Benoît Cheyrou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benoît Cheyrou
Image illustrative de l'article Benoît Cheyrou
Cheyrou lors d'un entraînement d'avant-match avec Marseille en 2010.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Canada Toronto FC
Numéro 8
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (36 ans)
Lieu Suresnes (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1999-
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1987-1997 Drapeau : France Racing Club de France
1997-1999 Drapeau : France Lille OSC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1999-2004 Drapeau : France Lille OSC 116 0(3)
2004-2007 Drapeau : France AJ Auxerre 131 0(8)
2007-2014 Drapeau : France Olympique de Marseille 306 (28)
2015- Drapeau : Canada Toronto FC 066 0(5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1999-2000 Drapeau : France France -18 ans 006 0(1) [1]
2001-2002 Drapeau : France France -20 ans 009 0(1) [2]
2002-2003 Drapeau : France France espoirs 014 0(1) [3]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 12 août 2017

Benoît Cheyrou, né le à Suresnes dans le département des Hauts-de-Seine, est un footballeur français qui évolue au poste de milieu de terrain au Toronto FC. Il est le frère cadet de Bruno Cheyrou.

Champion d'Europe des moins de 19 ans en 2000 et vainqueur de la Ligue 2 avec le LOSC cette même année, il est l'un des joueurs les plus capés de l'histoire de l'Olympique de Marseille dont il est le vice-capitaine de 2009 à 2014. Avec ce club, il remporte la Ligue 1 en 2010 ainsi que trois Coupes de la Ligue en 2010, 2011 et 2012. En outre, en ayant aussi remporté la Coupe de France en 2005 avec l'AJ Auxerre et le Trophée des champions en 2011 avec l'Olympique de Marseille, Benoît Cheyrou a remporté les 5 principaux titres nationaux du football français (Ligue 1, Ligue 2, Coupe de France, Coupe de la Ligue et Trophée des champions). Il est également élu membre de l'équipe-type de Ligue 1 aux trophées UNFP en 2008, 2009 et 2010.

Parcours[modifier | modifier le code]

Formation au Lille OSC (1999-2004)[modifier | modifier le code]

Benoît Cheyrou joue son premier match professionnel en deuxième division avec le Lille OSC le 3 septembre 1999 contre le Toulouse FC, saison à l'issue de laquelle le club remonte en première division en terminant champion de France de Ligue 2. Le 6 septembre 2000, Cheyrou dispute son premier match en D1 à Bastia en remplaçant Johny Ecker mais reste dans l'ombre de son frère Bruno Cheyrou. Le 4 novembre suivant, il est titularisé pour la première fois en première division contre les Girondins de Bordeaux alors que son frère est sur le banc.

C'est à partir de la saison 2001-2002 que la carrière de Cheyrou décolle véritablement, avec notamment quatre matchs disputés en Ligue des champions. Après le départ de son frère pour Liverpool en 2002, Benoît Cheyrou prouve son talent dans le Nord en devenant titulaire les deux saisons suivantes et devient dans le même temps capitaine de l'équipe de France espoirs.

Le 10 août 2002, il marque son premier but en professionnel contre l'Olympique de Marseille seulement trois minutes après son entrée en jeu lors d'une victoire trois à zéro. Lors de cette saison, il est titulaire indiscutable et dispute trente-neuf matchs toutes compétitions confondues.

AJ Auxerre (2004-2007)[modifier | modifier le code]

En 2004, Benoit Cheyrou répond favorablement à Guy Roux et rejoint l'AJ Auxerre pour continuer sa progression. Il joue son premier match sous le maillot bourguignon lors de la première journée de Ligue 1 contre son ancien club qu'il vient tout juste de quitter, de plus Auxerre joue à l'extérieur dans un stade ou Benoît vient de jouer 5 saisons. Il trouve une place de titulaire dès la première saison. En Bourgogne, il marque plus de buts, dont le premier à Gerland le 27 novembre 2004, joue la Coupe UEFA trois années de suite et devient très vite le capitaine de l'équipe auxerroise. En 2005, le club remporte la Coupe de France en battant le CS Sedan en finale (2-1) mais perd contre l'Olympique lyonnais lors du Trophée des Champions (1-4).

Les deux saisons suivantes, il est un membre important de l'effectif et un titulaire indiscutable. En trois saisons, il prend part à 131 rencontres et marque huit buts.

Olympique de Marseille (2007-2014)[modifier | modifier le code]

En 2007, il signe un contrat de quatre ans en faveur de l'Olympique de Marseille, la transaction s'élevant à 5 millions d'euros. Il joue son premier match avec l'OM le 4 août suivant contre le RC Strasbourg. Après un début de saison difficile, il devient une pièce indispensable de l'entre-jeu marseillais. Il marque son premier but avec l'OM le 16 décembre de la même année contre les Girondins de Bordeaux. Il joue 49 rencontres toutes compétitions confondues lors de la première saison et le club termine à la 3e place du championnat. En fin de saison, grâce à ses très bonnes performances, Benoît Cheyrou fait partie de l'équipe type de Ligue aux Trophées UNFP[4].

L'année suivante, les médias s'interrogent alors sur l'opportunité d'une sélection en équipe de France[5]. Éric Gerets, l'entraîneur de l'OM, affirme que Cheyrou pourrait constituer un maillon fort chez les Bleus[6]. Il joue pour la première fois de sa carrière les quarts de finale de Coupe UEFA mais s'incline face au Chakhtar Donetsk. Lors de cette saison 2008-2009, l'OM joue le titre de champion de France avec les Girondins de Bordeaux mais termine vice-champion de France. Benoît Cheyrou, qui est un point essentiel dans le dispositif d'Eric Gerets, fait partie de l'équipe type de Ligue 1 pour la deuxième année consécutive. Il est élu meilleur joueur olympien à l'issue de cette saison[7].

En 2009, il est nommé vice-capitaine par Didier Deschamps, nouvel entraîneur des marseillais, derrière Mamadou Niang. Cheyrou prolonge son contrat de deux saisons en août 2009, son nouveau contrat courant jusqu'en 2013[8]. Pour nombre de journalistes, il est l'un des meilleurs joueurs de l'OM[9],[10]. Le , il est convoqué pour la première fois par Raymond Domenech et fait partie de la liste de 23 joueurs sélectionnés en équipe de France pour disputer une rencontre amicale contre l'Espagne[11] mais n'entre cependant pas en jeu. Cette année-là, il est champion de France avec l'OM après avoir remporté la Coupe de la Ligue contre Bordeaux (3-1).

La saison 2010-2011 commence par une victoire de l'OM lors du Trophée des champions mais Cheyrou ne rentre pas en jeu. Lors de la phase de poules de la Ligue des champions 2010-2011, il termine troisième meilleur passeur et le club se qualifie en huitième de finale mais sera éliminé à ce stade par Manchester United d'un petit but lors du match retour à Old Trafford après un match nul à l'aller. Il remporte de nouveau la Coupe de la Ligue contre le Montpellier HSC avant d'être une nouvelle fois vice-champion de France.

La saison suivante commence de la même manière que la précédente avec une victoire en Trophée des Champions contre son ancien club lillois sur le score fleuve de cinq buts à quatre. Le club atteint de nouveau les huitième de finale de Ligue des champions et vient à bout de l'Inter Milan grâce au but à l'extérieur et atteint les quarts de finale de la compétition mais sera éliminé par le Bayern Munich après deux défaites. Il remporte une troisième coupe de la ligue consécutif après une victoire en prolongation face à l'Olympique lyonnais.

Lors de la saison 2012-2013, Benoît Cheyrou joue moins, régulièrement concurrencé dans l'entre-jeu marseillais. Il reste cependant fidèle à l'Olympique de Marseille, devenant ainsi l'un des joueurs les plus anciens du club. Il est vice-champion de France pour la troisième fois de sa carrière. La saison suivante est du même acabit, il est moins utilisé mais reste un joker important de l'effectif marseillais et entre régulièrement en jeu.

Mis à l'écart du groupe professionnel en début de saison 2014-2015 et après être passé devant le conseil des Prud'hommes, Benoît Cheyrou annonce la résiliation officielle de son contrat avec l'OM le 30 octobre 2014, et devient alors libre de tout engagement[12].

Toronto FC (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Après plusieurs mois sans club, il s'engage le avec la franchise canadienne du Toronto FC, en Major League Soccer[13]. Son arrivée fait suite à des échanges entre Laurent Courtois et l'entraîneur de la formation ontarienne Greg Vanney, tous deux ayant joués en Ligue 1[14]. Sur le terrain, il est associé à l'international américain Michael Bradley dans l'entre-jeu torontois. Il joue sa première rencontre sous le maillot du Toronto FC le 7 mars 2015 contre les Whitecaps de Vancouver en tant que titulaire, rencontre comptant pour la première journée de Major League Soccer[15]. Moins d'un mois plus tard, il marque son premier but sur le continent nord-américain contre le Fire de Chicago sur une passe décisive de Sebastian Giovinco (défaite 3-2). Le 14 mai 2015, il marque en demi-finale retour du Championnat canadien face à l'Impact de Montréal mais son club est éliminé[16]. En MLS, la franchise termine finalement sa saison 2015 en sixième position de la conférence Est mais est ensuite éliminé dès le premier tour des séries éliminatoires contre le rival montréalais.

La saison suivante, il remporte le championnat canadien face aux Whitecaps de Vancouver en étant élu meilleur joueur du tournoi avant d'atteindre la finale de la Major League Soccer en 2016, battu par les Sounders FC de Seattle après avoir éliminé l'Impact de Montréal en finale de conférence. En fin de contrat, le club décide de ne pas activer l'option comprise dans son contrat pour une année supplémentaire avant d'annoncer un mois plus tard avoir trouvé un accord avec le joueur[17].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Benoît Cheyrou au 1er février 2017[18],[19]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Séries Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1999-2000 Drapeau de la France LOSC Lille Métropole Division 2 11 0 - - 1 0 - - - - - - - 12 0
2000-2001 Drapeau de la France LOSC Lille Métropole Division 1 8 0 - - - - - - - - - - - 8 0
2001-2002 Drapeau de la France LOSC Lille Métropole Division 1 23 0 1 0 1 0 - - C1 4 0 - - 29 0
2002-2003 Drapeau de la France LOSC Lille Métropole Ligue 1 31 1 3 1 2 0 - - CI 3 0 - - 39 2
2003-2004 Drapeau de la France LOSC Lille Métropole Ligue 1 27 1 - - 1 0 - - - - - - - 28 1
Sous-total 100 2 4 1 5 0 - - - 7 0 - - 116 3
2004-2005 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 29 1 4 0 3 0 - - C3 8 1 - - 44 2
2005-2006 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 35 2 2 0 2 0 1 0 C3 1 0 - - 41 2
2006-2007 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 34 3 1 0 2 0 - - CI+C3 2+7 0+1 - - 46 4
Sous-total 98 6 7 0 7 0 1 0 - 18 2 - - 131 8
2007-2008 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 35 2 2 0 2 0 - - C1+C3 5+3 0+1 - - 47 3
2008-2009 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 34 3 2 0 - - - - C1+C3 8+6 1+1 - - 50 5
2009-2010 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 32 5 2 2 2 0 - - C1+C3 6+4 1+0 - - 46 8
2010-2011 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 34 3 1 0 4 0 - - C1 7 0 - - 46 3
2011-2012 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 33 4 3 1 3 0 1 0 C1 9 0 - - 49 5
2012-2013 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 25 2 2 0 1 0 - - C3 7 0 - - 35 2
2013-2014 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 26 2 2 0 1 0 - - C1 4 0 - - 33 2
2014-2015 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 - - - - - - - - - - - - - 0 0
Sous-total 219 21 14 3 13 0 1 0 - 59 4 - - 306 28
2015 Drapeau du Canada Toronto FC MLS 28 1 2 1 - - - - - - - 1 0 31 2
2016 Drapeau du Canada Toronto FC MLS 14 0 4 0 - - - - - - - 3 1 21 1
2017 Drapeau du Canada Toronto FC MLS 0 0 0 0 - - - - LCC 0 0 - - 0 0
Sous-total 42 1 6 1 0 0 0 0 - 0 0 4 1 52 3
Total sur la carrière 459 30 31 5 25 0 2 0 - 84 6 4 1 605 42

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Avec le Lille OSC, il est Championnat de France de D2 en 2000.

Avec l'AJ Auxerre, il remporte la Coupe de France 2005 en battant le CS Sedan 2-1 et finaliste du Trophée des champions 2005 battu 4-1 par l'Olympique lyonnais.

C'est à l'Olympique de Marseille qu'il fourni son palmarès avec six titres supplémentaires. En Ligue 1, il est Champion de France 2010 et vice-champion à trois reprises lors des saisons 2008-2009, 2010-2011 et 2012-2013. Il remporte la Coupe de la Ligue à trois reprises consécutivement en 2010 (3-1 contre les Girondins de Bordeaux), en 2011 (1-0 contre le Montpellier Hérault Sport Club) et en 2012 (1-0 contre l'Olympique lyonnais). L'OM remporte le Trophée des champions 2010 mais Cheyrou ne joue pas le match. Cependant, il remporte Trophée des champions en 2011 (5-4 contre son ancien club du Lille OSC).

Parti au Toronto FC, il remporte le Championnat canadien en 2016 et en 2017 face aux Whitecaps de Vancouver après avoir obtenu une qualification en finale à la suite d'une double confrontation contre l'Impact de Montréal. Il est également finaliste de la Major League Soccer en 2016.

En sélection[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France des moins de 18 ans, il est Champion d'Europe des moins de 19 ans 2000 battant l'Ukraine en finale.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

À titre personnel, il est membre de l'équipe-type de Ligue 1 aux trophées UNFP en 2008, 2009 et 2010. En 2009, il est élu meilleur joueur de la saison par les supporters de l'OM. Outre-atlantique, il est élu meilleur joueur du championnat canadien en 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cheyrou avec les moins de 18 ans.
  2. Tableau matches équipe de France des moins de 20 ans.
  3. Tableau matches équipe de France espoirs.
  4. « Des récompenses logiques », sur http://www.francefootball.fr, (consulté le 26 février 2010).
  5. « Cheyrou, l'éternel oublié », La Provence, 11 novembre 2008.
  6. « Et pourquoi pas Benoît Cheyrou ? », footballfr.net, 28 octobre 2009.
  7. « Benoît Cheyrou encore élu Olympien de l'année », La Provence, 25 juin 2009.
  8. « Benoît Cheyrou prolonge », sur http://www.lefigaro.fr, (consulté le 26 février 2010).
  9. « Le patron, c'est Cheyrou », La Provence, 10 septembre 2009.
  10. Alexandre Jacquin, « Cheyrou en Bleu, une évidence », La Provence, (consulté le 26 février 2010).
  11. « Bleus, la liste contre l'Espagne : Ciani et Cheyrou, première ! » Football365.fr mis en ligne le 25 février 2010
  12. « Cheyrou quitte l'OM ! », sur mediafootmarseille.com, .
  13. (en) Toronto FC sign Benoit Cheyrou, Toronto FC, 29 janvier 2015
  14. (en) Toronto FC excited about latest offseason prize in Benoit Cheyrou: "He's an outstanding player", Major League Soccer, 30 janvier 2015
  15. (en) Match Recap: Whitecaps 1, TFC 3, Toronto FC, 7 mars 2015
  16. Canada : Buteur, Benoît Cheyrou est éliminé avec Toronto, L'Équipe, 14 mai 2015
  17. Cheyrou repart pour un tour à Toronto, L'Équipe, 1er février 2017
  18. Fiche de Benoît Cheyrou sur LFP.fr
  19. « Statistiques de Benoît Cheyrou », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :