Patrick Zachmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrick Zachmann
Paris Carola 005.JPG
Patrick Zachmann en 2013
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Prix Niépce ()
Prix Nadar ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Patrick Zachmann, né le à Choisy-le-Roi, est un photographe, photojournaliste et réalisateur de cinéma français, prix Niépce 1989, membre de l'agence Magnum depuis 1990, prix Nadar 2016. Il vit et travaille à Paris.

Son œuvre s'inscrit dans une démarche à caractère sociologique, à travers des sujets qu'il traite sur de longues périodes. Photographe profondément ancré dans son époque, il utilise toutes les formes d'expression offertes par la photographie, le cinéma et la vidéo dans le but d'assumer ce qu'il appelle son « devoir de mémoire. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Zachmann se lance en 1976, après un stage avec Guy Le Querrec lors des Rencontres d'Arles, dans une carrière de photographe indépendant. Il réalise de nombreux reportages pour la presse française et internationale, s'intéressant aux questions liées à l'identité, à la mémoire et à l'immigration, que ce soit dans le cadre de ses recherches personnelles ou de commandes. Il réalise ainsi de nombreux travaux sur l'immigration à travers le monde : l'insertion des jeunes immigrés dans les quartiers nord de Marseille, la diaspora chinoise ou encore l'émigration malienne.

En 1982, il s'intéresse à la mafia napolitaine et publie l'année suivante son premier livre, Madonna!, aux éditions des Cahiers du cinéma. En 1987, il publie aux éditions Contrejour Enquête d'identité, fruit d'un projet de sept ans sur l'identité juive, faisant directement référence à ses propres origines.

En 1985, il intègre l'agence Magnum dont il devient membre à part entière en 1990.

En 1989, son reportage sur les événements de la place Tiananmen à Pékin marque le début d'une vaste étude sur la diaspora chinoise à travers le monde qui durera huit ans, publiée en 1995 sous le titre W. ou l’œil d’un long-nez chez Marval.

En novembre 2014, à la Galerie Magnum, lors du Mois de la Photo à Paris, puis en mars 2015, au musée Nicéphore-Niépce, à Chalon-sur-Saône, Patrick Zachmann présente, le résultat d'un travail de deux ans sur les migrants sur les deux rives de la Méditerranée, dans une exposition intitulée Mare Mater[1].

Le 13 novembre 2015, lors des attentats de Paris, il filme un échange de tir entre les terroristes et les forces de l'ordre.

En avril 2016 les éditions Xavier Barral publient So Long, China[2], un ouvrage rassemblant près de 350 photographies noir et blanc et couleur, fruit d'un travail au long cours réalisé lors des nombreux séjours effectués depuis 1982 dans un pays en pleine mutation, dans lequel Patrick Zachmann s'attache en premier lieu à la question de l'identité. Ce livre est récompensé par l'attribution du prix Nadar 2016.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Prix Villa Médicis hors les murs
  • 1989 : Prix Niépce
  • 1992 : Art Directors Club Merit Award, New York
  • 2007 : Aide à la Création de la Délégation aux arts plastiques (DAP) du Ministère de la Culture, Paris
  • 2009 : Prix du Beau livre de l'année, pour Ma proche banlieue (Ed. Xavier Barral)
  • 2016 : Prix Nadar, pour So Long, China, publié aux éditions Xavier Barral

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Sélection officielle du Festival du réel au Centre Georges Pompidou, Paris pour La mémoire de mon père
  • 1999 : 1er Prix du Festival « Les Écrans du documentaire » pour La mémoire de mon père
  • 2002 : Grand Prix du Festival international du documentaire et de la création vidéo de Pampelune (Espagne) pour Allers-retour. Journal d’un photographe
  • 2002 : Sélection aux États généraux du film documentaire de Lussas pour Allers-retour. Journal d’un photographe
  • 2015 : Lauréat de la Fondation Gan pour le Cinéma pour le long-métrage Mister Wu (Prix Spécial)[3]

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Années 1980
  • 1983 : Madonna!, Éd. Cahiers du cinéma
  • 1987 : Enquête d’identité, Contrejour
Années 1990
  • 1994 : 20 ans de rêves, Syria Éditions
  • 1995 : W. ou l’œil d’un long-nez, Marval
  • 1997 : Maliens, ici et là-bas, Plume
Années 2000
  • 2002 : Chili, les routes de la mémoire, Marval
  • 2008 : Good Nights, Adam Biro
  • 2009 : Ma proche banlieue, éditions Xavier Barral
  • 2009 : Patrick Zachmann, Coll. Photo Poche, Robert Delpire
Années 2010

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Réalisation des images vidéo pour l'émission Hong-Kong 1997 de Jean-Christophe Victor pour Arte, (26 min).
  • 1993 : Réalisation d'un court métrage vidéo de 10 min sur Belleville dans le cadre de la série The Magnum eye pour la télévision japonaise NHK.
  • 1994 : Réalisation d'un court métrage vidéo sur le retour d'un émigré malien dans son village natal, diffusé à La Villette dans le cadre de l'exposition Maliens, ici et là-bas.
  • 1994-1998 : Réalisation du court métrage La mémoire de mon père, 31 min.
  • 1999-2002 : Réalisation de son premier long métrage : Allers-retour. Journal d'un photographe, 68 min, produit par l'INA.
  • 2006-2008 : Réalisation du film Bar Centre des Autocars, produit par Les Films d'Ici, 56 min.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]