Haru Kuroki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haru et Kuroki.
Haru Kuroki
Description de l'image Kuroki Haru from "Director in Focus- Shunji Iwai" at Opening Ceremony of the Tokyo International Film Festival 2016 (33258568060) (cropped).jpg.
Naissance (29 ans)
Osaka (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession actrice
seiyū
Films notables La Maison au toit rouge
A Bride for Rip Van Winkle
Séries notables Tennō no ryōriban

Haru Kuroki (黒 木 華?), née à Osaka (Japon) le , est une actrice japonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle travaille depuis 2010 pour l'agence PAPADO[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Jun to ai (純と愛?) : Chika Tanabe
  • 2013 : Mahoro ekimae bangaichi (まほろ駅前番外地?) : Yukari Miyamoto
  • 2013 : Legal High 2 (リーガル・ハイ?) : Jane Honda
  • 2014 : Hanako to Anne (花子とアン?) : Kayo Ando
  • 2014 : Gū-Gū datte neko de aru (en) (グーグーだって猫である?) : Minami
  • 2015 : The Emperor's Cook (en) (天皇の料理番, Tennō no ryōriban?) : Toshiko Takahama
  • 2016 : Sanada maru (真田丸?) : Ume

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kuroki Haru », sur www.nautiljon.com (consulté le 19 août 2015)
  2. « Duality (Dualité) », sur www.festival-cannes.com, Festival de Cannes (consulté le 8 septembre 2019)
  3. « Dans un jardin qu’on dirait éternel », sur Maison de la culture du Japon à Paris (consulté le 29 août 2019)
  4. Liste des prix de la Berlinade de 2014
  5. Elvire Rémand, « Les gagnants des 39e Japan Academy Prize sont… », eastasia.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :