Vincent Moscato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moscato (homonymie).
Vincent Moscato
Description de cette image, également commentée ci-après
Vincent Moscato en 2009.
Fiche d'identité
Nom complet Thierry Moscato
Naissance (54 ans)
à Paris (Drapeau : France France)
Taille 1,79 m (5 10)
Poste talonneur
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
????-1983UA Gaillac
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1984-1985
1985-1988
1988-1993
1993-1995
1995-1996
1996-1999
SC Albi
SC Graulhet
CA Bègles-Bordeaux
Stade bordelais
CA Brive
Stade français
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1991-1992Drapeau : France France4 (0)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
1999-2001
2001-2002
2003-2004
2006
Paris université club
Métro Racing 92
Paris université club
Paris université club

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 22 janvier 2012.

Vincent Moscato, de son vrai nom Thierry Moscato[1], est un ancien international de rugby à XV français, né le à Paris dans le 14e arrondissement, évoluant au poste de talonneur (plus rarement pilier gauche), qui débuta à Gaillac et qui fut champion de France en 1991 avec Bordeaux-Bègles et en 1998 avec le Stade français. Il est aujourd'hui animateur radio, comédien et humoriste.

Carrière de rugbyman[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Formé à l'UA Gaillac, il a été à deux reprises champion de France juniors (en 1983 et 1984). Pendant cette période, il rencontre Bernard Laporte.

Il fait ses premiers pas dans l'élite du rugby français dans le club du Sporting club albigeois lors de la saison 1984-1985.

À l'automne 1985, il rejoint le Sporting club graulhetois où il restera jusqu'en 1988, date de son départ pour Bordeaux-Bègles.

Il se fait connaître pour la première ligne qu'il forme avec Serge Simon et Philippe Gimbert, tous les trois avec le crâne rasé à blanc et surnommés les « Rapetous ». Il est aussi l'un des membres essentiels de la « tortue » béglaise, sorte de maul ou groupé pénétrant intraitable qui brisa plus d'un pack de l'Hexagone lors de la saison 1990-1991 et amena l'équipe de Bègles au titre de champion de France.

Le , il est sélectionné pour la première fois avec les Barbarians français pour jouer contre les Fidji à Bordeaux. Les Baa-Baas s'inclinent 16 à 32[2].

À la suite du titre de champion de France, il est sélectionné en équipe de France lors de l'été 1991 face à la Roumanie, puis aux États-Unis. Il participe au Tournoi des cinq nations 1992 en battant le pays de Galles mais, face à l'Angleterre, il est expulsé pour brutalité à la suite d'une fourchette (doigts dans les yeux) à son adversaire Brian Moore, son compère de première ligne Grégoire Lascubé ayant été lui aussi expulsé toujours pour brutalité cinq minutes plus tôt. Il est alors suspendu huit mois.

Vincent Moscato avait par le passé disputé un combat de boxe contre Yacine Kingbo, dans le cadre de la soirée Nunn-Curry à Bercy en octobre 1990. Il profite de cette suspension pour remettre les gants, disputant neuf combats.

En 1995, il intègre le CA Brive de Patrick Sébastien avec lequel il remporte le challenge Yves du Manoir et atteint la finale du Championnat perdue contre le Stade toulousain. L'année suivante, il accepte de rejoindre le club ambitieux du Stade français Paris promu en seconde division, présidé par Max Guazzini et coaché par Bernard Laporte, son ami et ancien partenaire de Gaillac et de Bègles. Après une saison en seconde division, le club remonte dans l'élite et Vincent Moscato obtient avec ses compères Gimbert et Simon un second titre de champion de France en 1998 ; il est alors le capitaine. Il est d'ailleurs le premier capitaine d'une équipe à soulever un trophée dans le tout récent Stade de France.

Le , il est de nouveau invité avec les Barbarians français pour jouer contre le Lansdowne RFC à Dublin. Les Baa-Baas s'imposent 31 à 24[3]. Le , il est capitaine des Baa-Baas contre l'Afrique du Sud à Biarritz. Les Baa-Baas s'imposent 40 à 22[4].

En 1999, il commence sa carrière d'entraîneur au PUC avec Jean Trillo en Fédérale 1[5] puis il rejoint le Métro Racing 92 en Pro D2 à l'été 2001[6]. Par la suite, il fera deux retours au PUC en [7] et en avec Lionel Marin[8].

En , il est sélectionné une dernière fois avec les Barbarians français pour jouer le Pays de Galles au Millennium Stadium de Cardiff. Les Baa-Baas s'inclinent 40 à 33[9].

Il fait partie, selon The Times, des 10 joueurs[10] de rugby français les plus effrayants[11],[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Reconversion médiatique[modifier | modifier le code]

Au début des années 2000, il occupe un rôle de consultant rugby à France Télévisions[14].

Le , Vincent Moscato devient consultant sur Sud Radio[15],[16].

Arrivée à RMC[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2005, il quitte Sud Radio et rejoint RMC pour participer aux émissions Viril mais Correct avec François Pesenti et Jacques Verdier et À vos marques avec Yann Lavoix et Sarah Pitkowski[17],[18].

En , RMC lui confie une émission libre antenne nommée Radio Moscato de 22 h à h du mardi au vendredi[19].

Le , il devient animateur du Moscato Show du lundi au vendredi entre 18 h et 20 h[20] avec Éric Di Meco, Maryse Éwanjé-Épée, Pierre Dorian et Adrien Aigoin. En , il présente l'Intégrale Olympique de 16 h à 18 h durant les Jeux olympiques à Pékin[21]. Le , l'émission est renommée Super Moscato Show et change d'horaire pour passer à 16 h[22]. Elle fait progresser l'audience de la tranche et s'installe durant les années suivantes. Pendant la saison 2014-2015, il finit par dépasser en termes d'audiences Cyril Hanouna, dont l'émission est diffusée aux mêmes horaires sur Europe 1[23].

D' à , il anime Les Paris RMC avec Luis Fernandez, Rolland Courbis et Éric Di Meco le samedi entre 10 h et 11 h 30, émission consacrée au paris sportifs[24].

Le , il est élu « Lucarne d'or » du meilleur animateur radio[25].

À partir de , le Super Moscato Show est également diffusé à la télévision, sur RMC Sport 1, du lundi au jeudi[26].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Durant la Coupe du monde 2003, Vincent Moscato est auteur et acteur principal du programme court Allez la Saussouze ! sur France 3[27].

En , Vincent Moscato participe à l'émission de télé réalité Première Compagnie sur TF1[28].

À l'occasion de la coupe du monde de rugby 2007, Vincent Moscato rejoint TF1[29] et Eurosport[30].

À l'automne 2018, il participe à la neuvième saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Candice Pascal[31], et termine neuvième de la compétition.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Khumba d'Anthony Silverston : le capitaine

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

One-man-show[modifier | modifier le code]

  • 2010-2013 : Moscato one man chaud coécrit avec Éric Carrière et Krystel Moscato.
  • 2014-2018 : Moscato au galop coécrit avec Frédéric Pouhier et Krystel Moscato.
  • depuis 2018 : Moscato complètement jojo coécrit avec Frédéric Pouhier et Krystel Moscato.

Participation à la télévision[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « MOSCATO Thierry Vincent »
  2. « Barbarian Rugby Club vs Fidji », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 17 décembre 2016)
  3. « Lansdowne vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 19 décembre 2016)
  4. « Barbarian Rugby Club vs Afrique du Sud », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 19 décembre 2016)
  5. Olivier François, « Vincent Moscato : « Le PUC est sevré de victoires » », sur Le Parisien,
  6. Gilles Tournoux, « Vincent Moscato : « Je suis un compétiteur » », sur Le Parisien,
  7. « Le PUC version Moscato », sur www.leparisien.fr, Le Parisien (consulté le 18 janvier 2003)
  8. « Moscato en pompier de service », sur www.leparisien.fr, Le Parisien (consulté le 10 novembre 2005)
  9. « Barbarian Rugby Club vs Pays de Galles », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 12 décembre 2016)
  10. Les autres étant Gérard Cholley, Alain Estève, Pascal Ondarts, Marc Cécillon, Armand Vaquerin, Laurent Seigne, Claude Dourthe, Fabien Pelous et Michel Palmié.
  11. The top 10 frightening Frenchmen
  12. Les Uglies!
  13. Stéphane Corby, « Les rugbymen du PUC champions de France ! », sur Le Parisien,
  14. « Moscato dans l'œil des caméras », sur Le Parisien, (consulté le 21 août 2019)
  15. « Sud Radio – Une vague « très satisfaisante » », sur Radio Actu, (consulté le 21 août 2019)
  16. « Sud Radio – Interactivité, proximité et sport pour la rentrée », sur Radio Actu, (consulté le 21 août 2019)
  17. David Reyrat, « Vincent Moscato en cinémascope », sur Le Figaro,
  18. Anne-Marie Gustave, « De mêlée et de fureur », sur Télérama,
  19. « Saison 2006-2007 », sur radioscope.free.fr (consulté le 21 août 2019)
  20. « RMC – La première du « Moscato Show » », sur Radio Actu, (consulté le 21 août 2019)
  21. Marie-Catherine Beuth, « RMC parie sur une grille entièrement dédiée aux JO », sur Le Figaro,
  22. « Moscato monte en première ligne », sur Le Parisien, (consulté le 21 août 2019)
  23. Brulhatour, « Moscato (RMC) devant Hanouna (Europe 1) », sur lalettre.pro, (consulté le 21 août 2019)
  24. « RMC lance à son tour une émission sur les paris sportifs », sur www.lezappingdupaf.com, (consulté le 21 août 2019)
  25. Thomas Robert, « Lucarnes d’or : Vincent Moscato, meilleur animateur radio », sur www.programme.tv, (consulté le 22 septembre 2017)
  26. « Boursier, Moscato, Dugarry : RMC Sport dévoile ses nouvelles grilles et ses têtes d'affiche », sur PureMédias, (consulté le 21 août 2019)
  27. « France Télévisions : exposition record », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 21 août 2019)
  28. « Vincent Moscato : "Je n'ai fait '1ère Compagnie' que pour le pognon" », sur PureMédias, (consulté le 21 août 2019)
  29. « Le groupe TF1 recrute V.Moscato pour le Mondial de rugby », sur jeanmarcmorandini.com,
  30. « RMC et Eurosport collaborent pour la Coupe du monde de rugby », sur Les Échos,
  31. « Danse avec les stars : Vincent Moscato sera au casting de la prochaine saison », tf1.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 août 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :