Pierre et le Loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre et le Loup
op. 67 (œuvres de Sergueï Prokofiev)
russe : Петя и волк
Image illustrative de l’article Pierre et le Loup
Sergueï Prokofiev, vers 1917

Genre Musique classique, conte symphonique, musique pour enfants, culture enfantine
Musique Sergueï Prokofiev
Texte Sergueï Prokofiev
Langue originale Russe
Effectif Orchestre symphonique
Durée approximative 36:24
Dates de composition 1936 en musique classique
Dédicataire Aux enfants de Prokofiev
Commanditaire Natalia Sats, directrice artistique du théâtre central pour enfants de Moscou
Création
Théâtre central pour enfants

Pierre et le Loup (Pétia i volk, en russe : Петя и волк) opus 67, est un conte symphonique didactique pédagogique allégorique pour enfants, de 1936, de l'auteur-compositeur-interprète russe Sergueï Prokofiev (1891-1953), considéré comme un de ses plus célèbres chefs-d'œuvre, avec sa Danse des chevaliers de 1935[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sergueï Prokofiev retourne définitivement vivre en Union soviétique en 1935, après avoir fui la Révolution russe de 1917, et avoir passé deux décennies de sa vie aux États-Unis et en France. Il compose alors son ballet Roméo et Juliette (avec sa célèbre Danse des chevaliers[2]) d’après l'œuvre de William Shakespeare.

Alors qu'il vit avec sa famille à l'Hôtel Métropole de Moscou (en), et emmène ses deux jeunes fils au théâtre central pour enfants de Moscou, la directrice Natalia Sats lui demande de composer des œuvres pour initier les enfants à la musique classique, et aux principaux instruments d'orchestre symphonique. Il est alors âgé de 45 ans, avec quatre symphonies et plusieurs ballets à son actif, quand il compose ce conte philosophique symphonique Pierre et le Loup sur le thème allégorique du « petit Pierre qui n'a pas peur du grand méchant loup » (variante du Petit Chaperon rouge) dont il crée la première représentation le au Théâtre central pour enfants de Moscou[3],[4],[5].

L'histoire[modifier | modifier le code]

Pierre (« petit Pierre », Petia en russe), un jeune soviétique[6], vit à la campagne avec son grand-père. Un jour qu'il laisse la porte du jardin ouverte, un canard profite de l'occasion pour aller nager dans la mare toute proche, et pour se quereller avec un oiseau « quel genre d'oiseau es-tu si tu ne sais pas voler ? » - « quel genre d'oiseau es-tu si tu ne sais pas nager ? » lui répond le canard. À ce moment, un chat s'approche ; alerté par Pierre, l'oiseau s'envole pour se réfugier dans un arbre.

Le grand-père de Pierre ramène le garçon à la maison en bougonnant et referme la porte par peur que le loup puisse surgir. C'est ce qui arrive sitôt la porte fermée : l'oiseau et le chat s'échappent dans les arbres mais le canard, pataud et se dandinant, est avalé par le loup. Pierre attend que son grand-père s'endorme pour aller chasser le loup.

Il prend alors une corde, grimpe dans l'arbre en escaladant le mur du jardin, et demande à l'oiseau de voltiger autour de la tête du loup pour détourner son attention, et l’attirer vers lui. Pierre forme alors un nœud coulant avec lequel il parvient à capturer le loup par la queue. Plus le loup bondit, plus la corde se resserre autour de sa queue.

Les chasseurs sortent de la forêt. L'oiseau leur dit qu'un loup s'y trouve. Ces derniers vont alors aider Pierre, mais celui-ci l'a déjà capturé. Tous ensemble entament une marche triomphale pour emmener le loup au jardin zoologique, puis ils organisent une grande fête finale de grand dénouement heureux.

Fichiers audio
Pierre et le loup de Sergueï Prokoviev.

L’oiseau : la flûte traversière. Durée : 6 s.
Gravure musicale LilyPond.
Le canard : le hautbois. Durée : 6 s.
Gravure musicale LilyPond.
Le chat : la clarinette. Durée : 9 s.
Gravure musicale LilyPond.
Le grand-père : le basson. Durée 7 s.
Gravure musicale LilyPond.
Le loup : les cors. Durée : 7 s.
Gravure musicale LilyPond.
Les chasseurs : bois et cuivres. Durée : 9 s.
Gravure musicale LilyPond.
Pierre : le quatuor à cordes. Durée 9 s.
Gravure musicale LilyPond.

Œuvre didactique[modifier | modifier le code]

Le but de cette œuvre pédagogique est de faire découvrir aux enfants certains instruments de l'orchestre[6]. Tandis que le récitant parle, l'orchestre ponctue le récit d'intermèdes musicaux où les différents protagonistes sont personnifiés par des instruments[7],[8] :

Tous les personnages ont un thème particulier qui apparaît à chacune de leurs entrées dans l'histoire, qui peut s'apparenter à un leitmotiv.

Naïve mais raffinée et suggestive, la partition de l'artiste rencontre un succès qui ne s'est pas démenti depuis sa parution, chez les plus petits mais également chez les adultes.

Orchestration[modifier | modifier le code]

L'œuvre est écrite pour un petit orchestre symphonique, presque un orchestre de chambre, tous les vents étant uniques sauf les trois cors. Prokofiev a su utiliser le caractère spécifique de chaque instrument pour décrire le tempérament et les particularités des personnages :

  • l'agilité — virtuosité de l'oiseau — flûte traversière et sa sonorité cristalline ;
 \relative c''''  { \clef treble \time 4/4 \set Staff.midiInstrument = #"flute"  \tempo "Allegro" 4=176 \slashedGrace a8\mf( g8-.)[ e-.] \slashedGrace a( gis-.)[ gis-.] gis-.[ gis-.] \slashedGrace a( gis-.)[ e-.] | d16->( ees des c b8) \times 2/3 {a16( b a } g8->) g-. c-. e-. | \slashedGrace a8( g8-.)[ e-.] \slashedGrace a( gis-.)[ gis-.] gis-.[ gis-.] \slashedGrace a( gis-.)[ e-.] | d16->( ees des c g'!8-.) \slashedGrace b,( a-.) g2-> }
  • le pataud — bucolique du canard — hautbois et son caractère pastoral ;
 \relative c' { \clef treble \time 3/4 \set Staff.midiInstrument = #"oboe"  \tempo "L'istesso tempo"4=92 \key aes \major \slashedGrace fes8( ees2.\mf->) | \slashedGrace ees8( d[ des c des] \slashedGrace d g[ f)] | \slashedGrace fes( ees2.->) }
  • la félinité — légèreté du chat — clarinette et son espièglerie naturelle ;
 \relative c { \clef treble \time 4/4 \set Staff.midiInstrument = #"clarinet"  \tempo "Moderato" \partial 4*1 d8-.\p g-. \bar "||" b4-. g8-. d-. cis4-. d8-. g-. | b-. d-. c4->~ c8 b g a | b( a) fis-. g-. a( g) e-. fis-. | g2-> }
  • le bougonnement — caustique du grand-père — basson et sa voix profonde ;
 \relative c { \clef bass \time 4/4 \set Staff.midiInstrument = #"bassoon"  \tempo "Poco più andante" 4=92 \key b \minor \partial 16*1 b,16\f( \bar "||" fis'8)[ r16 fis] b,4->~ b8._"pesante" cis16 d8. e16 | fis8. d16 a'8 a a-> a-> \times 2/3 { a-> b-> bis-> } | cis4->~( \times 2/3 { cis8 d dis } ais) r }
  • le lugubre — envoûtant du loup — trois cors et leurs accords si sombres ;
 \relative c { \clef bass \time 4/4 \set Staff.midiInstrument = #"french horn" \tempo "Andante molto" 4=66 \key bes \major <d bes g>2->\mp <bes' g d>16( <a fis ees> <bes g d> <a fis ees> <bes g d>8) <bes g d> | <d bes g>-- <cis a ees>-- <d bes g>-- <bes g d>-- <c f, c>2-> |}
  • le clinquant — réjouissance des chasseurs — cuivres / percussions et leur marche triomphale ;
 \relative c' { \clef treble \time 4/4 \set Staff.midiInstrument = #"trumpet"\tempo "Allegro moderato" 4=116 \partial 4*1 c4\mf( | des8)->[ r ees-. r e->] r c4( | des8->)[ r ees-. r e->] r c4 | des8-> e f aes c4-> b8 c | des-.[ r f-.] r e2-> }
  • le spontané — simplicité de Pierre — orchestre à cordes et sa candeur naïve.
 \relative c'' { \clef treble \time 4/4 \set Staff.midiInstrument = #"violin" \tempo "Andantino" 4=92 g4\p-- c8.( e16-.) g8-.[ a-.] g8.->( e16) | g8-.( a-.) b8.-> c16 g8( e) c-.( d-.) | ees4->\< ees8--( b'--) ees,4-- ees8--( b'--)\! | ees,4->\mf( bes) }
Instrumentation de Pierre et le loup
Cordes
Premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles et contrebasses
Bois
1 flûte traversière, 1 hautbois, 1 clarinette et 1 basson
Cuivres
3 cors, 1 trompette et 1 trombone
Percussions
3 timbales, triangle, castagnettes, tambourin, cymbales, caisse claire
et grosse caisse

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

À la suite du dessin animé Pierre et le Loup de La Boîte à musique, réalisé en 1946 par Walt Disney, Pierre et le Loup a fait l'objet de nombreuses adaptations, comme celle de Michel Jaffrennou en 1995, avec Peter Ustinov (récitant et grand-père) et Lilian Durey (dans le rôle de Pierre)[9].

Suzie Templeton (Royaume-Uni) réalise en 2006 un court métrage d'animation de marionnettes de trente minutes, Peter & the Wolf, à partir de la version symphonique (sans parole) de l’œuvre. Dans un décor de Russie rurale (neige, glace). Pierre capture le loup mais, voyant celui-ci condamné à figurer dans un cirque, ou à être mangé et empaillé, finit par l'aider à se sauver et rejoindre la forêt.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre et le loup / de Serge Prokofiev ; raconté par Gérard Philipe ; illustrations de Sophie Lormeau. Suivi de Douze œuvres musicales pour enfants alertes / de Serge Prokofiev. Paris : Tom pousse, 2010, 1 vol. (32 p.) ; 1 CD audio. (ISBN 978-2-35345-038-1)
  • Pierre et le loup / illustré par Pef ; raconté par François Morel et Olivier Saladin ; orgue de barbarie Pierre Charial ; L'Ensemble-orchestre régional de Basse-Normandie, direction Dominique Debart. Pantin : Enfance et musique, 2010, 32 p. (ISBN 978-2-916681-08-5)
  • Pierre et le loup / Serge Prokofiev ; illustrations Josef Palecek. Paris : Nord Sud, 2010, 32 p. (Les p'tits NordSud). (ISBN 978-3-314-21989-4)
  • Pierre et le loup / Serge Prokofiev ; illustrations Erna Voigt, Paris : Duculot, 1979 ; et réédition Gallimard jeunesse, 2010, 32 p. (L'heure des histoires, n° 32). (ISBN 978-2-07-063341-8)
  • Pierre et le loup / illustrations Olivier Tallec ; lu par Bernard Giraudeau ; musique Serge Prokoviev. Paris : Gallimard jeunesse, 2009. (ISBN 978-2-07-062483-6)
  • Pierre et le loup : un conte symphonique / de Serge Prokofiev ; illustrations Gusti A. Rosemffet. Coppet : Calligram, 2008. (Musigram, n° 14). (ISBN 978-2-88480-402-8)
  • Pierre et le loup / un conte musical de Serge Prokofiev ; raconté par Gérard Philipe ; illustrations Marcel Tillard. Paris : Chant du monde, 2006, (ISBN 2-906310-70-0)
  • Pierre et le loup / le conte musical de Serge Prokofiev raconté par Michel Galabru ; illustrations Éric Battut. Paris : Didier Jeunesse, (ISBN 978-2-278-07864-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] Sergueï Prokofiev - Pierre et le Loup sur YouTube
  2. [vidéo] Prokofiev - Roméo et Juliette - Danse des chevaliers sur YouTube
  3. « Pierre et le Loup - Sergueï Prokofiev », sur pad.philharmoniedeparis.fr (consulté en ).
  4. « Prokofiev : Pierre et le loup », sur www.radiofrance.fr (consulté en ).
  5. « Pierre et le Loup : par-delà la fable, des échos modernes sur la nature et la transgression », sur www.franceculture.fr (consulté en ).
  6. a et b (en) Simon Morrison, The People's Artist: Prokofiev's Soviet Years, Oxford University Press, , 512 p. (ISBN 9780199830985, lire en ligne), p. 51-52.
  7. « Pierre et le loup de Sergueï Prokofiev », sur www.ensemblepourlesanimaux.org (consulté en ).
  8. [vidéo] Pierre Et Le Loup - Sergueï Prokofiev, récité par Lambert Wilson, avec l'Orchestre philharmonique de Radio France sur YouTube
  9. Michel Roudevitch, « Canal+, 20h 30. "Pierre et le Loup", tableau animé. Avec Peter Ustinov en moujik. Pierre et Peter sont dans la steppe. Une animation jubilatoire pour le conte musical de Prokofiev. », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. [vidéo] Pierre et le loup - film complet sur YouTube

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]