Championnat de France de rugby à XV 1920-1921

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Championnat de France de rugby 1920-1921
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) FFR
Éditions 25
Lieu(x) France métropolitaine
Nations Drapeau de la France France
Participants 24 équipes

Palmarès
Vainqueur US Perpignan
Finaliste Stade toulousain

Navigation

1921: finale du championnat de France de rugby à Béziers, victoire de Perpignan sur le Stade toulousain.

Le championnat de France de rugby 1920-1921 est remporté par l'US Perpignan qui a battu le Stade toulousain en finale.

Le championnat, jusqu’alors organisé par l’USFSA (Union des sociétés françaises de sports athlétiques), voit son édition 1920-21 organisée pour la première fois par la jeune Fédération française de rugby.

Le championnat est ouvert aux meilleures équipes régionales, les comités les plus importants pouvant inscrire plusieurs clubs. Après un tour préliminaire, les éliminatoires se poursuivent par des demi-finales et la finale.

Premier tour[modifier | modifier le code]

CA PérigueuxAviron bayonnais 0-5
SA Bordeaux bat Le Havre AC 9-0
RC Toulon – l’US Perpignan 5-24
Stade Saint-Gaudinois – SU Agen 12-0
CA BriveStade toulousain 0-9
US CognacStadoceste tarbais (champion 1920) 0-20
Olympique – SU Lorrain (Nancy) 21-3
AS BéziersFC Grenoble 6-0
Stade bordelais bat Stade Nantais 3-0
Racing CF (finaliste 1920) – FC Lyon 22-0
US Dax – SA Rochefort 32-0
AS Bayonne (champion 2° série 1920) –Stade Poitevin 8-0

Second tour[modifier | modifier le code]

Stadoceste tarbais bat SA Bordeaux 15-3
Racing CF bat Stade Saint-Gaudinois 6-0
US Perpignan bat Olympique 12-0
Stade toulousain bat AS Bayonne 9-0
Aviron bayonnais bat AS Béziers 6-0 (après un premier match nul 0-0)
Stade bordelais bat US Dax 4-0

Poules demi-finale[modifier | modifier le code]

Les vainqueurs de ces rencontres ont intégré 2 poules demi-finale qui se terminent le 3 avril 1921.

En poule A :

Le Stade toulousain a battu le Stadoceste Tarbais 9 à 3 à Tarbes et l’Aviron Bayonnais 18 à 5 à Toulouse. Tarbes bat l’Aviron 6 à 3 à Bayonne.


En poule B :

L’US Perpignan a battu le Stade Bordelais 15 à 0 à Perpignan et le Racing CF 5 à 3 à Colombes. Le Racing a battu St. Bordeaux 3 à 0 à Bordeaux.

Finale[modifier | modifier le code]

Équipes US Perpignan - Stade toulousain
Score 5-0
Date
Stade Stade de Sauclières (Béziers)
Arbitre Robert Dussaut
Les équipes
US Perpignan Etienne Cayrol, Raoul Got, Louis Dutrey, René Salinié, Roger Ramis, Joseph Pascot, Joseph Barante, Noël Sicart, Marcel Henric, Fernand Duron, Joseph Marmayou, Fernand Vaquer, Joseph Martorel, Roger Mauran, Louis Argelès
Stade toulousain E.Carrouy, Jean Bacquey, Léon Nougal, Alex Bioussa, Joseph Dournac, Henri Galau, Philippe Struxiano, Jean Larrieu, Francis Soubé, J.Berjeaut, Louis Puech, Marcel-Frédéric Lubin-Lebrère, Pierre Pons, Jean Bayard, Alfred Prévost
Points marqués
US Perpignan 1 essai de Duron
1 transformation de Marmayou
Stade toulousain

- Jean Larrieu, qui avait remporté le titre en 1920 avec le Stadoceste tarbais, a perdu en finale cette année avec le Stade toulousain.
- Francis Soubé, troisième ligne né en 1890, est également auparavant Champion de France de deuxième série avec le Stade saint-gaudinois en 1916, a joué alors en équipe Possibles-Probables, a été sélectionné lors du match Nord-Sud, et a disputé pour le Stade toulousain la finale de la Coupe de l'Espérance en 1917[1].

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

En 2° série, le Stade hendayais est champion de France en battant Lancey Sports[2] (Villard-Bonnot) à Narbonne 6 à 0

En 3° série, les White Devils de Perpignan battent le Gallia Club de Toulouse 17 à 0

En 4° série, l'Union Sportive Montréjeau bat le Réveil Basco-béarnais de Sucy-en-Brie 8 à 3

En équipes secondes, l'USA Perpignan bat le Racing Club de France 21 à 0, à Perpignan le 3 avril 1921.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]