Laurent Ballesta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Laurent Ballesta
Image dans Infobox.
Laurent Ballesta en 2016.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions
Liste détaillée

Laurent Ballesta, est un photographe, plongeur et biologiste naturaliste français, né le à Montpellier.

Il est récompensé en 2017, 2020 et 2021 par le titre de Wildlife Photographer of the Year (photographe de nature de l'année) décerné par le musée d'histoire naturelle de Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Ballesta est né à Montpellier en 1974. Son père, rapatrié d’Algérie, est postier et sa mère laborantine. Il grandit avec son petit frère et ses parents à Vendargues[1],[2].

Admirateur des aventures du commandant Cousteau, il côtoie la vie sous-marine dès son plus jeune âge dans sa région natale et passe son baptême de plongée à treize ans. Il devient moniteur de plongée à sa majorité[2].

Il effectue son service militaire sur un haut lieu de la plongée, l’atoll de Rangiroa en Polynésie[1].

Ses études universitaires le portent sur l’écologie benthique (la faune et la flore qui vivent sur le fond des mers). Titulaire d’une maîtrise de biologie de l’Université de Montpellier, il poursuit son cursus universitaire avec un master d’écologie méditerranéenne durant lequel il réalise la première cartographie bionomique des fonds marins de la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls. Il se spécialise dans la plongée profonde[2].

Photographe sous-marin, il publie des portfolios dans des magazines de la presse française et étrangère (Paris Match[3], Figaro Magazine, Ça m’intéresse, VSD, National Geographic, Daily Mail, Stern, View, Corriere Magazine, Terres Sauvages, Sciences & Vie, etc.).

De 1999 à 2011, il est « conseiller scientifique en milieu marin » pour l'émission de télévision Ushuaia Nature sur TF1 présentée par Nicolas Hulot[2],[4].

En 2000, Laurent Ballesta fonde, avec le biologiste français Pierre Descamp qu’il a rencontré à la faculté en Corse[5], l’association L’Œil d’Andromède qui pour but « de concilier l’étude océanologique et la valorisation artistique du milieu marin », et qui aboutira en 2008 à la création de la société Andromède Océanologie[2].

En 2007, au large de Nice, il prend la photographie la plus profonde faite par un plongeur à 190 m[1]. En 2010, à l’occasion d’une expédition dans le canal du Mozambique, il ramène la première photo du cœlacanthe, un poisson-fossile préhistorique[6],[7].

En juillet 2019, Laurent Ballesta passe 28 jours avec trois coéquipiers au fond de la Méditerranée, entre Marseille et Monaco, dans le cadre de la mission Gombessa V[8],[9]. Il réalise des documentaires pour la chaine Arte « à la croisée de l’aventure humaine, de la performance sportive, de la découverte scientifique et de la contemplation émerveillée de la vie aquatique »[10].

En 2021, Laurent Ballesta a mené l'expédition Gombessa de 20 jours à 120 mètres de profondeur à proximité du Cap Corse. L'objectif était de comprendre le fonctionnement des anneaux de corail de la zone[11].

Expositions, projections[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Publications[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Le Languedoc-Roussillon : De la source à la mer, aux Éditions Svi-Publicep.
  • 2005 : Planète Mers avec Pierre Descamp, Éditions Michel Lafon.
  • 2007 : Plongées sans bulles - Immersions en recycleur Inspiration avec Eric Bahuet, Jean-Marc Belin et Didier Borg.
  • 2008 : Planète Mers - Petit format - avec Pierre Descamp, Éditions Michel Lafon.
  • 2008 : Secrets de Méditerranée - 1re édition limitée, Éditions Andromède Collection.
  • 2010 : Secrets de Méditerranée - 2e édition limitée, Éditions Andromède Collection.
  • 2011 : Odyssée dans les Eaux d’ici, Éditions Andromède Collection.
  • 2012 : Petites îles de Méditerranée - Les sentinelles de la biodiversité, avec Sébastien Renou et Louis-Marie Préau, Éditions Gallimard Loisirs.
  • 2013 : Une vie dans le port - Images & histoires de la biodiversité marine du port de Marseille Fos, Editions Andromède Collection.
  • 2014 : Gombessa, rencontre avec le Cœlacanthe , Éditions Andromède Collection.
  • 2016 : Secrets d'Océans, Éditions Andromède Collection
  • 2016 : Adélie, avec Vincent Munier Editions Kobalann / éditions Paulsen
  • Luc Jacquet, Laurent Ballesta, Vincent Munier, Antartiqua !, Paris, Editions Paulsen, , 256 p. (ISBN 978291655-2828)
  • Laurent Ballesta, 700 requins dans la nuit, Paris, Andromède Océanologie – Hemeria, 184 p. (ISBN 9782953350272)
  • Laurent Ballesta, Pour la Liberté de la presse, Paris, Reporters sans frontières, , 143 p. (ISBN 978-2362200649)[19]
  • Laurent Ballesta, Planète Méditerranée, Paris, Andromède Océanologie / Hemeria, , 296 p. (ISBN 978-2-490952-10-6)[20]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Le septième Ciel des requins gris, documentaire animalier de 52 min., réalisé par Cyril Tricot, scénario : Laurent Ballesta, Pierre Descamp, Charlotte Stenberg pour les chaînes de télévision Canal+ et France 3.
  • 2007 : Dans les profondeurs de la baie des Anges, documentaire de 26 min. réalisé par François de Riberolles, Sabine Quindou, Gil Kébaïli[21]
  • 2008 : Au royaume du Nautile, documentaire de 26 min. réalisé par Gil Kébaïli avec la participation de Luc Jaquet[22]
  • 2010 : Vivre pour la Mer, film de Albert Saladini et Jérôme Espla et l'équipe technique de Earth and Sea Images, avec Albert Falco, Laurent Ballesta, Albert II de Monaco, Jean-Marie Dominici, Nardo Vicente, Alexandre Meinesz, Thierry Houard, Jean-Georges Harmelin et Denis Allemand.
  • 2011 : Les larmes de crocodiles (tournage au Botswana), film de Luc Marescot - Production : What's Up Films avec la participation de France Télévisions, avec Vince Shaks, Cédric et Yanick Gentil, Laurent Ballesta.
  • 2013 : Le Cœlacanthe, plongée vers nos origines (tournage en Afrique du Sud), documentaire de 90 min., réalisé par Gil Kebaili (avec la participation de ARTE, Films d’Ici, Andromède Océanologie, CNRS Images), avec Laurent Ballesta (première diffusion sur Arte en )[6].
  • 2015 : Le mystère Mérou, (tournage en Polynésie) documentaire de 90 min., réalisé par Gil Kebaili (avec la participation de ARTE, Films d’Ici, Andromède Océanologie), avec Laurent Ballesta[7].
  • 2017 : Antarctica, sur les traces de l'empereur, (tournage en Terre Adélie, Antarctique) documentaire de 90 min., réalisé par Jérome Bouvier (Wild Touch, Paprika Films, ARTE, Andromède Océanologie).
  • 2018 : 700 requins dans la nuit, (tournage en Polynésie) documentaire de 90 min., réalisé par Luc Marescot (Le cinquième rêve, ARTE, Andromède Océanologie, Les gens bien production, Filmin Tahiti)
  • 2019 : Planète Méditerranée, documentaire de 96 min., réalisé par Gil Kebaïli (ARTE)[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Postérité[modifier | modifier le code]

2020 : Le groupe scolaire de la commune de Gigean donne le nom de Laurent Ballesta à sa nouvelle école à énergie positive (BEPOS)[31],[32]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Laurent Ballesta, un homme à la mer, mais au tréfonds de la mer », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  2. a b c d et e Gabriel Pornet, « Laurent Ballesta, la mer à voir », sur Libération, (consulté le )
  3. En aout 2009, il a fêté sa 100e page dans Paris Match.
  4. a et b Félix Fatalot, « Les expéditions Gombessa de Laurent Ballesta : entre sciences, art et plongée », sur L'Équipe, (consulté le )
  5. Caroline Lepage, « Ivresse des profondeurs : Interview de Laurent Ballesta - Pierre Descamp », sur Futura, (consulté le )
  6. a et b « Plongée avec le cœlacanthe, poisson légendaire », sur Sciences et Avenir, (consulté le )
  7. a et b Virginie Félix, « L'homme qui a voulu percer le mystère de la reproduction du mérou », sur Télérama, (consulté le )
  8. « En images. 28 jours sous la Méditerranée : l'incroyable expédition du photographe Laurent Ballesta », sur Le Progrès, (consulté le )
  9. a et b Carine Didier, « « Planète Méditerranée » : 28 jours dans les grands fonds avec Laurent Ballesta », sur leparisien.fr, (consulté le )
  10. Virginie Félix, « Le photographe Laurent Ballesta : “Pour être un bon plongeur, il faut aussi être un bon rêveur” », sur Télérama, (consulté le )
  11. La rédaction, « Après 20 jours à 120 mètres de profondeur, l’expédition Gombessa 6 émerge en Principauté », sur Monaco-Matin, (consulté le )
  12. « Exposition "Planète Mers" - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  13. « Laurent Ballesta expose ses photos de cœlacanthe - Divosea Plongée », sur Divosea, (consulté le )
  14. « Montpellier : le plongeur Laurent Ballesta, héros d'une exposition à Pierresvives », sur Midi Libre, (consulté le )
  15. Bei Andreina, « Un ballet de 700 requins, l'incroyable expérience photographique de Laurent Ballesta », sur Sciences et Avenir, (consulté le )
  16. Jodie Wtulich, « "Espaces liquides" : exposition photo en apnée au coeur des mondes sous-marins », sur Phototrend.fr, (consulté le )
  17. L'Art-vues, « Montpellier : "Planète Méditerranée", les photos de Laurent Ballesta s'exposent à l'Hôtel de Région », sur L'Art-vues, (consulté le )
  18. « La banquise sens dessus dessous | Expo photo », sur 2021 L'Été Polaire (consulté le )
  19. a et b Justine Grosset, « Nouvel album RSF : plongée en eaux profondes avec Laurent Ballesta », sur Phototrend.fr, (consulté le )
  20. Arthur Frydman, « « Planète Méditerranée » : un incroyable confinement sous-marin », sur Le Point, (consulté le )
  21. « Délibération n°BCA-2017-004 Portant attribution de subvention à OCEINDIA SARL pour la réalisation d'une expédition sous-marine photographique sur les coulées de lave des éruptions de 2007 et de 1977 » [PDF], sur reunion-parcnational.fr, (consulté le ), p. 12
  22. « Des images, par 150 m de fond, aux îles Loyauté », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  23. « Rentrée académique 2016-2017 : Laurent BALLESTA », sur www.uliege.be (consulté le )
  24. « Cinq nouveaux Docteurs Honoris Causa à l'Université de Liège (vidéo) - RTC Télé Liège », sur www.rtc.be, (consulté le )
  25. Décret du 2 mai 2017 portant promotion et nomination
  26. Julie Deter, « Laurent Ballesta récompensé par le Hans Hass Award », sur Andromède Océanologie, (consulté le )
  27. (en-US) « Laurent Ballesta awarded distinction at Wildlife Photographer of the Year », sur LUXUO, (consulté le )
  28. (it) « Stati Uniti, Francia e Italia uniti sotto il Tridente d'Oro », sur Apnea Magazine, (consulté le )
  29. Anne-Sophie Tassart, « Wildlife Photographer of the Year : les gagnants ont été annoncés », sur Sciences et Avenir, (consulté le )
  30. « Environnement. Le Français Laurent Ballesta élu photographe de l'année pour la deuxième fois », sur www.dna.fr (consulté le )
  31. « Nouveau groupe scolaire Laurent Ballesta | Ville de Gigean », sur www.ville-gigean.fr (consulté le )
  32. « Sète Agglopôle : le plongeur Laurent Ballesta pose la première pierre de "son" école à Gigean », sur Midi Libre, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]