David Abiker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

David Abiker
Image illustrative de l’article David Abiker
David Abiker en mai 2010

Nom de naissance David Gabriel Étienne Abiker
Naissance (50 ans)
Suresnes, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession journaliste
Médias
Pays France
Fonction(s) principale(s) animateur, quelques revues de presse
Radio France Inter (2005-2007)
France Info (2007-2010)
Europe 1 (2010-2019)
Radio Classique (depuis 2019)

David Abiker, né le 11 février 1969 à Suresnes (Hauts-de-Seine)[1], est un journaliste et un chroniqueur à la télévision et à la radio.

Chroniqueur de l'émission Arrêt sur images, sur France 5, aux côtés de Daniel Schneidermann, il intervient dans La Matinale, sur France Info entre 2005 et 2010. Il rejoint Nicolas Demorand sur Europe 1 en septembre 2010 pour participer à sa tranche d'information de 18 à 20 heures[2].

Il est également chroniqueur dans la presse française, pour les magazines Men's Health, L'Express et 01net.

Formation et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[1] en 1991 (section Eco-Fi[3]), David Abiker participe durant sa scolarité à Sciences Po à l'hebdomadaire étudiant L'Indépendant de la Rue Saint-Guillaume[4]. Il obtient par ailleurs une maîtrise, puis un DEA de sciences politiques à l'université Paris II. De 1993 à 1997, il est responsable pédagogique à Sciences Po. En 1997, il rejoint comme consultant en communication financière le Cabinet Finances et communications locales. En 2000, il est nommé directeur de la communication et de la formation du groupe Dagris, spécialisé dans la coopération agricole et le développement cotonnier. En 2002, il est recruté par la Monnaie de Paris où il est responsable des ressources humaines.

Parallèlement à sa carrière professionnelle, David Abiker est conseiller municipal divers-droite d'Asnières-sur-Seine de 1995 à 2001 dans l'équipe de Jean-Frantz Taittinger (RPR), puis de Manuel Aeschlimann qui lui confient plusieurs délégations.

Activités radio[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • De septembre 2005 à juillet 2007, il chronique les blogs trois fois par semaine sur France Inter avec Alexandre Boussageon dans le cadre de la matinale.
  • Depuis septembre 2007, il présente deux rubriques le matin en semaine sur France info : A la Une du Net et L'invité du Net, devenues respectivement Le Bruit du Net et Parlons Net.
  • De janvier 2008 à juin 2010, il présente David Abiker et les Infonautes (France info). Dans cette émission, « À partir des questions posées chaque jour par les infonautes autour du sujet proposé sur le forum de David Abiker, un invité spécialiste du domaine abordé prolonge la réflexion »[5].
  • Sur Europe 1 :

À la rentrée 2019, David Abiker, qui était à l'antenne d'Europe 1 depuis 2010, rejoint Radio Classique pour la revue de presse de sa matinale[8].

Autres activités[modifier | modifier le code]

  • De 2001 à la suppression de l'émission à la rentrée 2007, il collabore à Arrêt sur images, émission hebdomadaire d'analyse et de décryptage des médias.
  • Il rédige par ailleurs une trilogie humoristique sur la société aux éditions Michalon :
    • La première partie a été publiée en septembre 2005 sous le titre le Musée de l'homme et traite de la condition masculine au début du XXIe siècle.
    • Le Mur des lamentations, tous victimes et fiers de l'être est le second volet, sorti en septembre 2006.
  • Il participe à l'émission de télévision Semaine critique ! (France 2), depuis 2010.
  • À compter du 19 octobre 2011, il présente sur Gulli, en compagnie de Peggy Olmi, le magazine Portrait de familles.
  • Il est chroniqueur depuis la rentrée 2011 à La Nouvelle Édition de Canal+, magazine quotidien diffusé à l'heure du déjeuner, où il décrypte le monde d'Internet.
  • Il succède à Léa Salamé pour mener l'interview d'une personnalité dans le magazine GQ[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c David Abiker, fiche biographique sur L'Express, consultée le 13 mars 2012.
  2. David Abiker quitte France Info pour Europe 1
  3. « David Abiker », sur Babelio (consulté le 26 juin 2019)
  4. « David Abiker », sur Premiere.fr (consulté le 26 juin 2019)
  5. David Abiker et les Infonautes
  6. « Radio : David Abiker, l’anxieux du week-end », sur nouvelobs.com, Télé Obs, (consulté le 26 juin 2019)
  7. « Europe 1 chamboule de nouveau sa grille et confie sa matinale à Nikos Aliagas », sur LExpansion.com, (consulté le 26 juin 2019)
  8. Benjamin Meffre, « David Abiker quitte Europe 1 pour Radio Classique », sur www.ozap.com, (consulté le 24 juillet 2019).
  9. « Qui est David Abiker, le chroniqueur de l'Info du vrai sur Canal + ? », sur fr.news.yahoo.com (consulté le 26 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]