lequipe.fr, publié le 1e septembre 2014
  8. « Premier but pour Stambouli », sur lequipe.fr,
  9. Benjamin Stambouli s’engage jusqu’en 2020 sur psg.fr, le 21 juillet 2015.
  10. PSG – OL vu du Parc: Sirigu soutenu, Stambouli applaudi et l’expérience du PSG sur parisfans.fr, le 14 janvier 2016.
  11. « Le PSG sacré champion de France après sa victoire à Troyes (0-9) », sur Eurosport, (consulté le 22 avril 2016)
  12. Transfert : Benjamin Stambouli à Schalke (Officiel)
  13. « Allemagne - Schalke 04 : Benjamin Stambouli (PSG) pour quatre ans - Mercato 365 », (consulté le 26 août 2016)
  14. « Fiche de Benjamin Stambouli », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :