Étienne Didot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Didot.
Étienne Didot
Étienne Didot 2008-07-09.JPG
Didot sous le maillot du Toulouse FC le 9 juillet 2008
Situation actuelle
Équipe Drapeau de la France EA Guingamp
Numéro 17
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (33 ans)
Lieu Paimpol (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 2002-
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
0000-1997 Drapeau : France Stade paimpolais
1997-2002 Drapeau : France Stade rennais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2002-2008 Drapeau : France Stade rennais 177 0(5)
2008-2016 Drapeau : France Toulouse FC 248 0(9)
2016- Drapeau : France EA Guingamp 007 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2001 Drapeau : France France -18 ans 007 0(0)
2001-2002 Drapeau : France France -19 ans 005 0(0)
2002-2005 Drapeau : France France espoirs 016 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 3 décembre 2016

Étienne Didot, né le à Paimpol, est un footballeur français évoluant à l'En Avant de Guingamp au poste de milieu défensif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Didot débute en Ligue 1 en janvier 2002, à l'âge de 18 ans. avec le Stade rennais, son club formateur. Rapidement, il devient titulaire indiscutable au poste de milieu défensif, où son volume de jeu et sa capacité à se projeter vers l'avant font merveille. En outre, ses origines bretonnes et sa combattivité sur le terrain séduisent le public rennais, dont il devient peu à peu l'un des joueurs préférés.

Sous la houlette d'Étienne Didot, le Stade rennais se classe deux fois 4e du championnat, en 2005 et 2007, et se qualifie pour la coupe de l'UEFA pour les deux premières fois de son histoire.

Étienne Didot devient également capitaine de son club, ce qui contribue à accroître sa popularité auprès du public.

La saison 2007-2008 sera beaucoup plus difficile. Le club connaît pourtant un bon début de saison, et à l'automne 2007, Étienne Didot fait même partie de la pré-sélection de l'équipe de France A de football. Mais le club se met à enchaîner les mauvais résultats. Au même moment, Étienne Didot reste éloigné des terrains pour cause de blessures, et les rares matches qu'il dispute sont assez médiocres. Le 17 décembre 2007, Pierre Dréossi cède sa place d'entraîneur à Guy Lacombe. Étienne Didot perd alors sa place de titulaire et joue très peu jusqu'à la fin de la saison. Les bons résultats du club en fin de saison accréditent d'ailleurs le choix de Guy Lacombe.

Face au manque de confiance de son entraîneur, Étienne Didot choisit de s'exiler au Toulouse FC. Après un début de saison assez moyen, le club enchaîne les bons résultats et se met à jouer les premiers rôles en championnat. Titulaire indiscutable tout au long de la saison, Étienne Didot joue un rôle prépondérant dans ces bons résultats. Il y fut même nommé capitaine pendant une période.

Fidèle à ses origines bretonnes, Étienne Didot devient en 2012 le parrain du Trégor Football Club, école de football regroupant les clubs de l'AS Tréguier, de l'US Pays Rochois et de la JS Langoat, lieu de naissance de son père[1].

Le , Étienne Didot retourne en Bretagne, en signant un contrat de deux ans avec l'En Avant de Guingamp[2] pour des raisons familiales, ayant été libéré par le Toulouse FC pour ses nombreux services rendus[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son frère, Sylvain Didot, est également footballeur professionnel, ancien joueur de Reims en Ligue 1.

Étienne a trois enfants avec Maria-Paz.

Carrière[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les statistiques d'Étienne Didot durant sa carrière professionnelle [4],[5],[6].

Statistiques d'Étienne Didot au 3 décembre 2016
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2001-2002 Drapeau de la France Stade rennais FC Division 1 2 0 - - 1 0 - - - 3 0
2002-2003 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 20 0 3 0 0 0 - - - 23 0
2003-2004 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 28 0 4 0 1 0 - - - 33 0
2004-2005 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 34 1 3 0 - - - - - 37 1
2005-2006 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 19 1 1 0 - - C3 5 0 25 1
2006-2007 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 25 1 1 0 1 0 - - - 27 1
2007-2008 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 24 2 1 0 2 0 C3 2 0 29 2
Sous-total 152 5 13 0 5 0 - 7 0 177 5
2008-2009 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 29 2 3 0 0 0 - - - 32 2
2009-2010 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 26 1 2 0 2 0 C3 4 0 34 1
2010-2011 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 36 2 1 0 0 0 - - - 37 2
2011-2012 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 23 1 1 0 0 0 - - - 24 1
2012-2013 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 36 2 2 0 2 0 - - - 40 2
2013-2014 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 33 1 1 0 - - - - - 34 1
2014-2015 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 20 0 1 0 - - - - - 21 0
2015-2016 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 23 0 2 0 1 0 - - - 26 0
Sous-total 226 9 13 0 5 0 - 4 0 248 9
2016–2017 Drapeau de la France EA Guingamp Ligue 1 7 0 - - - - - - - 7 0
Sous-total 7 0 - - - - - - - 7 0
Total sur la carrière 385 14 26 0 10 0 - 11 0 432 14

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Une naissance sportive parrainée par Etienne Didot », sur Ouest-France.fr (consulté le 8 octobre 2015)
  2. Retour à la Bretagne pour Étienne Didot qui signe à Guingamp
  3. « Le TFC a enlevé le surplus et misé sur les jeunes » (consulté le 1er septembre 2016)
  4. « Étienne Didot », sur footballdatabase.eu (consulté le 17 novembre 2012)
  5. « Étienne Didot », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2012)
  6. « Étienne Didot », sur stade-rennais-online.com (consulté le 17 novembre 2012)