Format de pellicule photographique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le format de pellicule photographique est une taille standardisée qui permet de différencier les types de pellicule photographique argentique existants. Son utilisation est fonction du format de l'appareil photo ; la plupart des appareils ne fonctionnent qu'avec un seul format d'émulsion.

Il faut différencier le « format de film » du « format de prise de vue », même si certains formats de film sont standardisés de façon à imposer un format de prise de vue (d'où la confusion fréquente). Par exemple, un film 135 peut servir aussi bien à prendre des images classiques de 24 × 36 mm comme des images panoramiques de 24 × 65 mm[1].

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Les formats commercialisés vont du petit format 110, au grand format 8 × 10" (20,32 × 25,44 cm) et même 16 × 20" (40,64 × 50,80 cm). Le format le plus utilisé depuis la deuxième moitié du XXe siècle est le format 135 (encore appelé format 35 mm ou 24 × 36 mm). Le format APS de 16,7 × 30,2 mm de taille d'image a été conçu pour remplacer le format 135, avec un succès mitigé.

Les émulsions se trouvent soit en bobines de plusieurs vues (le film étant enroulé autour d'un axe, souvent à l'intérieur d'une gaine), soit en plan-film qui correspond à un cliché unique. On distingue généralement trois catégories de format : le petit format (110, APS et 135), le moyen format (4,5 × 6, 6 × 6, 6 × 7, et 6 × 9) et le grand format. Les deux premiers viennent généralement en bobines (sauf pour les Polaroid), le dernier en plan-film. Ces formats ont été standardisés par la norme ANSI PHI.51 1983 (Photography Film Micrographic Sheet and Roll Film Dimensions, redéfinie en 1997 par la norme ANSI IT1.51 ; Photography (Films) - Micrographic Films, Spools, Cores - Dimensions[2]) puis la norme ISO 1012:1998 (Photographie - Films en feuilles et pellicules à usage général - Dimensions[3]).

Formats de films en bande[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous donne un récapitulatif des formats les plus courants des films en bande (c'est-à-dire contenant plusieurs vues) et certaines de leurs caractéristiques associées :

Désignation Type de film Taille d'image Rapport de surface par rapport au format 135 Commentaires
Minox bobine 9,5 mm 8 × 11 mm 0,1 Lancé par Minox en 1938.
16 mm bobine 16 mm 10 × 14 mm 0,16 Deux rangées de perforations dans le film[4]
16 mm bobine 16 mm 12 × 17 mm 0,24 Une seule rangée de perforations dans le film[5]
110 16 mm en cassette 13 × 17 mm 0,26 Lancé par Kodak en 1972. Obsolète mais toujours produit au compte-goutte.
135 cartouche 35 mm 24 × 36 mm
18 × 24 mm[6]
1 Lancé par Oskar Barnack (l'inventeur du Leica) en 1924, il s'agit à l'origine d'un film pour le cinéma. En 1934 Kodak commercialise la cartouche jetable.
117 bobine 57 × 57 mm
118 bobine 3 1/4 x 4 1/4 pouces,
ou 80 x 105 mm
9,7 Lancé en 1900. Permettait de prendre six clichés par bobine. Arrêté en 1940. Typiquement utilisé pour les appareils Kodak no 3.
120 bobine « 6x4,5 » : 56 × 41 mm[7]

« 6x6 » : 56 × 56 mm[7]
« 6x7 » : 56 × 70 mm[7]
« 6x9 » : 56 × 84 mm[7]

6x4,5 : 3,1
6 x 6 : 4,2
6 x 7 : 4,9
6 x 9 : 6,3
Lancé en 1901. Toujours la star du moyen format. Papier protecteur derrière le film, originalement destiné à visualiser le numéro de la photo sur d'anciens modèles d'appareils.
? ? 2 1/4 x 3 3/8 pouces, ou 56 × 87 mm 5,64 Porte l'inscription Kodak Safety Film. Années de production inconnues. Noir et blanc.
126 35 mm en cassette 28 × 28 mm 0,9 Lancé par Kodak en 1963 pour les appareils Instamatic. Arrêté en 1999.
? ? 41 × 41 mm 1,95 Années de production inconnues. Fabriquant inconnu. Noir et blanc.
127 bobine 1 5/8 x 2 1/2 pouces, ou 41 x 64 mm 3,0 Arrêté par Kodak en 1995 mais encore fabriqué par Efke et par Rollei en diverses variétés.
128 bobine 1 1/2 x 2 1/4 pouces, ou 38 x 57 mm 2,5 Arrêté en 1941.
129 bobine 1 7/8 x 3 pouces, ou 48 x 76 mm 4,2 Lancé en 1912. Arrêté en 1951.
130 bobine 2 7/8 x 4 7/8 pouces, ou 73 × 124 mm 10,5 1916-1961
220 bobine « 6x4,5 » : 56 × 41 mm[7]

« 6x6 » : 56 × 56 mm[7]
« 6x7 » : 56 × 70 mm[7]
« 6x9 » : 56 × 84 mm[7]

6x4.5 : 3,1
6 x 6 : 4,2
6 x 7 : 4,9
6 x 9 : 6,3
Introduit en 1965, il a deux fois la longueur du 120 mais utilise la même bobine. Pas de papier protecteur derrière le film.
616 bobine 2 1/2 x 4 1/4 pouces, ou 64 × 108 mm 7,9 1932-1984
620 bobine 2 1/4 x 3 1/4 pouces, ou 57 × 83 mm 5,5 Lancé par Kodak en 1932, en remplacement du 120. Arrêté en 1995. Le film est identique au 120, seule la bobine est plus fine grâce à une fabrication en métal (Les bobines de 120 étaient originellement en bois, d'où leur épaisseur. On peut donc rembobiner un film 120 sur une bobine 620 en chambre noire pour continuer à utiliser les appareils 620.
828 bobine 28 × 40 mm 1,3 1935-1985

Formats de plans-films[modifier | modifier le code]

Désignation en pouces* Taille d'image Rapport de surface par rapport au format 135 Commentaires
3,55 x 4,73" 9 × 12 cm 12,5 Toujours utilisé
4 x 5" 10 × 12,5 cm 14,9 Toujours utilisé
5 x 7" 12,7 × 17,78 cm, dit « 13 x 18 » 26,1 Toujours utilisé
8 x 10" 20,32 × 25,44 cm, dit « 20 x 25 » 59,7 Toujours utilisé
11 x 14" 27,94 × 35,56 cm 115,0 Toujours utilisé
16 x 20" 40,64 × 50,8 cm 238,9 Toujours utilisé

* Un pouce (noté par ") = 25,4 mm

Influence du format[modifier | modifier le code]

Comme généralement l'ensemble des films bénéficient des dernières évolutions sensitométriques (contrairement à ce qu'avaient prétendu les promoteurs du format APS), la définition des images augmente avec le format. En effet, si on reste en dessous de la limite optique, une même image est « décrite » par d'autant plus de grains d'argent que la surface de l'image latente est grande pour une résolution donnée d'émulsion. Il y a donc davantage d'information dans un négatif 6 × 6 que dans un négatif 24 × 36, pour un même sujet et des conditions identiques de prise de vue.

On voit dans le tableau ci-dessus que les bobines 120 et 220 se déclinent en formats 6 × 4,5, 6 × 6, 6 × 7 et 6 × 9. Ainsi pour une largeur de bobine donnée, c'est l'appareil photographique qui détermine la largeur de l'image, et dans le cas du moyen format, il existe quatre largeurs standard pour une même largeur de bobine. Le même phénomène existe pour le format 135 puisque certains appareils panoramiques doublent la largeur d'image et utilisent le format 24 × 64 mm (c'est néanmoins assez rare, voir en exemple l'Hasselblad XPAN commercialisé en 1998 ou l'Horizon soviétique plus ancien).

Différents formats photographiques pour une même bobine 120 ou 220

Une grande partie des formats ci-dessus existe ou a existé en couleur ou noir et blanc, négatif ou inversible (diapositive), et en diverses sensibilités.

Longueur (métrage) de la pellicule[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple avec un Fujifilm TX-1 ou TX-2, ou un Hasselblad XPan.
  2. (en) ANSI - Standards (Active/Historical) Collection - IHS
  3. Norme ISO 6148:2001 - ISO
  4. Appareils Minolta 16 et autres marques. Patrick Ghnassia, L'œil espion, édité chez Cyclope, 2002, 320 p.
  5. Appareil Rollei 16S et autres marques. Patrick Ghnassia, L'œil espion, édité chez Cyclope, 2002, 320 p.
  6. Cas des appareils demi-format (appelé également « half-frame ») comme le Olympus Pen EE
  7. a, b, c, d, e, f, g et h Les tailles du moyen format varient selon les marques et modèles. Voir tableau détaillé

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]