Photomontage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Photomontage numérique de 16 images
Image originale servant de base au montage

Un photomontage est un assemblage de photographies obtenu par collage, par tirage, ou au moyen d'un logiciel, donnant à une photo un aspect différent, par incorporation d'une ou plusieurs parties ou de la totalité d'une autre photo et permettant toutes retouches et trucages. Cette technique diffère du photocollage.

Historique[modifier | modifier le code]

La technique du photomontage apparue dès 1850-1851 par la combinaison de négatifs au collodion[1], est utilisée dès 1870 à des fins politiques par Eugène Appert dans sa série des Crimes de la Commune[2], ou par Jules Raudnitz avec son Sabbat rouge. La technique s'est popularisée après 1917, en URSS, avec le mouvement constructiviste dont Alexandre Rodtchenko et El Lissitzky sont les pionniers. Parallèlement, en Allemagne, les dadaïstes, comme Hannah Höch[3], Raoul Hausmann et John Heartfield développent eux aussi cette technique en combinaison avec celle du collage.

Le photomontage suit dès l'origine deux directions : la poésie (et l'onirisme) et la propagande politique. Dans le premier cas, il se propose de transformer ce qui est réel de manière poétique ou humoristique. Les artistes surréalistes et dadaïstes l’ont notamment utilisé de manière générale, plus récemment l'artiste punk Linder Sterling. Certains gouvernements, communistes et autres, ont eu recours à la technique du photomontage, à des fins politiques et idéologiques.

Depuis la fin du XXe siècle, le photomontage trouve un souffle nouveau à l'arrivée de l'informatique et des logiciels de retouche d'image.

Le scrapbooking digital constitue un type de montage photo. Il existe des logiciels spécialisés, Studio-Scrap.

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Photomontage réalisé à partir de cette photographie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gustave Le Gray, Oscar Gustave Rejlander
  2. [PDF] Bulletin 49 de Serge Plantureux, Paris, 8 décembre 2016, en ligne.
  3. « Hannah Höch, une femme chez les dadaïstes », sur barbieturix.com (consulté le )
  4. La photo du général Grant qui a été « photoshopée »... en 1902 - Cyril Bonnet, L'Obs, 2 novembre 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]