Rachel Mwanza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mwanza (homonymie).
Rachel Mwanza
Description de cette image, également commentée ci-après
Rachel Mwanza lors d'une conférence TED à Paris en 2014
Naissance
Mbuji-Mayi (RDC)
Nationalité Drapeau de la République démocratique du Congo Congolaise
Profession Actrice
Films notables Rebelle
Kinshasa Kids

Rachel Mwanza est une actrice congolaise, née en 1997 à Mbuji-Mayi[1]. Le grand public la découvre dans le film canadien Rebelle, de Kim Nguyen, pour lequel elle obtient l’Ours d'argent de la meilleure actrice au Festival de Berlin 2012[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1997 en à Mbuji-Mayi en République démocratique du Congo, Rachel Mwanza est la troisième d'une famille de six enfants[3]. Elle passe sa petite enfance au sein d'une famille aisée dans la riche province du Kasaï-Oriental. Son père perd ensuite son travail, et sa mère part en 2004 s'installer avec elle et les deux plus jeunes enfants à Kinshasa, chez sa grand-mère[4].

La situation financière de la famille se dégrade, et les enfants ne vont plus à l'école. Rachel Mwanza est accusée de sorcellerie par un « faux prophète »[3], ainsi que d'être la source de tous les maux de sa famille. Elle doit alors subir des exorcismes. Sa grand-mère, superstitieuse, la chasse de la maison en 2008, alors que sa mère était partie travailler en Angola[1].

Elle se retrouve alors à la rue et devient une « shegué », c'est-à-dire une enfant des rues de Kinshasa, pendant 4 ans[3].

En 2010, elle est repérée par une équipe belge et est retenue pour participer au film Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg, mais à l’issue du tournage elle retourne dans la rue. Illettrée et vivant toujours dans la rue, Rachel se présente en 2011 au casting du film Rebelle du réalisateur québécois Kim Nguyen. Elle obtient le premier rôle, celui de Komona, une enfant soldat.

Son interprétation est remarquée et la révèle au grand public. Rachel Mwanza devient rapidement lauréate de divers prix dans des festivals de renommée internationale, tel que le Festival de Berlin où elle reçoit l'Ours d'argent de la meilleure actrice en 2012. Elle participe également à la 85e cérémonie des Oscars, où le film Rebelle est nominé dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère ». En 2013, en acceptant le Prix Jutra de la « meilleure actrice », elle déclare : « C’est pour les enfants de la rue ».

En 2014, elle publie son livre autobiographique intitulé Survivre pour voir ce jour (paru aux éditions Michalon), avec l'aide de l'écrivain montréalais d'origine congolaise Mbépongo Dédy Bilamba[4]. Elle fut également invitée à intervenir à l’occasion du Forum Mondial des Femmes Francophones en mars 2014 à Kinshasa, ou lors de la conférence TEDxParis pour parler du thème de l’éducation.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]