Éric Bonneval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonneval.
image illustrant un joueur <adjectif> de rugby à XV image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un joueur français de rugby à XV.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Éric Bonneval

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (52 ans)
à Toulouse (France)
Taille 1,80 m
Position centre
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
TOEC
Stade toulousain
US Colomiers
Racing club de France
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1984-1988 Drapeau : France France 18 (32)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 14 janvier 2011.

Éric Bonneval (né le 19 novembre 1963 à Toulouse) est un joueur français de rugby à XV, trois-quarts centre (ou ailier gauche) du Stade toulousain, de 1,80 m pour 83 kg[1],[2]. Il est aujourd'hui consultant sportif sur la chaîne BeIN Sport et intervient dans l'émission Rugby Pack.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Bonneval est le fils d'un ancien pilier du TOEC, et débuta également dans ce même club toulousain où il eut comme entraîneurs Philippe Barrère (ancien trois-quarts centre du Stade Toulousain et finaliste lors de la finale de première division en 1980 contre l'A.S. Béziers) et Robert Garbajosa (ancien seconde ligne de Blagnac, Graulhet, Saint-Girons, Agen, Castres et Cahors entre autres; et père de l'ancien trois-quarts international de Toulouse Xavier Garbajosa).

Lors du Tournoi 1987, où la France réussit le Grand Chelem, il réussit cinq essais, un contre le pays de Galles et l'Angleterre et trois contre l'Écosse. Il égalise alors le record français du nombre d'essai marqué par un Français lors d'une édition du tournoi, alors détenu par Patrick Estève depuis 1983. Émile Ntamack réalise la même performance en 1999, puis Philippe Bernat-Salles fait de même en 2001[3].

Il fut touché au genou juste au début de la première édition de la Coupe du monde, en 1987, puis accumula les blessures avant un retour en 1991. Sans jamais retrouver toutes ses capacités.

Il forma un trio d'attaque détonant avec Denis Charvet et Didier Codorniou au Stade. S'il jouait au centre de l'attaque pour son club, c'est en fait à l'aile qu'il exprima ses talents pour le XV de France.

En 1993, il dispute la première édition de la Coupe du monde de rugby à sept.

Il a été consultant sportif sur Sport+, et actuellement[Quand ?] consultant rugby à XV sur la chaîne qatarie beIN Sports.

Il est également employé par la GMF depuis une vingtaine d'années. Il a deux fils, Hugo, né en 1990, arrière au Stade Français et Arthur, arrière au Stade toulousain, qui débuta sa carrière contre Bayonne lors du dernier match amical de préparation du Stade toulousain pour la saison 2013/2014.

Carrière[modifier | modifier le code]

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Meilleur marqueur du Tournoi des 5 Nations en 1987 (5 essais)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stade Toulousain-Bayonne : comme dans une cour de récréation 2008 "Le TOEC, c’est l’université populaire du rugby. Celle qui a vu défiler dans ses rangs des jeunes pousses appelées Jean Pierre Rives, Élie Cester, Éric Bonneval ou Richard Astres."
  2. [1]30 mars 2013 "Louis Armary (46 sélections de 1987 à 1995), Éric Bonneval (18 sélections de 1984 à 1988)"
  3. (en) « Five/Six Nations : total tries scored », sur espnscrum.com (consulté le 28 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]