Philippe Rougé-Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Rougé-Thomas
Description de l'image defaut.svg.
Fiche d'identité
Naissance (58 ans)
à Lannemezan (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Demi d'ouverture
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
TOEC
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1981-1993Stade toulousain
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1989Drapeau : France France2 (4)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 

2000-2010
FC Toulouse
Stade toulousain (arrières)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Philippe Rougé-Thomas, né le à Lannemezan, est un joueur et entraîneur de rugby à XV. Il a joué avec l'équipe de France et avec le Stade toulousain au poste de demi d'ouverture (1,78 m pour 88 kg). De 2000 à 2010, il est entraîneur des arrières du Stade toulousain.

Il est directeur de la formation de la Fédération française de rugby depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est formé au TOEC jusqu'en 1980, il a joué troisième ligne en cadets, puis centre ou ouvreur[1]. Il rejoint ensuite le Stade toulousain.

Pierre Villepreux et Jean-Claude Skrela, sont les entraîneurs de Philippe Rougé-Thomas de 1983 à 1989.

Il connaît deux sélections en équipe de France à l'occasion d'une tournée en Nouvelle-Zélande ː deux matchs, deux défaites, mais un essai, et contre les All Blacks, les (25-17) et (34-20)[1].

Homme de face, en costume noir et chemise blanche.
Guy Novès, ici en 2011, est son coéquipier au Stade toulousain de 1981 à 1988, puis son entraîneur de 1988 à 1990, avant de le choisir comme adjoint de 2000 à 2010 dans ce même club.

Lorsqu'il arrête trois titre plus tard, il ne tarde pas à mettre son expérience et son savoir au service des autres, en devenant entraîneur du Stade toulousain[1]. Avant d'être intégré au staff de l'équipe une, il entraîne le FC Toulouse, puis les cadets B du Stade toulousain avec Jean Grazide, avant de s'occuper des Crabos avec Thierry Sanson[2]. Il est entraîneur adjoint responsable des arrières du Stade toulousain de 2000 à 2010 aux côtés du manager Guy Novès. Durant cette période, l'équipe remporte deux championnats de France (2001 et 2008) et trois Coupes d'Europe (2003, 2005 et 2010).

Il entraîne une première fois les Barbarians français, avec Guy Novès et Serge Laïrle, pour une rencontre contre l'Australie à Bordeaux en .

Le , à la suite de la victoire en H-Cup, Guy Novès rend hommage à son travail, son investissement et sa compétence[3]. Il est remplacé en juin 2010 par Jean-Baptiste Élissalde et le président Jean-René Bouscatel annonce qu'un nouveau poste lui est proposé dans l'encadrement du Stade toulousain, « dans le cadre du nouveau projet sportif du club »[4].

Il est de nouveau choisi pour entraîner les Baa-Baas, aux côtés de Laurent Labit et Laurent Travers, pour une tournée au Japon en , avec Fabrice Landreau et Franck Corrihons pour une rencontre contre les Samoa à Clermont-Ferrand en , puis avec Fabrice Landreau pour une tournée en Argentine en .

En 2015-2016, il entraîne les crabos du Stade toulousain.

En , il est membre de la liste menée par Bernard Laporte pour intégrer le comité directeur de la Fédération française de rugby[5]. Lors de l'élection du nouveau comité directeur, le , la liste menée par Bernard Laporte obtient 52,6% des voix, soit 29 sièges, contre 35,28% des voix pour Pierre Camou (6 sièges) et 12,16% pour Alain Doucet (2 sièges). Philippe Rougé-Thomas intègre ainsi le comité directeur et Bernard Laporte est élu à la présidence de la fédération française de rugby[6]. Il devient l'un des huit vice-présidents et est chargé de la formation[7].

Le , il démissionne finalement de sa fonction d’élu du comité directeur pour devenir salarié de la FFR à compter du et occuper une fonction au sein de la direction de la Formation[8],[9]. En 2017, il devient directeur de la formation de la fédération pour mener la réforme voulue par Bernard Laporte[10].

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a disputé deux test matchs en 1989 contre l'équipe de Nouvelle-Zélande. Il a notamment marqué un essai le lors de la défaite 34-20 contre la Nouvelle-Zélande[11].

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge Européen
2000 - 2001 Stade toulousain Drapeau : France 1re Division Arrières Champion de France Éliminé en poule -
2001 - 2002 Stade toulousain Drapeau : France Top 16 Arrières Éliminé en demi-finale Éliminé en poule -
2002 - 2003 Stade toulousain Drapeau : France Top 16 Arrières Défaite en finale Champion d'Europe -
2003 - 2004 Stade toulousain Drapeau : France Top 16 Arrières Éliminé en demi-finale Défaite en finale -
2004 - 2005 Stade toulousain Drapeau : France Top 16 Arrières Éliminé en demi-finale Champion d'Europe -
2005 - 2006 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Arrières Défaite en finale Éliminé en quart-de-finale -
2006 - 2007 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Arrières Éliminé en demi-finale Éliminé en poule -
2007 - 2008 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Arrières Champion de France Défaite en finale -
2008 - 2009 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Arrières Éliminé en demi-finale Éliminé en quart-de-finale -
2009 - 2010 Stade toulousain Drapeau : France Top 14 Arrières Éliminé en demi-finale Champion d'Europe -

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Gérard Schaller, Jeu de mains, jeu de toulousains, Hugo Sport, .
  2. « Philippe Rougé-Thomas : et maintenant l'Europe », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 25 août 2016).
  3. « Le plus heureux des coachs »
  4. Toulouse : Un nouveau poste proposé à Rougé-Thomas (Boucastel)
  5. « Le candidat à la présidence de la FFR, Bernard Laporte, présente à son tour sa liste », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le 22 novembre 2016)
  6. « Elections FFR : Bernard Laporte est le nouveau président de la Fédération », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 3 décembre 2016)
  7. « Laporte nomme Papé représentant à l'EPCR », sur www.sports.fr, Europe 1, (consulté le 14 décembre 2016)
  8. « Relevé d'informations et de décisions Comité Directeur 11 février 2017 », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 17 février 2017)
  9. « Philippe Rougé-Thomas et Annick Hayraud démissionnent de la FFR », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le 17 février 2017)
  10. « Formation : Au cœur de projet fédéral », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 12 février 2018)
  11. Test Match - 1989 Nouvelle-Zélande 34-20 France

Liens externes[modifier | modifier le code]