Yalou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un cours d’eau image illustrant la Corée du Nord image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant un cours d’eau, la Corée du Nord et le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yalou/Amnok
Pont sur la rivière Yalou
Pont sur la rivière Yalou
Caractéristiques
Longueur 800 km
Bassin 30 000 km2
Bassin collecteur Yalou
Débit moyen ?
Cours
Source Mont Paektu
Embouchure mer Jaune
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Drapeau de la République populaire de Chine Chine

Le Yalou (chinois : 鴨綠江), ou Amnok (en coréen 압록강), est un fleuve qui marque la frontière entre la République populaire de Chine et la Corée du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ponts sur le fleuve Yalou, menant de Sinuiju à Dandong, vus depuis la Corée du Nord.

Il naît sur le Mont Paektu, point culminant de toute la Corée, à 2 500 m d'altitude et se jette dans la mer Jaune, après un parcours de 800 km orienté globalement vers le Sud-Ouest. Son bassin versant a une superficie de 30 000 km².

Plusieurs ponts permettent de franchir le fleuve dont le pont de l'amitié sino-coréenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux grandes batailles se sont déroulés sur son cours :

  1. la bataille du fleuve Yalou (1894), au cours de la guerre sino-japonaise ;
  2. la bataille du fleuve Yalou (1904), au cours de la guerre russo-japonaise.

Toutes deux furent des victoires japonaises décisives.

Pendant l'occupation japonaise (1910-1945), la rive gauche du fleuve fut fortement industrialisée : 20 % de la production industrielle de l'empire japonais provenait de la Corée.

Durant la guerre de Corée, en octobre et novembre 1950, l'approche du Yalou par les forces américaines déclencha l'intervention des « volontaires » chinois qui repoussèrent le front au-delà du 38e parallèle.

Notes et références[modifier | modifier le code]