Yousuf Karsh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yousuf Karsh
Image dans Infobox.
Autoportrait, 1938.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Յուսուֆ ՔարշVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Maître
John Higue Garo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Fratrie
Malak Karsh (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Archives conservées par
Musée des beaux-arts du Canada Bibliothèque et archives (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
(en) karsh.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Yousuf Karsh
signature

Yousuf Karsh, né le à Mardin (Turquie) et mort le à Boston (États-Unis), est un photographe portraitiste canadien d'origine arménienne.

C'est un des maîtres de la photographie argentique noir et blanc. Il a fait le portrait d'environ 11 000 personnalités.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le au sein de la large communauté arménienne chrétienne de Mardin en Anatolie du sud (Turquie), le jeune Yousuf doit quitter son pays natal, avec sa famille, alors qu'il a 15 ans afin d'échapper au génocide arménien. La famille Karsh émigre en Syrie puis, en 1924, un des leurs, le jeune Yousuf va rejoindre au Canada son oncle Georges Nakash, photographe portraitiste renommé à Sherbrooke (Québec).

C'est là qu'il fait son premier apprentissage en photographie et, par la suite, il est envoyé se perfectionner à Boston, aux États-Unis, auprès de John Garo, photographe alors le plus en vue de l'aristocratie et des célébrités de l'époque.

Après plusieurs années passées aux États-Unis, il revient au Canada en 1932 où il ouvre son propre studio à Ottawa, la capitale du pays. Il y fait ses débuts en tant que photographe de scène et devient rapidement le photographe de la haute société dont la renommée s'étendra largement au-delà des limites de la capitale canadienne. Il se marie avec Solange Gauthier en 1939. De 1972 à 1993, il aura son studio et sa résidence au Château Laurier[1]..

Lorsque la guerre éclate en 1939, Ottawa devient un centre d'activités de la coalition alliée et « Karsh of Ottawa » devient le photographe des leaders alliés les plus importants. Ainsi est-il tout naturellement choisi pour faire le portrait de Winston Churchill lorsque ce dernier visite le Canada en 1941.

Le portrait de Winston Churchill[modifier | modifier le code]

Prise sur le vif, la photo de Karsh immortalise un Winston Churchill volontaire, déterminé et prêt à faire face aux défis de la guerre. La photo rendra son auteur célèbre de par le monde.

Yousuf Karsh en train d'opérer

L'air taciturne qu'affichait Churchill sur ce portrait tint au fait que ce dernier ne se séparait jamais de son cigare et entendait le garder en bouche pendant toute la durée de la séance, et ce malgré les demandes réitérées du photographe pour qu'il s'en départisse le temps d'une photo. Après s'être assuré que tout était fin prêt, Yousuf Karsh retira prestement le cigare de la bouche de Churchill et prit ensuite la photo de celui-ci… outré qui n'acceptera que cette seule prise de vue. Cette photo unique prise sur le vif deviendra célèbre de par le monde et sera une des plus reproduites de l'histoire de la photographie [2].

Citoyen canadien[modifier | modifier le code]

En reconnaissance pour sa contribution à la culture du pays, Karsh reçoit en 1947 un « certificat de citoyenneté canadienne ». Il est parmi les premiers à être ainsi honoré, la loi sur la citoyenneté canadienne venant à peine d'être approuvée par le parlement du Canada. Grand voyageur, Karsh a des studios et équipements photographiques à Londres, Paris, New York comme à Ottawa. Il devient le photographe des personnalités les plus marquantes de son époque et fera dès lors les portraits d'environ 11 000 vedettes issues des milieux politiques, artistiques, scientifique ou autres jusqu'à sa retraite en 1992.

Dont : Albert Einstein, Albert Schweitzer, Alexander Calder, Andy Warhol, Audrey Hepburn, Clark Gable, Dwight D. Eisenhower, Ernest Hemingway, Fidel Castro, Jacqueline Kennedy-Onassis, Frank Lloyd Wright, John Pershing, George Bernard Shaw, Georgia O'Keeffe, Helen Keller, Humphrey Bogart, Indira Gandhi, Hans Hartung, John F. Kennedy, Laurence Olivier, Mohamed Ali, Pablo Casals, Pandit Nehru, Peter Lorre, Pablo Picasso, Pierre Elliott Trudeau, la reine Élisabeth II[3], Grace Kelly, Rainier de Monaco, Nikita Khrouchtchev

Décédé le à Boston, Yousuf Karsh est considéré comme l'un des photographes portraitistes parmi les plus importants du XXe siècle.

Un exemple de photo de Karsh : l'acteur Peter Lorre

Liste de portraits[modifier | modifier le code]

Documentaires et reportage[modifier | modifier le code]

  • Person to Person produit par CBS Television Network en 1963.
  • Karsh : The Searching Eye de Harry Rasky sortie en 1986.
  • Karsh, un regard sur l'histoire de Joseph Hillel sorti en 2009.
  • Yousuf Karsh : La quête de l’excellence sorti en 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Yousuf Karsh, master photographer of the 20th century : https://karsh.org/

Publications[modifier | modifier le code]

  • Faces of Destiny, est une collection de photographies de personnalités, faites durant les quatre années de guerre. Publiée par Ziff-Davis en 1946.
  • Yousuf Karsh and John Fisher See Canada, de Thomas Allen et John Fisher, Toronto, 1960..
  • In Search of Greatness : Reflections of Yousuf Karsh (Heritage), publié par University of Toronto Press en 1962.
  • Faces of Our Time, University of Toronto Press, Toronto, 1971.
  • Karsh Portraits, New York Graphic Society Boston et University of Toronto Press, Toronto, 1976.
  • The Art Of The Portrait, publié par National Gallery of Canada, Ottawa, 1989.
  • Karsh : American Legends, publié par Bulfinch Press, Boston, 1992.
  • Yousuf Karsh : Heroes of Light and Shadow, publié par Stoddart Publishing Company, Ltd. Toronto, 2001.
  • Yousuf Karsh : Helden aus Licht und Schatten, publié par Deutschen Historischen Museum, Berlin, 2001.
  • Karsh : A Biography in Images, publié par MFA Publications, Museum of Fine Arts, Boston, 2003.
  • Yousuf Karsh : Industrial Images par The Art Gallery of Windsor avec une préface de Cassandra Getty and Jerry Fielder en 2007.
  • Karsh : Beyond the Camera de David R. Godine avec une préface de David Travis, 2012.
  • Yousuf Karsh : Icônes du XXe siècle par Bismarck American Center for art & culture en 2013.
  • Yousuf Karsh & John Garo : The Search for a Master’s Legacy de Mehmed Ali, sortie en 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) ISOBEL WARREN, « Karsh returns 'in spirit' to Chateau Laurier suite », the Star.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « Yousuf Karsh », sur Yousuf Karsh (consulté le ).
  3. http://www.npg.org.uk/collections/search/set/352/The+Royal+Family%3A+photographs+by+Karsh

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :