Stade montois (rugby à XV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stade montois (rugby))
Aller à : navigation, rechercher
Stade montois
Logo du Stade montois
Généralités
Surnoms les guêpes, les abeilles
Fondation 1908
Statut professionnel Depuis 1998
Couleurs jaune et noir
Stade Stade Guy-Boniface
(8 250 places)
Siège 270, avenue du stade BP 606
40006 Mont-de-Marsan Cedex
Championnat actuel Pro D2
Président Drapeau : France Jean-Robert Cazeaux
(depuis 2011)
Entraîneur Drapeau : France Christophe Laussucq (principal)
Drapeau : France David Auradou (adjoint)
Site web www.stademontoisrugby.fr
Palmarès principal
National[1] Championnat de France (1)
Championnat de 2e division (1)
Challenge Yves-du-Manoir (3)
Championnat Elite 2 (1)
Championnat de Fédérale 1 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2017-2018 du Stade montois rugby
0

Dernière mise à jour : 17 janvier 2017.

Le Stade montois est un club de rugby à XV français basé à Mont-de-Marsan créé en 1908. Champion de France en 1963, il évolue en 2016-2017 en Pro D2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Existant depuis maintenant plus de quatre-vingts ans, le Stade montois, club phare des Landes, a connu une réussite exemplaire grâce au dévouement de ses dirigeants et notamment de Camille Pedarre, Président trente ans durant (de 1946 à 1976). C’est à cette époque que naît le fameux « rugby champagne », envié par les clubs de France et de Navarre. Au fil des générations, les couleurs du « Stade » seront portées haut et fort sur les cinq continents par de nombreux internationaux tels Amestoy, les frères Boniface, Carrère, Carpentier, Darrouy, Dauga, Lacroix, Pascalin, Rodriguez, sans oublier le petit dernier, Dal Maso.

Le club est champion de France dont une victoire face à Dax en 1963 (9-6) dans un fratricide derby des Landes. Auparavant, les Montois avaient donc essuyé trois échecs en finale : en 1949 face à Castres (14-3), en 1953 contre Lourdes (21-16) et enfin, en 1959 devant le Racing Club de France (8-3)[2].

  • 1908, création du Stade montois.
  • 1946, Camille Pedarre présidera jusqu’en 1976. C’est à cette époque que naît le « rugby champagne ». Les joueurs ayant porté les couleurs du club ont laissé leur empreinte :
    • Amestoy, les frères Boniface, Carrère, Carpentier, Darrouy, Dauga, Lacroix, Pascalin, Rodriguez…
  • 1999, champion de France élite 2, relégation en 2001.
  • 2002, champion de France de Pro D2 et montée en TOP 16, suivi de la relégation.
  • 2009, après une saison de retour en Top 14 Orange, le Stade montois est relégué.
  • Il ne reste en Pro D2 que 3 ans et est promu en 2012 après avoir battu Pau en finale d'accession.
  • 2013, de retour en Pro D2 synonyme de la fin d'un cycle, le club se tourne vers l'avenir, avec l'arrivée de Christophe Laussucq en tant que manager général du club[3].
  • 2016, demi-finale de Pro D2 concédée chez le Stade aurillacois sur le score de 28-13.

Image et identité[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Match entre Dax et Mont-de-Marsan
Le Stade montois affronte régulièrement son rival l'US Dax depuis les années 2000.

Le club de la préfecture entretient une rivalité sportive tenace avec celui de la sous-préfecture, l'US Dax, donnant lieu aux affrontements entre les Abeilles et les Culs rouges[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parcours du Stade montois[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Les finales du Stade montois[modifier | modifier le code]

Date de la finale Compétition Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
Championnat de France Castres olympique 14 – 3[8] Stade montois Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse 23 000
Championnat de France FC Lourdes 21 – 16 Stade montois Stadium Municipal, Toulouse 32 500
Championnat de France Racing club de France 8 – 3 Stade montois Parc Lescure, Bordeaux 31 098
Championnat de France Stade montois 9 – 6 US Dax Parc Lescure, Bordeaux 39 000

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur du Stade montois.

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Saisons Entraîneur(s) Adjoint(s) Titre(s)
1996 - 2000 Drapeau : France Jean-Bernard Duplantier Championnat de Fédérale 1 1998 et Champion de 2e division 1999
 ?? - ?? Drapeau : France Michel Couturas Drapeau : France Philippe Sauton
 ?? - 2002 Drapeau : France Philippe Sauton (manager) Champion de Pro D2 2002
2002 - Décembre 2003 Drapeau : France Jean-Bernard Duplantier (manager) Drapeau : France Claude Marson
Drapeau : France Philippe Mothe
Décembre 2003 - ? Drapeau : France Pierre Dolon
Drapeau : France Philippe Mothe
? - 2006
2006 - 2007 Drapeau : France Philippe Bérot (arrières)
Drapeau : France Philippe Berbizier (avants)
2007 - 2012 Drapeau : France Marc Dal Maso (manager et avants) Drapeau : France Stéphane Prosper (arrières)
2012 - Décembre 2012 Drapeau : France Marc Dantin (manager et avants)
Décembre 2012 - 2013 Drapeau : Écosse Scott Murray(avants)
Drapeau : France Stéphane Prosper (arrières)
Juin 2013 - Juin 2014 Drapeau : France Christophe Laussucq (manager et arrières) Drapeau : Écosse Scott Murray (avants)
Depuis juillet 2014 Drapeau : France David Auradou (avants)

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

(Tableau à jour au )

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections Dernier club Arrivée au club
(année)[9]
Paul Ngauamo Talonneur (27 ans) Drapeau des Tonga Tonga 9 (0) US Oyonnax 2015
Cyriel Blanchard (33 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2005
Joan Caudullo (35 ans) Drapeau de la France France - Montpellier HR 2012
Christophe David Pilier (26 ans) Drapeau de la France France USA Perpignan 2016
Julian Fiorini (35 ans) Drapeau de la France France - Aviron bayonnais 2009
Jeronimo Negrotto (28 ans) Drapeau de la France France Tarbes PR 2016
Rémy Hugues (31 ans) Drapeau de la France France - FC Grenoble 2015
Régis Rameau (36 ans) Drapeau de la France France - RC Massy 2013
Carlos Muzzio (32 ans) Drapeau de l'Argentine Argentine - Tarbes PR 2014
Théo Castinel (23 ans) Drapeau de la France France Formé au club 2014
Sébastien Ormaechea (34 ans) Drapeau de la France France - Limoges rugby 2007
Thibaud Rey Deuxième ligne (25 ans) Drapeau de la France France - FC Grenoble 2015
Philip du Preez (en) (24 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Eastern Province Drapeau : Afrique du Sud 2016
Schalk Oelofse (en) (28 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Southern Kings Drapeau : Afrique du Sud 2016
John-Charles Astle (26 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Southern Kings Drapeau : Afrique du Sud 2016
Julien Tastet Troisième ligne aile (30 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2006
Yann Brethous (28 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2007
Bastien Berenguel (28 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2007
Nicolas Garrault (26 ans) Drapeau de la France France - Tarbes PR 2016
Dan Malafosse (25 ans) Drapeau de la France France Soyaux Angoulême XV 2016
Haisini Taulanga Troisième ligne centre (32 ans) Drapeau des Tonga Tonga - FC Lourdes 2010
Charles Malet (26 ans) Drapeau de la France France - Lyon OU 2015
Beka Gorgadze (21 ans) Drapeau de la France France - Lyon OU 2015
Hoani Matenga 13 avril 1987 (29 ans) Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Wellington Lions 2017
Agustín Ormaechea Mêlée (26 ans) Drapeau de l'Uruguay Uruguay 30 (138) Carrasco Polo Club Drapeau : Uruguay 2013
Mathieu Billou (24 ans) Drapeau de la France France - AS Béziers 2015
Christophe Loustalot (25 ans) Drapeau de la France France FC Grenoble 2016
Clément Otazo Ouverture (25 ans) Drapeau de la France France - Aviron bayonnais 2015
Matthew James (31 ans) Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande - USO Nevers 2014
Sylvain Mirande Centre (33 ans) Drapeau de la France France - US Dax 2013
Danré Gerber (28 ans) Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud AS Béziers 2016
Saimoni Nabaro (27 ans) Drapeau des Fidji Fidji Fidji Warriors Drapeau : Fidji 2016
Baptiste Chedal-Bornu (35 ans) Drapeau de la France France - Limoges rugby 2007
Savenaca Tokula (32 ans) Drapeau des Fidji Fidji - Stade aurillacois 2015
Julien Cabannes Ailier (27 ans) Drapeau de la France France - Formé au club 2007
Vilikisa Salawa (25 ans) Drapeau des Fidji Fidji - Formé au club 2013
Ropate Ratu (32 ans) Drapeau des Fidji Fidji 7 (0) Stade aurillacois 2015
Nacani Wakaya (26 ans) Drapeau des Fidji Fidji Fidji Warriors Drapeau : Fidji 2016
Yoann Laousse Azpiazu Arrière (25 ans) Drapeau de la France France - US Dax 2015
Paul Couet-Lannes (26 ans) Drapeau de la France France Biarritz olympique 2016

Staff[modifier | modifier le code]

Le Stade Montois affronte le LOU à Lyon en 2005

Présidents de la section rugby[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Staff médical[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Source : stademontoisrugby
  3. Source : lnr.fr
  4. Michel Gardère, « Une guéguerre qui n'en finit pas », sur www.lepoint.fr, Le Point, (consulté le 16 août 2012)
  5. « Montauban n'a rien pu faire », sur ladepeche.fr (consulté le 16 novembre 2012)
  6. « 1998 (GROUPE B) », sur finalesrugby.com (consulté le 18 novembre 2012)
  7. « Erste Europapokal-Auftritte : 1961 bis 1966 », sur rugby-verband.de (consulté le 18 novembre 2012)
  8. Une première finale avait été jouée le 15 mai 1949 au Stade des Ponts Jumeaux à Toulouse et s'était soldé par un 3-3 AP
  9. Pour les joueurs formés au club année de leur première apparition en équipe pro

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :