Jean-Philippe Charbonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Philippe Charbonnier
Jean-Philippe Charbonnier 2.jpg
Jean-Philippe Charbonnier à Arles en 1975
Naissance
Décès
Nationalité
Français
Activité

Jean-Philippe Charbonnier, né le à Paris et mort le à Grasse, est un journaliste[1] photojournaliste et photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Charbonnier est né dans une famille d'artistes et d'intellectuels. Sa mère, Annette Vaillant était écrivain et la fille d'Alfred Natanson dit Alfred Athis, un des fondateurs de la Revue blanche et de l'actrice Marthe Mellot ; son père, Pierre Charbonnier, était peintre.

Baigné dans ce milieu artistique, Charbonnier se tourna vers la photographie en 1939, en fréquentant l'atelier du portraitiste de cinéma Sam Lévin dont il devient l'assistant.

Il s'exila en Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale, puis, à partir de 1948, fut successivement rédacteur en chef technique du journal Libération, collaborateur de France Dimanche et Point de Vue.

Réalités[modifier | modifier le code]

Avec Édouard Boubat et Jean-Louis Swiners, il fit partie du trio de tête des reporters pour le magazine Réalités à partir de 1950. Durant les années 1950, il fait épisodiquement quelques photographies de mode, photographiant les mannequins à Paris en extérieur[2].

Dans les années 1970, il se tourna vers la photographie institutionnelle, travaillant pour de grands groupes comme Carrefour, Renault, Royal Air Maroc, etc. ainsi que pour le Ministère du Travail.

Il enseigna à l'ESAG Penninghen et en Angleterre.

Invité par Michel Tournier, Charbonnier participa aux premières Rencontres d'Arles en 1970 en tant qu'invité d'honneur avec notamment l'exposition "Denis Brihat, Jean-Philippe Charbonnier, Jean-Pierre Sudre" présentée par Michel Tournier.

Indépendant[modifier | modifier le code]

Il décida de quitter le magazine Réalités en 1974.

Comparable à Walker Evans, Charbonnier, par ses reportages dans le monde entier et en particulier par ses sujets saisis dans son environnement proche en France, est un témoin de la deuxième moitié du XXe siècle.

Charbonnier est mort à Grasse le 28 mai 2004.

Ses photos sont diffusées par l'agence Gamma-Rapho.

Parutions[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Expositions (partielle)[modifier | modifier le code]

Publications de Charbonnier[modifier | modifier le code]

Articles sur Jean-Philippe Charbonnier[modifier | modifier le code]

  • « Dictionnaire des photographes : Jean-Philippe Charbonnier », dans : Terre d'Images, n° 14, 19 novembre 1965, page 3.

Collections[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1993, Les Enfants de Germinal, en collaboration avec Robert Doisneau et Willy Ronis, pour le livre de Cavanna, éditions Hoëbeke.
  • 1992, Chamonix, 40 ans dans la vallée, éditions Glénat.
  • 1983, Jean-Philippe Charbonnier 300 photographies 1944 - 1982, catalogue reproduisant toutes les photographies présentées à l'exposition au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris
  • 1972, Catalogue de l'exposition à la Maison de la culture du Havre, introduction de Michel Tournier
  • 1961, Un photographe vous parle, éditions Grasset
  • 1957, Chemins de la vie, 70 photographies, Réflexions de Philippe Soupault, éditions du Cap.
  • 1955, "Bons pour l'asile", photos de l'article d'Hervé Bazin sur l'état déplorable des hôpitaux psychiatriques en France ("Réalités" janvier 1955)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte de journaliste professionnel n° 533
  2. François Besse et Mathilde Kressmann, Paris Mode : 100 photos de légende, Parigramme, , 128 p. (ISBN 978-2-84096-880-1, présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Réalités. Un mensuel français illustré (1946-1978), textes de Anne de Mondenard et Michel Guerrin, éditions Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie, 2008
  • Encyclopedie internationale des photographes de 1839 à nos jours, Michèle et Michel Auer, 1985, édition Camera Obscura
  •  Alain Bergala et Bruno Serralongue, Sam Lévin, Seuil/éditions du patrimoine, 1999.
  • Contemporary Photographers, Evans, Martin Marix, 1995, éditions St. James Press
  • Reporters sans frontières, texte de Michel Kempf, 2005, album 20

Liens externes[modifier | modifier le code]