Équipe de France féminine de rugby à sept

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

²

Cet article traite de l'équipe féminine. Pour l'équipe masculine, voir Équipe de France de rugby à sept.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Équipe de France de rugby et Équipe de France.
Description de l'image Logo FFR 2019.svg.
Surnom Les enragées
maillot 000040 maillot 000040 maillot 000040
short 000040
bas 000040
Sélectionneur Drapeau de la France David Courteix
Coupe du monde  
· Phases finales 3
· Meilleur résultat 2e (2018)
World Rugby Women's Sevens Series  
· Participations 5 (2018-2019)
· Meilleur résultat 3e (2017-2018)
Jeux olympiques  
· Participations 1 (2016)
· Meilleur résultat 6e (2016)

L’équipe de France féminine de rugby à sept est l'équipe qui représente la France dans les compétitions majeures de rugby à sept féminin. Elle participe à la Seven's Grand Prix Serie, le World Rugby Women's Sevens Series, et la Coupe du monde de rugby à sept. Elle rassemble les meilleurs joueuses de France sous le patronage de la Fédération française de rugby.

Les Bleues comptent un quart de finale de Coupe du monde en 2009 et une finale en 2018. L'Équipe de France de rugby à sept est championne d'Europe en 2007, et en synonyme de qualification pour les Jeux olympiques de Rio 2016 où elle finira 6e.

Historique[modifier | modifier le code]

Coupe du monde 2009[modifier | modifier le code]

La France prend part à sa première Coupe du monde lors de la première édition féminine qui réunit seize équipes en à Dubaï aux Émirats arabes unis. Elle termine en tête des matchs de poules malgré sa défaite lors du premier match face aux Pays-Bas (17 à 14). Lors du tableau final les Françaises sont éliminées par les Américaines sans avoir marqué le moindre point (19 à 0). Elle termine finalement à la 7e place de la compétition après un dernier match perdu contre le Canada (19 à 12).

Débuts en Sevens Series[modifier | modifier le code]

Alors que s'ouvre la première édition des Women's Sevens World Series pendant la saison 2012-2013 (en), la sélection française prend part à la compétition en tant qu'équipe invitée pour deux des quatre tournois[1],[2],[3].

Coupe du monde 2013[modifier | modifier le code]

La France prend part à sa deuxième Coupe du monde lors de la deuxième édition féminine qui réunit seize équipes du 28 au au stade Loujniki de Moscou en Russie. Elle termine troisième des matchs de poules derrière l'Angleterre et la Russie avec laquelle elle partage les points, les Russes, surprenantes vainqueurs de l'Angleterre dans le dernier match de la poule. Lors du tableau final pour la 9e place (Bowl), les Françaises battent largement la Tunisie avant d'être éliminées par les Fidji (10 à 12). Elle termine finalement à la 11e place de la compétition, proche de leur 12 obtenue lors de la première édition du World Women's Sevens Series 2012–13.

En route pour les Jeux olympiques 2016[modifier | modifier le code]

L'équipe de France féminine le 21 juin 2015, lorsqu'elles décrochent leur qualification pour les Jeux olympiques de 2016.
L'équipe de France en attaque face aux Américaines lors de leur défaite 19-5 pour la 5e place aux Jeux olympiques de Rio.

Les Françaises sont surnommées « les enragées » depuis 2014 ; ce surnom tire son origine des propos d'un membre du staff de l'équipe nationale espagnole, à l'occasion d'un tournoi européen[4].

En vue de la qualification de la France aux Jeux olympiques d'été de 2016, à l'occasion desquels le rugby redevient un sport olympique, la France doit terminer première de la zone Europe en obtenant les meilleurs résultats cumulés sur les deux tournois du Seven's Grand Prix Series 2015. Après avoir échoué lors de la première étape à Kazan en finale face aux Russes (19-15), les Bleues prennent leur revanche lors de la seconde et dernière étape en remportant la demi-finale face à la même équipe (19-10). Elles remportent la finale face à l'Espagne (20-0) ainsi que le tournoi synonyme de qualification pour les Jeux olympiques de Rio en 2016[5].

Les Bleues commencent bien leurs premiers Jeux olympiques en signant deux victoires contre l’Espagne (24-7) et le Kenya (40-7)[6]. Les Françaises sont ensuite largement défaites contre la Nouvelle-Zélande (26-7) et terminent à la deuxième place de leur groupe[7]. Elles s'inclinent finalement lors des quarts de finale du tournoi face au Canada (15-5)[8], avant de perdre à nouveau son match en finale pour la cinquième place contre les États-Unis (19-5) alors qu'elles avaient de nouveau battu l'Espagne (24-12) dans le match précédent[9]. Les Françaises terminent finalement à la sixième place [10].

Coupe du monde 2018[modifier | modifier le code]

La France prend part à sa troisième Coupe du monde lors de la troisième édition féminine qui réunit seize équipes du 20 au à l'AT&T Park de San Francisco aux États-Unis, enceinte de 42 000 places dont l'équipe résidente est habituellement les San Francisco Giants (Major League Baseball). Elle termine vice-championne du monde, seulement battue en finale de la Cup par les championnes en titre néo-zélandaises mais après avoir éliminé outre le Japon largement au premier tour, en quarts l'équipe du Canada, tête de série n°3 du tournoi (leur « bête noire » au cours de leurs trois confrontations durant la saison 2017-2018), puis en demi-finales l'équipe d'Australie, récente vainqueure de l'édition 2017-2018 du World Rugby Women's Sevens Series et championnes olympiques en titre.

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

La liste suivante indique les joueuses ayant été appelées dans le groupe France 7 au cours de la saison 2018/2019. Certaines (en gras) sont sous contrat avec la FFR.

Nom Poste Naissance Club Drapeau : États-Unis
Glendale
[11]
Drapeau : Émirats arabes unis
Dubai
[12]
Drapeau : Australie
Sydney
[13]
Drapeau : Japon
Kitakyushu
[14]
Drapeau : Canada
Langford
Drapeau : France
Biarritz
Montserrat Amédée Demi de mêlée 13 mai 1996 Blagnac rugby féminin
Montpellier RC
FFR (depuis 2015)
X
Julie Annery Centre ou ailière 12 juin 1995 X
Coralie Bertrand Polyvalente 10 avril 1994 Stade toulousain

FFR (depuis 2018)

X X X
Pauline Biscarat Demi de mêlée ou demi d'ouverture 8 mai 1989 AC Bobigny
FFR (depuis 2014)
X X
Anne-Cécile Ciofani Pilier ou 3e ligne 14 décembre 1993 AC Bobigny

FFR (depuis 2018)

X X X X X
Mathilde Coutouly 29 septembre 1998 Stade toulousain X
Célia Dranes 19 novembre 1998 USAP Perpignan X
Caroline Drouin Demi d'ouverture 7 juillet 1996 Stade rennais rugby

FFR (depuis 2018)

X X X X X
Camille Grassineau Talonneur, pilier ou ailière 10 septembre 1990 Bordeaux Etudiants Club
Stade bordelais
Stade français Paris
FFR (depuis 2014)
Blessure X X
Joanna Grisez 5 octobre 1996 X X
Lina Guérin[15] Ailière 16 avril 1991 AS Marcoussis,
AC Bobigny
FFR (depuis 2014)
X
Fanny Horta (c) Centre ou 3e ligne 22 janvier 1986 USAT XV Toulouges
FFR (depuis 2014)
X X X X X
Shannon Izar Centre ou ailière 8 mai 1993 Lille MRCV
FFR (depuis 2014)
X X X X X
Nassira Konde 30 juillet 1999 AC Bobigny X X X
Jade Le Pesq Demi de mêlée ou demi d'ouverture 12 octobre 1992 Fécamp RC
Stade rennais rugby
FFR (depuis 2014)
X
Valentine Lothoz 26 novembre 1995 X
Marjorie Mayans Pilier, talonneur ou ailière 17 novembre 1990 Noisy-le-Sec,
Tournefeuille,
Blagnac rugby féminin
FFR (depuis 2014)
X X X X X
Carla Neisen Trois-quart 8 mars 1996 Blagnac rugby féminin

FFR (depuis 2018)

X X X X X
Séraphine Okemba 3 décembre 1995 Saracens RFC X X X X
Chloé Pelle Avant 14 novembre 1989 Lille MRCV

FFR (depuis 2018)

X X X X X
Charlotte Torres Duxans 24 avril 1998 Blagnac rugby féminin X
Jessy Trémoulière Demi d'ouverture ou arrière 29 juillet 1992 AS Romagnat
Stade rennais rugby
FFR (depuis 2015)
X X

Équipes passées[modifier | modifier le code]

La liste suivante indique les joueuses sélectionnées pour les Jeux olympiques de Rio en 2016[16],[17].

Le tableau suivant liste les joueuses sélectionnées pour la troisième édition de la Coupe du monde de San Francisco 2018 (en gras les joueuses sous contrat avec la FFR) [20].

La liste suivante indique les joueuses ayant été appelées dans le groupe France 7 au cours de la saison 2017/2018[24].

Personnalités de l'équipe de France[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Liste des entraineurs de l'équipe de France féminine de rugby à sept
Période d'activité Nom
1 2006 - 2009 Drapeau de la France Frédéric Pomarel
2 2010 - en cours Drapeau de la France David Courteix

Les matchs du 7 de France[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été (première édition en 2016[28])
Coupe du monde (0) World Rugby Sevens Series (0) Europe Seven’s Grand Prix Series (2) Jeux olympiques (0)


Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les performances du 7 de France en Coupe du monde. Après deux premières éditions encourageantes, Les Françaises atteignent la finale de la Coupe du monde 2018 après avoir éliminé le Canada et l'Australie, têtes de série n°3 et 2.

Parcours de l'équipe de France féminine en Coupe du monde.
Édition Rang Dernier match disputé Bilan
Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2009 Demi-finaliste Plate Drapeau : Canada Canada 19 – 12 France 2 v, 0 n, 3 d
Drapeau : Russie Moscou 2013 Demi-finaliste Bowl Drapeau : Fidji Fidji 12 – 10 France 2 v, 1 n, 2 d
Drapeau : États-Unis San Francisco 2018 Finaliste Cup Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 29 – 7 France 3 v, 0 n, 1 d
Total 7 v, 1 n, 6 d

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les performances de l'équipe aux Jeux olympiques. Le rugby à sept a été introduit aux sports olympiques aux JO de Rio en 2016.

Parcours de l'équipe de France aux Jeux olympiques.
Édition Rang Dernier match disputé Bilan
Drapeau : Brésil Rio 2016 6e France 5 - 19 Drapeau : États-Unis États-Unis 3 v, 0 n, 3 d

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Bilan des finales jouées en World Rugby Sevens Series[modifier | modifier le code]

BILAN Drapeau : France Équipe de France rugby à sept
Cup 3e Plate Bowl
Vainqueur 0 0 3 0
Finaliste 1 11 7 2

Finales par niveaux de tournois[modifier | modifier le code]

CUP Médaille d'orMédaille d'argent
Année Tournoi Place Score Adversaire
2017–2018 Kitakyushu Drapeau : Japon Finaliste Médaille d'argent 12-24 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
3e place Médaille de bronze
Année Tournoi Place Score Adversaire
2014–2015 Dubai Drapeau : Émirats arabes unis Finaliste 5-10 Drapeau : Canada Canada
2014–2015 São Paulo Drapeau : Brésil Finaliste 0-19 Drapeau : Canada Canada
2014–2015 Victoria Drapeau : Canada Finaliste 7-19 Drapeau : Angleterre Angleterre
2015–2016 Dubai Drapeau : Émirats arabes unis Finaliste 5-10 Drapeau : Angleterre Angleterre
2015–2016 Langford Drapeau : Canada Finaliste 12-19 Drapeau : Australie Australie
2016–2017 Langford Drapeau : Canada Finaliste 12-26 Drapeau : Australie Australie
2016–2017 Clermont-Ferrand Drapeau : France Finaliste 7-36 Drapeau : Canada Canada
2017–2018 Langford Drapeau : Canada Finaliste 5-21 Drapeau : États-Unis États-Unis
2017–2018 Paris Drapeau : Canada Finaliste 10-17 Drapeau : Canada Canada
2018–2019 Glendale Drapeau : États-Unis Finaliste 0-28 Drapeau : Canada Canada
2018–2019 Kitakyushu Drapeau : Japon Finaliste 12-36 Drapeau : États-Unis États-Unis
PLATE (5e place)
Année Tournoi Place Score Adversaire
2013–2014 Guangzhou Drapeau : République populaire de Chine Finaliste 0–19 Drapeau : Angleterre Angleterre
2014–2015 Atlanta Drapeau : États-Unis Finaliste 17-26 Drapeau : Australie Australie
2014–2015 Londres Drapeau : Angleterre Finaliste 0–19 Drapeau : Angleterre Angleterre
2014–2015 Amsterdam Drapeau : Pays-Bas Finaliste 5-35 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
2015–2016 São Paulo Drapeau : Brésil Vainqueur 15-7 Drapeau : Fidji Fidji
2015–2016 Clermont-Ferrand Drapeau : France Vainqueur 22-19 Drapeau : États-Unis États-Unis
2016–2017 Sydney Drapeau : Australie Finaliste 12-31 Drapeau : Fidji Fidji
2017–2018 Dubaï Drapeau : Émirats arabes unis Finaliste 0-24 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
2017–2018 Sydney Drapeau : Australie Vainqueur 19-5 Drapeau : Espagne Espagne
2018–2019 Sydney Drapeau : Australie Finaliste 17-19 Drapeau : Canada Canada
BOWL (Challenge Trophy - 9e place)
Année Tournoi Place Score Adversaire
2012–2013 Dubai Drapeau : Émirats arabes unis Finaliste 12 - 26 Drapeau : États-Unis États-Unis
2013–2014 Dubai Drapeau : Émirats arabes unis Finaliste 10 - 14 Drapeau : Fidji Fidji

Finales par tournois[modifier | modifier le code]

Drapeau : Angleterre London Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2014–2015 Plate Finaliste 0–19 Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Australie Sydney Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2016–2017 Plate Finaliste 12-31 Drapeau : Fidji Fidji
2017–2018 Plate Vainqueur 19-5 Drapeau : Espagne Espagne
2018–2019 Plate Finaliste 17-19 Drapeau : Canada Canada
Drapeau : Brésil São Paulo Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2014–2015 3e place Finaliste 0-19 Drapeau : Canada Canada
2015–2016 Plate Vainqueur 15-7 Drapeau : Fidji Fidji
Drapeau : Canada Canada Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2014–2015 3e place Finaliste 7-19 Drapeau : Angleterre Angleterre
2015–2016 3e place Finaliste 12-19 Drapeau : Australie Australie
2016–2017 3e place Finaliste 12-26 Drapeau : Australie Australie
2017–2018 3e place Finaliste 5-21 Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2013–2014 3e place Finaliste 0–19 Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Émirats arabes unis Dubai Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2012–2013 Bowl Finaliste 12-26 Drapeau : États-Unis États-Unis
2013–2014 Bowl Finaliste 10-14 Drapeau : Fidji Fidji
2014–2015 3e place Finaliste 5-10 Drapeau : Canada Canada
2015–2016 3e place Finaliste 5-10 Drapeau : Angleterre Angleterre
2017–2018 Plate Finaliste 0-24 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Note:
  • L'équipe de France à sept remporta le tournoi "non officiel" de Dubaï en 2009 contre une équipe exotique (Wooden Spoon Rugby) et fut battue en finale en 2010 par une équipe (Samurai Dubai) ayant incorporé plusieurs joueuses anglaises.
Drapeau : États-Unis USA Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2014–2015 Plate Finaliste 17-26 Drapeau : Australie Australie
2018–2019 3e place Finaliste 0-28 Drapeau : Canada Canada
Drapeau : France France Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2015–2016 Plate Vainqueur 22-19 Drapeau : États-Unis États-Unis
2016–2017 3e place Finaliste 7-36 Drapeau : Canada Canada
2017–2018 3e place Finaliste 10-17 Drapeau : Canada Canada
Drapeau : Japon Kitakyushu Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2017–2018 Cup Finaliste Médaille d'argent 12-24 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
2018–2019 3e place Finaliste 12-36 Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : Pays-Bas Amsterdam Women's Sevens
Année Coupe Place Score Adversaire
2014–2015 Plate Finaliste 5-35 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr + en + es + ja) « Classements circuit mondial : saison 2013 », sur www.world.rugby, World Rugby (consulté le 8 mai 2019).
  2. (en) « IRB announces Women's Sevens World Series » [archive du ], sur www.irb.com, IRB, .
  3. (en) « Invited teams announced for Women's Series » [archive du ], sur wsws.irb.com, IRB, .
  4. Bruno Poussard, « JO Rio 2016 - Sevens : les Enragées, ce surnom qui colle parfaitement à la peau des Françaises », sur www.rugbyrama.fr, Eurosport, (consulté le 6 août 2016).
  5. « Rugby à VII : les Bleues qualifiées pour Rio 2016 », sur Le Monde, (consulté le 20 avril 2016).
  6. « feminines : Rio Jour 1 », sur ffr.fr.
  7. « JO 2016. La France s'incline face à la Nouvelle-Zélande en rugby à 7 », sur Ouest France, (consulté le 12 août 2015).
  8. « France-7 feminines : Rio Jour 2 », sur fr.
  9. « feminines : Rio Jour 3 », sur ffr.fr.
  10. « Courteix : « La déception est immense » », sur ffr.fr.
  11. « France 7 féminines : Le groupe pour Glendale », sur ffr.fr.
  12. « France 7 Féminines : prêtes pour Dubaï », sur ffr.fr.
  13. « France 7 féminines : Direction Sydney », sur ffr.
  14. « France 7 féminines : Direction Kitakyushu », sur ffr.fr.
  15. a et b « Lina Guérin ou la nuit au Musée », sur ffr.fr.
  16. « féminines : La liste pour les Jeux Olympiques », sur ffr.
  17. a et b « France 7 féminines : Prêtes pour l’exploit », sur ffr.fr.
  18. « Feminines : Forfait de Le Duff », sur ffr.fr.
  19. « Feminines : Tremouliere remplace Izar », sur ffr.fr.
  20. « France 7 féminines : Le groupe pour la Coupe du monde », sur ffr.
  21. « Équipes de France 7 : Les sélections officielles », sur ffr.fr.
  22. « Women's Teams : France 7 », sur rwcsevens.com, .
  23. « HSBC Awards 7s : révélation féminine de rugby à 7 de l'année 2018 », sur worldrugby.org.
  24. « Dans le rétro : France 7 Féminines, les 10 chiffres de la saison », sur ffr.fr.
  25. « France 7 feminines : Merci Mesdemoiselles ! », sur ffr.fr.
  26. « France 7 féminines : Nouveau challenge », sur ffr.fr.
  27. a et b « Equipes de France à 7 : 5 nouveaux contrats », sur ffr.fr.
  28. « JO : le golf et le rugby à VII olympiques en 2016 », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 17 juin 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]