Aviron bayonnais football club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aviron bayonnais FC
Logo du Aviron bayonnais FC
Généralités
Nom complet Aviron bayonnais football club
Surnoms Txuri-Urdin
l’ABFC
Fondation 1904 (club omnisports)
1922 (section football)
Statut professionnel jamais
Couleurs Domicile : Bleu Ciel et Blanc / Exterieur : Noir et Bleu Ciel
Stade Stade Didier Deschamps
(3 500 places)
Siège Rue Harry Owen Roe
64100 Bayonne
Championnat actuel National 3
Président Drapeau : France Vincent Tortigue
Entraîneur Drapeau : France Erwann Lannuzel
Site web www.avironbayonnaisfc.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de football de National 3 2017-2018
0

L'Aviron Bayonnais Football Club est une section de football du club omnisports français de l'Aviron bayonnais, créé en 1904.

L'ABFC est présidé par Jean-Pierre Maynard depuis mars 2013. L'équipe première est entraînée par Erwann Lannuzel.

Basé à Bayonne, le club évolue à domicile au stade Didier Deschamps en National 3 (5e division française) lors de la saison 2016-2017.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse du club[modifier | modifier le code]

L'Aviron bayonnais est un club omnisports français fondé le 17 août 1904. L'Aviron bayonnais compte 20 sections.

En 1922, l'Aviron Bayonnais monte une équipe de football association, et s'affilie à la Fédération française de football association. La décision officielle de créer une 10e section au sein du club omnisports de l’Aviron Bayonnais (fondé en 1904), une section «football-association», date du 12 novembre 1935. 

Après une saison en Promotion du district Landes-Pyrénées, de la Ligue du Sud-Ouest, le club rejoint les rangs de l'Union Pyrénéenne, dépendant de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France. Nouvelle affiliation à la FFFA en 1935, le club participe au championnat de Ligue en deuxième puis première série, avant guerre. Après la libération, le club reprend sa place dans le championnat du district Pyrénées.

Quatre hommes sont à l'origine de cette évolution au sein d'un club d'abord dédié à l'aviron puis au rugby à XV : Georges Darhan, Owen Roe, Georges Page et Roger Dargein.

Entente sportive bayonnaise[modifier | modifier le code]

En 1946, plusieurs patronages de Bayonne unissent leur destin au sein de l'Entente sportive bayonnaise. Si les Croisés de Saint-André sont les instigateurs de cette entente, Les Chérubinots et La Vigilante quitte le navire rapidement. Le club évolue alors en Division d'Honneur de la Ligue du Sud-Ouest, le plus haut niveau régional. Après quatre saisons moyenne à se niveau, le club est relégué en promotion.

Aviron Bayonnais FC[modifier | modifier le code]

En août 1952, l'Aviron Bayonnais, qui vient d'abandonner sa section football, intègre l'Entente sportive bayonnaise à son effectif, et la rebaptise. Les Croisés de Saint-André quittent le club et reprennent une activité indépendante dès le mois suivant, avec moins de succès.

La section football de l'Aviron bayonnais évolue en Division d'Honneur de 1960 à 1962 et de 1971 à 1979.

En 1973-1974, L'ABFC remporte la Coupe du Sud-Ouest et atteint les 16e de finale de la Coupe de France 1973-1974[1]. L’équipe de la Coupe de France se compose alors de Jean Claude Larrieu, Jacques Camus, Cazes, Michel Sorin, Rodriguez, Datcharry, Ibarrart, Lacuesta, Raymond Camus, Begue, Martinez et Louis Camus. Cette performance inattendue les amène à affronter la prestigieuse équipe de Cannes. Le premier match se déroule à St Léon et se solde par un résultat nul, score 0/0. Rendez-vous sur la Croisette pour la revanche. Les Bleu et Blanc relèvent le défi jusqu’à la 117e minute fatidique où les Cannois marquent un but signifiant la défaite des Bayonnais.

L'ABFC accède au Championnat de France de football de Division 4 lors de la saison 1979-1980 et se maintient à ce niveau durant 6 saisons consécutives, avant d'être relégué lors de la saison 1984-1985.

Il fut nécessaire de redémarrer de zéro consécutivement au «crash» de fin de saison précédente engendrant le départ massif de l’équipe dirigeante et de plus de 200 joueurs, désireux de créer un nouveau club à Bayonne (il fallut l’intervention d’un représentant de la FFF pour maintenir l’Aviron à sa place).

Après ce douloureux épisode dans la vie du club, Manu Mérin, jeune chef d’entreprise, reprend les rênes. Entouré de passionnés et animée par un fort désir de redonner à la section football une identité, la nouvelle équipe, avec Michel Dufourq, Michel Camiade, Jean-Claude Bonacasa et autres, se met au travail.

Le club monte immédiatement de Promotion Honneur en Division Honneur.

En 2000, Manu Mérin (élu président) eut l’occasion de rencontrer Christian Sarramagna qui faisait escale à Bayonne, à la tête de la sélection nationale du Mali. Les deux hommes s’apprécièrent et le projet de retour de l’enfant prodigue au bercail devint réalité avec un objectif d’atteindre le Championnat National dans les cinq ans.

Christian Sarramagna revient alors en France et devient en juillet 2000, directeur technique et entraîneur de son club formateur, l'Aviron bayonnais qui vient d'être promu en championnat d'Aquitaine de division d'honneur. Deuxième du championnat en 2001 derrière le FC Marmande[2], l'Aviron remporte l'année suivante le championnat et la coupe d'Aquitaine. Sur sa lancée, le club remporte le groupe F du championnat de France amateur 2 en 2003 et le groupe C du championnat de France amateur de football en 2004. La même saison, les Bayonnais atteignent les huitièmes de finale de la Coupe de France après avoir éliminés deux clubs de ligue 1, l'En Avant de Guingamp puis les Girondins de Bordeaux. Ils sont battus à ce stade de la compétition par le Paris Saint-Germain sur le score de deux buts à zéro.

Le 1er match de National du club se déroula à Didier-Deschamps le 7 août 2004 pendant les fêtes de Bayonne avec une affiche de gala face au Valenciennes FC du «druide» Daniel Leclercq qui fut quasi intouchable cette saison là et monta successivement en L2 puis en L1.

La saison 2006 est celle de la descente en CFA. Après la victoire de ses joueurs sur l'AS Cannes lors de la vingtième journée du championnat, Christian Sarramagna annonce sa démission du poste d'entraîneur[3]. Celle-ci est due à des désaccords avec son président sur l'avenir et la professionnalisation du club. L’équipe fut alors reprise en mains par Henri Olazcuaga et Laurent Strelczack, abandonnant le terrain pour le banc. Manu Mérin décida, lui aussi, de prendre du recul, pris de plus en plus par ses affaires professionnelles.

Toutes ces turbulences n’épargnèrent personne, mais il fallut pourtant attendre l’ultime journée et la 83èmeminute, lors du déplacement à Cherbourg, pour que la descente soit effective.

Par ailleurs durant ces années, la formation, toujours présente, révéla Pantxi Sirieix (Auxerre et Toulouse) Jonathan Martins Pereira (Lens, Ajaccio, Nantes, Guingamp) et Stéphane Ruffier (Monaco et Saint-Étienne).

Alain Pochat prit alors la direction de l’équipe première à l’aube de la saison 2006-2007.  Cette sais-là, l'ABFC accède aux 32e de finale, à Jean-Dauger face à l'Olympique Lyonnais.

Le match se joua devant environ 10 000 spectateurs qui venait voir les stars du club rhodanien (Benzema, Juninho, Ben Arfa, Rémy, Fred, Wiltord, Réveillère…). L'ABFC s'incline sur un coup-franc de Juninho.

Après seulement deux saisons passées en CFA, l’ABFC retrouva le championnat National en 2009 pour y évoluer pendant quatre ans, relégué en 2012.

En 2017, Christian Sarramagna retourne au club en qualité de Directeur Sportif.[4]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupes nationales[modifier | modifier le code]

Le palmarès du club comporte deux titres de champion de division d'honneur Aquitaine (1979 et 2002), un titre de champion de CFA2 (2003) et deux titres de champion de CFA (2004 et 2008) ; par ailleurs le club a atteint les huitièmes de finale de la Coupe de France en 2004 (battu par le Paris SG) :

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Historique des présidents[modifier | modifier le code]

  • 1985-1987: Drapeau : France Jean-Pierre Guichard
  • 1987-1990: Drapeau : France Jean-Michel Barnetche
  • 1990-1994: Drapeau : France Michel Tisne

Historique des entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • 1985-1988: Drapeau : France Bernard Pècheur
  • 1988-1991: Drapeau : France Philippe Rochel
  • 1991-1993: Drapeau : France Gérard Lopez
  • 1993-1994: Drapeau : France Éric Olhats 
  • 2000-2006 : Drapeau : France Christian Sarramagna
  • 2006-2012 : Drapeau : France Alain Pochat
  • 2012-2013 : Drapeau : France Emmanuel Bafcop
  • 2013-2014 : Drapeau : France Fabien Gaudfroy
  • 2014-2016 : Drapeau : France Jean-Claude Gay
  • 2016-2017 : Drapeau : France Nicolas Sahnoun
  • 2017-Aujoud'hui: Drapeau : France Erwann Lannuzel

Joueurs emblématiques et records du club[modifier | modifier le code]

Joueurs formés au club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif actuel de l'Aviron bayonnais football club
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[5] Nom Date de naissance Sélection[6] Club précédent
999 G Drapeau de la France Elissalde, PascalPascal Elissalde 14/01/1987 (31 ans) Chamois niortais FC rés.
999 G Drapeau de la France Lesca, KevinKevin Lesca 19/06/1993 (24 ans) Formé au club
999 D Drapeau de la France Degoul, EmmanuelEmmanuel Degoul 17/12/1983 (34 ans) FC Hagetmau
999 D Drapeau de la France Arhancet, JérômeJérôme Arhancet 15/06/1987 (30 ans) Les Genêts d'Anglet
999 D Drapeau de la France Hirigoyen, MathieuMathieu Hirigoyen 21/10/1989 (28 ans) Croisés de Bayonne
999 D Drapeau de la France Diegou, JonathanJonathan Diegou 28/05/1992 (25 ans) Les Genêts d'Anglet rés.
999 D Drapeau de la France Durand, KevinKevin Durand 31/01/1989 (29 ans) Fontenay-le-Comte VF
999 D Drapeau de la France Kopphy, KevinKevin Kopphy 21/12/1990 (27 ans) SU Agen
999 D Drapeau de la France Mendy, FrançoisFrançois Mendy 03/06/1985 (32 ans) FC Chauray
999 M Drapeau de la France Baptista, MickaëlMickaël Baptista 03/07/1988 (29 ans) Les Genêts d'Anglet
999 M Drapeau de la France Claverie, InakiInaki Claverie 20/10/1993 (24 ans) FC Girondins de Bordeaux rés.
999 M Drapeau de la France Barsotti, MaverickMaverick Barsotti 11/11/1992 (25 ans) US Marignane
999 M Drapeau de la France Blasco, MathieuMathieu Blasco 07/03/1994 (24 ans) Formé au club
999 M Drapeau de la France Elissalde, ClémentClément Elissalde 04/08/1992 (25 ans) Formé au club
999 M Drapeau de la France Maura, FabriceFabrice Maura 11/09/1991 (26 ans) FC Lourdes XI
999 M Drapeau de la France Dubeaux, SonySony Dubeaux 12/01/1990 (28 ans) AS Orange Issy
999 M Drapeau de la France Michelena, ClémentClément Michelena 24/03/1990 (28 ans) Croisés de Bayonne
999 M Drapeau de la France N'Zif, MouradMourad N'Zif 01/01/1984 (34 ans) Tarbes PF
999 M Drapeau de la France Elissalt, VictorVictor Elissalt 23/11/1991 (26 ans) FC Martigues
999 A Drapeau de la France Benlloch, AnthonyAnthony Benlloch 16/11/1995 (22 ans) Formé au club
999 A Drapeau de la France Brayon, QuentinQuentin Brayon 05/05/1991 (27 ans) Formé au club
999 A Drapeau de la France Duventru, WillyWilly Duventru 22/06/1985 (32 ans) Les Genêts d'Anglet
999 A Drapeau de la République démocratique du Congo Fataki, ArchieArchie Fataki 25/05/1989 (28 ans) Toulouse Rodéo FC
999 A Drapeau de l'Espagne Goikoetxea, IñakiIñaki Goikoetxea 06/05/1982 (36 ans) Real Unión de Irun
999 A Drapeau de la France Palengat, BastienBastien Palengat 11/01/1995 (23 ans) Formé au club
Entraîneur(s)
  • Drapeau : France Jean Claude Gay

Légende

Consultez la documentation du modèle

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

L'équipe (en bleu) lors du match contre le Red Star au Stade Bauer le 1er octobre 2011

Structures du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Stade Didier Deschamps[modifier | modifier le code]
Stade de l'Aviron bayonnais FC : stade Didier-Deschamps

Le Stade Didier-Deschamps (ex-Stade du Grand Basque) a été inauguré en 2000 par Didier Deschamps, à la suite de la victoire française à l'Euro. Le Stade Didier-Deschamps, d'une capacité de 3 500 places, dont 1 500 assises en tribune, est relativement bien placé au sein de la ville. Légèrement à l'écart du centre ville, il est proche de la gare. Une buvette et un "espace sandwich" sont prévus. L'accès au stade est simple et le public peut se garer aux abords du stade ou sur le parking du centre commercial adjacent.

Centre d'entrainement[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et dénomination du club[modifier | modifier le code]

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Image et identité[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Couleurs[modifier | modifier le code]

L’ABFC arbore toujours fièrement les couleurs «ciel et blanc».

Supporters[modifier | modifier le code]

Lapurdum 2004[modifier | modifier le code]

Le groupe de supporters des Lapurdum 2004 est créé en 2004 par quelques inconditionnels du club. Ce sont donc 70 personnes qui adhèrent la première année d'existence du groupe, n'hésitant pas à suivre le club, en National à l'époque, lors de tous ses déplacements. Depuis ce jour, les Lapurdum 2004 sillonnent les quatre coins de la France, organisant des déplacements à Romorantin, Vannes, Istres, Rouen, Pau, Albi, Rodez et bien d'autres.

Malgré la descente en CFA, le groupe n'a jamais cessé de suivre son équipe favorite aux 4 coins de la France, parcourant ainsi plus de 12 000 km lors de la saison 2007-2008, avec notamment des déplacements en région parisienne, au Mans, en Vendée.

Affluences records[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tony Arbona, « Aviron Bayonnais - Le cendrillon basque de la Coupe », Football Magazine, no 170,‎ , p. 61
  2. « Bayonne Honneur », sur Football en France
  3. « Démission Sarramagna », sur Archives Sport
  4. « Retour C. Sarramagna », sur www.sudouest.fr,
  5. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  6. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externes[modifier | modifier le code]