Fernanda Montenegro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fernanda Montenegro
Image dans Infobox.
Fernanda Montenegro
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Arlette Pinheiro Esteves SilvaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Fernando Torres (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Cláudio Torres (d)
Fernanda TorresVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinctions
Ordre du Mérite culturel (en) ()
Ours d'argent de la meilleure actrice ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Films notables
Fernanda Montenegro filmography (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Arlete Pinheiro Esteves da Silva, connue sous le nom de Fernanda Montenegro (née le à Rio de Janeiro) est une actrice brésilienne.

Très connue au Brésil, elle a aussi obtenu en 1998 l'Ours d'argent de la meilleure actrice de la Berlinale ainsi qu'une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans Central do Brasil de Walter Salles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arlete Pinheiro Esteves da Silva est née à Campinho, dans la banlieue de Rio de Janeiro, en 1929, dans une famille d'immigrants modestes. Son père est d'origine portugaise, sa mère est issue d'une famille d'origine italienne (de Sardaigne)[1].

Elle se passionne pour les films, via les projections dans des cinémas de quartier, durant son enfance[1]. Elle commence à la radio à 15 ans, dans la deuxième partie des années 1940, tout en continuant une formation au secrétariat[1]. Lorsque le choix d'un pseudo de scène lui semble nécessaire, dès son premier emploi d'artiste[1], elle adopte le nom de Fernanda parce qu'il lui rappelle les romans de Balzac et de Proust, et celui de Montenegro parce qu'il s'agissait d'un médecin homéopathe de sa famille qui faisait des «miracles»[1].

En 1950, elle débute comme actrice au théâtre, puis dès 1951 à la télévision (dans des dramatiques et des feuilletons). Ses rôles dans les feuilletons de TV Globo, passage obligé du comédien brésilien, contribuent à lui créer une grande popularité [2]. Mais une partie significative de sa carrière de comédienne est au théâtre : « quand elle joue Beckett ou Fassbinder, les pièces tiennent l'affiche pendant des années »[3].

Elle est au Brésil l'équivalent d'une Jeanne Moreau en France ou d'une Giulietta Masina en Italie[3], par exemple, même si elle ne vient au cinéma que relativement tardivement[4]. Son premier rôle au cinéma est en 1965 dans A Falecida, réalisé par Leon Hirszman. Le film accumule les prix, notamment pour l'interprétation de sa principale actrice, Fernanda Montenegro. Au Festival du film de Brasília en 1965, elle remporte le trophée Candango de la «meilleure actrice»[5]. La même année, elle remporte également le prix de la «meilleure actrice» aux Prix du Gouverneur de l'État de São Paulo[6]. Le troisième prix reçu par Fernanda Montenegro pour son premier film est encore une fois dans la catégorie «meilleure actrice» lors de la Première semaine du cinéma brésilien[7]. Elle joue ensuite dans une quarantaine de films[4].

A l'international, elle a aussi obtenu en 1998 l'Ours d'argent de la meilleure actrice de la Berlinale[4], ainsi qu'une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice, pour son interprétation dans Central do Brasil de Walter Salles[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Atriz Fernanda Montenegro.jpg

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Fernanda Montenegro, 1967.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (pt) Luís Edmundo Araújo, « Fernanda Montenegro. Capítulo 1. Nasce uma locutora de rádio », Istoé,‎ (lire en ligne)
  2. Véronique Mortaigne, « Fernanda Montenegro, " carioca " et actrice citoyenne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Ange-Dominique Bouzet, « ”Ma thématique: la quête identitaire, l'exil”. De documentaires en long-métrages, Walter Salles scrute le Brésil », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. a b c et d Mateus Araujo Silva, « Montenegro, Fernanda (Arlette Pinheiro Esteves da Silva, dite) [Rio de Janeiro 1929] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Dictionnaire universel des créatrices, Éditions Des femmes, , p. 3000
  5. (pt + br) « Um programa especial para Fernanda Montenegro, aniversariante do mês - Canal Like », sur NaTelinha
  6. « Filmographia - A Falecida », sur Cinemateca
  7. (pt + br) « Cineclube UFGD exibirá primeiro filme protagonizado por Fernanda Montenegro », sur Dourados Agora - Notícias de Dourados-MS e Região,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :