Athlétic Club Arles-Avignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ACA.
AC Arles-Avignon
Logo du AC Arles-Avignon
Généralités
Nom complet Athletic Club Arles-Avignon
Surnoms ACA
Les Lions
Noms précédents Athletic Club arlésien (1912-2009)
Fondation
(103 ans 7 mois et 10 jours)
Statut professionnel 2009-2015
Couleurs bleu et jaune
Stade Stade Fernand-Fournier (Arles)
Championnat actuel DHR
Président Drapeau : France Jean-Jacques Salager
Entraîneur Drapeau : France Hedi Taboubi
Joueur le plus capé Drapeau : France René Exbrayat (376)[1]
Meilleur buteur Drapeau : France René Exbrayat (63)
Site web www.arlesavignon.net

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Dernière mise à jour : 16 octobre 2015.

L'Athletic Club Arles-Avignon, est un club de football français, basé à Avignon pour la section professionnelle, disparue en 2015, et à Arles pour la section amateur, et fondé le 19 décembre 1912.

Le club naît en 1912 sous le nom originel d'Athletic Club arlésien, de la fusion de trois clubs omnisports basés dans différents quartiers d'Arles, la Pédale joyeuse, Arles Auto-Vélo et Arles Sports, créés quelques années auparavant. Deux décennies après sa création, le club accède à la Division d'honneur (Ligue du Sud-Est), en s'y maintenant jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale. Les Arlésiens s'installent alors durablement au sein de l'élite régionale. Ils réalisent une brève apparition en Championnat de France amateur en 1954-1955, et manquent de peu d'y revenir les années suivantes. Finalement, le club y parvient en 1965 et s'y maintient cinq saisons.

En 1970, le club arlésien bénéficie de la réforme de la seconde division pour y accéder pour la première fois de son existence. Il s'y stabilise pendant les années 1970, malgré un aller-retour en troisième division entre 1975 et 1977. Le club est relégué en Division 3 en 1979, puis en Division 4 en 1981 et 1984. Promu en D3 en 1992, puis relégué deux fois, le club évolue à la fin des années 1990 en CFA 2, le 5e échelon du football français. En 2005, Michel Estevan est nommé entraîneur. Il mène son équipe en CFA en 2006, en National en 2007, puis en Ligue 2 deux ans plus tard. Troisième de ce championnat en 2010, le club accède pour la première fois à l'élite du football français. Marcel Salerno, actionnaire majoritaire, devient président. Estevan est licencié peu après, et le club est relégué en fin de saison.

En 2015, après quatre saisons en Ligue 2, les « Lions », surnom attribué aux joueurs du club entraîné par Victor Zvunka, sont relégués. Devant la situation financière critique du club, la DNCG rétrograde ce dernier en CFA, poussant la structure professionnelle au dépôt de bilan avant qu'une liquidation judiciaire de l'association ne renvoie l'équipe première en DHR, le septième échelon national. Après six années au Parc des Sports à Avignon, l'équipe première du club reprend résidence en 2015 au stade Fernand-Fournier à Arles, son ancien stade.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse du club[modifier | modifier le code]

L'Athletic Club Arles-Avignon est fondé le [OG 1] sous le nom d'Athletic Club arlésien avec la fusion des trois clubs de la ville : La Pédale joyeuse, Arles Auto-Vélo et Arles Sports.

En 1927, le club participe à son premier 32e de finale de Coupe de France en s'inclinant par 2 buts à 0 face au FC Mulhouse.

L'ACA accède à la Division d'honneur de la Ligue du Sud-Est en 1933 et s'y maintient jusqu'à la guerre. En 1939 et pendant l'intégralité de la Seconde Guerre mondiale, le club est rebaptisé en Athletic Club arlésien de guerre à la suite d'une fusion entre le Club ouvrier et les Sports cheminots. Roger Mastrantuano, également champion de boxe, et Marcel Domingo (jusqu'en 1944) font leurs débuts à Arles tandis que Désiré Koranyi en devient l'entraîneur-joueur (1950-51) succédant à Dore Perelli.

Les « Lions » accèdent au CFA en 1954 sous la direction de l'entraîneur Louis Pons. En 1960, le club fusionne une nouvelle fois, avec la « Jeunesse sportive arlésienne » qui était entrainé par Honoré Autier, ancien joueur du FC Sète. Mal préparés, les joueurs d'André Baujard ne s'y attardent pas et retrouvent la Ligue du Sud-Est. Karl Lechner prend alors en main l'équipe. Trois saisons de rang, Arles remporte la poule Ouest de DH, mais échoue en finale de promotion en CFA face aux vainqueurs de la poule Est. Il faut attendre 1965 pour revoir Arles en CFA sous la direction de Jacques Sucré à la suite du succès en finale aller-retour de la Ligue du Sud-Est face à l'AC Port-de-Bouc (3-1, 2-1).

1967-2006 : de Maurice Jauffret à Patrick Chauvin[modifier | modifier le code]

Grâce à un recrutement pertinent, Arles se maintient cinq saisons en CFA alors que Louis Pons retrouve sa fonction d'entraîneur (1967-1970), tandis que Maurice Jauffret est porté à la présidence (1967-1981). Repêché en 1970 pour prendre part au premier championnat de D2 open, l'ACA se maintient dans l'antichambre de l'élite pendant sept saisons, entre 1970 et 1979 (D3 de 1974 à 1976, évitant, via un repêchage, une relégation en DH en 1975). En 1969-1970, le club s'incline en huitièmes de finale de Coupe de France face au Limoges FC (0-5). René Exbrayat évoluait alors à la pointe de l'attaque arlésienne tandis que l'ancien international Daniel Charles-Alfred évoluait en défense. Cette équipe était alors dirigée par Louis Pons. En 1977 et alors emmenés notamment par Mangué Cissé, les Lions s'inclinent 4 buts à 0 face à l'AS Cannes en 32e de finale de Coupe de France[2]. Lors de la même saison, les arlésiens s'inclinent en finale de Coupe de Provence face à l'AS Aix[3]. Lors de la saison 1972-1973 toujours en 8es de finale de Coupe de France, Arles présidé par Michel Nasser et entrainé par l'ancien joueur professionnel de l'AS Monaco, Armand Forchério s'incline face à l'AS Saint-Étienne (7-0). Sous les ordres de Jean-Louis Saez, l'AC Arles monte successivement de Division 4 à Division 3 en 1992 et en National 1, l'année suivante. En 2005, Michel Estevan démis de ses fonctions quelques mois auparavant du FC Martigues, remplace Jean-Louis Saez au poste d'entraîneur, qu'il occupait depuis 13 ans.

L'ascension vers la Ligue 2[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des villes d'Arles et Avignon

En 2006, après cinq saisons passées en CFA 2, le club se hisse en CFA en se plaçant 3e du groupe D juste derrière les réserves professionnelles de Gueugnon et Nîmes. En 2007, l'AC Arles gagne le match face au Gap FC (1-0) ce qui est synonyme de montée en National. Les Arlésiens termineront à la 1re place de leur groupe B avec 96 points en devançant Croix de Savoie 74. En 16es de finale de la saison 2007-2008 de la Coupe de France, les Arlésiens alors en National reçoivent, les Chamois niortais. À la fin de la prolongation (0-0), les tirs au but donnaient vainqueur l'Athletic Club arlésien (9-8). Au tour suivant, l'Amiens SC viendra stopper les hommes de Michel Estevan aux tirs aux buts (1-1 ; 4-2) après avoir battu l'AS Roquebrune, le Gap HAFC, le FC Vaux-en-Velin, La Samaritaine, l'US Marignane et les Chamois niortais. En octobre 2008, Jean-Marc Conrad devient le nouveau président du club arlésien et succède à Patrick Chauvin qui deviendra par la suite président de l'association. À l'issue de la saison 2008-2009, les Lions arlésiens battent le FC Istres par 3 buts à 0 au Stade Parsemain alors invaincu à l'époque. Enfin après deux saisons passés en National, le club bat Rodez (1-0) lors de la 37e journée au stade Fernand-Fournier à Arles et se hisse à la 3e place du championnat en devançant l'AS Cannes de cinq points et accède donc pour la huitième fois de son histoire en Ligue 2.

La professionnalisation[modifier | modifier le code]

Sébastien Piocelle, capitaine de l'ACA en 2009

Le 16 juin 2009, l'Athletic Club arlésien est rebaptisé « Athletic Club Arles-Avignon » du fait que le club doit évoluer au Parc des Sports d'Avignon pour pouvoir jouer en Ligue 2. Le 23 juin 2009, la DNCG refuse d'accorder le statut professionnel au club mais le nom de celui-ci est officialisé le 2 juillet 2009, la DNCG lui accorde cette fois-ci le statut professionnel. Le , le club participe à son premier match de Coupe de la Ligue et s'incline 5 buts à 0 face au Stade lavallois au tour préliminaire. Le , l'AC Arles-Avignon dispute son premier match de Ligue 2 depuis la saison 1978-1979 face à Clermont et s'impose 2 buts à 1 au Stade Gabriel-Montpied.

La montée en Ligue 1[modifier | modifier le code]

La saison 2009-2010 commence de très belle manière avec 9 points engrangés lors des 4 premiers matchs de la saison. Les Arlésiens s'installent alors dans la première partie de tableau, qu'ils ne quitteront plus. Toutefois, des résultats irréguliers font un temps douter de la capacité du club de se mêler à la lutte pour la montée. Mais lors de la 32e journée contre Le Havre, alors que l'équipe est menée 1 - 0 à la 86e minute, André Ayew, prêté par l'Olympique de Marseille, inscrit un doublé et relance les Lions pour la Ligue 1. Lors de la 34e journée, Arles-Avignon affronte alors le FC Metz au Stade Saint-Symphorien dans un match décisif. Une nouvelle fois menés 1 - 0, les joueurs de Michel Estevan réussissent à renverser les Messins et à arracher une victoire à la 90e minute par Maurice-Junior Dalé. Ils arrachent ainsi le ticket pour la Ligue 1 au détriment de leurs adversaires. Enfin lors de la dernière journée au Parc des Sports d'Avignon, et après deux matchs sans victoire (défaite à Châteauroux et match nul à Sedan), Benjamin Psaume donne la victoire face à Clermont Foot et fait donc monter pour la première fois de son histoire Arles-Avignon en Ligue 1. Malgré cette montée historique, Jean-Marc Conrad est démis de ses fonctions de président début juin 2010 pour avoir proposé un contrat jugé trop élevé pour le budget du club à Michel Estevan[4]. Il est alors remplacé par les deux actionnaires majoritaires, Marcel Salerno et François Perrot. Rolland Courbis occupe un rôle de conseiller auprès de Marcel Salerno, cependant, il n'apparaîtra pas dans l’organigramme du club et livrera son analyse « en toute amitié »[5].

La montée en Ligue 1 est officialisé par la DNCG quelques semaines plus tard[6]. Quelques semaines après le renvoi de Jean-Marc Conrad, Michel Estevan est confirmé à son poste après de longues tergiversations de la direction du club[7]. Comme la saison précédente, l'intersaison est marquée par un recrutement pléthorique[8]. Le club, ayant un budget limité, engage comme à son habitude des joueurs « revanchards » tels que Camel Meriem, Elamin Erbate, Yann Kermorgant, deux champions d'Europe grecs, Angelos Basinas et Angelos Charisteas, deux anciens joueurs du Real Madrid, Alvaro Perez Mejia et Francisco Pavón ainsi que l'espoir montpelliérain Rémy Cabella. À la suite de la démission de Robert Duverne, alors entraîneur-adjoint, Michel Estevan est finalement démis de ses fonctions en raison de nombreux différends avec le président, Marcel Salerno[9]. Le , Faruk Hadžibegić est nommé entraîneur.

L'équipe (en blanc) lors du match contre le SC Bastia du 28 octobre 2011 au Stade Dominique-Duvauchelle

À l'issue des matchs aller, l'équipe occupe la dernière place et semble irrémédiablement condamnée à la descente en Ligue 2. Après 22 journées, l'Athlétic-Club ne dispose en tout et pour tout que de 8 points, ce qui constitue quasiment le record du plus petit nombre de points marqués en Ligue 1[10], avec une seule victoire (3-2 contre Caen, à l’occasion de la 12e journée), un retard de 16 points sur le premier non relégable et de 13 points sur l'AS Monaco, 19e. Après le succès de Monaco au Parc des Sports le (0-2), Faruk Hadžibegić a reconnu que « l’équipe n’était pas au niveau de la Ligue 1 »[10]. Arles-Avignon est mathématiquement relégué en Ligue 2 dès le , après sa défaite contre le Valenciennes Football Club (0-1). Depuis que la Ligue 1 est passée à 20 clubs, jamais une équipe n’avait été sûre aussi tôt de sa relégation : l'équipe compte 22 points de retard sur Monaco, premier non-relégable, à 7 journées de la fin[10],[11]. En 2008, Metz a été mathématiquement relégué le 12 avril (33e journée), et mathématiquement certain de finir dernier à la même date.

Retour en Ligue 2[modifier | modifier le code]

Après un bon début de saison 2011-2012, notamment avec un large succès face au Racing Club de Lens (3-0), les hommes de Faruk Hadžibegić retombent dans leurs travers. L'entraîneur sera remercié puis remplacé par Thierry Laurey. L'équipe reste invaincue (17 matchs) jusqu'au 4 mai 2012 et une défaite (3-0) au Stade de la Beaujoire pour le compte de la 36e journée de Ligue 2. Le 11 mai 2012, l'AC Arles-Avignon assure son maintien en battant le FC Metz à domicile sur le score de 1 à 0.

La saison suivante, le club réalise un bon début de saison mais, après une série de cinq défaites, l'entraîneur Thierry Laurey est remercié. Après un intérim assuré par Pierre Mosca, Franck Dumas est nommé entraîneur.

Début juillet 2014, le président Marcel Salerno officialise un partenariat d'envergure avec l'AS Monaco FC pour une durée de trois années. Cela inclut donc des échanges, et notamment des prêts, de joueurs dans les deux sens[12].

Retour au statut amateur[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2014-2015, le club recrute des joueurs expérimentés tels que Pascal Chimbonda, Gaël Givet, Jonathan Zebina, ou encore Mamadou Niang et des joueurs prometteurs de la formation de l'AS Monaco FC, les résultats sont cependant décevants. Malgré une seule défaite lors des sept premières journées, le club reste dans la zone de relégation à partir de la dixième journée sans plus jamais la quitter et finit dernier de la phase aller avec deux victoires. L'arrivée de Victor Zvunka comme entraîneur ne change rien le club provençal termine la dernière place du championnat. Relégué sportivement en National, il est finalement rétrogradé en CFA, n'ayant pas obtenu gain de cause pour une réintégration. La première journée de CFA est marquée par une défaite 5-0 face à l'US Colomiers[13], club relégué en CFA pour les mêmes raisons. Le 16 octobre, le club connaît une liquidation judiciaire et est relégué en DHR par la FFF[14].

Identité du club[modifier | modifier le code]

Historique du nom[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
La Pédale Joyeuse
(Jusqu'en 1912)
 
 
 
 
 
Arles Auto-Vélo
(Jusqu'en 1912)
 
 
 
 
 
Arles Sports
(Jusqu'en 1912)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Athlétic Club Arlésien
(1912-2009)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Athlétic Club Arles-Avignon
(2009-)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Évolution du logotype[modifier | modifier le code]

Le premier logo est celui utilisé jusqu'à l'accession du club au professionnalisme et au déménagement à Avignon pour pouvoir accéder à la Ligue 2 en [15]. Le logo, où apparait le slogan « La Rage de Vaincre », est celui de l'association amateur. L'autre, est celui de la société professionnelle du club.

Couleurs[modifier | modifier le code]

Évolution des couleurs[modifier | modifier le code]

Présenté le 10 novembre 2010, et donc en pleine saison, un nouveau maillot pour la saison 2010-2011 est conçu par l'équipementier Uhlsport[16] afin de répondre à la volonté de l’ACA de porter un maillot « plus identitaire »[17]. Ce maillot aux couleurs traditionnelles de l’ACA, à savoir azur et or, rend hommage aux deux villes unies. Si le blason du club continue d’être traditionnellement porté sur le cœur, les armoiries des deux cités apparaissent désormais largement sur chacun des flancs.

Évolution du maillot acéiste

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2009-2010 domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2009-2010 extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2009-2010 troisième
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010-2011 domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010-2011 extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010-2011 troisième
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2011-2012 domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2011-2012 extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2011-2012 troisième
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2012-2013 domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2012-2013 extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2012-2013 troisième
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2013-2014 domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2013-2014 extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2013-2014 troisième
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2014-2015 domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2014-2015 extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2014-2015 troisième

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de l'Athletic Club Arles-Avignon
Compétitions nationales Compétitions régionales

Stades[modifier | modifier le code]

Stade Fernand-Fournier[modifier | modifier le code]

De la création du club au , le club évoluait au stade Fernand-Fournier à Arles. Ce stade a notamment connu la montée du club en Ligue 2 lors de la saison 2008-2009. Il fut ensuite utilisé comme centre d'entraînement par l'Athlétic Club Arles-Avignon jusqu'en juillet 2011, date à laquelle la section professionnelle déménage définitivement au parc des sports d'Avignon pour y effectuer ses entrainements. Sa capacité est de 2 500 places.

Parc des Sports (Avignon)[modifier | modifier le code]

Le Parc des Sports
Article détaillé : Parc des Sports (Avignon).

Le Parc des Sports est depuis la saison 2009-2010 le stade où évolue l'Athlétic Club Arles-Avignon. Le premier match officiel d'Arles-Avignon a eu lieu le face à l'Athletic club ajaccien en Ligue 2 et a vu par ailleurs la victoire des arléo-avignonnais par 2 buts à 1. Lors de la 6e journée de Ligue 1 face à l'Olympique de Marseille, le Parc des Sports connait sa meilleure affluence depuis qu'Arles-Avignon y évolue avec 15 003 spectateurs[18].

Le Parc des Sports est la propriété de la municipalité d'Avignon. En 2010, le stade a dû voir sa capacité doublée. À la suite de la montée du club en Ligue 1, la LFP impose quelques améliorations au niveau de l'éclairage, de la surveillance vidéo ou encore des loges[19]. Deux nouvelles tribunes apparaissent alors, l'une côté Nord, d'une capacité de 7 386 places ainsi qu'une côté Sud, d'une capacité de 3 520 places. La capacité globale du Parc des Sports passe alors de 7 730 à 17 518 places assises.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Finances[modifier | modifier le code]

Saison Budget Variations
2008-2009 1,2 M€ en augmentation
2009-2010 5,7 M€ en augmentation 4,5M€
2010-2011 18 M€ en augmentation 12,3M€
2011-2012 8 M€ en diminution 10M€
2012-2013 7,8 M€ en diminution 0,2M€
2013-2014 5 M€ en diminution 2,8M€

Le budget pour la saison 2008-2009 de l'AC Arles-Avignon était de 1,2 million d'euros. Ce budget, était le dix-neuvième budget de National.

Le budget pour la saison 2009-2010 de l'AC Arles-Avignon était de 5,7 millions d'euros[20]. Ce budget, était le vingtième et dernier budget de Ligue 2.

Le budget pour la saison 2010-2011 de l'AC Arles-Avignon est de 18 millions d'euros[10]. Ce budget, est le vingtième et dernier budget de Ligue 1, comme la saison précédente.

Le budget pour la saison 2011-2012 de l'AC Arles-Avignon était de 8 millions d'euros[21]. Ce budget, était le dix-septième budget de Ligue 2.

Le budget pour la saison 2012-2013 de l'AC Arles-Avignon était de 7,8 millions d'euros[22]. Ce budget, est le seizième budget de Ligue 2.

Le tableau suivant présente le résultat financier du club par saison.

Extrait du compte de résultat de l'AC Arles-Avignon en millions d'euros

Saison Championnat Produits[Note 1] Charges[Note 2] Rés. expl.
[Note 3]
Mutation
[Note 4]
Rés. net
[Note 5]
Matchs Spons. Subv. TV Merch. Total Rémun. Total
2009-2010[23] Ligue 2 0,5 0,8 nc 4,3 nc 6,5 5,2 7,6 -1,1 0,03 1,2
2010-2011[24] Ligue 1 1,6 1,7 nc 14,1 nc 18,3 10,6 15,1 3,2 -0,3 1,1
2011-2012[25] Ligue 2 0,3 0,8 nc 6,8 nc 8,7 6,8 10 -1,3 0,3 0,04
2012-2013[26] Ligue 2 0,3 0,6 nc 5,4 nc 7,3 6,7 9,4 -2,1 0,06 -2
2013-2014[27] Ligue 2 0,3 0,7 nc 4,1 nc 5,1 5,2 7,6 -0,6 0,08 -0,6

Légende : Matchs = recettes matchs avec billetterie, Spons. = sponsors et publicités, Subv. = subventions des collectivités, TV = droits audiovisuels, Merch. = merchandising, Rémun. = rémunérations du personnel, Rés. expl. = résultat d'exploitation, Mutation = résultat exceptionnel (indemnités de mutation), Rés. net = résultat net.

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

L'Athletic Club Arles-Avignon se compose d'une association, titulaire du numéro d'affiliation de la FFF et d'une société. L'Association AC Arles-Avignon gère la section amateur. La Société Athletic Club Arles-Avignon a le statut de société anonyme sportive professionnelle (SASP) depuis 2009, date de la professionnalisation du club[28].

Sponsors[modifier | modifier le code]

L'Athletic Club Arles-Avignon est, depuis juin 2013, lié avec l'équipementier italien Legea[29].

Il succède à l'équipementier Uhlsport qui habillait le club depuis 2010. Le club était sponsorisé par Masita et par Nike en 2009. TopAnnonces était le sponsor maillot à domicile lorsque le club évoluait en National. Depuis la saison 2009-2010, les nouveaux sponsors maillots de l'Athlétic Club Arles-Avignon sont les Boulangeries Marie Blachère[30] et CESP (Couverture énergie solaire photovoltaïque), qui lors de la saison 2010-2011 devient le partenaire principal maillot du club. Le logo de la marque apparaît sur les deux maillots (domicile et extérieur) alors que les Boulangeries Marie Blachère, eux n'apparaissent que sur les maillots extérieurs. C'est le "Groupe Nicollin" qui est le sponsor pour la saison 2011-2012[31].

Bilan saison par saison en championnat[modifier | modifier le code]

Championnats[modifier | modifier le code]

Bilan sportif de l'AC Arles-Avignon en championnat depuis 1948 (excepté la saison 1949)[32],[33]
Championnat Saisons Titres J V N D Bp Bc Diff
Championnat de France 1 0 38 3 11 24 21 70 -49
Championnat de France D2 12 0 420 116 134 170 414 580 -166
Championnat de France D3 16 0 456 156 119 181 563 607 -44
National (depuis 1997) 2 0 76 31 24 21 89 73 +16
National 1 (1993-1997) 1 0 30 3 4 23 21 58 -37
Division 3 (1970-1993) 7 0 210 67 56 87 234 280 -46
CFA (1948-1970) 6 0 140 55 35 50 219 196 +23
Championnat de France D4 13 2 370 138 105 127 479 472 +7
CFA (depuis 1993) 4 1 136 48 35 53 157 203 -46
Division 4 (1978-1993) 9 1 234 90 70 74 322 269 +53
Championnat de France D5 7 1 260 117 68 75 388 302 +86
CFA 2 (depuis 1993) 7 1 260 92 57 59 325 251 +74
Ligue régionale de football 16 6 362 184 75 103 700 473 +227
DH Sud-Est 16 6 362 184 75 103 700 473 +227
Total 65 9 1906 714 512 680 2 565 2 505 +60
Mis à jour au 23 mai 2015.

Championnat disputé[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant indique le championnat disputé par le club au cours des saisons.

Évolution du championnat disputé par l'AC Arles puis l'AC Arles-Avignon[33]
Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Niveau VI Niveau VII
Division 1 Division 2 DH Méditerranée
1933-1939
1945-1948
Division 1 Division 2 CFA/Division 3 DH Méditerranée
1948-1954
1954-1955
1955-1965
1965-1970
1970-1974
1975-1976
1976-1978
Division 1 Division 2 Division 3 Division 4 DH Méditerranée
1978-1979
1979-1981
1981-1982
1982-1984
1984-1992
1992-1993
Division 1/Ligue 1 Division 2/Ligue 2 National 1/National National 2/CFA National 3/CFA 2 DH Méditerranée DHR Méditerranée
1993-1994
1994-1995
1995-1999
1999-2001
2001-2006
2006-2007
2007-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2015
2015-
  •      Championnat national professionnel
  •      Championnat national professionnel et amateur
  •      Championnat national amateur
  •      Championnat régional amateur
  •       Pas de promotion/relégation

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Bilan sur les dernières saisons
Saisons Division Matchs Joués Place Points Victoires Nuls Défaites Buts marqués Buts encaissés Différence
2015-2016 DHR Méditerranée
2014-2015 Ligue 2 38 20 30 7 9 22 31 59 -28
2013-2014 Ligue 2 38 13 46 10 16 12 36 38 -2
2012-2013 Ligue 2 38 11 46 10 16 12 36 48 -12
2011-2012 Ligue 2 38 13 48 10 18 10 34 41 -7
2010-2011 Ligue 1 38 20 20 3 11 24 21 70 -49
2009-2010 Ligue 2 38 3 60 16 12 10 43 39 +4
2008-2009 National[34] 38 3 66 19 9 10 52 37 +15
2007-2008 National[35] 38 8 51 12 15 11 37 36 +1
2006-2007 CFA Groupe B[36] 34 1 96 18 8 8 53 35 +18
2005-2006 CFA 2 Groupe D[37] 30 3 83 14 11 5 48 26 +22
Promotion en division supérieure
Relégation en division inférieure
Bilan global

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

En raison des difficultés autour des statistiques concernant les joueurs de l'AC Arles-Avignon, seules les statistiques depuis la saison 2007-2008 sont prises en compte.

Joueurs ayant joués le plus de rencontres[Note 6]
Joueurs Matchs
Drapeau : France Téji Savanier 118
Drapeau : France Ousmane N'Diaye 116
Drapeau : Côte d'Ivoire Bakary Soro 114
Drapeau : France Maurice-Junior Dalé 110
Drapeau : France Ludovic Butelle 108
Drapeau : France Benjamin Psaume 102
Meilleurs buteurs[Note 6]
Joueurs Buts
Drapeau : France Maurice-Junior Dalé 31
Drapeau : France Eyemen Henaini 20
Drapeau : France Benjamin Psaume 15
Drapeau : France Thomas Ayasse 11
Drapeau : Sénégal Deme N'Diaye 9
Drapeau : France Téji Savanier 9
André Ayew s'est révélé sous les couleurs de l'AC Arles-Avignon en 2009-2010.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Le derby de la Provence face à Istres[modifier | modifier le code]

Le premier derby entre les deux clubs s'est joué en 1964 lors du 4e tour de Coupe de France qui a vu la SS Istréenne se faire étriller sur le score de six buts à trois. Par la suite, les deux clubs doivent attendre près de trente ans avant de se rencontrer à nouveau dans une compétition officielle. Historiquement, les derbies de la Provence sont assez équilibrés puisqu'on constate six victoires pour les Arlésiens, quatre victoires pour les Istréens et quatre matchs nuls.

Confrontations[38]
Compétitions Dates Lieux Domicile Scores Extérieur
Coupe de France 8 septembre 1964 Stade Audibert SS Istréenne
3 – 6
AC Arles
Coupe de France 19 décembre 1976 Stade Audibert AC Arles
2 – 0
Istres Sports
National 22 septembre 2007 Stade Fernand-Fournier AC Arles
0 – 2
FC Istres
National 7 mars 2008 Stade Parsemain FC Istres
0 – 0
AC Arles
National 13 septembre 2008 Stade Fernand-Fournier AC Arles
1 – 3
FC Istres
National 28 février 2009 Stade Parsemain FC Istres
0 – 3
AC Arles
Ligue 2 2 septembre 2009 Stade Parsemain FC Istres
1 – 1
AC Arles-Avignon
Ligue 2 5 mars 2010 Parc des Sports AC Arles-Avignon
3 – 0
FC Istres
Ligue 2 20 novembre 2011 Parc des Sports AC Arles-Avignon
1 – 5
FC Istres
Ligue 2 27 avril 2012 Stade Parsemain FC Istres
0 – 0
AC Arles-Avignon
Ligue 2 23 novembre 2012 Stade Parsemain FC Istres
0 – 1
AC Arles-Avignon
Ligue 2 19 avril 2013 Parc des Sports AC Arles-Avignon
1 – 0
FC Istres
Ligue 2 18 octobre 2013 Stade Parsemain FC Istres
1 – 0
AC Arles-Avignon
Ligue 2 21 mars 2014 Parc des Sports AC Arles-Avignon
2 – 2
FC Istres

Groupes de supporters[modifier | modifier le code]

Suportaïre Arlaten[modifier | modifier le code]

Les Suportaïre Arlaten, groupe fondé en 2007 lors de la montée du club en National, et en majeure partie composé d'Arlésiens, ne sont plus présents au stade après de vives tensions avec dirigeants du club et notamment son président, Marcel Salerno. Ainsi, une partie du groupe se contente de suivre les rencontres de l'équipe réserve qui évolue au stade Fournier à Arles et effectue des déplacements à Toulon, Istres, Martigues...

Le Kop Barankaïre[modifier | modifier le code]

Le Kop est fondé lors de la saison 2009-2010 par un groupe de supporters initialement présents en tribune Baranka (qui donnera son nom au Kop). Les Barankaïres rejoignent les Suportaïre Arlaten en 2010-2011 dans la tribune Jean Rey, lors de l'accession du club en Ligue 1.

Lors de la saison 2011-2012, le Kop Barankaïre (LKB), d'abord en tribune Sud, puis de nouveau en Jean Rey, était le seul présent à tous les matchs à domicile, le LKB suit également le club à l'extérieur au travers de déplacements en voiture ou en bus dans une partie de la France.

Kop Ultras Avignon[modifier | modifier le code]

Le Kop Ultras Avignon (KUA) est un groupe de supporters de l'AC Arles-Avignon fondé en avril 2013 et constitué principalement de Vauclusiens et d'Avignonnais. Le nom de ce kop vient des anciens supporters du Parc des sports d'Avignon, les "Ultras Avignon" qui étaient actifs du temps de l'Olympique avignonnais (OA et OAV), aujourd'hui Avenir Club avignonnais. Il ambitionne de permettre aux Avignonnais et Vauclusiens de mieux s'identifier au club et à l'équipe qu'ils viennent voir jouer.

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Équipe réserve et sections jeunes[modifier | modifier le code]

En 2015-2016, l'équipe réserve de l'Athletic Club Arles-Avignon évolue en Promotion Honneur A, la première division département et huitième au niveau national. Les matches de l'équipe réserve se déroulent au stade Fernand-Fournier, à Arles.

L'Athletic Club Arles-Avignon comprend nombre de formations de jeunes, des débutants aux juniors. Ces derniers ont atteint les quarts de finale de la Coupe Gambardella en 2006 face à l'Olympique lyonnais (0-2). Eric Chelle, Marcel Domingo, Michel Estevan ou encore René Exbrayat ont été formés à l'Athlétic Club Arlésien.

Palmarès des équipes réserve et jeunes[modifier | modifier le code]

Palmarès des équipes réserves et jeunes
Équipe réserve Sections de jeunes

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les produits correspondent au total des produits récurrents d’exploitation incluant les recettes et les subventions.
  2. Les charges correspondent au total des charges récurrentes d’exploitation du compte de résultat.
  3. Le résultat d'exploitation correspond aux produits (recettes et subventions) moins les charges récurrentes d’exploitation, hors cessions et acquisitions de joueurs.
  4. Les indemnités de mutation incluent les cessions et acquisitions de joueurs.
  5. Le résultat net correspond à l'addition du résultat d'exploitation, du résultat financier et du résultat exceptionnel, qui inclut notamment les indemnités de mutation versées à l'occasion des transferts.
  6. a et b Statistiques mises à jour au 23 mai 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages généralistes
  1. Dominique Auzias, Guide de l'amateur de football, Nouvelles Editions de l'Université, , 360 p. (ISBN 978-2746951884), p. 142
  • Autres références
  1. Fiche d'Exbrayat sur SoccerDatabase
  2. Raymond Marc, « L'AS Cannes a dominé l'AC Arles 4 à 0 », sur www.rzrl13.unblog.fr,‎ (consulté le 2 mai 2010)
  3. Albert Barbia, « Finale de la Coupe de Provence », sur www.rzrl13.unblog.fr (consulté le 2 mai 2010)
  4. « Estevan ne voit « pas d'issue » », sur www.francefootball.fr,‎ (consulté le 9 juin 2010)
  5. (fr) « Football : Rolland Courbis prêt à aider l'ACA », sur laprovence.com,‎ (consulté le 26 avril 2011)
  6. Jean-Pierre Lupi, « DNCG: L'ACA officiellement en Ligue 1 », sur www.acarles.fr,‎ (consulté le 24 juin 2010)
  7. « Estevan reste finalement », L'Équipe,‎ (consulté le 7 juillet 2010)
  8. « Arles-Avignon, un promu glouton », sports.fr,‎ (consulté le 4 septembre 2010)
  9. « Départ d'Estevan : Marcel Salerno s'explique », laprovence.fr,‎ (consulté le 21 septembre 2010)
  10. a, b, c et d (fr) « L’inéluctable dégringolade », sur midilibre.fr,‎ (consulté le 26 avril 2011)
  11. (fr) « Arles-Avignon officiellement relégué en Ligue 2 », sur 20minutes.fr,‎ (consulté le 26 avril 2011)
  12. Signature du partenariat avec l'AS Monaco FC, AC Arles-Avignon, 4 juillet 2014
  13. Colomiers fait le plein
  14. Arles-Avignon renvoyé en DHR, Foot-National, 16 octobre 2015
  15. « AC Arles-Avignon : Un nouveau logo », foot-national.com,‎ (consulté le 4 septembre 2010)
  16. (fr) « http://www.coupfranc.fr/2010/11/10/photos-nouveau-maillot-arles-avignon-aca/ », sur coupfranc.fr,‎ (consulté le 26 avril 2011)
  17. (fr) http://www.acarlesavignon.fr/L-ACA-presente-son-nouveau-maillot_a827.html
  18. « « Affluences de l'Athlétic Club Arles-Avignon » », sur www.lfp.fr,‎ (consulté le 15 mai 2010)
  19. « la LFP demande la rénovation du Parc des sports », La Provence,‎
  20. « Le club », sur acarlesavignon.fr,‎
  21. « Ligue 2: Les budgets des clubs »
  22. « Les budgets de Ligue 2 »
  23. DNCG, Comptes des clubs professionnels - Saison 2009-2010, (lire en ligne), p. 50 et 51
  24. DNCG, Comptes individuels des clubs - Saison 2010-2011, (lire en ligne), p. 2 et 3
  25. DNCG, Comptes individuels des clubs - Saison 2011-2012, (lire en ligne), p. 48 et 49
  26. DNCG, Comptes individuels des clubs - Saison 2012-2013, (lire en ligne), p. 48 et 49
  27. DNCG, Comptes individuels des clubs - Saison 2013-2014, (lire en ligne), p. 46 et 47
  28. « SASP:Marcel Salerno et François Perrot nouveaux présidents », sur www.acarles.fr,‎ (consulté le 5 juin 2010)
  29. Sarah Maurières, « Arles Info » Nouveaux maillots pour l’équipe Arles-Avignon », sur arles-info.fr,‎ (consulté le 27 juillet 2013)
  30. Partenariat entre l'ACA et les Boulangeries Marie
  31. Quel sponsor pour cette saison ? Arles-Avignon.com
  32. Historique de l'AC Arles-Avignon, LFP
  33. a et b « Bilan saison par saison de l'Athlétic Club Arlésien », sur footballenfrance.fr
  34. a et b « Championnat National saison 2008/2009 », Football en France
  35. a et b « Championnat National saison 2007/2008 », Football en France
  36. a et b « Championnat CFA groupe B saison 2006/2007 », Football en France
  37. a et b « Championnat CFA 2 groupe D saison 2005/2006 », Football en France
  38. Bilan des confrontations, Football Database

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Athlétic Club Arles-Avignon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]