Le Guislain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guislain.
Le Guislain
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Villedieu-les-Poêles
Intercommunalité Villedieu Intercom
Maire
Mandat
Michel L'Hullier
2014-2020
Code postal 50410
Code commune 50225
Démographie
Gentilé Guislenais
Population
municipale
125 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 20″ nord, 1° 13′ 44″ ouest
Altitude Min. 100 m
Max. 141 m
Superficie 5,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Le Guislain

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Le Guislain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Guislain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Guislain

Le Guislain est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 125 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est entre Coutançais et Pays saint-lois, dans le centre-Manche. L'atlas des paysages de la Basse-Normandie classe la commune à l'ouest de la « Manche centrale », caractérisée par un bocage fermé au faible relief[1]. Son bourg est à 8,5 km au nord-ouest de Percy, à 22 km au sud-ouest de Saint-Lô, à 18 km au nord de Villedieu-les-Poêles et à 21 km au sud-est de Coutances.

Le bourg du Guislain est traversé par la route départementale no 51 qui permet au sud-ouest de rejoindre Hambye et au nord-est Saint-Lô. En limite ouest, elle croise la D 27 traversant la commune en son centre, passant par l'église et menant à La Haye-Bellefond à l'est et vers Coutances au nord-ouest. La D 29 en partage un parcours commun en limite ouest et conduit à Maupertuis au sud et à Notre-Dame-de-Cenilly au nord-ouest. L'A84 est accessible par Percy à 16 km au sud (sortie 38 à La Colombe vers Rennes) ou par Tessy-sur-Vire à 19 km à l'est (sortie 39 à Pont-Farcy vers Caen).

Si Le Guislain est entièrement dans le bassin de la Sienne, son territoire est partagé entre les bassins de deux de ses affluents. Les eaux de la moitié occidentale alimentent l'Hambyote qui retrouve le fleuve côtier sur la commune d'Hambye voisine, tandis que la partie orientale est dans le bassin de la Soulles, principalement par son affluent le ruisseau de la Girardière qui délimite le territoire au sud-est. Le bourg, excentré en limite nord-ouest, est en amont de la source d'un autre affluent de la Soulles qu'il rejoint à quelques kilomètres au nord, au Pont-Brocard (Dangy).

Le point culminant (141 m) se situe au sud, près du lieu-dit la Girardière de Haut, en limite avec Hambye. Le point le plus bas (100 m) correspond à la sortie d'un bras de l'Hambyote du territoire, près du lieu-dit le Manoir, à l'ouest. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Granville-Pointe du Roc à 30 km[2]. Le Guislain s'en différencie pour la pluviométrie annuelle qui y avoisine les 1 100 mm[3].

Les lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire : le Bourg, le Cœur de la Ville, le Beauregard, le Champ Vallon, la Croix Épaule (au nord), les Nauderies, la Gabanterie (à l'est), les Landes, la Girardière, la Girardière de Haut (au sud), le Bouillon, le Haut Bouillon, la Roullerie, l'Ermitage, les Rivières, le Manoir et la Huberdière (à l'ouest)[4].

Communes limitrophes du Guislain[5]
Notre-Dame-de-Cenilly Notre-Dame-de-Cenilly, Soulles La Haye-Bellefond
Hambye du Guislain[5] La Haye-Bellefond
Hambye Maupertuis Maupertuis

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme serait issu d'un anthroponyme. Albert Dauzat et Charles Rostaing y décèlent le féminin germanique Gisila[6]. Pour René Lepelley, il s'agit de Guilain[7].

Le gentilé est Guislenais[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Michel L'Hullier[9] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 125 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Le Guislain[10]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Le Guislain a compté jusqu'à 550 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
461 512 522 550 529 535 462 468 443
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
400 409 395 366 370 359 341 351 335
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
301 295 280 246 287 311 296 260 246
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
212 229 154 163 141 122 114 119 125
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le manoir.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les unités de paysage : Unité 4.2.1 : La Manche centrale » [PDF], sur basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, Dreal Basse-Normandie (consulté le 20 mars 2016)
  2. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 3 août 2014) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. Le Ghislain sur Géoportail.
  5. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 141
  8. « ouest-france.fr - Mairie du Guislain » (consulté le 8 septembre 2009)
  9. a et b Réélection 2014 : « Le Guislain (50410) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 juin 2014)
  10. Date du prochain recensement à Le Guislain, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]