Elliott Erwitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Elliott Erwitt
Image dans Infobox.
Elliott Erwitt au Westlicht Museum of Photography
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (93 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Période d'activité
Autres informations
Membre de
Site web
Distinction
Lucie Award ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Harry Ransom Center (en) (PH-02460)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Elliott Erwitt (américain, né le 26 juillet 1928 à Paris) est un photographe connu pour ses images en noir et blanc inhabituelles. Les parents d’Erwitt sont immigrés russes et il passe la majeure partie de sa jeunesse en Italie. À l’âge de 10 ans, sa famille déménage en France où ils vivent deux ans avant de s’installer aux États-Unis. Il étudie à la Hollywood High School et travaille dans une chambre noire.

En 1949, il retourne en Europe ; il voyage et prend des photographies. Erwitt s’engage dans l’armée américaine en 1951 et continue de prendre des photos alors qu’il est en poste dans le New Jersey, en Allemagne et en France. À la fin de son service, il s’installe à New York. Erwitt est encadré par Edward Steichen et Roy Stryker qui apprécient son travail. En 1953, Robert Capa invite le jeune artiste à rejoindre l’agence Magnum Photos. Erwitt assumera le poste de président durant trois mandats et continue d’être un membre actif. Il commence sa carrière en tant que photographe indépendant et travaille pour de célèbres magazines tels que Look, Life et Holiday. Il aime les chiens qui deviennent les sujets de certaines de ses photos. Une photo en noir et blanc simplement intitulée Dog représente un petit chien portant un pull debout à côté des pieds d’une femme portant des sandales à lanières. De nombreuses photographies d’Erwitt sont remplies d’humour. Dog Show montre de dos quatre personnes regardant une compétition canine. Entre eux, un grand caniche se tient sur ses pattes arrières et semble apprécier le spectacle.


Erwitt réalise plusieurs documentaires dont Beauty Knows No Pain et Red, White, and Bluegrass. Dans les années 1980, il travaille pour Home Box Office et produit 17 programmes de comédies. Il continue sa carrière de photographe et publie plusieurs livres. Son of Bitch, Dog Dogs et Woof ont pour thème principal les chiens. Ses photographies sont exposées à la galerie Paul Smith de Londres et au MoMA de New York. Erwitt vit et travaille actuellement à New York, tout en continuant à voyager.[2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec ses parents émigrés russes, il passe dix ans de son enfance en Europe notamment en Italie[3], en Allemagne et en France avant que ses parents n'émigrent en 1938 aux États-Unis, à New York, à Chicago, puis à Los Angeles en 1941[3].

Robert Capa sera l'un des premiers à le remarquer et à l'inviter à devenir membre de l'agence Magnum, agence qu'il présidera quelques années plus tard.

Les chiens[modifier | modifier le code]

Il a publié cinq livres sur les chiens, surtout photographiés dans la rue.

Les tirages platine-palladium de ses 16 meilleures photos[modifier | modifier le code]

En 2017, Amadasalto a effectué des tirages platine-palladium de ses 16 meilleures photos.

Livres[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

  • Elliott Erwitt - Silence Sounds Good (France, 2019, 62 min) d'Adriana Lopez Sanfeliu, un documentaire portrait du photographe par son assistante.[6]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Contacts : série d'émissions télé sur la photo, réalisée pour Arte.

Expositions[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]