Lily Tomlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tomlin.
Lily Tomlin
Description de cette image, également commentée ci-après
Lily Tomlin en 2014.
Nom de naissance Mary Jean Tomlin
Naissance (79 ans)
Détroit, Michigan, (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice
Scénariste
Séries notables Grace et Frankie

Lily Tomlin est une humoriste, actrice, productrice et scénariste américaine née le 1er septembre 1939 à Détroit, dans le Michigan.

Elle se fait connaître du grand public par l'émission télévisuelle de music-hall et de sketches Rowan & Martin's Laugh-In (1969-1973).

Considérée comme celle qui a ouvert la voie aux comiques féminines aux États-Unis[1], elle connaît un succès d'envergure sur les planches de Broadway et avec ses one woman show. Elle a remporté un Grammy Awards ainsi que deux Tony Awards.

Proposée à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle suite à sa participation au film Nashville (1975), elle sera, tout au long de sa carrière, récompensée par de nombreuses cérémonies de remises de prix. Elle remporte notamment plusieurs Primetime Emmy Awards grâce à ses spectacles Lily (1973), The Lily Tomlin Special (1975), The Paul Simon Special (1977), Lily: Sold Out (1981) ainsi qu'a son documentaire An Apology to Elephants et aussi avec la série d'animation Le Bus magique (1994-1997).

Elle mène une carrière prolifique au cinéma : Le chat connaît l'assassin, Le Temps d'une romance, Comment se débarrasser de son patron, La Femme qui rétrécit, Solo pour deux, Quand les jumelles s'emmêlent, Ombres et Brouillard, The Player, Short Cuts, Les Allumés de Beverly Hills, Brooklyn Boogie, Flirter avec les embrouilles, Un thé avec Mussolini, Sale Môme, Orange County, The Last Show, Admission, Grandma etc.

A la télévision, elle s'est notamment illustrée par plusieurs rôles réguliers dans des séries telles que Murphy Brown (1996-1998), À la Maison-Blanche (2002-2006), Desperate Housewives (2008-2009), Damages (2010), Web Therapy (2011-2015), Malibu Country (2012-2013). Et depuis 2015, elle produit et joue dans la série Netflix, Grace et Frankie, aux côtés de Jane Fonda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Dès son plus jeune âge, elle démontre un intérêt pour la comédie. Elle fait ses études à l'Université de Wayne State et se lance dans le stand-up à la fin des années 1960 tout en se produisant dans des discothèques de sa ville natale.

C'est en 1958 qu'elle apparaît à la télévision pour la première fois, avec un petit rôle dans The Garry Moore Show[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation et consécration (1969-1989)[modifier | modifier le code]

Photo promotionnelle de la série Laugh-In, en 1970.

Elle est révélée par l'émissions à sketchs Laugh-In. De 1969 à 1973, elle se produit de manière récurrente et ses prestations, basées sur des personnages qu'elle créée elle-même sur scène, connaissent un franc succès[3].

En 1972, elle remporte le Grammy Award du meilleur album de comédie musicale pour This is a Recording. Parallèlement, elle connaît aussi un succès d'envergure en remportant son premier Primetime Emmy Awards pour son spectacle Lily ainsi qu'un prestigieux Writers Guild of America Awards[4].

En 1974, aux côtés de John Denver.

En 1975, sort son premier long métrage en tant qu'actrice avec la comédie musicale Nashville réalisée par Robert Altman (avec qui l'actrice collaborera, par la suite, à de nombreuses reprises tout au long de sa carrière). Ce film raconte le destin de 24 personnages, issus de milieu musicaux ou politiques, qui vont se croiser dans la ville du disque et de la country, Nashville, Tennessee, au cours de cinq jours d'été au cœur des années 1970. Cette production reçoit des critiques dithyrambiques[5] et remporte notamment l'Oscar de la meilleure musique de film[6] et vaut à Lily Tomlin une proposition pour l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle[3].

En 1977, son interprétation dans la comédie dramatique de Robert Benton, Le chat connaît l'assassin, lui vaut l'Ours d'argent de la meilleure actrice lors de la Berlinale[2]. Cette production reçoit le Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur scénario, en 1978.

Dans le même temps, ses premiers pas à Broadway sont tout autant plébiscités. Elle remporte un Special Award lors des Tony Awards de 1977[7] grâce au spectacle qu'elle a écrit, dirigé et dans lequel elle tient le rôle titre, Appearing Nitely.

En 1977, en promotion pour son deuxième one-man-show, Appearing Nightly, à Broadway.

Suite à ce succès, elle est propulsée vedette de plusieurs productions comme la comédie romantique Le Temps d'une romance (1978) avec John Travolta et, l'un de ses plus gros succès commercial[3] avec la comédie Comment se débarrasser de son patron (1980) dans laquelle elle donne la réplique à Jane Fonda et Dolly Parton.

En 1981, elle est l’héroïne de La Femme qui rétrécit de Joel Schumacher, qui constitue l'adaptation d'un célèbre roman de Richard Matheson, L'Homme qui rétrécit.

En 1984, elle porte aux côtés de Steve Martin la comédie fantastique Solo pour deux et en 1988, c'est avec Bette Midler qu'elle occupe un premier rôle dans la comédie Quand les jumelles s'emmêlent[3]. Entre-temps, son retour sur les planches avec la pièce The Search for Signs of Intelligent Life in the Universe est salué et lui vaut le Drama Desk Awards ainsi que le Tony Award de la meilleure actrice dans une pièce, en 1986[7]. Elle reprendra ce même rôle dans une adaptation sur grand écran sortie en 1991[8].

Alternance cinéma et télévision (1990-2009)[modifier | modifier le code]

La décennie suivante, elle alterne cinéma et télévision.

En 1992, elle est dirigée par Woody Allen dans Ombres et Brouillard, puis, elle reste fidèle à Robert Altman et tourne, successivement, The Player (1992) et Short Cuts (1993). Cette dernière production est un film choral qui obtient le Lion d'or lors de la Mostra de Venise 1993 lorsque Tomlin est récompensée par le prix Special Volpi Cup de la meilleure actrice mais aussi par un énième American Comedy Awards de la meilleure actrice secondaire[4].

Du côté du petit écran, elle joue dans le téléfilm dramatique et historique, nommé pour deux Golden Globes[9], Les Soldats de l'espérance de Roger Spottiswoode avec Matthew Modine, Alan Alda, Patrick Bauchau, Nathalie Baye, Phil Collins

Puis, elle apparaît dans des séries télévisées en tant que guest-star (Frasier (1994) et Homicide (1996)) et signe, finalement pour un rôle régulier avec la série comique Murphy Brown. Diffusée par le réseau CBS, cette sitcom met en scène les mésaventures de Murphy Brown, une alcoolique repentie, présentatrice de For Your Information (FYI), un magazine d'information à la télévision. Elle y joue pendant deux saisons[3], la patronne de l'héroïne incarnée par Candice Bergen.

Parallèlement, elle pratique le doublage pour la série d'animation Le Bus magique, entre 1994 et 1997.

1996 marque sa première collaboration avec David O. Russell avec le film Flirter avec les embrouilles dans lequel elle occupe un rôle secondaire aux côtés de Ben Stiller, Patricia Arquette et Téa Leoni.

Elle termine cette décennie à l'affiche du drame Un thé avec Mussolini donnant la réplique à Maggie Smith, Judi Dench et Cher. En 2000, elle donne la réplique à Bruce Willis dans la comédie familiale Sale Môme. Deux ans plus tard, elle suit Jake Kasdan dans sa comédie noire Orange County et elle est dirigée par David O. Russell dans J'adore Huckabees commercialisé en 2004. Tièdement accueilli à sa sortie, ce film fera surtout parler de lui, des années après sa sortie, lorsqu'une vidéo, dans laquelle Tomlin et le réalisateur s’opposent violemment, fuite sur internet[8].

Mais c'est une nouvelle fois à la télévision qu'elle s'illustre en acceptant le rôle récurrent de la secrétaire du Président des États-Unis, Deborah Fiderer, dans la série saluée À la Maison-Blanche, de 2002 à 2006. Elle se retrouve alors en lice pour le Screen Actors Guild Award de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique.

En 2006, elle tourne pour une dernière fois, aux côtés de son réalisateur fétiche en la personne de Robert Altman avec le film musical dramatique The Last Show. Elle se joint ainsi à une large distribution de comédiens notamment composée de Meryl Streep, Kevin Kline, Lindsay Lohan et Tommy Lee Jones. Basé sur l'émission radiophonique américaine A Prairie Home Companion animée par Garrison Keillor, scénariste du film et interprète de son propre rôle, il s'agit du dernier film de Robert Altman, mort quelques mois après sa sortie aux États-Unis.

Entre 2008 et 2009, elle se fait remarquer grâce à sa participation à la saison 5 de Desperate Housewives, elle incarne la sœur du personnage Karen McCluskey jouée par Kathryn Joosten[10].

En 2009, elle est un second rôle de la comédie d'aventures La Panthère rose 2 d'Harald Zwart. Ce second volet est cependant un échec critique[11] et ne fonctionne pas non plus au box-office signant des performances nettement inférieures par rapport au premier opus[12].

Confirmation (2010-)[modifier | modifier le code]

Les années 2010 sont ainsi marquées par un autre rôle régulier aussi salué, lorsqu'elle fait face à Glenn Close dans la troisième saison de la série plébiscitée Damages[3],[13].

En 2011, elle joue les guest-star pour un épisode de la saison 9 de NCIS : Enquêtes spéciales afin d'interpréter la mère de Timothy McGee[14].

Il s'en suit un rôle récurrent dans Web Therapy (2011-2015) avec Lisa Kudrow[15], puis un premier rôle, avec Malibu Country[16]. Cette sitcom, diffusée entre 2012 et 2013, est cependant un échec d'audiences et est rapidement annulée au bout d'une courte saison par ABC.

En 2013, le documentaire An Apology to Elephants, sur lequel elle a travaillé aux côtés de sa compagne, Jane Wagner, est récompensé par un Primetime Emmy Awards. Cette production dénonce le trafic de l'ivoire et l'exploitation des animaux dans les cirques[1]. La même année, elle défend la comédie inégale[8] Admission de Paul Weitz qui marque sa première collaboration avec le réalisateur.

En 2013, Tomlin prononce un discours en l'honneur de l'intronisation de Jane Fonda sur le Chinese Theater.

En effet, elle le retrouve en 2015, pour la comédie dramatique Grandma. Ce film suit une vieille poète qui apprend que sa petite fille de dix-huit ans est enceinte. Toutes deux entament alors un voyage, pour se réconcilier avec leur passé douloureux. Son interprétation y est saluée et lui vaut une proposition au Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie, en 2016[2].

La même année, elle est aussi en lice pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique car elle produit et porte, depuis 2015, la série Grace et Frankie aux côtés de Jane Fonda. Cette série suit les péripéties de deux femmes de 70 ans, Grace, une femme d'affaires et Frankie, une hippie, qui commencent à vivre ensemble à la suite de leurs divorces respectifs, ce qui crée une multitude d'histoires farfelues. Le show est salué par les critiques.

En 2019, avant même la diffusion de la cinquième saison de Grace et Frankie, la plateforme Netflix annonce le renouvellement de la série pour une sixième saison[17].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lily Tomlin fréquente la dramaturge Jane Wagner depuis le mois de mars 1971. Lily venait de terminer Laugh-In quand elle a rencontré Jane, qui allait devenir sa compagne[18] (Jane écrit pour Lily depuis de longues années). Elles se sont mariées le 31 décembre 2013[19] après plus de quarante ans de vie commune[20].

En 2019, sur le plateau de l'émission de télévision populaire, The Ellen DeGeneres Show, Lily Tomlin avoue avoir refusé de faire son coming out en une du célèbre magazine Time dans les années 1970. L'actrice craignait que cette révélation ne fasse passer sa carrière au second plan[21].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IBDb[22].

  • 1977 : Appearing Nitely
  • 1985 - 1986 : The Search for Signs of Intelligent Life in the Universe
  • 2000 - 2001 : The Search for Signs of Intelligent Life in the Universe

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Call to Action de Hunter G. Williams : Lily
  • 2013 : Ctadc de Hunter G. Williams : Lily
  • 2015 : Take Flight - The New York Times de Daniel Askill : elle-même

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

En tant que productrice[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Lily Tomlin. Pour une liste plus complète, se référer aux sites IMDb[4] et IBDb[7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La biographie de Lily Tomlin », sur Télé-Loisirs
  2. a b et c « La biographie de Lily Tomlin avec Gala.fr », sur Gala
  3. a b c d e et f Jérémie Dunand, « Lily Tomlin : Sa biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  4. a b et c (en) « Lily Tomlin Awards », sur IMDb
  5. (en) « Nashville (1975) Critic Reviews », sur IMDb
  6. (en) « Nashville (1975) Awards », sur IMDb
  7. a b et c (en) « Lily Tomlin Director, Performer, Producer, Writer », sur IBDb
  8. a b et c (en) « Lily Tomlin movies: 15 greatest films, ranked worst to best, include ‘Nashville,’ ‘9 to 5,’ ‘All of Me’ », sur Gold Derby,
  9. (en) « Les soldats de l'espérance (1993 TV Movie) Awards », sur IMDb
  10. Léa Bodin, « Desperate Housewives : ces 10 stars sont apparues dans la série et vous l'aviez peut-être oublié ! », sur AlloCiné,
  11. (en) « La panthère rose 2 (2009) Critic Reviews », sur IMDb
  12. « Box-office USA : échec pour La panthère rose 2, succès pour Taken. », sur Le Blog TV News,
  13. (en) « Damages Guest Star Profile: Lily Tomlin as Marilyn Tobin », sur DirectTVInsider,
  14. « NCIS: Découvrez la mère de McGee », sur Le Soir
  15. (en) Ian Horner, « Lily Tomlin caught in Phoebe's web! », sur Hawkesbury Gazette,
  16. (en) Michael Logan, « Reba McEntire and Lily Tomlin Return to TV in ABC's Malibu Country », sur TV Guide,
  17. « "Grace et Frankie" : Netflix continue l'aventure avec une sixième saison », sur La dépêche,
  18. Lily Tomlin sur Notable Names Database
  19. http://fr.eonline.com/news/450377/lily-tomlin-and-jane-wagner-may-get-married-have-been-together-for-42-years
  20. Judith Silberfeld, « Après 42 ans de vie commune, Lily Tomlin a épousé Jane Wagner », sur Yagg.,
  21. « Lily Tomlin a refusé de faire son coming out en une de Time Magazine », sur Proximus,
  22. (en) « Lily Tomlin - Broadway Cast & Staff | IBDB », sur IBDb
  23. nomination partagée avec John Lithgow et Tyne Daly.
  24. a b et c « Comédiens ayant doublé Lily Tomlin en France » sur RS Doublage

Liens externes[modifier | modifier le code]