Claire Chazal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chazal.
Claire Chazal
Image illustrative de l'article Claire Chazal
Claire Chazal photographiée en 2009,
par le Studio Harcourt

Naissance (59 ans)
Thiers (Puy-de-Dôme)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Journaliste
Autres activités Animatrice de télévision (1991- )
Animatrice de radio (2006-...)
Écrivaine
Années d'activité 1980-
Récompenses 7 d'or
Distinctions honorifiques Chevalier de la Légion d'honneur
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision Antenne 2 (1988-1991)
TF1 (1991-2015)
Pink TV (2004-2007)
France 5 (2016-)
France 3 (2016-)
Radio Europe 1
Radio Classique
Fonction Présentatrice du Journal télévisé du week-end de TF1 (1991-2015)
Présentatrice d’Entrée libre sur France 5 (à partir de 2016)

Claire Chazal, née le à Thiers dans le Puy-de-Dôme, est une journaliste française. De 1991 à 2015, elle a présenté les journaux télévisés du vendredi soir et du week-end sur TF1. Depuis le , elle présente l'émission Entrée libre sur France 5. En outre, le , elle a présenté les 23e Victoires de la musique classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Née le d'un père ajusteur devenu instituteur, puis énarque haut fonctionnaire à la Cour des comptes et d'une mère institutrice puis professeur agrégée de lettres[1],[2], Claire Chazal passe son enfance dans sa ville natale de Thiers en Auvergne, et pratique la danse classique durant quinze ans[3]. Son frère aîné Philippe Chazal est un homme de télévision qui a notamment été à la direction de la chaîne Arte[4].

À 17 ans, elle obtient un baccalauréat scientifique mention bien[5], puis sort diplômée de HEC (Hautes études commerciales) en 1978[2], avant de décrocher un DEA d'économie à l'université Paris II Panthéon Assas[6]. Elle prépare et se présente à l'ENA où elle échoue[6],[7].

Journaliste de presse[modifier | modifier le code]

En 1980, Claire Chazal entame une carrière de journaliste en tant que reporter pigiste pour Europe 1 et pour les revues L'Usine nouvelle et l'Expansion, puis, en 1981, pour le journal Le Quotidien de Paris de Philippe Tesson qui lui apprend le métier. Elle contribue ensuite en 1985 à la rubrique économie dans le journal financier Les Échos d'Émile et Robert Servan-Schreiber.

Journaliste de télévision et de radio[modifier | modifier le code]

Sur Antenne 2[modifier | modifier le code]

Claire Chazal, entourée de photographes.

Claire Chazal est nommée en 1988 grand reporter spécialisée en économie à Antenne 2 après avoir exercé sept ans dans la presse écrite. Elle apparaît quelquefois dans les éditions du journal d'Antenne 2, notamment pour donner les évolutions du cours de la Bourse depuis le palais Brongniart.

En décembre 1989, elle présente le journal de 7 h 30 sur Antenne 2 dans le magazine Télématin. De septembre 1990 au printemps 1991, sur la même chaîne, elle présente quotidiennement le journal de la nuit (à un horaire variant chaque jour).

En 1991, elle est récompensée du 7 d'or du meilleur présentateur de journal télévisé.

Au printemps 1991, le président de TF1 Patrick Le Lay et son vice-président Étienne Mougeotte souhaitent changer l'image de la chaîne et apporter plus de présence féminine à l'antenne. Ils recrutent ainsi Claire Chazal pour présenter les éditions de 13 heures et de 20 heures du week-end du journal de la chaîne à la place de Ladislas de Hoyos qui a passé un an à la présentation des journaux.

Sur TF1[modifier | modifier le code]

Journal et rédaction[modifier | modifier le code]

À partir du [8], elle présente donc les journaux de TF1, tous les week-ends : à 20 h le vendredi, le samedi et le dimanche et à 13 h le samedi et le dimanche.

Elle est nommée rédactrice en chef de l'information de TF1 en 1997. En 2006, Claire Chazal est nommée directrice adjointe de la rédaction de l'information de TF1 chargée des reportages.

De nombreux journalistes ont assuré l'intérim des journaux du week-end lors de son congé d'été : Jean-Claude Narcy, Béatrice Schönberg, Anne de Coudenhove, Catherine Nayl, Thomas Hugues, Laurence Ferrari, Anne-Sophie Lapix, Julien Arnaud, Anne-Claire Coudray (remplacée par Audrey Crespo-Mara lors de son congé maternité).

Le , TF1 annonce officiellement la fin de la présentation des JT du week-end par Claire Chazal. Elle est remplacée par Anne-Claire Coudray à partir du 18 septembre 2015. Le 13 septembre, lors son dernier journal de 20 heures, un résumé sur sa carrière de présentatrice TF1 est diffusé. Elle remercie les téléspectateurs à la fin du journal : « Il me reste à vous remercier de m’avoir été fidèle pendant 24 ans. J’ai été très heureuse et fière de les présenter. Nous avions tissé ensemble, je crois, un lien très fort et extrêmement précieux pour moi »[9] et annonce qu'elle ressent une immense tristesse[10]. Son dernier journal sera suivi par plus de 10 millions de téléspectateurs, une très forte audience.

Émissions[modifier | modifier le code]

D'octobre 2010 à septembre 2015, elle présente Reportages, le magazine d'informations de la rédaction de TF1, chaque samedi, après le 13 heures, ainsi que le dimanche à partir de mai 2014. Elle présente également Grands Reportages de janvier à septembre 2015 diffusé juste après le 13 heures les samedi et dimanche. Elle est également la directrice de la rédaction de ces deux émissions.

Claire Chazal anime également les soirées électorales de TF1 (élections présidentielles, législatives, régionales, européennes, référendums, cantonales (devenues départementales). Elle a eu à ses côtés, tour à tour, Patrick Poivre d'Arvor, Laurence Ferrari, Gilles Bouleau entourés de consultants comme François Bachy, Brice Teinturier, etc.

Elle a également interviewé les présidents de la République : en novembre 2010, elle interviewe le président Nicolas Sarkozy aux côtés de Michel Denisot et David Pujadas, en janvier 2012 en duo avec Laurent Delahousse. Le 14 juillet 2013, avec Laurent Delahousse, elle interviewe le président François Hollande, le 14 juillet 2015 au côté de David Pujadas.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Claire Chazal est tête de liste de la CFTC Paris lors des élections prud'homales du 3 décembre 2008[11].

Sur France 3[modifier | modifier le code]

Claire Chazal présente, en compagnie de Frédéric Lodéon, les 23e Victoires de la musique classique le [12].

Sur France 5[modifier | modifier le code]

Elle présente à partir du 18 janvier 2016, l'émission Entrée libre du lundi au vendredi à 20h15, en lieu et place de Laurent Goumarre qui présentait l'émission depuis le 26 septembre 2011.

Sur Pink TV[modifier | modifier le code]

De 2004 à 2007, Claire Chazal présente le « Je/nous de Claire », un débat télévisé sur la chaîne de télévision Pink TV qu'elle a contribué à lancer en 2004 avec son ami Pascal Houzelot. Sur cette même chaîne elle anime Face à Pink durant la même période.

À la radio[modifier | modifier le code]

Elle anime, depuis septembre 2006, sur Radio Classique, l'émission « L'interview de Claire Chazal », dans laquelle elle reçoit chaque vendredi une personnalité qui fait l'actualité culturelle et artistique.

Engagement[modifier | modifier le code]

Claire Chazal au festival de la Correspondance de Grignan en 2007.

En mars 2007, elle lance, avec cinq autres journalistes (Tina Kieffer, Marie Drucker, Laurence Ferrari, Béatrice Schönberg et Mélissa Theuriau), l'opération « La Rose » avec l'Unicef pour aider les jeunes filles à accéder à l'éducation : association « Toutes à l'école[13]

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Du 13 mars au 19 juin 2007, elle se produit une fois par semaine, le mardi à 19 h, sur la scène du Petit Théâtre de Paris pour lire Laissez-moi de Marcelle Sauvageot. Elle lit le texte Le Journal d'Helen au Petit Montparnasse du 12 février au 22 avril 2008[14] à 19 h.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , Claire Chazal donne naissance à un enfant prénommé François, né d'une liaison avec Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier reconnaît être le père de l'enfant en 2005, dans son livre Confessions.

En mars 2000, elle se marie sous les feux de la presse people, du tout-Paris politique et du show business, avec le directeur général adjoint de la chaîne TF1, Xavier Couture, à la mairie du 7earrondissement de Paris. Le couple se sépare en avril 2003 puis divorce la même année[15].

De 2003 à 2007, elle vit avec l'acteur Philippe Torreton[16].

De 2007 à 2015, elle vit avec le mannequin et animateur Arnaud Lemaire[17]. Elle annonce leur séparation en juin 2015[18],[19].

Le 10 avril 2015, sa mère Josette meurt à l'âge de 89 ans[20].

Publications[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Claire Chazal apparaît dans des films et téléfilms, dans son propre rôle la plupart du temps.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Livre audio[modifier | modifier le code]

Cher Diego, Quiela t'embrasse, Elena Poniatowska, éditions des femmes, collection « Bibliothèque des voix », 2008.

Musique[modifier | modifier le code]

Le groupe de musique Les Musclés, du Club Dorothée de TF1, lui consacre la chanson Claire Chazal dans l'album La Bombe atomique en 1995.

Le groupe de musique Phenomenal Club évoque son nom dans la chanson Il est vraiment phénoménal en 1997 (« Il mériterait, il mériterait, il mériterait d'être dans le journal, dans le journal...dans le journal de Claire Chazal ! »[22])

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Laure Delorme, « Claire Chazal: Pour l’amour des livres », sur Le Journal du dimanche,‎
  2. a et b « Biographie Claire Chazal », sur Gala (consulté le 7 mars 2012)
  3. Jeanne Bordes, « Claire Chazal : "J'ai besoin de me sentir bien dans mon corps" », sur Gala,‎
  4. « Philippe Chazal reste sur Arte », sur Première,‎
  5. « Biographie Claire Chazal », sur L'Internaute (consulté le 7 mars 2012)
  6. a et b A.M, « La présentatrice de TF1 a fêté hier ses vingt ans d’antenne », sur Gala,‎
  7. « Biographie Claire Chazal », sur Paris Match (consulté le 7 mars 2012)
  8. « Claire Chazal, 20 ans de JT », sur Libération,‎
  9. « La "tristesse" de Claire Chazal pour son dernier JT sur TF1 », sur Europe 1
  10. « Les au revoir de Claire Chazal sur TF1 », sur France info
  11. Claire Chazal tête de liste Prud'hommes pour la CFTC PARIS, cftc-paris.com, 31 octobre 2008.
  12. « Victoires de la musique classique : Claire Chazal et Frédéric Lodéon, ambassadeurs du classique à la télévision », sur France Musique (consulté le 23 février 2016)
  13. http://www.toutes-a-l-ecole.com/
  14. Le Journal d'Helen
  15. « Photo Chazal-Torreton : Paris-Match condamné », sur nouvelobs.com,‎
  16. Claire Chazal la force tranquille, Paris Match 30 octobre 2008
  17. Perrine Stenger, « Toujours fou amoureux de Claire Chazal, Arnaud Lemaire raconte leur couple », sur Voici,‎
  18. Caroline Rochmann, « Claire Chazal: "Le Mariage me fait fantasmer" » sur Paris Match, 10 juin 2015
  19. Claire Chazal se confie sur sa vie sentimentale audacieuse sur La Libre Belgique, 10 juin 2015
  20. Élodie Mandel, « Claire Chazal en deuil, la maman de la star du JT est décédée », sur Closer,‎
  21. Quand Claire Chazal fait un gros bide, Le Nouvel Observateur, 15 mai 2010.
  22. RTL2 le 16/09/2015 à 08h10

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Claire Chazal, une passion française, Marie Bernard.

Liens externes[modifier | modifier le code]